L'Eveil par l'entrainement
Vagabond
avatar
Messages : 61
Or : 410
Date d'inscription : 18/11/2018 Age : 23
Localisation : Saint Maur des Fossés (94)

Feuille de personnage
Puissance Divine: 260
Alignement du personnage: Neutre Bon
Topics terminés: 7
MessageSujet: L'Eveil par l'entrainement   2018-12-13, 19:45

L'Eveil par l'entrainement


4ème jour du 9ème mois de l’an 0 - ~06 Heures

Un nouveau matin, dans la même chambre de la même auberge depuis maintenant plusieurs semaines. La vie à Liberty était assez monotone, peut-être était-ce dû à l’attitude du remortel, il n’était pas des plus sociables, et n’avait pas encore vraiment pris la peine de tenter d’en apprendre plus sur les habitants locaux, obnubilé par son désir de recouvrer de ses pouvoirs afin d’assurer sa sécurité. Après tout, il vivait depuis des années maintenant sans craindre la mort, et il devait maintenant faire à nouveau face à cette éventualité, c’est cette réalité qui le poussait à faire abstraction de toute autre chose jusqu’à son objectif atteint. Ensuite il pourrait explorer le monde et ses habitants.

Après son repas à la taverne, ayant commandé un plat de viande afin de faire le plein d’énergie, il se dirigea vers son habituel lieu de méditation qu’il avait depuis quelque peu aménagé afin d’y être plus confortable. Il ne s’agissait pas là d’une installation bien fastueuse, mais plutôt d’un arrangement de fortune. Le remortel avait simplement rembourré le tronc sur lequel il prenait place à l’aide d’une sorte de coussin en bois tressé, à peine plus confortable que le tronc mais offrant une meilleure assise.
Il y prit donc place afin de commencer sa méditation journalière, il lui fallut une petite demi-heure pour entrer en état de relaxation et de correctement configurer son énergie qu’il avait appri à maîtriser quelques semaines plus tôt. Il avait déjà idée de la première capacité qu’il pourrait tenter de maitriser, elle lui était venue de l’observation de la quantité phénoménale d’énergie disponible dans cet univers, bien supérieure à celle dans lequel il se trouvait auparavant. Elle était si concentrée qu’il ne lui faudrait que quelques efforts pour en faire des projectiles purs, une manœuvre relativement simpliste, bien que périlleuse si mal maîtrisée, manier de l’énergie pure pouvant s’avérer risqué pour un utilisateur non attentif et peux rigoureux.

Le remortel se plongea dans son esprit, conservant cependant les yeux ouverts pour entrer dans un état entre la réalité et l’inconscient, ses yeux devenant au passage entièrement blancs, là où ils étaient habituellement noirs, sa pupille se dilatant pour venir comme s’étendre sur l’ensemble de son œil. Détendu et conscient de l’intégralité de ses sens, il commença à accumuler l’énergie à l’extrémité de ses mains, au bout de ses doigts, lentement et avec délicatesse. La manipulation ne laissait pas de place à l’improvisation, chacune de ses actions devait être calculées et efficaces. Petit à petit, l’énergie venait former une petite boule d’énergie lumineuse au bout de chacun de ses doigts. Il pouvait en percevoir la chaleur, irradiant des sphères de puissance divine, celle-ci augmentait peu à peu  au fur et à mesure que l’énergie s’accumulait et que les projectiles devenaient de plus en plus compactes. Elle devenait rapidement si forte, qu’Arimav dû apporter une partie de son énergie interne à jusqu’à ses mains afin de se protéger de la magie externe ainsi accumulée.
Après une dizaine de minutes à accumuler l’énergie, les projectiles étaient maintenant devenu d’une taille respectable, vibrants et pulsants tout en diffusant une onde d’énergie semblable à l’onde de l’eau lorsqu’elle est perturbée à la surface d’un lac. Le jeune homme, en transe, se tourna en direction d’un tronc et tendit ses mains en direction de celui-ci, venant projeter son énergie interne dans ses mains pour diriger la puissance divine et éjecter les projectiles. Il n’avait pas encore bien conscience de la puissance nécessaire à cet effet, et fut projeté en arrière par la force de recul de l’impact de son énergie contre la puissance extérieure, il aurait encore des ajustements à faire pour maîtriser cette technique.

Alors qu’il se relevait, Arimav observa le tronc, afin de voir dans quel état il avait mis celui-ci. Visiblement une grande partie des projectiles avaient manqué leur cible, il faut dire qu’au vu de l’impact il aurait difficilement pu en être autrement à moins d’un extrême coup de chance. Mais un des projectiles avait bien réussi à faire mouche. Le tronc était carbonisé autour de l’impact qui avait entièrement perforé celui-ci, de part en part. De nombreux morceaux d’écorce et de bois avaient été propulsés tout autour. L’effet était à la hauteur de ce qu’avait imaginé le remortel, bien que plus impressionnant de part la nature de la cible qui était bien peu résistante comparée à une armure.
Le jeune homme était exténué, et chacun de ses membres le faisait souffrir, il avait usé de beaucoup d’énergie, et à mauvais escient de part son manque d’expérience avec cette nouvelle énergie et cette nouvelle technique. Mais il savait qu’il pourrait pallier ce problème par l’entraînement.
Il n’avait pas pour objectif de maîtriser intégralement chacun de ses pouvoirs dès ses premiers essais, il devait d’abord les recouvrer et les pratiquer au jour le jour, c’était la seule méthode viable et la plus efficace pour être le plus polyvalent possible s’il venait à avoir à s’en servir.

Le remortel passa le reste de la journée à se contenter d’accumuler l’énergie sans la projeter, étant à court d’énergie interne pour y parvenir. Il répéta cette action encore et encore, pendant plusieurs heures, avant de s’écrouler transpirant, s’endormant à même le sol près de la souche. Il rentra à l’auberge en fin d’après-midi, sans avoir mangé à midi, commandant un repas pour deux personnes pour lui tout seul. Il allait bientôt devoir se remettre à travailler s’il ne voulait pas se retrouver à court d’argent.
Après son repas, il ne lui fallut que quelques minutes pour rejoindre sa chambre et se laisser aller au sommeil, son corps n’attendant visiblement plus que ça.

5ème jour du 9ème mois de l’an 0 - ~06 Heures

Un jour de plus, et un réveil douloureux pour le remortel qui était endolori par ses efforts de la veille. Un jour où on souhaiterait rester au lit pour ne rien faire. Mais ce n’était pas la mentalité d’Arimav, il était vaillant et combatif, s’il ne pouvait faire de gros effort aujourd’hui, alors il travaillerait à récupérer une de ses capacités acquise peu après son arrivée dans l’Ordre. Si pour la plupart des gens cela était plutôt de l’ordre de l’impossible, pour celui qui sait les mécanismes de l’univers la télépathie était à portée de main. Il ne s’agissait finalement que d’un lien à créer, n’entendez-vous pas vous-même votre voix dans votre tête lorsque vous réfléchissez ? Si ? Alors vous maîtrisez déjà la moitié de cette technique, pourtant il n’est là rien de sorcier, tout comme la seconde étape ne l’est pas, elle n’est simplement pas innée.

Arimav descendit donc de sa chambre pour rejoindre le réfectoire de l’auberge, ou plutôt la salle principale. Après son petit-déjeuner habituel, et une fois le service terminé, il se dirigea en direction d’Aaella, la tavernière avec laquelle il avait sympathisé depuis le temps qu’il séjournait dans son établissement afin de lui soumettre une requête un peu particulière.

« Aella, je sais que vous êtes particulièrement occupée, mais j’aurais souhaité vous faire une demande que vous trouverez certainement … extravagante. À vrai dire, je travaille à récupérer certaines de mes capacités ces derniers jours, et il y’en a une qui m’est particulièrement utile et que je ne peux recouvrer seul. »

Il afficha un sourire amical, comme à son habitude, à la tenancière qui semblait quelque peu surprise par la demande. Elle s’arrêta un moment dans ce qu’elle faisait, semblant prendre le temps de réfléchir et lui répondit d’une voix calme et chaleureuse.

« Eh bien, que pourrais-je refuser à un client aussi fidèle que vous ? Hihi. Mais je ne suis pas sûre de pouvoir vous être bien utile, je ne maîtrise pas ce genre de pouvoirs vous savez. »

« Ne vous en faites pas, vous n’aurez rien à faire de particulier. En fait, je vais créer un lien télépathique entre nous deux, c’est-à-dire que je vais connecter nos pensées. Rien de dangereux, et vous pourrez interrompre le lien simplement en le souhaitant, sans rien avoir de plus à faire. J’ai besoin d’une personne ayant confiance en moi pour cela »

Aella semblait perplexe, curieuse mais un petit peu effrayée, elle n’avait jamais fait ce genre de choses auparavant. Mais en aurait-elle à nouveau l’occasion ? C’est cette pensée qui la traversa alors et qui la fit se décider à accepter la proposition du remortel.

« Eh bien … oui, oui. Pourquoi pas, je vous fais confiance, mais je n’ai pas toute ma journée je vous préviens, je dois encore faire le ménage sinon les clients n’auront pas leurs chambres de propres à temps ce soir. »

« Je vous remercie, cela ne devrait pas prendre plus de quelques minutes si je n’ai pas trop perdu la main. Asseyez-vous, et patienter simplement, vous vous rendrez compte par vous-même lorsque le lien aura été effectué. »

Les deux protagonistes prirent place face à face, s’asseyant tous deux sur une chaise. Arimav fixa alors Aella dans les yeux, les siens devenant à nouveau entièrement blanc d’un seul coup, ce qui provoqua un léger mouvement de recul du côté de la tavernière, plus surprise qu’apeurée.
Il banda alors son esprit, ouvrant ses verrous psychiques, acceptant la vulnérabilité et commençant à percevoir l’aura d’Aella afin de s’y connecter. Il projeta alors une infime quantité de son énergie interne hors de son corps pour former une radiation capable de connecter leurs deux champs psychiques. Tout ce processus était en fait pratiquement inconscient, et peu complexe à user pour celui sachant procéder, mais il ne pouvait pas s’en servir auparavant tant que ses pores étaient encore verrouillés.
Bientôt le lien se créa, et la propriétaire de l’auberge s’en rendit immédiatement compte, se redressant légèrement, surprise, sans pour autant être dérangé tant la sensation était naturelle et familière.

« Et voila … Nous pouvons maintenant communiquer par la pensée. Vous m’entendez bien ? Il vous suffit de penser et de vouloir que j’entende, et j’entendrais, rien de plus simple. »

Le remortel venait de projeter sa voix dans l’esprit d’Aella, ses lèvres ne bougeaient pas, et pourtant elle pouvait l’entendre. Elle mit un certains temps avant d’oser penser, puis elle répondit.

« Je, euh oui, je vous entends. C’est fou. Je veux dire, on parle par la pensée haha. Vous pouvez quand même pas lire dans mon esprit hain ? Vous me le diriez sinon ?! »

« Non, je ne peux pas, et vous vous en rendriez compte de toute manière. Comme je vous l’ai dit, j’ai initié cet échange, mais maintenant nous en sommes maitre tout autant l’un que l’autre, notre volonté décide d’y mettre un terme ou de maintenir le lien. Allez-y pensez simplement à le fermer »

A peine sa phrase terminée, le lien se coupa, et l’aubergiste lui répondit à haute voix.

« Eh oui ! J’ai réussi ! Hrmm, je veux dire, ça a fonctionné oui. C’était troublant, mais amusant en un sens. »

« Merci à vous, je n’aurai pas pu le faire avec quelqu’un d’autre que vous héhé. Je ne vais pas vous retenir plus longtemps, vous avez beaucoup de travail. »

La conversation se poursuivit l’instant de quelques banalités et salutations et Arimav regagna alors sa chambre pour y méditer et recouvrer de ses forces tant physiques que mentales. Il y consacra tous le reste de sa journée, le lendemain serait encore chargé en activités, il prévoyait de faire fonctionner à nouveau une partie des runes de son arme.
Arimav Grantz

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vagabond
avatar
Messages : 61
Or : 410
Date d'inscription : 18/11/2018 Age : 23
Localisation : Saint Maur des Fossés (94)

Feuille de personnage
Puissance Divine: 260
Alignement du personnage: Neutre Bon
Topics terminés: 7
MessageSujet: Re: L'Eveil par l'entrainement   2018-12-13, 21:22

L'Eveil par l'entrainement


6ème jour du 9ème mois de l’an 0 - ~06 Heures

Les réveils s’enchaînaient et se ressemblaient pour le remortel, mais ce matin là il était bien plus en forme que la veille. Une fois son petit rituel matinal effectué et après avoir salué Aella, il repartit en direction de l’orée de la ville pour y reprendre son entraînement.
Là, les choses étaient telles qu’il les avait laissées, comme à son habitude maintenant, il entra rapidement en transe, ouvrant son esprit et libérant ses pensées, préparant son corps et ses sens à la tâche qu’il avait à accomplir en ce jour. Il déposa son épée sur le tronc qui lui servait à méditer, et se mit à l’observer de son œil intérieur pendant plusieurs longues dizaines de minutes.
Il en détailla chaque courbe, chaque forme, chaque singularité. Il pouvait maintenant en ressentir la composition en chaque point de celle-ci, comme si elle était un prolongement de son propre corps. Il connaissait déjà cette épée, et elle au moins restait familière dans tout cet environnement pour le moins différent de celui dans lequel il évoluait autrefois. En apparence pourtant il était similaire à bien des égards, mais les règles qui régissaient les mécanismes subtils de celui-ci était en tout point étranger au remortel. Si bien que pour un être lié au cosmos il lui semblait évoluer dans l’inconnu le plus total.

Bientôt, après avoir créé un lien avec son arme, il se concentra pour venir puiser en ses connaissances, venir trouver les combinaisons runiques qu’il avait récupéré d’un codex quantique intégré en son être par l’apprentissage et l’inclusion de ses règles au plus profond de ce qui le composait en tant qu’être vivant. Ces codes étaient l’oeuvre de ceux qui avaient forgé le cosmos, dans lesquels étaient inscrites toutes les lois physiques et toutes les explications aux phénomènes même les plus étranges. Le remortel en avait certes absorbé un, mais sa compréhension en restait limitée, car son esprit n’était pas à même d’en percevoir toutes les nuances. Il lui manquait encore bien des sens pour pouvoir appréhender l’intégralité de cette œuvre mystique.
Parmi ces lois, ces règles et ces assemblages, il passa une bonne heure à tenter de reconstituer un semblant de cohérence, et de l’adapter à cet univers. Il assembla les concepts de foudre, de conductivité et de contenance, les mélangeant à la vision complexe de l’arme qu’il avait alors assimilée plus tôt jusqu’à ce que les runes apparaissent dans son esprit dans une combinaison pouvant sembler aléatoire au profane, mais pourtant ô combien porteuse de sens. Il s’imprégna alors de cette sensation, de tout ce qui la composait et de l’image physique qui lui était associée.
Ce n’est qu’une fois tout cela imprimé et fixe dans son esprit qu’il commença à canaliser son énergie interne de son œil interne vers sa main, créant un lien entre les deux, produisant une lueur bleutée douce et froide. Il approcha sa main de son épée, venant la faire passer doucement au-dessus de celle-ci alors que plusieurs symboles se mirent à apparaître autour de lui, son regard devenant à nouveau entièrement blanc. Les runes virevoltaient lentement, pour venir ensuite pour certaines se diriger vers sa main, disparaître absorbées par la lumière pour finalement venir se graver à même la lame. Ce fut ainsi pour un symbole, puis un second et finalement une quinzaine d’entre eux, tous différents et uniques. Puis la lueur se mit à faiblir, et les yeux du remortel redevenir noirs comme à leur habitude. Il avait terminé de graver les runes.

L’instant était alors venu de déterminer s’il avait correctement assemblé les concepts, et si sa rune était ou non efficace. Il se redressa lentement, attrapant son épée à deux mains, inspirant une longue bouffée d’air, puis insufflant son énergie dans l’épée, tout en absorbant la puissance divine alentour pour maintenir l’équilibre. A ce moment-là les runes prirent à nouveau une couleur bleutée, propageant leur aura faiblement le long de l’arme. Puis des étincelles commencèrent à apparaître, et finalement une aura de foudre enveloppa l’arme. L’ensemble était stable, et Arimav immunisé à la foudre contenu dans son arme, étant formée d’une énergie en accord parfait avec son énergie interne. C’était un franc succès, mais bien vite l’effet s’estompât, le remortel était déjà à court d’énergie. Comme pour sa précédente technique, il lui faudrait pratiquer pour pouvoir s’en servir de manière plus efficace, bien qu’il espérât ne pas avoir à le faire.

Son entraînement journalier terminé, il rentra comme toujours prendre repos. La dernière phase de son entraînement pouvant reprendre le lendemain afin de récupérer une dernière de ses facultés. En retrouver plus serait inutile pour le moment, tant il avait déjà à travailler pour parfaire celles-ci.

7ème jour du 9ème mois de l’an 0 - ~06 Heures


Le dernier jour de l’entraînement intensif du remortel était enfin levé. Il ne dérogea pas à la routine, et vint une fois de plus déranger Aella après le repas. Cette fois-ci, il appréhendait cependant un peu plus, il devait en effet travailler une technique un peu plus intrusive et aux effets désagréables pour sa cible. Bien sur, il comptait se retenir et ne pas utiliser son pouvoir à pleine puissance, mais il ne pouvait s’empêcher de redouter ce moment.
Il s’approcha de la tavernière, un grand sourire au visage, reprenant rapidement alors une attitude un peu plus sérieuse et solennelle.

« Bonjour, Aella. Hrmm … J’ai … J’ai quelque chose d’un peut délicat à vous demander cette fois-ci. »

Arimav était hésitant, cela était suffisament inhabituelle pour que l’aubergiste le remarque sans grand mal.

« Eh bien alors ! Qu’est-ce que vous me faites là ? Vous voulez encore vous entrainer à la télépathie ? Si ce n’est que ça vous n’avez pas à vous en faire autant, j’ai bien quelques minutes pour mon client le plus fidèle. »

« Mhhrr.. Ce n’est pas tout à fait cela. Vous vous souvenez, je vous avait parlé du fait que vous pouviez interrompre le lien télépathique par votre simple volonté ? »

« Oui je m’en souviens très bien, ce n’était pas bien compliqué d’ailleurs »


« Eh bien en fait, j’aimerai cette fois-ci justement que vous tentiez encore une fois de le faire, sauf que de mon côté je devrais forcer la connexion pour qu’elle reste ouverte. C’est beaucoup demander, car il s’agit là d’un événement pouvant être légèrement … traumatisant, il n’est pas naturel pour un mortel d’accueillir une autre volonté que la sienne sans son accord. Aussi je vous assure que je ne ferais rien qui puisse vous causer du mal, mais il est certain que cela ne sera pas agréable. »

« C’est que … vous êtes bien sûr que c’est sans danger ? »

« Oui, enfin c’est sans danger parce que je n’ai aucune mauvaise intention à votre encontre, mais vous aurez sans-doute compris que l’objectif de ce pouvoir n’est pas aussi pacifiste en temps normal. Je m’en sers principalement pour forcer les criminels à ne pas se battre afin de calmer les situations de tensions. »

« Et bien … je suppose que je peux faire ça, après tout vous avez déjà libéré plusieurs prisonniers sans vos pouvoirs, alors je suis certaine que vous êtes une bonne personne. Mais il ne va pas falloir me déranger ainsi tous les matins, je ne chôme pas. »

« Il en va sans dire. Installez-vous. »

Après cette discussion hésitante, ils s’installèrent comme lors de leur première séance face à face.
Arimav recréa à nouveau le lien, confirmant à Aella qu’il l’avait fait, lui demandant ensuite de tenter de le briser. Cependant, cette fois-là, il banda sa volonté pour s’opposer à celle d’Aella, usant de la puissance divine environnante ainsi que de sa propre énergie pour maintenir la connexion ouverte. Aella ne sembla pas réagir outre-mesure dans un premier temps, mais la connexion était toujours bien ouverte alors que le remortel continuait de lui répéter de tenter de briser le lien. Elle essaya de toutes ses forces sans y parvenir, après tout elle n’était pas habituée à ce genre d’exercices.
Rapidement, elle montra des premiers signes de gêne, et se mit à froncer les sourcils. Ce fut assez pour Arimav qui mit instantanément un terme à l’expérience, il avait eu ce qu’il voulait et était parvenu à confirmer qu’il pouvait toujours user de cette capacité. Il se leva alors rapidement, s’approchant de la jeune femme pour venir porter sa main à son épaule afin de la rassurer.

« Nous avons terminé, je suis vraiment désolé j’espère que vous allez bien ? »

« Heu.. je … oui, je suis un peu perdue mais je crois que ça va … c’est vraiment perturbant votre truc. J’aimerai autant éviter de recommencer si vous le voulez bien. »

« Oui, oui, bien entendu heh. Reposez-vous donc, je vais faire la plonge pour vous libérer un peu de travail après ce que je vous ai imposé. »

C’est ainsi que le remortel laissa Aella reprendre ses esprits, l’aidant dans ses taches ménagères le reste de l’après-midi pour se faire pardonner de son intrusion mentale.
Arimav Grantz

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Film super 8 entrainement stage brevet para BETAP 1964
» Ateliers d'Eveil Bilingues Montessori à Montpellier
» Gym pour les petits
» FERMETURE DU CENTRE ENTRAINEMENT COMMANDO / le C.E.C de GIVET a fermé en juillet 2009
» Entrainement Fusiliers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sekai no Tenchi :: Notre monde :: Coalition de Dangshuan :: [Capitale] Liberty-
Sauter vers: