Détournement d'armure [Solo]
Vagabond
Greed
Messages : 107
Or : 515
Date d'inscription : 23/11/2018 Age : 23
Localisation : Shoumei

Feuille de personnage
Puissance Divine: 248
Alignement du personnage: Neutre
Topics terminés: 10
Détournement d'armure [Solo] Empty
MessageSujet: Détournement d'armure [Solo]   Détournement d'armure [Solo] Empty2019-01-10, 03:30

Ma situation était plutôt idéale pour mes projets : J’avais un revenus régulier, un accès assez facile au matériel dont je pourrais avoir besoin, du temps et la protection de la ville. Hors de mes heures de travail, j’avais tout ce dont je pouvais avoir besoin pour travailler sur les runes que m’avait montrer le petit Svenbjornn. J’avais toujours les deux flèches qu’il m’avait offert, celles qui étaient capable de libérer flammes et glaces a l’impact. L’enfant n’avait pas été avare en explication et m’avait offert de précieuses informations concernant sa manière de tracer et d’animer ses runes.

J’avais beaucoup de temps a tuer et je n’avais pas de problème a détourner quelques pièces raté destiné a la refonte dans les ateliers pour m’exercer. Mes premières runes restaient inertes, celles qui suivirent manquèrent de peu de me blesser en se déclenchant prématurément mais au bout de quelques jours de travail intensif, j’arrivais a reproduire les travaux de Svenbjornn. Même si j’étais un homonculus et que j’avais l’habitude d’utiliser l’énergie de ma pierre philosophale pour mes différents pouvoirs, je n’étais pas un alchimiste ou un mage et c’était bien la première fois que j’essayais d’imiter les pouvoirs d’autrui. Sans toutes les indications et les modèles que m’avait confié l’enfant, je n’aurais probablement jamais pus reproduire son art.

Mais les véritables difficultés étaient encore devant l’homonculus s’il souhaitait atteindre ses objectifs, car si ces runes d’enchantements ne manqueraient certainement pas d’utilité a l’avenir, elles n’étaient qu’un préambule, une initiation a ce qui allait suivre : La rune d’animation, capable de donner vie a des objets. Si l’enfant avait décidé d’animer un livre pour le conseiller lors de ses voyages, j’avais une tout autre ambition pour cette rune, celle d’animer une armure et de m’en faire un des meilleurs homme de main, résistant et infatigable pour avancer mes plans de conquête.

Mais a cause de la nature de cette rune, ou plutôt de cette paire de rune, je n’ai pus que mémoriser vaguement sa forme, puisqu’elle était sur le bras de Svenbjornn, que je n’ai pas pus récupérer, ou sur son livre, que je n’ai pas voulus récupérer. Il allait donc falloir faire preuve de perspicacité et de persévérance pour réussir a percer le secret de cette magie, heureusement le temps ne me fait pas défauts, ni les ratés que peuvent produire nos artisans. Vraiment, Hoshino inc était vraiment une aubaine pour ce travail.

Quelques semaines passèrent sans que je ne puisse recréer cette rune. Aucun des rebus que j’avais utilisés ne donnais signe de vie, et il fallut que j’utilise ce que j’avais pus comprendre de cette magie runique lors de mon étude des enchantements de feu et de glace pour commencer a reconstruire correctement la rune tant désiré. Mais il demeurait un problème de taille : Comme me l’avait expliqué Grimkyell, les objets animés par cette rune tirent leur personnalité de ce qu’ils ont pus traverser, comme s’ils avaient toujours étaient vivants. Hors les rebus que j’utilisais pour mes expériences étaient des objets tout juste créés, sans aucun vécus, des enfants qui ne connaissaient rien a rien, quelque chose qui m’était totalement inutile en somme.

Plusieurs jours supplémentaires passèrent lors desquels je tentais d’altérer la rune pour modifier ce résultat, mais rien n’y faisait : tout les objets que je pouvais animer restaient de simple coquille vide sans expérience. J’avais la connaissance pour atteindre mon but, mais il me manquait le matériel qui rendrait tout cela possible, un matériel que l’entreprise ne pourrait pas me donner cette fois.

Du moins c’est ce que je pensais, jusqu’à ce qu’Hoshino Inc ne reçoive une commande plutôt singulière. La garde de la ville souhaitait que nous nous occupions de restaurer l’armure d’un de leurs plus illustres membres pour qu’ils puissent lui rendre hommage. Le soldat en question était censé avoir combattu pendant presque toute sa vie pour défendre la ville et ses habitants des menaces extérieurs, tels les bandits ou les monstres. Ils avaient même un rumeur disant qu’il aurait participé a la guerre divine mais n’avait aucune idée du bien fondé de cette histoire.

J’avais maintenant le matériel que je souhaitais, a portée de mains, mais étais-je vraiment prêt a tout jeter aux orties pour cette chance ? Hoshino m’avait fait confiance jusqu’à maintenant, elle m’avait accepté malgré mes mises en garde. Etais-je si monstrueux pour suivre cette pulsion qui me caractérisais ? Avait-elle était trop naïve de penser que les choses se passerait bien avec l’avarice personnifié dans ses rangs ? Difficile a dire.

Au vus de ma position et de mon rôle dans l’entreprise, il n’était pas très difficile de détourner cette armure dont personne ne soupçonnait que je souhaitait la dérober. Il suffisait que je me propose pour m’occuper de la livraison, chose qu’il m’arrivait très souvent de faire, même si les artisans ne m’ont certainement jamais vus travailler avec autant d’entrain qu’a cette occasion. Une fois la caisse contenant l’armure en ma possession, il suffisait que je quitte la ville en prétextant une livraison a l’extérieur, comme je le faisais d’habitude. Une journée ordinaire vus de l’extérieur, mais c’était un véritable pivot, car aujourd’hui, je trahissais quelqu’un pour mon ambition.

Je continuais de progresser avec ma cargaison jusqu’à être suffisamment éloigné de la ville, laissant quelques kilomètres entre nous avant de m’atteler a ma sombre tâche. En ouvrant la caisse, je pus admirer plus en détails l’armure que j’avais apercevoir dans l’atelier de Stig : une armure de maître, alliant l’efficacité et élégance sans dérivé dans l’extravagance ou la grossièreté. De nombreuses balafres restaient apparente malgré les rénovations, montrant clairement les différents fait d’armes qu’avait pus accomplir le porteur de cette protection.

Armure (Off):
 

Sans plus attendre, j’ôtais le casque de l’armure pour accéder au col du plastron où j’allais apposer ma rune. Je traçais du bout du doigt le canevas, avant de me concentrer pour y injecter l’énergie nécessaire pour que la magie prenne effet. Mais l’armure restait encore inerte, il lui manquait sa rune sœur, je m’attelais donc a tracer la même rune sur le dos de ma main droite avant d’y injecter la même énergie.

Je sentais le lien se tisser entre ma personne et l’armure, je sentais l’énergie couler entre nous en même temps que quelques cliquetis métallique se faisaient entendre. « ELLE EST VIVANTE ! », Comme l’aurait dit un scientifique a moitié fou. Une fumée noire commença a se former a l’intérieur de l’armure alors qu’elle se redressait en remettant son casque en place, une lueur rouge sang transparaissant de sa visière une fois en place. La créature tournait sa visière dans ma direction avant qu’une voix métallique ne commence a résonner.
Armure (On):
 

« Êtes vous le voleur qui m’a subtilisé a mon maître ? »

Je soufflais un petit moment, avant de répondre en souriant a ma création.

« Effectivement mais je suis aussi celui qui t’as donné la vie, qui t’as épargné une vie de solitude dans un musée, condamnée a l’inactivité et a la poussière. »


De lourds bruits métalliques se firent entendre alors que la visière de l’armure descendit pour regarder les gantelets qui étaient ses mains.

« Le maître est vieux, il n’est plus en état de se battre. Mon temps est révolus, pourquoi devrait-il en être autrement ? »

L’armure avait un discours semblable a celui de Grymkiell, celui d’un objet satisfait de sa condition d’outil. C’était pour ça que je l’avais pris avec moi, pour qu’il m’aide a accomplir ma destinée mais étais-ce vraiment ce que je voulais ? Un outils simple et bête, comme Père ? Non … Non je n’étais pas comme lui.

« Tu n’es pas obligée de vivre dans l’ombre de ton maître. Je t’offre l’occasion de vivre ta vie pour toi et non personne d’autre. Même si je t’ai pris avec moi pour que tu m’aide a accomplir ma destinée et que nous ne pourront très certainement pas trop nous éloigné l’un de l’autre a cause de ces runes, tu n’es pas mon esclave. Tu es un de mes hommes, et je veille sur mes hommes. Je suis l’avarice après tout. Il va te falloir un nom, une préférence ?»


Le métal claque bruyamment alors que la visière se redresse pour me faire face.

« Un nom ? Pourquoi voudrais-je un nom ? »

Je souriais a mon nouveau compagnon.

« C’est très important que tu ais un nom. Tu n’es plus un outils sans âme maintenant, tu es mon homme de main. Il te faut quelque chose pour embrasser cette nouvelle indépendance. »


La visière se baissa un peu, l’armure semblait réfléchir, restant quelques instant silencieuse avant de relever sa visière dans ma direction.

« Appelez moi Andreas. Qu’est ce que vous attendez de moi, Maître voleur ? »

Andreas croisa ses bras, comme s’il s’apprêtait a me juger sur les paroles.

« Et bien, je ne sais pas vraiment, haha ! Je suis l’avarice, je veux l’argent, des hommes, le pouvoir et tellement de chose encore. Je ne pouvais tout simplement pas passer a coté de l’occasion d’avoir un homme de main aussi compétent que toi. »


L’armure me fixait silencieusement pendant quelques minutes, avant de baisser les bras.

« Je pourrais vous protéger, c’est ce que font les armures. »


Je passais quelques heures a discuter avec Andreas, essayant d’explorer sa personnalité. Il semblait que les faits d’armes de son ancien propriétaire en ait fait un individus qui a soif de combat et d’entraînement, toujours a la recherche d’un moyens pour être plus performant et plus que ravis a l’idée d’affronter quelqu’un de puissant qui pourrait causer des problèmes. Il n’aimait pas vraiment mes méthodes mais il pouvait les tolérer, pour l’instant. Il semblait particulièrement détester le meurtre gratuit ou l’abus sur les plus démunis, démontrant un certains comportement chevaleresque. Il ne voyait pas mon ambition d’un mauvais œil et me comparait avec un prince ambitieux, ni bon ni mauvais et qu’il me le ferrait savoir si je venais a lui déplaire.

Une fois tout ceci mis au clair, nous nous métions rapidement en route. Il ne devrait pas falloir trop de temps pour que mes actes soient connus des autorités. Il fallait rapidement passer la frontière vers Shoumei où je pourrais certainement repartir a neuf, fort de ma nouvelle compagnie.


Détournement d'armure [Solo] OPYaGTm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Armure: casque
» Armure 140 +
» l armure du Chevalier
» Vend armure des lions
» Question...(armure lion)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sekai no Tenchi :: Notre monde :: Coalition de Dangshuan :: [Capitale] Liberty-
Sauter vers: