Ne pas se fier à la couverture
Vagabond
avatar
Messages : 46
Or : 605
Date d'inscription : 18/12/2018

Feuille de personnage
Puissance Divine: 134
Alignement du personnage: Neutre bon / Chaotique mauvais
Topics terminés: 3
MessageSujet: Ne pas se fier à la couverture   2019-01-08, 22:09



Ne pas se fier à la couverture
feat. Svein Lappnar



Quand on arrive en ville

Musique

C’était avec un grand sourire que j’étais entrée dans la plus grande ville de Shoumei. Le trajet n’avait pas été bien long ou bien pénible, vu que je m’étais tout de même préparée adéquatement pour ça, et la sécurité qu’il pouvait y avoir à Gyohir faisait que la route était assez sûre entre ces deux points d’intérêt. J’étais peut-être tombée véritablement sur deux exceptions lors de mon réveil à Célestia… J’avais tout de même comprit que l’ordre était tout de même une chose qui était bien présente au sein de la fédération, et ce n’était pas un mal ! Après tout, je n’étais pas vraiment une fauteuse de trouble, enfin, je l’espérais.

Car après tout, ma mémoire demeurait un point inquiétant. Toujours aucune évolution, pas même mon âge ou ma date de naissance. J’avais tout de même estimée un peu près que je ne devais pas être très loin d’une vingtaine d’année, ayant atteint une taille d’adulte, tandis que mes traits ne se ternissaient d’aucune ride profonde. Juste que… Eh bien, il demeurait des faits dont je n’avais aucune certitude. C’était idiot, mais… est-ce que j’étais totalement humaine ? Peut-être que j’étais en fait d’une autre nature, mais juste que mon extrême ressemblance avec tout le monde faisait que l’illusion était parfaite… Peut-être donc que mon âge était complètement faussé, et que peut-être que je serais exposée à des instincts ou des comportements qui pourraient être étrange… Mais à ma connaissance, aucune race n’avait spécifiquement une passion profonde pour la stratégie…

Bref, c’était la tête encore pleine d’interrogations sur moi-même que j’avais fait mon chemin jusqu’ici. La ville des miracles réussirait peut-être à m’apporter des réponses ! Je n’avais que l’espoir et un peu de foi pour réussir à me défaire de ce mal qui me poussait tout le temps à l’introspection. Mais lorsque je serais délivrée de ceci, il faudrait que je fasse un compromis entre mon ancienne vie et celle que je m’étais arrangée actuellement… Et plus le temps passerait, plus la part de la seconde serait importante théoriquement, sauf s’il arrivait de graves événements, mais pour le moment… Eh bien, il n’y en avait que d’une seule dont j’avais des souvenirs.

Mais dans l’immédiat, mon objectif à court terme n’était pas de tout faire pour retrouver la mémoire. Même si je le voulais, je me doutais étrangement que cela serait bien plus compliqué que de simplement prendre une consultation. J’avais déjà passée le voyage depuis Benedictus à servir presque de cobaye aux examens d’un prêtre et à écouter ses nombreux sermons sur ce qu’avait pu faire les dieux. Si j’avais eu le moindre doute, au moins là j’avais eu la double dose de foi.

Toutefois, c’était bel et bien le paladin dont j’étais à la recherche. Etant donné qu’il m’avait donné rendez-vous à Benedictus, il allait falloir que je le retrouve, seulement… Eh bien, la ville était tout de même bien grande, donc pour s’y retrouver… Ce fut ma foi fort compliqué, et sans vraiment de résultats, les gens ne connaissant pas Vergil ou bien ne sachant pas où il se trouvait… Toutefois, il y avait tout de même quelques gens qui connaissaient cet ancien militaire devenu paladin et aventurier, défenseur des opprimés ! Et de l’autre, j’entendais aussi quelques histoires un peu moins glorieuses, mais cherchant plutôt la blague ou l’humiliation que la perfidie.

Vers la fin de l’après-midi, j’appris toutefois qu’il était parti en mission, escorter un convoi. Au moins, il devrait retourner ici à un moment où à un autre. Je me devais donc juste de l’attendre pour… Pour quelques petites choses. Déjà, le remercier énormément une nouvelle fois, lui faire mon rapport concernant la menace que j’avais peut-être identifiée et, le plus important, pour son projet. J’y avais tout de même beaucoup réfléchie, et non content de simplement y avoir songée, je m’y étais décidée. J’avais retrouvée force et vigueur, donc j’étais prête à en découdre ! J’irais lui proposer ma candidature lorsque je le reverrais !

Mais en attendant, il allait falloir que je patiente quelques jours. Si je ne faisais pas de crainte, la ville devant certainement avoir moult petits boulots de disponible, j’avais surtout envie d’aller profiter un peu des sources de savoir que l’on pouvait trouver, et cela allait commencer par un endroit très particulier… La bibliothèque ! J’étais après tout une grande lectrice, ayant un goût pour les livres, et Gyohir n’avait pas vraiment sût combler mes attentes en quantité. Du coup, j’étais impatiente de pouvoir me plonger dans un bon recueil, surtout si je pouvais en apprendre plus sur la stratégie… Bon sang, j’étais vraiment obsédée par ça en fait !

Donc je m’étais rendue dans ce batiment. Des ouvrages, il y en avait, ça c’était une chose certaine, et je me retrouvais bien petite face à cette collection. Voyant les nombreuses choses qu’il y avait, un sourire se dessina sur mes lèvres ! Chouette, voilà un endroit duquel je pourrais passer des journées entières ! Mais j’avais aussi des choses à faire, il ne fallait pas que je perde le sens des réalités ! Juste que du coup, cet endroit me rendait toute curieuse… Peut-être même que je pourrais trouver un petit boulot sur le côté pas trop chronophage… Ou mieux encore ! Un emploi ici ! Mais peut-être pas ce soir. Là, j’avais juste envie d’aller lire !

C’était donc ainsi que je commençais à arpenter les différentes allées, cherchant mon bonheur parmi les nombreux ouvrages, jusqu’à faire mouche sur ce qui m’intéressait le mieux ! Et forcément, je me retrouvais avec un beau tome de stratégie, parlant de diverses escarmouches et autres récits historiques de la part d’un ancien général de Shoumei… Prenant donc ce livre, j’espérais ne pas être trop gênante pour les autres. Je comptais juste m’asseoir quelque part et me plonger dans cet ouvrage.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 94
Or : 505
Date d'inscription : 07/09/2018 Age : 28

Feuille de personnage
Puissance Divine: 117
Alignement du personnage: Neutre mauvais
Topics terminés: 2
MessageSujet: Re: Ne pas se fier à la couverture   2019-01-09, 13:46

L’erreur est femme
Ma rencontre avec Ioann m’a laissé un goût amer. Je ne sais pas réellement quel sentiment m’anime, est-ce de la colère, de la frustration, de la honte, de la rancoeur ou tout cela en même temps ? Le fait qu’il ne possède pas de sexe est surprenant en soi, je n’avais jamais encore croisé un tel phénomène auparavant, mais comment ai-je pu ne pas m’en douter ? Mon regard porté sur l’endroit adéquat n’a rien décelé, non plus que le sondage de son esprit, quoique bien inefficace depuis mon arrivée ici.

Quoi qu’il en soit, mes pas me portent vers le seul lieu qui peut m’apporter apaisement et réconfort, la grande bibliothèque de la capitale. L’extérieur du bâtiment était prometteur mais bien en deça de ce que je peux découvrir en y pénétrant, tout n’est que boiseries luxueuses et velours bordeaux, des étagères cirées portent fièrement des milliers d’ouvrages qui emplissent l’endroit, les longues tables alignées sont éclairées par les grands lustres dorés venant du plafond ornementé d’arabesques en relief. J’ai connu bien peu d’endroits dans lesquels je me suis senti comblé, celui-ci en fait partie et je ne me lasse pas de l’admirer, je me l’approprie sans limites. Et toutes ces effluves mélées, du bois, de la cire, du cuir des reliures, du papier, m’entraînent vers un monde de félicité qui me ferait presque oublier ma déconvenue récente...mais pas tout à fait.

J’avance lentement tout en détaillant au passage les livres proposés, certains sont très anciens et admirablement conservés, alors que d’autres acquis dernièrement, portent encore l’odeur de l’encre. Je ne vais pas au hasard pourtant, et c’est avec un ouvrage sur les tactiques du jeu d’échec que je m’installe à une table. Je me dois de contrôler mon habileté en ce domaine, il me faut comprendre où je me suis fourvoyé avec ce Ioann.
Avant de me plonger dans les pages qui vont m’apporter éclaircissements, je regarde autour de moi : jusqu’alors obnubilé par l’écrin, j’en avait oublié le contenu. Peu de personnes à vrai dire, des lecteurs silencieux regroupés à l’autre bout de la salle auprès des romans classiques, des gens médiocres qui ne m’intéressent aucunement, ma lecture peut commencer.

L’ombre vient obscurcir mon champ de vision  je relève la tête : c’est une femme qui se tient là devant l’étagère jouxtant ma table. Je l’observe discrètement et bien qu’elle ne porte pas des vêtements vulgaires comme la majorité de ces congénères, sa frivolité est manifeste dans sa manière de se coiffer destinée à l’évidence à attirer les regards masculins. Je me demande bien ce qu’elle fait ici, non que je veuille sous-entendre qu’une femme ne sache pas lire, mais elle devrait plutot se trouver du côté des livres à romance ou des biographies de célébrités.

Mon questionnement interne s’accentue, ce sont bien ici des ouvrages traitant des stratégies aussi diverses soient-elles, et pourtant elle poursuit sa recherche et finit par trouver un livre dans le registre des stratégies historiques. Il m’est évident qu’elle fait erreur, sans doute est-elle plus encline à se documenter sur des stratégies de séduction et elle a pensé trouver quelques histoires vécues afin de s’en inspirer.
Je souris légèrement, vais-je la laisser aller s’asseoir pour s’apercevoir qu’au bout de deux lignes de lecture, elle ne comprend rien ? Ce n’est pas pour lui éviter un aller-retour inutile que je m’adresse à elle mais, comme dans tous les cas où je me retrouve trop près d’une représentante féminine, mon envie de raillerie est irréprescible.

- Je crains qu’il ne vous faille trouver ailleurs le genre de stratégie que vous recherchez, vous ne trouverez ici que des ouvrages d’une trop grande intellectualité et ne présentant aucun intérêt pour vous



Je lis en toi Invité




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sekai-rpg.forumactif.com/t424-svein-what-else
Vagabond
avatar
Messages : 46
Or : 605
Date d'inscription : 18/12/2018

Feuille de personnage
Puissance Divine: 134
Alignement du personnage: Neutre bon / Chaotique mauvais
Topics terminés: 3
MessageSujet: Re: Ne pas se fier à la couverture   2019-01-09, 21:10



Ne pas se fier à la couverture
feat. Svein Lappnar



Mauvaise rencontre

Musique

Prenant dans mes mains l’ouvrage qui avait capté mon attention, je remarquais qu’il n’y avait pas la moindre couche de poussière dessus. Etais-je tombée sur l’ouvrage phare de la bibliothèque, l’édition que toutes les mains souhaitaient s’arracher ? Peut-être étais-je née sous une bonne étoile… Mais il était vrai qu’à Benedictus, tout était fait pour qu’une propreté étincelante ne fasse de cette ville un exemple d’hygiène, donc surement que les livres étaient régulièrement entretenus, et que ma passion pour la stratégie ne soit qu’une étrange étoile au milieu de la voûte céleste.

Toutefois, alors que je souris intérieurement à l’idée de l’ouvrage dont je vais me délecter les prochaines heures durant, une voix s’élève à quelques pas de moi. Tournant la tête, je me rendis compte qu’il s’agissait d’une personne déjà copieusement habillé. Son visage soigné et, je devais l’avouer, absent de défaut, lui donnait une certaine prestance naturelle, tout comme ses cheveux longs et sombres… J’avais l’impression d’être actuellement tombée sur une sorte de noble ou quelque chose dans le genre, mais pourquoi m’adressait-il d’un coup la parole ?

Au début, j’étais un peu intriguée. Selon lui, je m’étais trompée de livre ? Avait-il lu de nombreux ouvrages en cette bibliothèque, et me conseillait-il de prendre un meilleur ? Pas véritablement en fait, vu qu’il parlait plutôt de stratégie… Est-ce qu’il s’agissait juste d’un recueil d’histoire et d’aventures de la part d’un homme à l’imagination fertile ? Peut-être, mais cela ne me dérangerait pas forcément de m’y plonger. Il y avait surement des livres encore plus manuels et didactiques que celui que j’avais actuellement dans les mains, mais mon regard s’était posé sur celui-ci, donc à défaut… Je comptais bien le lire, malgré les conseils de cet homme !

Toutefois, la fin de sa phrase m’indiqua en fait son intention. Une trop grande intellectualité ?! Il me prenait pour une idiote ou une illettrée ?! En voilà des manières bien peu polies. Je devais surement oublier le côté noble. Au moins, une telle personne aurait reçue le minimum d’éducation sur comment parler aux autres ! J’étais surement donc confrontée à un parvenu un peu trop orgueilleux ou un machiste vantard. Dans tous les cas, il était devenu par ses mots un homme que de peu d’intérêt à mes yeux.

Si la meilleure solution aurait été tout simplement de l’ignorer et de le laisser seule dans la stupidité de ses propos, j’avais fait l’erreur de le regarder, et donc maintenant, cela aurait été juste impoli de ne pas lui répondre. Certes, lui ne l’était pas, mais je ne comptais pas m’abaisser à son niveau, qui était déjà bien bien bas. Je regardais donc rapidement à côté de moi, essayant de voir si, on ne sait jamais, il s’adressait à quelqu’un d’autre avec qui il était peut-être plus familier et plus acerbe qu’à l’accoutumée, mais le vide de l’allée m’indique bien que c’était à moi qu’il s’adressait. Retenant un soupir, j’allais devoir donc lui répondre…

‘’J’ignore la manière dont vous vous comportez avec vos amis ou qu’ils peuvent être.’’
Ou si vous en avez déjà, me retenais-je d’ajouter à ce début de réponse. ‘’Mais je pense que vous avez dû confondre avec une autre personne, avec qui vous vous permettez ce genre de… Plaisanterie douteuse.’’

Je fis quelques pas en avant, m’avançant vers lui-même si ce n’était pas vraiment mon objectif. Je cherchais juste une table où m’asseoir maintenant, et il semblait que je n’étais pas la seule à avoir eue l’envie de me plonger dans un livre… La seule table libre se trouvait non loin de cet individu auquel je répondis, maintenant toutefois un volume sonore relativement faible. Après tout, je me trouvais dans une bibliothèque, donc quelques règles demeurent de vigueur.

‘’Si toutefois ce n’était pas le cas, et que vous m’adressiez la parole uniquement pour mettre en doute mes capacités… Vous seriez alors un bien triste sire.’’
Fis-je en reprenant ma marche, pour aller tranquillement m’installer, certes non loin de cet individu, mais tournant rapidement cette page. Après tout, il n’était qu’une grossière perte de temps et d’intérêt, et j’avais de quoi m’occuper durant de longues prochaines heures.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 94
Or : 505
Date d'inscription : 07/09/2018 Age : 28

Feuille de personnage
Puissance Divine: 117
Alignement du personnage: Neutre mauvais
Topics terminés: 2
MessageSujet: Re: Ne pas se fier à la couverture   2019-01-10, 14:35

Une de plus
Ainsi elle prend mon intervention pour une plaisanterie, mais il n’en est point, j’étais sérieux. Ce qu’il y a de remarquable chez celle-ci, c’est qu’elle persiste à vouloir sauver les apparences en allant s’installer avec l’ouvrage qu’elle a pris, comme si elle allait l’étudier. Je suis certain de la voir venir reposer le livre dans quelques minutes, mais l’inconnu reste à savoir dans combien exactement ? En attendant, elle y va d’un discours sur mon impolitesse qui certes a un fond légèrement justifié mais qui ne m’atteint pas. Que n’ai-je à recevoir une leçon de ce genre de femme ?

Certains diraient que je devrais la laisser se ridiculiser seule car après tout, cela ne me concerne guère mais malheureusement pour elle, je ne suis pas de bonne humeur et je n’aime pas le ton employé pour me retorquer. Elle aurait du me remercier plutôt de me soucier du désarroi dans lequel elle se place en optant pour une lecture incompréhensible, je n’ai fait que mon devoir en la prévenant mais voilà une de plus qui a des prétentions plus élevées que ses capacités. Il est un fait que je ne vais pas en rester là, lui offrant le dernier mot, ce serait lui faire croire qu’elle a plus d’importance qu’en réalité. J’ai envie d’une de ces joutes verbales dont j’usais et abusais antan, mais en sera-t-elle une adversaire intéressante ?
- Je veux bien croire que vous vous intéressez aux stratégies militaires, auquel cas, je serais fort honoré d’en discuter avec vous. Me permettez-vous de vous rejoindre ?

Est-ce le désir de poursuivre mon jeu avec elle qui m’a poussé à prononcer ces paroles ? Pourquoi se superpose alors à son visage celui de la seule qui m’a intrigué, celle qui n’était pas comme les autres ? Je me souviens même de son nom, Lévy, elle m’avait tant impressionné que je ne suis pas encore persuadé aujourd’hui que c’était vraiment une personne du genre féminin. Et aujourd’hui, celle-ci a l’air tellement sûre d’elle que je me laisse à imaginer que peut-être..
Non, il n’y a qu’ une Levy, une seule exception dans la médiocrité feminine.

Et pourtant, j’attends sa réponse avec impatience, curieux et avide de savoir si elle pourrait me surprendre.


Je lis en toi Invité




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sekai-rpg.forumactif.com/t424-svein-what-else
Vagabond
avatar
Messages : 46
Or : 605
Date d'inscription : 18/12/2018

Feuille de personnage
Puissance Divine: 134
Alignement du personnage: Neutre bon / Chaotique mauvais
Topics terminés: 3
MessageSujet: Re: Ne pas se fier à la couverture   2019-01-11, 10:52



Ne pas se fier à la couverture
feat. Svein Lappnar



Dernière chance ?

Musique

Bon, maintenant que je suis débarrassé de cet individu, je compte bien passer à autre chose, notamment la lecture de ce livre. Et rien qu’en l’ouvrant, je peux voir le soin qui a été mit par ceux qui se sont occupés de le conserver. Pas une seule trace de poussière ou d’humidité. Les habitants de Benedictus sont véritablement à carreau sur la propreté et l’entretien des choses qu’ils possèdent… Je dois bien admettre que cela fait tout de même plaisir à voir. J’imagine que c’est dans cette culture si particulière, même si je ne pense pas que les dieux puissent avoir un rapport si considérable avec le soin et l’entretien… Mais s’il fallait en faire un lieu saint pour les pèlerins qui devaient venir d’un peu partout, alors autant qu’ils en gardent une bonne expérience. Et l’impeccabilité de la ville était une chose qui devait marquer.

Donc, une fois assise, je commence à ouvrir le livre. L’écriture semble être une nouvelle fois soignée, mais juste à la première page, je vois qu’il s’agit tout de même plus d’un témoignage unique plutôt que quelque chose de très didactique. Les mots et la construction des phrases me laissent plutôt imaginer ce à quoi donneraient lieu les batailles depuis le point de vu de cet homme… Mais c’était aussi une bonne chose ! Certains points ne pouvaient s’apprendre que par l’expérience, et un témoignage demeurerait quelque chose qui pourrait m’en apporter un peu, si au moins l’auteur utilisait des comptes-rendus des batailles, pour dire ce qui n’a pas fonctionné ou ce qui a permit la victoire.

Toutefois, je crois m’être estimée libérée trop tôt… Voilà que l’impoli bourgeois ou je ne sais qui de peu de respect revient à la charge, remarquant mon intérêt particulier pour les stratégies militaires. C’est bien. Il savait lire la couverture de mon livre ou la section dans laquelle j’avais pris mon ouvrage. Peut-être qu’il faudrait lui décerner une médaille, hum ? J’étais surement un peu trop sur la défensive avec lui, mais vu comment il avait commencé la conversation précédemment, c’était la moindre des choses.

J’avais très clairement envie de juste l’envoyer balader, de lui refuser cette invitation pour qu’il aille se complaire dans la médiocrité qu’était la sienne. Mais bon… Peut-être avait-il mal commencé et qu’il pouvait avoir un bon fond ? Je ne pouvais pas exclure ceci en effet, mais il allait falloir qu’il fasse beaucoup d’efforts pour y parvenir. Je soufflais intérieurement, craignant d’accueillir un loup dans la bergerie, mais s’il commençait à redevenir médisant, j’irais lire ailleurs, quitte à emprunter le livre où à m’asseoir par terre à l’autre bout de la pièce. Ce serait un bien petit mal par rapport à supporter la cacophonie qu’il risquait de produire.

‘’Très bien. De quoi voulez-vous discuter tout particulièrement ?’’
Commençai-je en le regardant un instant, me décrochant un peu du début de lecture que j’avais put commencer, même si pour le moment, il ne s’agissait que d’une simple autobiographie présentant donc celui dont j’allais suivre les aventures… Et en y repensant… Peut-être qu’un jour, ce serait la biographie de la confrérie que l’on pourrait trouver dans les rayons de la bibliothèque… Peut-être même en plusieurs volumes ! Mais pour cela, il faudrait une personne qui suivrait ces péripéties et qui s’occuperait de prendre énormément de notes… Une personne qui n’avait comme objectif que l’écriture et la collecte d’information, comme… Je ne sais pas moi… Un scribe ? Ce serait sans doute ce qu’il faudrait à la confrérie si le but était d’inspirer les autres… Et bien évidemment, d’autres membres. Mais pour le moment, vu que la confrérie n’était qu’un rêve, difficile de poser des affiches…

Mais c’était un rêve avait une substance, une consistance tant il paraissait pouvoir exister ! La seule chose qu’il fallait était le retour de Vergil à Benedictus, et à ce moment là, nous pourrions en discuter plus posément… Dans tous les cas, si le futur s’annonçait radieux, le présent, lui, l’était déjà beaucoup moins. Je sentais déjà tout le regret que je pourrais avoir en laissant cet individu m’adresser la parole, d’autant que je savais déjà son but : m’humilier.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 94
Or : 505
Date d'inscription : 07/09/2018 Age : 28

Feuille de personnage
Puissance Divine: 117
Alignement du personnage: Neutre mauvais
Topics terminés: 2
MessageSujet: Re: Ne pas se fier à la couverture   2019-01-14, 14:35

Question de stratégie
Elle veut donc discuter avec moi, fort bien, voilà qui est intéressant. Je me déplace donc vers sa table mais avant de m’installer sur une chaise, politesse obligé, je me penche légèrement vers l’avant pour la saluer tout en déclinant mon identité.
- Svein Lappnar

Une fois en place, je ne sais comment débuter la conversation de bonne manière. Non que je craigne de la blesser, peu m’importe, mais j’aimerais au moins avoir le temps de voir si, ce dont je doute fortement, elle peut me surprendre.
Etrange tout de même qu’au lieu de fuir ces femmes que je haïs du plus profond de mon être, je cherche à trouver des spécimens qui pourraient me faire revoir mes théories les concernant. Il m’était pourtant évident que toutes se valaient, mauvaises et  perfides, médiocres, fades et superficielles, toutes les mêmes à l’image de ma génitrice. Mais depuis que j’ai connue cette exception qui m’a tant impressionné, mes certitudes se sont fragilisées au point de penser que peut-être il en existerait une autre...
- Ainsi donc, vous vous intéressez aux tactiques militaires ? Je dois avouer que cela me surprend fortement, plus encore pour une femme, les guerres ont toujours été affaire d’hommes.

Elle paraissait pourtant lire le livre avant que je ne la rejoigne, mais qu’en est-il vraiment ? Je la fixe en me concentrant, tentant de pénétrer son esprit pour y percevoir ses émotions et ses pensées. Mais hélas, ce pouvoir que je maitrisais antan n’est plus, je n’ai qu’une sensation qu’elle est agacée et peu sereine, mais n’est-ce pas plutôt mon imagination qui me dicte ce que je ne suis plus capable de lire ?
- Il est vrai que l’étude des stratégies mises en place pendant les batailles peuvent être très instructives, et pas seulement dans le domaine militaire. D’ailleurs la vie est un éternel combat dont seuls les meilleurs stratèges sont les gagnants.
Mais vous-même, je suis curieux de savoir comment vous vous inspirez de ces récits, feriez-vous partie des gagnants ?

Oui, je l’avoue, ma curiosité est aiguisée par celle-là.


Je lis en toi Invité




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sekai-rpg.forumactif.com/t424-svein-what-else
Vagabond
avatar
Messages : 46
Or : 605
Date d'inscription : 18/12/2018

Feuille de personnage
Puissance Divine: 134
Alignement du personnage: Neutre bon / Chaotique mauvais
Topics terminés: 3
MessageSujet: Re: Ne pas se fier à la couverture   2019-01-14, 19:18



Ne pas se fier à la couverture
feat. Svein Lappnar



Gagner sa vie

Musique

Une très grande partie de moi ne cesse de me répéter en permanence que je vais passer un mauvais moment avec cet individu qui ne semblait trouver sa distraction que dans la méprise des individus qu’il pouvait rencontrer… J’étais plutôt une aventurière, certes un peu malaisée à l’idée d’une véritable scène d’action, mais c’était par là que s’orientait mon destin. J’étais bien plus à l’aise un livre entre mes mains et un plan de bataille à côté de moi, mais s’il fallait mettre l’arme au clair pour défendre mes intérêts, mes idéaux et les personnes qui comptaient pour moi… Je n’irais pas jusqu’à dire que ce serait volontiers, mais ce serait mon devoir, et j’en accepterais les conséquences.

Toujours était-il qu’actuellement, il semblait que même un simple moment de repos après une bonne journée de voyage me soit confisqué par cet individu, que j’avais presque laissé s’asseoir par politesse… S’il fallait que la bienséance accepte de laisser une seconde chance, j’allais peut-être devoir m’y plier, mais… J’étais encore sous le coup de l’agacement suite à sa première remarque. Dans une petite heure même pas, j’aurais oubliée jusqu’à son existence même. Les enquiquineurs de peu de foi n’étaient absolument pas ma priorité en terme de mémoire.

Dans tous les cas, il s’installait, déclinant donc son nom… Svein Lappnar donc… Cela ne me disait rien. A vrai dire, j’étais presque soulagée. Au moins cela évitait que je sois obligée d’expliquer toute mon amnésie si jamais lui me connaissait, mais auquel cas, il aurait surement réagit d’une autre manière… A moins que cela ne soit réellement son objectif ? D’essayer de voir s’il s’agissait bien de la même personne qu’il avait pu connaitre ? Et que cela n’était qu’une succession de test… Je devais admettre que je trouvais ça de relativement mauvais goût, mais bon… Faute de mémoire, je ne savais pas s’il y avait des personnes avec qui j’étais nettement plus… Familières.

‘’Robin.’’
Dis-je sobrement, essayant de ne pas me montrer désobligeante à mon égard, encore un peu perdue dans mes pensées avec ce qu’il se passe, mais revenant rapidement à mon envie première, à savoir… Celle d’être particulièrement tranquille… Mais bon… Je supposais que dans ces villes là, beaucoup se jouait sur l’image que l’on pouvait renvoyer, surtout si j’étais amenée à participer à un groupe bien particulier… Je devais donc faire des efforts, mais je n’allais pas aller contre ma nature non plus.

Dans tous les cas, je continus à lire mon livre, le temps qu’il m’analyse du regard. Si cela lui faisait plaisir que de me dévisager… La lecture de l’ouvrage demeurait dans tous les cas plus intéressante actuellement que la discussion qu’il commençait. Donc oui, il venait de frapper fort, en disant que je m’intéressais aux tactiques militaires... Etant donnée que j’avais prit un livre de cet endroit de la bibliothèque, c’était, à mon sens, assez probable. Donc il disait être surprise, affirmant que la guerre était une affaire d’homme uniquement. Mais c’était en quelque sorte ma passion.

‘’Eh bien je serais la première alors.’’
Répondis-je rapidement, sans pour autant lever les yeux de mon livre, scrutant ligne après ligne, paragraphe après paragraphe, n’ayant aucune difficulté à lire. Certains mots étaient peut-être un peu techniques, mais je n’avais guère de difficulté à les replacer dans leur contexte. Certains n’étaient pas non plus capitaux pour la compréhension du lecteur.

Par la suite, poursuivit ses répliques, disant que la stratégie était en effet instructive, mais pas qu’ailleurs… Et il commençait à donc poser une question en l’air, demandant si je ferais partie des gagnant ou non juste par la lecture d’un livre...  

‘’La stratégie et la tactique sont des domaines qui m’intéressent. Mais il n’y a pas que les batailles. Correctement utilisées, elles permettent de gagner des guerres ou, à l’inverse, de maintenir la paix.’’
A vrai dire, avec ce qu’il disait, je n’approuvais pas totalement sa vision des choses, qui me paraissait très opportuniste et compétitrice, juste bon à se prouver à lui-même qu’il était le meilleur. ‘’Il existe bien des manières de gagner, et certaines consistent tout simplement à ne pas jouer.’’

Je levais les yeux de mon livre, pour tout simplement lui clarifier ce point… Des gagnants…

‘’Chacun peut gagner à sa manière, donc parler de gagnant… Est une chose complètement réductrice, surtout juste par rapport aux enseignements d’un livre qui ne s’appliquera que pour certaines personnes… Et, je vous en prie, arrêtez de me dévisager comme ça. C’est relativement gênant.’’


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Ne pas se fier à la couverture   

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La couverture miracle
» Lily et sa couverture
» Couverture "wrapping"
» Il ne faut jamais juger un livre sur sa couverture[PV Noct]
» Fier d'être français?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sekai no Tenchi :: Notre monde :: Fédération de Shoumei :: [Capitale] Benedictus-
Sauter vers: