Le Juge Suprême
♥ Nouveau membre ♥
avatar
Messages : 1
Or : 3
Date d'inscription : 08/07/2018 Localisation : Vagabond.

Feuille de personnage
Puissance Divine:
Alignement du personnage:
Topics terminés:
MessageSujet: Le Juge Suprême    2018-07-08, 11:53

Shikieiki Yamaxanadu
« C'est l'heure du Jugement Dernier... »
-informations-
Nom : Eiki
Prénom : Shiki
Sexe : Féminin
Univers d'origine : Touhou Project
Race : Enma
Âge : Ne compte plus
Alignement : Loyal neutre (Juge)
Groupe désiré : À voir avec le temps
- Univers d'origine -
Gensokyo.

Autrefois une ville ordinaire du Japon (car cet univers est identique au notre), à l'époque Heian. Désormais devenu un monde à part entière, parallèle à celui des humains, la nature régnait et ne changeait pas d'époque (cela reste dans le style Heian) tandis que celui des mortels évoluait sans cesse.

Deux espèces, les humains, des êtres bipèdes que nous connaissons bien; et les yokais. Les yokais étaient en quelque sorte des monstres, des créatures surnaturelles dôtées parfois de magie, et/ou d'une apparence bien étrange.
Cette espèce, très diversifiée, comportait à la fois des dieux, des démons, des vampires, des fantômes... La majorité du temps, ils avaient une durée de vie bien plus longue que celle des humains, et des pouvoirs extrêmement puissants. Certains humains avaient la capacité de maîtriser la magie, comme les prêtres et sorciers par exemple. Malheureusement, on ne sait point d'où elle en était l'origine.

Comment la ville de Gensokyo avait-elle pu devenir un monde ? Pour répondre à cela, une guerre avait éclaté entre les humains et yokais, causée tout simplement par la sauvagerie de certains monstres qui venaient nuire aux humains (et vice versa). Ce furent les humains qui en sortirent victorieux, et ce fut une prêtresse de la famille Hakurei qui scella les yokais dans ce monde.

Depuis, certains d'entre eux tentaient encore de briser la barrière, ou encore demandaient à Yukari Yakumo, yokai des frontières, de sortir, mais pour peu de temps, en usant de portails éphémères. Pour les surveiller, une prêtresse, descendant de celle qui eut scellé le monde de Gensokyo, Reimu Hakurei, resta là bas, en compagnie de son amie, Marisa Kirisame, une sorcière. Elles deux réglaient les problèmes potentiellement dangereux dans cet univers.

Quelques mystères subsistaient cependant. Comme l'existence de Sakuya Izayoi, une humaine contrôlant la magie du temps, dans le manoir de la famille Scarlet, sous la domination de la vampire Remilia Scarlet. Comment est-ce que des humains pouvaient arriver ici, sans que la prêtresse ne le remarque ?

Bref. Ici, en Gensokyo, c'était le monde sauvage. Les yokais se battaient souvent pour régler les conflits, ou tout simplement pour s'amuser. Certains d'entre eux, comme Satori Komeiji, cherchaient à mener à bien leurs projets, peu importe si cela pouvait nuire aux autres. Mais tristement pour elle, Reimu et Marisa, les deux gardiennes, veillaient sur ce monde, et les arrêtaient par la force. Traditionnellement, lorsqu'un événement se terminait, une fête se préparait dans le temple Hakurei de Gensokyo, et une grande partie des yokais de ces lieux venaient pour manger autour d'une table gaiement.

C'était un monde heureux.
- Groupe et faction -
C'est une nouvelle arrivante. Elle se fera son avis au fil de l'aventure.
- Enfance-
Notre héroïne n'a pas eu d'enfance, c'est un dieu invoqué. (Cf. Histoire)
- Histoire -
À l'origine, Eiki Shiki n'était qu'une statue de Jizou, un moine bouddhiste, dans le monde des mortels. Ce fut en acquérant énormément de foi de religieux qu'elle s'éveilla en prenant des pouvoirs divins, et devint le Yama (autre nom d'Enma) de Gensokyo (chez les yokais). Un Enma est un dieu puissant qui juge les âmes pour les envoyer soit en Enfer, soit l'Hakugyokurou soit au Paradis, selon ses actes. Également, elles pouvaient être tout simplement réincarnées.

En devenant l'Enma, Eiki Shiki fusionna son nom et prénom pour former un prénom, Shikieiki, et prit son titre comme nom, Yamaxanadu (ou littéralement, Yama de Xanadu, Xanadu voulant dire "Paradis"). Elle avait son trône en Enfer, et s'occupait des âmes de la Rivière de Sanzu, la rivière des morts visible à Gensokyo, mais se terminant vers une sorte de monde divin où se trouvait l'Higan, un lieu chaleureux et rempli de fleurs de lycoris rouges.

C'était à Higan que Shikieiki les emmenait en Enfer pour le Jugement Dernier, et utilisait son Kaigo no Bou, une sorte d'épée en bois divine, pour sentir si l'autre avait fait plus de péchés que de bonnes actions, ou l'inverse. Mais elle utilisait aussi son Jouhari no Kagami, un miroir qui permettait de voir toutes ces actions dans le passé, pour décider si elle devait faire preuve de clémence ou non, selon la gravité de certains crimes.

Mais notre juge suprême n'était pas seule pour faire son travail. En effet, elle avait avec elle des disciples que l'on appelle des Shinigamis (Dieux de la mort en japonais), qui venaient lui amener les âmes récemment prises sur une barque jusqu'à l'Higan. Ils se chargeaient de prendre l'âme de ceux qui étaient destinés à mourir à un instant précis (les humains ne les voient pas à ces moment là).

Oui, les âmes humaines et les âmes des yokais partageaient la même rivière des défunts, et se faisaient juger par un unique être, le Yama. Les Shinigamis étant de êtres divins, ils pouvaient sortir de Gensokyo pour rejoindre le monde des humains, sans craindre la barrière.

Le travail de juge suprême était extrêmement difficile pour la femme aux cheveux verts. Elle devait faire preuve de grande impartialité, et ne faire aucun favoritisme. Elle avait donc appris, au fil du temps, à avoir un esprit presque totalement objectif, en gardant un cœur clément, ce qui l'a rendue adorée par le peuple des mortels, humains comme créatures surnaturelles.

Le fait qu'énormément d'âmes venaient la rejoindre rendait la vie dure à l'Enma, qui prenait très rarement des "pauses" dû au flux massif de décédés. Surtout que le Yama ne faisait pas qu'uniquement juger. Elle devait aussi maintenir l'ordre à Gensokyo, en proposant à certains yokais d'effrayer des humains qui péchaient, ou en demandant à Reimu Hakurei de rendre les yokais moins belliqueux par exemple.

Elle était responsable du Ministère du Bien et du Mal en Enfer. Avec elle, d'autres juges, d'anciens Yamas. C'est d'ailleurs elle qui avait offert le rang de princesse des fantômes à Yuyuko Saigyouji, qui avait l'incroyable capacité de tuer et ressusciter autrui sans effort, lui donnant le charge de s'occuper de l'Hakugyokurou, une sorte de Paradis fait pour les héros.

**************

Komachi, cesse de dormir ! Tu as du travail à faire. Il ne faut pas prendre cela à la légère.

Lança la Yama d'un ton solennel, ses yeux bleus, plissés, fixant son apprentie avec sévérité. La rouquine interpellée se réveilla avec sursaut, levant brutalement sa tête en inspirant si fort qu'elle s'en étouffa. L'Enma poussa un long soupir face à tant de ridicule, exaspérée.

Dépêche toi...

La shinigami acquiesça, assez perturbée, et déglutit avant de dire ces mots avec légère hésitation, n'ayant clairement pas très envie de faire son boulot :

Oui, Eiki-sama...

La déesse, le corps bien droit, leva les yeux vers le ciel naturellement obscurci de l'Higan. Si l'endroit était habituellement assez chaud, le vent provenant de la rivière et le souffle des défunts offrait une légère brise qui faisait flotter ses cheveux émeraudes. Tant de morts à juger... Parfois Shikieiki se demandait quand est-ce que tout ceci allait se terminer, désespérément.

Son travail la rendait de plus en plus pessimiste au sujet du monde, bien que la présence de Komachi la réconfortait, d'un côté. Même si elle lui faisait souvent la moral, s'énervait contre elle, cela lui faisait du bien au cœur, sans qu'elle s'en rende compte. Y penser la fit sourire tendrement, et elle ferma les yeux pour méditer, relaxée par la douce froideur de l'air qui soufflait sur ses vêtements.

J'aimerai un jour ressentir ce que ça peut faire, d'être mortelle...

Et puis le vent se fit plus violent devant elle. Il devenait si fort que cela lui donnait l'impression d'être tranchée légèrement au niveau de la peau. Écarquillant les yeux de surprise, elle eut le réflexe de se mettre le bras au dessus des yeux, pour voir ce qui pouvait bien se passer devant elle. Une lumière blanche l'aveugla, tandis qu'un vacarme lui brisait les tympans. Cela dura quelques secondes ainsi, avant qu'elle ne perde connaissance.

Lorsqu'elle ouvrit ses paupières lourdes, et qu'elle releva difficilement la tête, elle se trouva couchée sur l'herbe folle et humide. Derrière elle, une sorte de portail. Que venait-il de se passer ? Elle se releva lentement, ôtant toute la saleté qui puisse être présente sur son habit élégant, et analysa les environs du regard. Elle ne reconnaissait pas ces lieux. Où se trouvait-elle donc ? Elle tenta d'utiliser la téléportation pour rejoindre l'Enfer, mais rien ne se passa.

Elle réessaya, encore une fois, rien ne se passa. Intriguée, et surtout très anxieuse, elle se demandait si cela était un rêve. Sauf que, elle ne dormait jamais, elle n'en avait pas la nécessité, vu qu'elle était une divinité. C'était étrange tout de même... Elle se sentait si faible, si vide... Un sentiment la submergea : l'effroi. Elle repensa à ce qu'elle s'était demandée... Était-ce devenu réalité ?

- Pouvoirs -
Le pouvoir si craint du Jugement.

Mentir à un Enma est bien ridicule, vu sa capacité à repérer les péchés (mais aussi la bonté) via son Kaigo no Bou. Comme dit dans l'histoire, elle peut également utiliser son miroir, Jouhari no Kagami pour les voir de ses propres yeux sur le reflet. Ces capacités seront modérées selon difference qu'il y a entre son PoD celui de celui qu'elle va juger. (Si elle a un PoD supérieur, cela marche, sinon ces talents seront inefficaces)

Hors ces objets, Shikieiki sait parfaitement voler et flotter dans les airs. Cela lui offre une grande agilité en combat, et ses facilités à éviter les attaques adverses. Dotée d'une grande endurence, notre déesse sait parfaitement maîtriser sa magie et en possède une grande quantité. Ses pouvoirs consistent généralement à envoyer des sphères d'énergie mortelles et des lasers colorés. Un contrôle de la lumière si je puis dire.

Mais cela ne se limite pas à cela, elle sait ouvrir des sortes de portails qui font sortir des âmes défuntes en colère, prenant l'apparence de soldats fantomatiques et squelettiques, ou des monstres abominables. Aussi, elle sait invoquer des flammes "infernales", sans fumée et noires, extrêmement mortelles.

Pour terminer, notre héroïne maîtrise également les arts martiaux (potentiellement améliorés avec des techniques divines comme Ashura, qui lui offre plusieurs bras et sabres) et peut effrayer facilement autrui avec ses attaques magiques grandioses et son regard austère.

En tant que déesse, elle ne craint pas la vieillesse, et n'a point de besoin de se nourrir, boire, ou dormir. À l'utilisation de ses pouvoirs, des lycoris rouges apparaissent sur le sol.

- Psychologie et physique -
Une importante ancienneté, un savoir exceptionnel, une sagesse imperturbable, un honneur admirable, un charisme envoûtant, voilà comment on pourrait résumer l'Enma, le juge suprême, Shikieiki Yamaxanadu. Ni bonne, ni mauvaise, la déesse fait preuve d'une neutralité impressionnante lors de ses conférences, mais se trouve être quelqu'un de relativement aimable et calme en dehors de son travail. Elle prend soin du peuple, se comporte avec tendresse et générosité, et conseille toujours de faire le bien, pour les garder loin de l'Enfer.

"L'Enfer n'est pas fait pour punir les pécheurs, mais pour pousser les mortels à faire le bien."

Bien qu'elle soit une habitante de l'Enfer, et qu'elle soit une icône plutôt intimidante, Eiki Shiki n'est nullement quelqu'un de mauvais, mais elle ne doit malheureusement pas trop influencer le peuple, se devant de garder une bonne neutralité. Lorsqu'elle décide de juger quelqu'un, elle fait preuve de stoïcisme impassible, et perd donc son visage de gentil personnage.

Si l'on s'éloigne de son devoir, Shikieiki aime être à l'écoute d'autrui, et est particulièrement serviable. D'un naturel noble et élégant, son assurance lui donne une touche "maternelle" attirante. Son cœur est pur, mais elle sait se faire respecter quand il le faut et perdre toute son empathie d'un seul coup.

Mature et intelligente, elle a assez d'expérience pour savoir même reconnaître par elle-même quelqu'un de potentiellement mauvais. Elle est stratège et peut parfois être manipulatrice pour mener à bien ses projets, bien que cela ne soit jamais égoïste, ni nuisible à la communauté, bien au contraire. Elle a un sens de la Justice très développé, mais assez mystérieux, car elle ne donne aucune réelle piste pour la comprendre précisément.

C'est quelqu'un d'idéaliste et rêveur, et qui préfère s'imposer une utopie de monde optimiste pour se maintenir en tête de ne jamais perdre espoir, bien qu'elle ait été coincée dans un cercle de vie funeste, et aucunement gai.

En ce qui concerne son physique, le Yama a les cheveux vert foncé, relativement courts, plus longs à droite qu'à la gauche, et convenablement lisses. Son corps est parfaitement svelte, grand (pour donner des chiffres, on supposerait qu'elle fait dans les 1m88) et généreux en formes (poitrine alléchante, hanches larges et jolies, jambes longues). Son visage est plutôt allongé, avec le menton triangulaire. Ses yeux sont majestueux et d'un bleu inspirant, avec les cils relevés et longs. Sa peau est claire et douce, et supporte bien le soleil (ne bronze pas néanmoins). Une silhouette féminine assumée.

Pour les vêtements, Eiki Shiki porte une robe bleu foncé, assez longue, noire et blanche avec des décorations en or à motifs sacrés, et un ruban sur les deux manches (rouge à droite, blanc à gauche). Elle porte un chapeau bleu et blanc avec un emblème en or devant, deux rubans, encore une fois rouge et blanc y sont accrochés. Elle porte également des chaussures noires avec un ruban rouge et blanc sur chacun d'eux, et des chaussettes hautes et noires.

Pour terminer, notre Enma est d'une beauté resplendissante, bien qu'elle ne l'avoue guère.
- But ultime -
Ironiquement, la Paix.

Shikieiki Yamaxanadu n'a jamais été quelqu'un de très actif, si l'on ignore son investissement dans son travail. En effet, elle ne faisait clairement rien de particulier pour changer les choses, ayant eu un emploi du temps trop chargé. Si elle souhaite la Paix, c'est tout simplement parce que condamner les gens en Enfer est quelque chose d'horrible. Ignorer leurs prières, leurs pleurs, et les envoyer dans les flammes pour qu'ils souffrent éternellement.

Également, elle la désire parce que la guerre ramène énormément de morts et donc plus de travail pour la déesse, qui n'a encore pas eu une seule fois le temps de parler tranquillement avec les autres sans que cela soit pour suivre ses responsabilités.

Maintenant qu'elle ne peut plus envoyer les gens au Paradis et en Enfer, Shikieiki cherche à pousser les mortels à ne plus pécher, ou du moins, ne pas le trop le faire, connaissant les faiblesses mentales des humains et autres créatures qui peuvent mourir. Elle va vagabonder, et aider autrui avec des paroles sages et réconfortantes, ou bien directes et froides envers ceux qui prennent goût à faire du mal.
- Alignement -
Loyal - Neutre : Le Juge

En tant que Yama, Shikieiki Yamaxanadu a toujours suivi ses propres convictions. En effet, naturellement elle a le "juste" jugement des choses inséré dans son esprit. Elle n'a donc nullement besoin de respecter les règles de la société dans laquelle elle vit. Elle maintient l'ordre, sans faire de choses bonnes, ni mauvaises pour le monde, juste son travail de juge qui se doit d'être impartial envers tous, lorsqu'il est l'heure d'une conférence.
- Forces et faiblesses -
Hors ses incroyables talents en terme de combat, décrits dans la partie POUVOIRS, Shikieiki possède un mental bien fort. Elle a eu l'habitude de manipulations, de mensonges, d'agressions lors de jugements, et elle a su s'y habituer. Sa sagesse la rend charismatique, mais ses capacités peuvent en effrayer plus d'un, surtout lorsqu'elle prend un air grave pour intimider et se faire respecter.

Pour ce qui est de ses faiblesses, Shikieiki n'en a pas de réellement précis. On peut dire qu'elle est assez faible en terme de physique, bien qu'elle se défende plutôt bien sans sa magie. Rien de particulier en soit.
- Profession -
Elle vient tout juste d'arriver, du coup elle n'a pas encore de métier, et doit vagabonder pour chercher des informations.
- Autres ? -
C'est une femme lesbienne.~
derrière l'écran
Pseudo : Syndel Rain.
Comment avez-vous connu le forum ? : Top Site.
Votre avis sur le forum : Très joli, et la communauté est plutôt cool.
Un petit mot pour la fin ? : DANZAI !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un juge américain accuse six Haïtiens
» Reflexions d'un juge sur le systeme judiciaire haitien
» M. Georges Moise: Un juge qui juge le système judiciaire.
» Charte du Juge d'application des peines
» [Justice] Le Juge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sekai no Tenchi :: Votre personnage :: Apparition soudaine :: En cours-
Sauter vers: