Le Pôle Emplois
Vagabond
avatar
Messages : 15
Or : 260
Date d'inscription : 23/11/2018 Age : 23

Feuille de personnage
Puissance Divine: 40
Alignement du personnage: Neutre
Topics terminés: 0
MessageSujet: Le Pôle Emplois    2018-12-04, 18:54

Je errais dans cette immense ville sans trop savoir où aller. Je me retrouvais dans un environnement bien particulier, sans attaches ou possessions d’aucune sorte. J’étais seul, livré a moi même, et pour la personnification de l’avarice, ne rien avoir est un sentiment très amer. Je me sentais retourné a la case départ, quand je venais juste de m’extraire des griffes du paternel, quand j’avais enfin gagné ma liberté et que je pouvais faire comme bon me semblait, sauf que l’euphorie d’alors était devenus une amertume de n’avoir, au final, pas avancé.

Il fallait que je me refasse, je n’allais pas pouvoir continuer comme ça. Il me fallait de l’argent, des hommes mais au vus de mon état, je n’allais pas pouvoir utiliser mes pouvoirs pour me frayer un chemin rapidement. Même si je sentais que les choses s’amélioraient, cela restait encore très loin de ce que je pouvais faire avant d’arriver ici. Il faudrait bien plusieurs mois pour que les choses redeviennent normal a ce niveau là, si je ne trouvais pas d’autres moyens en tout cas.

Il allait falloir que je m’abaisse au travail honnête et horriblement lent que les humains utilisaient pour gagner leur vie. Heureusement, je n’avais pas le même genre de besoin qu’eux et je n’avais pas le problème de me nourrir, de boire ou de dormir. Cela me laissera rediriger cet argent pour des choses plus amusantes et intéressantes. Je me demandais bien comment j’allais pouvoir avancer dans ma conquête de monde a partir d’ici. Il allait me falloir des hommes de mains, des fonds, un plan.

Au détour d’une rue, je tombais sur un énorme bâtiment, une sorte d’énorme atelier qui débordait de vie alors que les différents artisans s’attelaient a leur tâche. Une affiche prêt de la porte invitait les lecteurs a venir s’engager dans cette nouvelle entreprise, Hoshino Inc, pour produire une multitude de matériels de qualité. Hmm, un équipementier en quelque sorte ? Ça avait l’air bien prometteur, vus le climat de ce monde, l’équipement devait être un bon commerce et s’ils ne se limitaient pas a un seul domaine, les rentrées d’argents promettaient d’être conséquentes.

Je rentrais donc dans le bâtiment principal avant de me diriger vers le comptoir et sonner une sorte de petite clochette en appelant le patron.

« Hohé, Patron ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Dangshuan
avatar
Messages : 347
Or : 1775
Date d'inscription : 02/09/2018 Age : 22
Localisation : Liberty / Dangshuan

Feuille de personnage
Puissance Divine: 715
Alignement du personnage: Neutre bon
Topics terminés: 21
MessageSujet: Re: Le Pôle Emplois    2018-12-05, 13:50



Le Pôle Emplois
feat. Solo



Débordée !

‘’Irme, passe en salle deux ! Stig va avoir besoin de bras supplémentaire pour les armures lourdes !’’

‘’Salmaar m’a déjà réquisitionnée pour les épées longues !’’


‘’J’irais l’aider dès lors que j’aurais passée la commande, mais pour le moment, il va falloir qu’il gère seul !’’


‘’Le songe de la lune est une belle histoire. Une histoire que le loup chante à la nuit tombée. Mais si le loup vint à manquer à l’appel, le tableau ne peut être réalisé.’’


Hoshino s’arrêta, confuse, alors qu’elle observait juste à côté d’elle Lyris, qui avait donc ouvert sa porte en coup de vent. Pour le moment, la lycéenne était complètement débordée à devoir gérer les stocks de son entreprise, qui fondaient bien trop rapidement. Il fallait dire qu’elle s’attendait à une croissance progressive, et que donc des automatismes et la coordination entre les différentes personnes qui travaillaient dans cet établissement auraient déjà été complètement rôdés et donc que la machine s’en irait plus rapidement encore que le son !

Mais les aléatoires des clients… C’était ça toute la magie de l’entreprise. Certaines fois, tout était beau, tout était propre, tout était parfait, mais cela ne fonctionnait pas. Le public n’était juste pas réceptif. Et d’autres fois, c’était plus aléatoire, avec ses défauts et ses petits problèmes de jeunesse, mais l’on se retrouvait totalement dépassé sous les charges de travail. C’était un peu près ce qui se passait là. La réputation de la demoiselle avait fait qu’un noble lui avait passé une commande… Et pas juste une lame ou deux, non… C’était tout l’équipement d’un groupe de garde qu’elle devait réaliser ! Une dizaine de personnes, à équiper de la tête au pied avec, bien évidement, de l’équipement de qualité.

D’autant qu’il fallait de tout. Des armures de cuir et des arcs pour certains, de la maille et des masses pour d’autres jusqu’à l’armure intégrale pour le plus gros de la bande, avec une claymore de la taille de la lycéenne… Il voulait en plus que cette épée soit en mesure de trancher le cou d’un dragon… Bref, beaucoup de travail ! Heureusement pour elle, son personnel était formé et ils avaient déjà avec eux quelques pièces, notamment la maille qui aurait prit une éternité à être réalisé, car… Le temps jouait contre eux… Ils n’avaient que quelques jours pour réaliser ceci… Mais s’ils le faisaient, s’ils étaient à la hauteur de l’immense défi qui se trouvait là… Ce serait l’argent et la gloire ! Le mécénat de Snobiless, le client à l’origine de cette grosse commande, serait véritablement ce qui pourrait montrer qu’elle n’était pas là pour faire comme tout le monde. Elle aimait les défis, et là, elle en avait un de taille… Mais c’était pour ça qu’elle s’était entourée de personnes compétentes. Donc elle restait quelques secondes à essayer de comprendre le sens du message de Lyris, avant de taper dans ses mains.

‘’Bon sang, on va manquer de cuir ou de fourrure ? Pas le choix, va falloir que j’aille faire des courses… Y’a une boutique de chasse pas trop loin, je vais y faire un saut. Après quoi, j’irais passer d’autres commandes !’’


Ce fut à ce moment là qu’elle entendit une petite clochette, celle qu’elle avait mit sur le comptoir qu’elle était sensée gérée en même temps. Comme elle n’avait pas encore de vendeur, il fallait que ce soit elle ou Irme qui s’en charge, et les deux étaient bien occupées actuellement. Elle avait posée une affiche devant la porte, comme quoi elle cherchait quelqu’un… Peut-être qu’elle avait loupée quelques clients ? Pourtant, elle avait bien indiquer que si elle n’était pas là, il fallait appuyer… Dans tous les cas, les rayons étaient bien vide, et c’était surtout pour la prise de commande qu’elle avait besoin d’une personne ici.

‘’J’arrive dans quelques instants !’’
Dit-elle fortement en direction de la boutique, avant de se retourner vers ses employées : ‘’Je m’en charge Lyris, merci d’avoir prévenue, et Irme, je compte sur toi pour gérer avec les deux hommes. Salmaar râlera forcément, mais je sens que lui aussi, il aime les défis. J’imagine que ça fait longtemps qu’il n’a pas eu un tel débit d’arme à produire !’’

‘’Bien reçu !’’
Fit Irme, avant de foncer de l’autre côté du couloir, pour se diriger du coup vers l’endroit où les hommes battaient le fer avec vigueur.

‘’Et si tu peux, vérifies qu’Arisa fait bien le job !’’
Cria-t-elle à sa complice avant de rentrer de nouveau dans la boutique, pour rencontrer du coup la personne qui l’avait sonnée. ‘’Mes excuses, on est un peu débordés en ce moment ! On a une très grosse commande qui est arrivée, et le délai pour la réaliser est très tendu !’’ Expliquait-elle alors qu’elle se mettait derrière le comptoir, en observant cet homme qui… Eh bien, paraissait assez inhabituel. Les cheveux sombres en pics, un gilet sombre avec un peu de fourrure, des lunettes rondes qui semblaient venir d’un autre temps et un curieux tatouage sur le dos de sa main gauche… Drôle de personnage, mais elle commençait à avoir l’habitude de fréquenter des excentriques, déjà que sous son toit, l’on en trouvait pas mal…

‘’Je vous écoute ! Êtes vous-là pour passer une commande, ou bien vous êtes-vous intéressé par l’annonce sur la devanture ?’’


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Vagabond
avatar
Messages : 15
Or : 260
Date d'inscription : 23/11/2018 Age : 23

Feuille de personnage
Puissance Divine: 40
Alignement du personnage: Neutre
Topics terminés: 0
MessageSujet: Re: Le Pôle Emplois    2018-12-05, 14:53

Je m’attendais a voir un gros homme d’affaire, bien bourrus et assez âgé en demandant le patron, mais ce fut une jeune demoiselle aux arguments plus que convaincant qui fit son arriver. Un beau bout de femme, avec de belles formes garnit d’un physique athlétique. Elle me rappelait beaucoup Martel physiquement, mais plus jeune et du coup moins développer. Elle dégageait le même genre d’énergie, celle d’une femme d’action. Elle semblait être bien occupée mais gardait une certaine aisance dans sa démarche et m’accueillit assez chaleureusement avant de me demander quelles étaient les raisons de ma présence.

Je m’accoudais sur le comptoir, un grand sourire aux lèvres alors que je détaillais le physique de mon interlocutrice.

« My, si je m’attendais a voir ce genre de spectacle en demandant le patron. Moi qui m’attendais a voir un vieil homme aigris et taillé par l’effort, me voilà devant un très beau morceau de femme. Un peu jeune mais très bien développer je dois dire. Enfin oui, je viens pour travailler. J’ai besoin de maille, d’oseille, de blé, de pognon, bref de l’argent et je suis sûr que vous ne trouverez pas meilleur que moi comme main d’oeuvre. Je ne mange pas, ne bois pas, ne dors pas et je ne vois aucun problème a me dédier a tes tâches si tu me paye en conséquence ma belle. Je n’ai jamais eu l’occasion de m’essayer a l’artisanat, mais je peux apprendre, ou bien je peux m’occuper du transport et des livraisons, ou encore des clients. On dit souvent que j’ai mon petit charme. »


J’avais toujours eu un petit coté narcissique, normal lorsque l’on est l’incarnation de l’avarice, des désirs. Heureusement j’avais très souvent le regard portée sur l’avenir pour perdre mon temps a m’admirer dans la glace.

« Sinon ma belle, tu es libre après le travail ? On pourrait … faire plus ample connaissance. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Dangshuan
avatar
Messages : 347
Or : 1775
Date d'inscription : 02/09/2018 Age : 22
Localisation : Liberty / Dangshuan

Feuille de personnage
Puissance Divine: 715
Alignement du personnage: Neutre bon
Topics terminés: 21
MessageSujet: Re: Le Pôle Emplois    2018-12-06, 14:51



Le Pôle Emplois
feat. Solo



Description du poste

Si la demoiselle ne fut pas trop déconcertée par l’apparence excentrique de l’individu, ce fut plutôt lui qui lui montra sa surprise face à la lycéenne, qui serait peut-être donc sa future patronne. Il fallait admettre que oui, c’était très étrange de trouver une femme aussi jeune à la tête d’une structure aussi importante, même si par rapport à notre monde, ce n’était absolument rien… Mais ici, il n’y avait pas de grandes entreprises, justes des artisans locaux et tout au mieux des guildes, qui étaient plutôt des mises en commun plutôt que de réels collègues. Il existerait toujours de la concurrence entre eux, alors qu’au sein d’Hoshino Inc, c’était plutôt de la symbiose, de la synergie. Si une arme nécessitait du bois, alors directement la sculpteuse du groupe saurait s’en charger, plutôt que de passer par un intervenant extérieur ou bien de se débrouiller par eux-mêmes, quand bien même le résultat serait moindre…

Donc, elle était confrontée face à ce singulier personnage, qui ne manquait pas d’expliciter sa surprise… Donc non, elle n’était pas un vieil homme aigris, mais… Un très beau morceau de femme, ce qui ne manqua pas de faire avoir un petit mouvement de recul surprit à la lycéenne, qui… Eh bien, ne s’attendait pas à se faire complimenter dès le début de l’entretien d’embauche… Car oui, il le disait clairement, il voulait de l’argent, et se ventait d’être la meilleure main d’œuvre disponible, comme quoi il ne mangeait ni ne dormait ni ne buvait… Et le pire fut qu’il l’invitait déjà à un rencard alors que cela faisait… Environ trente secondes qu’il la connaissait ? Elle fronça les sourcils, avant de soupirer. C’était surtout la surprise qui l’avait un peu énervée.

‘’Calmos, calmos. D’abord mettre le moteur, puis la peinture.’’
Fit-elle, face à cet être qui ne semblait pas se prendre à la légère. Entre l’assurance qu’il dégageait et son appétit sexuel… Face à quel type d’excentrique était-elle tombée ? En tout cas, un qui ne semblait pas vraiment ressentir de gène…

‘’J’ai des courses à faire en même temps, on va en discuter sur le trajet.'’
Fit-elle en l’invitant à la suivre à l’extérieur, pour du coup mettre les choses dans l’ordre… Très clairement, il y avait des choses qu’il fallait préciser, et si ce qu’il disait était vrai… Eh bien il pourrait être d’une bonne aide, même si elle ne pouvait pas se permettre de tout faire.

‘’Vu qu’on est en plein cœur d’un quartier et que nos activités sont bruyantes, on ne peut pas vraiment se permettre de travailler entre certaines heures, au risque de se mettre en conflit avec nos voisins, ce qui est alors très loin d’être une bonne idée. Ce que j’ai besoin actuellement, c’est d’une personne pour prendre les commandes. Mon équipe est surbookée actuellement, et elle a besoin de prendre ses repères, vu qu’ils n’ont pas encore l’habitude de travailler ensemble. Autant dire, je dois être présente dans les ateliers pour régler les problèmes, mais aussi en boutique pour prendre les commandes et vendre nos produits.’’


Elle passait ses mains derrière sa nuque, alors qu’elle marchait du coup vers une boutique proche, pour passer les commandes de matières premières.

‘’Le job que je propose, c’est principalement de tenir le comptoir. S’occuper d’accueillir les clients, pour proposer nos produits ou bien prendre commande de ce qu’ils désirent. Ça peut tout aussi bien être la réparation d’une arme ou d’un outil que la conception et la fabrication d’un objet sur mesure, tant que ça entre dans nos domaines d’expertise, à savoir l’équipement. Du coup, j’ai besoin d’une personne qui puisse être là toute la journée, qui soit en mesure de lire, d’écrire et de compter rapidement.’’


Rien qu’avec ces trois critères, elle envoyait malheureusement boulé un grand nombre de personne. Après tout, la lecture et l’écriture n’étaient pas des choses innées, et dans la plupart des travails proposés dans Liberty, c’était surfait. C’était ceux de bonne famille généralement qui savaient bien faire ça, donc autrement dit, pas des personnes qui cherchaient un emploi dans une telle boutique… Mais bon, il y avait aussi des cours rudimentaires parfois, mais Hoshino rechignait à l’idée d’engager des enfants…

‘’Après, il pourra y avoir d’autres tâches, mais pas encore dans l’immédiat. La réception et la préparation des commandes, le ménage en cas d’heures creuses…’’

Elle souffla un peu. En fait, ces tâches là, c’était surtout le fait de se rendre utile pour l’entreprise. Mais il semblait qu’elle avait besoin de préciser quelque chose…

‘’Et on ne drague pas les clientes ! Oh, et du coup, j’aurais dû commencer par là, mais moi, c’est Hoshino, et vous, du coup ?’’


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Vagabond
avatar
Messages : 15
Or : 260
Date d'inscription : 23/11/2018 Age : 23

Feuille de personnage
Puissance Divine: 40
Alignement du personnage: Neutre
Topics terminés: 0
MessageSujet: Re: Le Pôle Emplois    2018-12-06, 19:34

La jeune femme avait l’air surprise par ma démarche, a croire qu’elle ne connaissait pas vraiment le climat de la séduction, ce qui m’étonnais surtout avec son physique. Elle devait avoir l’habitude d’attirer les regards des hommes dans la pièce. Enfin, ça ne rendait la chose que plus amusante, haha !

Pour me dire de ne pas brûler les étapes, elle utilisait une expression plutôt intrigante vus qu’elle parlait de moteur et de peinture. Après avoir rencontré Svenbjornn, j’en étais venus a la conclusion que les gens du coin était très en retard au niveau technologique. Elle semblait déjà plus proche de ce dont j’avais l’habitude, peut-être y avait-il de l’espoir pour une route de sortie.

« Un moteur ? Marrant, j’étais plus partis sur l’idée que les gens du coin étaient arriérés après avoir rencontré ce gamin avec ses peaux et son arc sortis du moyen-âge. Vous savez où je pourrais trouver une voiture ou un train ? Je dois retourner a Amestris. Vous connaissez ? Un pays grand, tout rond avec plein de militaire ? C’est le pays le plus puissante de sa région, vous ne pouvez pas ne pas connaître, si ? »

La demoiselle m’invita a la suivre lors de ses courses où nous discuterions plus en détail de cette offre d’emplois, c’était là l’occasion d’explorer plus en profondeur notre relation. Je m’approchais d’elle alors qu’elle m’expliquait qu’a cause de l’emplacement et du type d’activité de son commerce, elle ne pouvait se permettre de travailler a toute heures. Elle voulait une personne pour prendre les commandes, une sorte de boutiquier, pendant qu’elle même allait s’affairer a coordonner ses équipes. Je passais mon bras par dessus son épaule avant de la tirer contre mon coté pour lui répondre.

« Haha, j’oubliais parfois que les humains pouvaient être bien arriérés. Lire, compter, écrire, ça devient tellement simple qu’on oublie d’y penser. En tout cas, tu ne pouvais pas mieux tomber poupée, y’a pas mieux que moi pour marchander. Ce n’est pas un travail très passionnant, mais en échange d’un bon salaire, ça ne me dérange pas. Et puis, passer du temps avec une beauté pareille, ça ne peux qu’être gratifiant. »


J’affichais toujours un grand sourire carnassier alors qu’elle se présentait et me demandait d’en faire de même.

« Je suis Greed l’avarice, et c’est un plaisir de te rencontrer chérie. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Dangshuan
avatar
Messages : 347
Or : 1775
Date d'inscription : 02/09/2018 Age : 22
Localisation : Liberty / Dangshuan

Feuille de personnage
Puissance Divine: 715
Alignement du personnage: Neutre bon
Topics terminés: 21
MessageSujet: Re: Le Pôle Emplois    2018-12-07, 11:20



Le Pôle Emplois
feat. Solo



Calmez-vous

A écouter l’individu… Bon clairement, il ne venait pas d’ici, et il n’avait pas encore reçu les explications nécessaires. Peut-être qu’Hoshino devrait devenir prof non ? Elle devait au moins l’avoir fait cinq fois déjà dans son histoire… Et donc elle était partie pour le faire une fois de plus, en répétant les mêmes mots qui pouvaient être extrêmement dur à entendre pour certains, tandis que d’autres… Eh bien, étaient au contraire plutôt heureux de quitter la morose vie qu’ils avaient put avoir et partir dans un monde de magie, d’épopées et de fantaisie. La demoiselle, elle, aurait bien préférée rester chez elle, mais elle s’était adaptée à ce monde, ayant rapidement perçue qu’un possible retour ne serait pas facile…

Donc, selon lui, il pensait être toujours chez lui, dans un pays appelé Amestris… une nation militaire, avec des voitures et des trains ? Elle n’avait pas ce monde à dans ses connaissances, mais après tout, dans le sien, il n’y avait pas d’être qui ne buvait ni ne mangeait pas. Bon, par où devait-elle commencer.

‘’Je vois que personne ne vous a fait le topo… Bon, par où commencer… Déjà, vous n’êtes plus dans votre monde. Actuellement, vous vous trouvez dans le monde de Sekai no Tenchi, et il n’existe pas, à ce jour, de porte de sortie.’’


Difficile à avaler comme pilule, mais c’était la stricte vérité que la demoiselle devrait expliquer en détail tout le charabia que cela devait représenter…

‘’Comme moi, vous venez d’un monde plus avancé technologiquement, mais se retrouvant ici. Alors peut-être est-il arriéré, mais… Ici, c’est la norme, mais avec son lot de choses extraordinaires.’’


Elle ne pouvait pas trop expliquer cela. Les choses étaient extraordinaires uniquement par les yeux des observateurs. Peut-être trouverait-il un dragon ennuyant, ou bien la magie complètement soporifique. Mais pour la lycéenne, toutes ces choses dépassaient l’entendement de la brutale des manières. Resterait à savoir s’il aurait des questions que la lycéenne pourrait répondre. Mais ça, cela allait devoir être au cas par cas. Elle avait certes des infos, mais pas toute la base de données de l’univers dans sa tête.

Dans tous les cas, pendant qu’ils marchaient, Greed passa son bras par-dessus la lycéenne, avant de commencer à rapidement reprendre, tout tranquillement que ces choses là n’étaient que des formalités pour lui ! Mais même s’il tentait d’être charmeur, là ça commençait à devenir vachement lourd ! La demoiselle se dégagea rapidement, avant de le dévisager d’une manière assez sévère :

‘’Si vous voulez un job, va falloir que vous me traitiez avec un peu plus de respect que ça ! Je ne suis ni votre « chérie », ni votre « beauté », ni votre « belle » ! Que vous soyez l’avarice ou non, ça peut m’importe, mais même si vous avez les compétences, je préfère de loin travailler avec quelqu’un qui éviteras de regarder mon cul en permanence !’’
Répliqua-t-elle à voix haute, sentant qu’elle s’emportait sur la fin, notamment avec une pointe de vulgarité qui attira quelques regards sur la scène, d’autant que de base, les deux ne passaient pas forcément inaperçus, à cause des tenues un peu extravagante qu’ils portaient.

‘’Si vous voulez le job, va réellement falloir que vous vous calmiez !’’


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Vagabond
avatar
Messages : 15
Or : 260
Date d'inscription : 23/11/2018 Age : 23

Feuille de personnage
Puissance Divine: 40
Alignement du personnage: Neutre
Topics terminés: 0
MessageSujet: Re: Le Pôle Emplois    2018-12-07, 14:58

La demoiselle eut la bonté de m’expliquer plus en détail la situation que ne l’avait fait Sven : Nous étions donc dans un nouveau monde et il n’y avait pour l’instant pas de porte de sortie connue. Elle même semblait venir d’un monde similaire a celui que j’avais pus connaître, puisque l’idée de train et de voiture lui était familière. Elle disait en revanche qu’il allait falloir s’habituer, car le niveau technologique des habitants du coins ne semblait guère dépasser ce que j’avais pus voir, précisant qu’il y avait tout de même son lot d’extraordinaire, ce qui ne manqua pas de m’interpeller.

En tout cas, la patronne commença enfin a se rebiffer face a mes tentatives de drague, elle me repoussa en me grondant, me demandant qu’elle préférait travailler avec quelqu’un qui ne materait pas son derrière pendant les heures de service. J’eus un petit moment de surprise, en voyant l’agneau devenir un lion, avant d’être pris d’un fou rire grinçant.

« Hahahaha, tu me plais petite, j’aime les femmes qui savent ce qu’elles veulent. »


Je lui donnais une tape dans le dos en continuant de rire a pleine gorge.

« Je ne peux pas promettre qu’il n’y aura aucun coup de regard vers ce dernier mais je dois pouvoir faire quelques efforts. C’est quand même dommage de passer a coté de ça, mais tant pis, j’aime pas me battre avec les femmes. Pour ce qui est de la paie, j’imagine que cinq pourcent des rentrées d’argent de la boite devrait ne pas trop poser de problème, hmm ? »

Ne sachant plus vraiment où mettre mes mains, j’en glissais une dans ma poche alors que l’autre servait a appuyer mes paroles.

« Et sinon petite, d’où viens tu toi ? Ça fais longtemps que tu es ici ? Tu parlais de quelques trucs extraordinaires dans le coin, tu pensais a quoi ? En tout cas tu manque pas d’ambition pour ouvrir ce genre de commerce, tu dois aimer l’argent autant que moi, ça me plait, haha ! Mais je me demande ce que tu compte faire avec tout ça.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Dangshuan
avatar
Messages : 347
Or : 1775
Date d'inscription : 02/09/2018 Age : 22
Localisation : Liberty / Dangshuan

Feuille de personnage
Puissance Divine: 715
Alignement du personnage: Neutre bon
Topics terminés: 21
MessageSujet: Re: Le Pôle Emplois    2018-12-07, 22:34



Le Pôle Emplois
feat. Solo



Le salaire

L’avarice personnifiée semblait être dotée d’un caractère bien particulier… La lycéenne se méfiait actuellement pas mal de lui, à cause de ce comportement qui donnait vraiment une mauvaise impression de lui. Elle n’était pas d’Amestris, mais qu’importe ces choses, elle n’était pas qu’une bimbo qui tomberait dans les bras du premier venu. Et lui qui rajoutait qu’il aimait les femmes qui savent ce qu’elles voulaient… Bon sang, mais à un entretien d’embauche, elle lui aurait déjà demandée de prendre la porte en même temps qu’il aurait eu le sien dans son derche ! Mais elle souffla, se rappelant après tout qu’elle avait besoin d’une personne pour s’occuper le comptoir de la structure. Resterait à savoir s’il vaudrait le coup ou non…

Car bon, il avouait lui-même qu’il ne pourrait supprimer ceci. Si ce n’était pas Hoshino qui en subirait les frais, qui serait celui ou celle qui devrait endurer ceci ? Irme ? Arisa ? Lyris ? Ou peut-être même les clientes qui oseraient entrer dans le magasin ? Il ne fallait pas que cela soit une personne qui donne une mauvaise réputation… Déjà qu’avec les spécimens qu’elle avait, c’était un pari risqué qu’elle prenait là… Tout le stress que cela représentait n’était pas vraiment bon pour elle, mais c’était les premiers moments, les plus durs. Après quoi, elle aurait un peu plus l’habitude, mais pour le moment, il fallait qu’elle soit là et qu’elle s’investisse à fond !

Mais la lycéenne eu un mouvement de recul devant le salaire que s’imaginait Greed. 5% ? Vraiment ? Il pensait être payé à hauteur du bénéfice total ?!  Il était bien mal tombé là !

‘’Oh que non, je ne paye pas sur les bénéfices totaux ! Et pour le salaire, c’est à débattre, mais ce sera une paye à la semaine, et de base, 60 pièces d’or.’’
Avançait-elle, alors qu’elle continuait à marcher. Comme vous le saviez, ce chiffre est en dehors de toute échelle possible, mais à l’image, c’était un salaire plutôt convenable, surtout pour un travail qui de demandait pas de se tuer la santé à tout bout de chant. Cela faisait du coup 10 pièces d’or la journée et une de repos, de quoi payer tranquillement auberge et repas tout en gardant de quoi commencer à économiser un petit peu… Mais comme Greed n’en avait pas besoin, eh bien il pourrait sans aucun doute amasser bien plus vite, d’autant que l’avarice… Greed… Eh bien, il portait bien son nom par ailleurs, mais restait du coup à répondre aux quelques questions qui balançaient dans le vent.

‘’D’où je viens ? Eh bien, d’un autre monde, d’un archipel d’île appelé le japon. Et ça fait déjà quelques mois que je suis ici. Par rapport aux trucs extraordinaires, eh bien… Ce sont les trucs qui ne sont pas dans mon monde, comme par exemple la magie, ou tout un tas de créature, comme des elfes, des dragons, des fées… Tout ça, c’est presque du conte ou du mythe, mais ici, c’est réel, et faut vivre avec…’’


Elle soupira, alors que Greed insignuait que la lycéenne était cupide, au point de vouloir amasser les richesses.

‘’Pas vraiment non. Si j’ai fondée l’entreprise, c’est surtout pour pouvoir me dégager du temps et de l’énergie pour travailler sur des projets plus personnels. J’ai les idées, les plans, mais me faut juste du temps pour les développer. Et si ça fonctionne, à partir de ce moment là je pourrais être totalement tranquille. Déjà que la coalition me demande bien souvent de donner des coups de mains…’’
En disant ceci, elle se massa un peu l’épaule droit. A force de travailler, elle avait manquée un peu de pouvoir tranquillement se reposer, mais elle y penserait lorsque tout irait bien, pas lors d’un moment de rush comme celui qu’ils affrontaient actuellement.

‘’Et vous du coup, ça fait combien de temps que vous êtes ici ? L’avarice c’est ça ? Je dois mettre l’argent de l’entreprise dans un coffre-fort si vous êtes dans les environs ?’’


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Vagabond
avatar
Messages : 15
Or : 260
Date d'inscription : 23/11/2018 Age : 23

Feuille de personnage
Puissance Divine: 40
Alignement du personnage: Neutre
Topics terminés: 0
MessageSujet: Re: Le Pôle Emplois    2018-12-08, 03:13

Comme l’on pouvait s’y attendre, mes exigences ne manquaient pas de surprendre mon interlocutrice, qui n’imaginait pas une seconde payer quelqu’un sur les bénéfices totaux de la boutique. Si les circonstances avaient été différentes, j’aurais trouvé un autre moyens d’obtenir ce que je voulais, mais d’une part mes pouvoirs me faisaient défaut pour la première fois, et d’autre part, et bien, j’ai toujours eu un faible pour le beau sexe, d’autant que celle là me plaisait bien.

La jeune femme m’expliqua qu’elle venait d’un autre monde et plus précisément d’un archipel d’îles appelé le Japon. Cela faisait quelques mois qu’elle était arrivée ici et elle avait croisé plusieurs choses qui n’existaient pas dans son monde. Magie, elfe, dragon, tout cela n’existait pas dans son monde, pas plus que dans le miens d’ailleurs mais il semblait qu’ils soient bien réel ici.

Elle écarta l’idée d’accumuler les richesses pour m’expliquer qu’elle voulait simplement dégager du temps pour des projets plus personnels, ce qui ne manqua pas de piquer mon intérêt. Qu’est ce qu’une jeune fille comme elle pouvait désirer ? En tout cas, son travail ne semblait pas vraiment être des plus reposant, a en juger par le torticolis qu’elle mimait. Je posais les mains sur mes hanches dans une posture rayonnant d’arrogance et de fierté alors que je répondais a ma potentielle patronne.

« Et bien, travailler comme caissier ne m’aidera pas a conquérir le monde, mais j’imagine que je vais m’en contenter. Tu m’as l’air bien débordée, alors voilà ce que je te propose : pour 75 pièces d’or par semaine, je ferais le boutiquier et je mettrais ma main d’œuvre a disposition en cas de problème. Ça peux toujours servir d’avoir une paire de bras jour et nuit, tu ne pense pas ? Marché conclus ? »

Je tendais la mains vers la patronne, attendant son approbation ou non aux termes que je proposais.

Hoshino me retourna mes questions en me demandant depuis combien de temps j’étais ici sans oublier de glisser quelques commentaires quand a ma personne qui ne manquèrent pas de me faire rire.

« Hahaha, et oui très chère, je suis Greed, l’avarice personnifiée. Oh tu pourrais cacher ton or oui, mais l’avarice est tellement plus. L’argent, les femmes, le pouvoir, la gloire. Tout ce que le monde a offrir, je le désir. »


Je mimais une révérence alors que je répétais cette présentation familière avec fierté, toujours avec un grand sourire carnassier. Une fois les présentations terminées, je repris avec des sujets moins narcissiques, plus intéressé par celle que j’avais face a moi et les réponses qu’elle pourrait m’apporter.

« Pour ce qui est du temps, cela fait quelques jours a peine que je suis arrivé. J’ai crus d’abord que c’était une plaisanterie de mauvais goût de la part de mon paternel, mais il aurait été beaucoup plus simple pour lui de me tuer que de s’accabler a ce genre de plan tordu. Il a toujours été fainéant il faut dire, même après que Sloth soit né. Mais du coup si ce n’est pas lui qui m’a amener ici, tu sais qui l’a fait ? J’aimerais retrouver mes hommes rapidement, je n’aime pas être loin de mes possessions pour être honnête. »

Mon sourire disparut le temps de cette dernière phrase, laissant transparaître un mélange de frustration, de colère … et de désespoir. Mais je retournais rapidement a mon comportement ordinaire en recentrant l’attention sur la jeune femme.

« Les choses n’ont pas dut être facile pour toi, un long mois, perdue toute seule dans un monde inconnus aux mille et un dangers. Je suis impressionné qu’un corps aussi petit, bien que très plaisant, contienne autant de volonté. Je pense que la plupart des humains se seraient mis en boule et auraient fondus en larmes dans une situation pareille. J’aime ça. Quelqu’un qui sait ce qu’il veut et se bat pour l’obtenir, je ne peux que l’apprécier, spécialement quand il s’agit d’une jolie fille, haha !»

Je riais a gorge déployé, arborant toujours une posture fière et arrogante, alors que je taquinais celle qui allait peut-être devenir ma patronne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Dangshuan
avatar
Messages : 347
Or : 1775
Date d'inscription : 02/09/2018 Age : 22
Localisation : Liberty / Dangshuan

Feuille de personnage
Puissance Divine: 715
Alignement du personnage: Neutre bon
Topics terminés: 21
MessageSujet: Re: Le Pôle Emplois    2018-12-08, 19:15



Le Pôle Emplois
feat. Solo



Papotage

Forcément, Greed s’en alla négocier un peu son salaire, en tentant de se faire payer un peu plus. Mais la demoiselle avait prévue de base qu’il allait négocier, donc elle s’était laissée une petite marge de négoce, pour arriver à un prix qui conviendrait aux deux. Déjà, soixante-quinze pièce restait acceptable pour tous les deux, et c’était très très loin des 5% du bénéfice total de la boîte ! Donc ce fut pourquoi elle masqua un léger sourire en coin, plutôt satisfaite de l’opération, serrant donc la main de l’homme aux indélicates manières :

‘’Ça me va ! Reste à voir ce que ça donnera sur le terrain, mais si vous êtes aussi bon que vous vous vendez, ça devrait le faire !’’
Fit-elle, alors que la discussion ne s’arrêta pas là. En effet, il fallait qu’elle en apprenne plus sur lui, pour savoir comment elle allait pouvoir le gérer. Il paraissait tout de même être un élément bien instable qu’elle allait devoir garder à l’œil… Un de plus, n’est-ce-pas ? Surtout qu’il ne semblait vraiment pas se prendre à la légère, entre le fait qu’il disait personnifiée l’avarice et ses qualités… Mais au moins, il disait très clairement à Hoshino qu’elle devrait se méfier de lui, parce qu’il désirait tout ce qu’il existait, que cela soit argent, femme ou tout ce qui pouvait exister.

‘’Donc même les trucs ridicules ?’’
Fit-elle, avec un sourire un peu malicieux. ‘’Genre un petit costume à paillette ? Oh bon sang, me faites pas imaginer ça !’’ Elle commença à se frotter les yeux, amusée de ceci. Mais il était vrai que si Greed voulait tout, il voudrait même les petits chiots de l’élevage. Et les trucs moins positifs aussi. En fait, c’était un trou sans fond dans lequel les gens finissaient par s’engoufrer… Et s’il était l’avarice, alors il se jetterait dedans et pourrait se perdre dans la folie… Ou alors, il l’était déjà. La folie avait bien des masques sous lesquels elle se parait.

Et donc… Il reprenait en parlant du coup de son expérience pour le moment. Il était arrivée il y a peu, pensant à une blague pour lui de la part de son père et… Le tuer ? Sloth ?

‘’Histoire de famille compliquées ? J’ai connu ça… Enfin, pas par expérience, mais avec une amie et… Sloth ? Votre père doit avoir un sacré penchant pour les noms en rapport avec les péchés ca… pitaux non ? Remarque, dans votre cas, il à l’air d’être bien tombé.’’

Mais il restait encore d’autres points, notamment le fait est qu’il cherchait comment revenir, et surtout à savoir qui était responsable de ça… Et la lycéenne n’était pas forcément mieux renseignée qu’un autre.

‘’Je vous avoue que là, je sèche aussi. Je ne crois pas que les gens savent vraiment comment nous sommes arrivés là et… Eh bien, s’ils le découvrent, y’a des chances que ça se finisse très mal. Les gens de ce monde sont pas vraiment trop trop fan des dieux qu’ils avaient autrefois et… Si jamais c’est par leur biais qu’on est ici, ils risquent de mal le prendre. Mais je pense qu’il devrait y avoir des personnes qui doivent être mieux informées. Il y a déjà les premiers étrangers, cela doit faire… Une dizaine d’année qu’ils sont là ! Et puis, il y a aussi les grandes têtes. Dangshuan, le chef de la coalition, doit surement avoir un paquet de réponse, mais ça doit être le cas de tous les dirigeants.’’

Puis, il se mit de nouveau à la complimenter, vantant donc le fait qu’elle ait survécue et qu’elle ait autant de volonté. Elle ne pouvait nier qu’elle en avait eue, le fait de quitter Reike et de refuser de tuer n’avait pas été la solution de facilité. Et elle répondit donc, calmement, passant ses bras derrières sa nuque :

‘’J’me dis surtout qu’en restant les bras croisés, ma situation s’améliorera pas. Et je tiens pas à être juste une « jolie fille » qui se placera auprès d’une personne influente. Ce sont de mes mains que j’ai envie d’avancer et de survivre !’’


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Vagabond
avatar
Messages : 15
Or : 260
Date d'inscription : 23/11/2018 Age : 23

Feuille de personnage
Puissance Divine: 40
Alignement du personnage: Neutre
Topics terminés: 0
MessageSujet: Re: Le Pôle Emplois    2018-12-08, 23:47

Il était dur de négocier sans connaître la valeur réelle de l’argent ou le coût de vie de l’endroit en question, mais cela ne me posait pas de réel problème. N’ayant aucun des besoins primaires des humains, je n’avais pas de minimum autre que celui de mon avarice, et avoir négocié un salaire plus élevé que celui qu’avait proposé l’humaine était suffisant pour ma satisfaction temporaire.

En tout cas la demoiselle semblait plutôt amusée de ma présentation, me lançant même une petite pique pour tourner mes désirs en dérision. Je n’étais pas vraiment du genre a m’offusquer pour quelques provocations, un petit commentaire pour lui retourner l’attention suffirait, bien évidemment accompagné d’un sourire provocateur.

« Exactement petite, surtout avec un minois aussi joli que le tiens a mettre dedans. La vue ne manquera pas d’être magnifique, je n’en doute pas. Quelle gentillesse de te proposée avec autant d’ardeur, tu commence demain, qu’est ce que tu en dis ? Hahaha ! »

Hoshino semblait quelques peu perdue quand a mon histoire familiale. Il faut dire qu’il est assez rare de dire d’un père qu’il aurait préféré tuer un fils plutôt que de prendre la peine de le neutraliser. Elle trouvait également amusant que nous portions les noms des péchés capitaux dans la fratrie, en même temps, je ne lui avais pas raconter mon origine. Si d’ordinaire ces secrets feraient office d’or, ici je doute qu’ils soient bien utile, surtout a cette femme.

« Oh, tu n’as pas idée chérie. Mon père aime tout contrôler, donc forcément nous ne nous entendons pas vraiment. Il s’attendait a ce que je lui obéisse toute ma vie, que je me soumette entièrement a sa volonté et que j’avance son plan a sa place, tout comme le reste de ma fratrie. Mais contrairement a eux, j’ai plus d’ambition que de simplement passer ma vie en esclave. Dommage que les autres préfèrent rester de bons toutous.

Pour ce qui est des noms, et bien j’imagine qu’il est tout naturel pour P’pa d’appeler un chien un chien, comme les humains diraient. Je suis un homonculus, un être humain artificiel, créer a partir d’une partie de l’âme de mon père, qui cherchait a se purger de ses péchés capitaux pour devenir un être parfait, donc je suis littéralement l’incarnation de l’avarice. Pride, Lust, Envy, Sloth, Glutonny, et bien évidemment, Greed, en voilà une belle famille, non ? Il lui restait a créer Wrath, la colère, quand j’ai pris congé de ses services il y a une centaine d’années. »


La patronne m’expliqua un peu plus en détail le climat dans lequel nous étions : Personne ne savait vraiment comment nous étions ici, les humains du coins semblait avoir eu quelques déboires avec leurs dieux et risquaient de ne pas apprécier que nous soyons leur émissaire, si tel était le cas. Elle semblait suggérer de me tourner vers les anciens, arrivés il y a une dizaine d’année, ou encore les dirigeants.

Hoshino ne semblait pas fermée a mes compliments et sa réponse attisa la flamme de l’ambition qui brulait en moi. Combattre, tailler son chemin de ses propres poings, c’était comme ça que la vie devait être vécue et Hoshino avait toute les qualités nécessaires pour réussir.

« Hahaha, C’est ça ! Tu as tout a fait raison petite ! Ah, que ça fais plaisir de rencontrer une femme aussi avide que toi. La vie devra se plier a tes envies pas vrais ?! Et ceux qui te barreront la route tomberont devant ton ambition ?! Hahaha ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Dangshuan
avatar
Messages : 347
Or : 1775
Date d'inscription : 02/09/2018 Age : 22
Localisation : Liberty / Dangshuan

Feuille de personnage
Puissance Divine: 715
Alignement du personnage: Neutre bon
Topics terminés: 21
MessageSujet: Re: Le Pôle Emplois    2018-12-10, 11:20



Le Pôle Emplois
feat. Solo



Echange équivalent ?

En écoutant la réponse de Greed, la demoiselle ne put s’empêcher de sourire. Elle l’avait cherché sur le coup, et il avait répondu avec intelligence ! Il avait du caractère, et elle s’était faite avoir comme une bleuette ! Même s’il était l’avarice personnifiée, le bougre avait du caractère et du tempérament. Mais ce qu’il pouvait réserver d’autre derrière pouvait aussi être inquiétant. Déjà qu’il était un peu… Beauf par moment, resterait à savoir s’il avait sût s’imposer des limites, ou bien si elle devrait être nettement plus prudente avec lui, surtout concernant les responsabilités qu’elle allait devoir lui donner… S’il commençait à piquer dans la caisse, les choses allaient mal se passer. Qu’il soit étranger ou non, l’avarice ou la tante de ma mère, la loi était la loi, et seul les plus influents ou les plus riches pouvaient s’y soustraire, et actuellement, il n’était ni l’un ni l’autre.

‘’Je me dois de refuser, avec le travail de forgeronne, je risquerai de tâcher une si jolie robe !’’


Puis, Greed se mit à raconter un peu plus sur lui, comme quoi… Eh bien, son père était un maniaque du contrôle et que l’homme qu’il était entretenait avec son paternel une relation conflictuelle, à base d’obéissance éternelle, de fratrie esclave et de toutou. Et concernant les noms, eh bien… Une surprenante nouvelle accompagnait les différents péchés capitaux, c’était qu’il n’était pas vraiment humain ! En fait, il était un homonculus, un être humain artificiel créé à partir d’une partie de l’âme de son père ! Bon sang, cette histoire était compliquée… Et il manquait quoi à cette histoire ? Du feu et du rose ? Passons…

‘’Eh bah, compliqué comme histoire.’’
Fit-elle en passant ses bras derrière sa tête, alors qu’elle essayait de saisir un peu près tout l’ensemble des choses qui venaient d’être expliquées, mais ça faisait tout de même pas mal d’infos en plus qui venaient compléter le portrait de l’individu…

‘’A côté, je vivais sur un navire. Un très grand, de plusieurs kilomètres de longs. C’était mon école, et je formais, avec d’autres filles, un club de mécanique. Forcément, les moteurs et tout ce qui peut s’apparenter aux véhicules, c’est ce que je connais de mieux, mais en arrivant ici, eh bien… Il a fallut que je fasse rapidement une petite reconversion. Du genre l’artisanat. J’avais déjà put faire un ou deux petits truc en forge, mais c’est venu assez rapidement. En un mois, j’étais complètement indépendante de la personne qui m’a apprit les bases.’’

Elle ne savait pas pourquoi elle racontait ça. Peut-être que vu qu’il s’était confié, peut-être qu’elle devait en faire autant, pour assurer une certaine équité, ou bien… Un échange équivalent ? Aucune idée, mais en tout cas, il exagérait bien trop sur le portrait qu’il décriait de la demoiselle !

‘’Hey ! Je suis pas aussi avide ! Egoïste, dans un sens, vu que je cherche à m’en sortir, mais je cherche pas les richesses ou la gloire ! Et non, si on me barre la route, j’emprunte un autre chemin. Je ne suis pas un grand rocher qui passe sur tout ! L’adaptation, c’est la plus grande des qualités que l’Homme possède !’’


Toutefois, alors qu’elle continuait à marcher, elle se rendit compte qu’elle était arrivée au bon endroit. Elle fit un signe à Greed, lui signifiant de rester à l’extérieur, pendant qu’elle s’occupait d’entrer pour gérer la commande chez un certain Julius… Etrangement, elle pensait que ce nom finirait par revenir, d’une manière ou d’une autre, mais bon. Elle devait juste passer commande de quelques peaux et matières premières.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Vagabond
avatar
Messages : 15
Or : 260
Date d'inscription : 23/11/2018 Age : 23

Feuille de personnage
Puissance Divine: 40
Alignement du personnage: Neutre
Topics terminés: 0
MessageSujet: Re: Le Pôle Emplois    2018-12-10, 19:40

Elle me plaisait bien la patronne, avec sa répartie et son caractère. Elle me rappelait un peu Martel, le même genre de femme forte inaccessible qui ne donne envie que d’une chose : de l’avoir pour soi . Elle répondait a ma pique en disant qu’avec son travail de forgeronne, elle risquerait d’abîmer la précieuse robe. Pour ma part, cela suffisait pour que mon esprit s’évade dans un monde de si, imaginant la demoiselle sous divers accoutrements, un peu comme une fille imaginerait sa poupée. Peut-être une robe gothique, avec beaucoup de dentelle ? Ou quelque chose de plus révélateur ? Nan, une tenue simple comme celle qu’elle porte la met bien plus en valeur que tout ces trucs ringards et vieillots.

Hoshino semblait un peu perdue avec mes histoires, et je ne pouvais pas lui en vouloir. J’avais l’habitude que les humains ne voient que le bout de leur nez, sans imaginer un instant tout ce qui se trouve au-delà de leur compréhension. Il suffisait de voir l’implication de mon père dans l’histoire de mon monde, ou encore des plans qu’il réservait a l’avenir tout en utilisant les humains pour les avancer. Je lui épargnais tout le discours quand à la pierre philosophale et ce qui la composait. Je n’avais pas vraiment intérêt a partager cette histoire sombre sur laquelle je n’avais aucune emprise.

En tout cas elle se mit en tête d’elle aussi me partager son histoire en me disant qu’elle venait d’un immense navire où avec d’autres filles elle formait un club de mécanique. Elle avait dut s’adapter, faire de la maintenance n’était pas vraiment pareil que de forger quelque chose, mais après un mois elle était suffisamment douée pour devenir indépendante.

Vint ensuite sa défense vis à vis de mon commentaire, où elle tentait de défendre qu’elle n’était pas avide, peut-être égoïste mais qu’elle ne cherchait pas la richesse ou la gloire. Elle disait qu’elle ne faisait que s’adapter et que l’adaptation était la plus grande qualité de l’homme. Forcément nous n’étions pas d’accord, car ma réponse a cette question se trouvait directement dans mon nom.

« Haha, c’est amusant, vraiment mais je dois dire que je ne suis pas d’accord avec toi. L’avarice, c’est ça la plus grande qualité de l’homme. Certains veulent rentrer chez eux, d’autres veulent de l’argent, d’autres veulent des femmes, ou bien, d’autres veulent sauver le monde. Ce sont des choses courantes parmi les désirs humains. Tu peux te penser a l’abri petite, mais n’oublie pas que tout le monde, même le plus saint des hommes, désire quelque chose qu’il n’a pas.»


A force d’échange, nous étions arrivé devant le magasin dans lequel Hoshino devait se fournir, une sorte de fournisseur de matériaux. Certainement pour se fournir vis à vis de ses commerces. Elle me demandait d’attendre que sa transaction soit finit, ce qui me laissait un peu perplexe. Qu’est ce que j’étais supposer faire en attendant ?

« T’es sûre ? Autant continuer a l’intérieur. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Dangshuan
avatar
Messages : 347
Or : 1775
Date d'inscription : 02/09/2018 Age : 22
Localisation : Liberty / Dangshuan

Feuille de personnage
Puissance Divine: 715
Alignement du personnage: Neutre bon
Topics terminés: 21
MessageSujet: Re: Le Pôle Emplois    Hier à 11:45



Le Pôle Emplois
feat. Solo



Avarice

Nan, Hoshino ne comprenait pas la philosophie de cet individu. Elle pouvait comprendre ce qu’était le concept qu’était de vouloir de l’argent et des femmes, vu que cela reposait sur un concept matériel, mais elle ne comprenait pas ce qu’il y avait avec les autres, le fait de rentrer chez eux ou de sauver le monde… Et plus elle y réfléchissait, plus cela lui donnait mal à la tête… Elle n’était juste pas rodée à de telles discussions sur la philosophie et la psychée humaine, bien que cela puisse-t-être le dada de l’individu qu’elle avait à côté d’elle…

‘’Nan, vraiment. Vouloir de l’argent ou des femmes, il y a quelque chose de matériel, mais on ne peut pas associer tous les désirs à l’avarice. Sinon, une personne qui souhaite manger… Est-ce l’avarice ou la gourmandise ? Une autre qui souhaite refaire le portrait d’une autre parce qu’il a dit du mal, est-ce la colère ou l’avarice ? Le simple fait de désirer quelque chose ne le relie pas à l’avarice !’’


Ou alors si d’une certaine manière qu’elle ne présentait pas, mais cela signifierait qu’il n’y avait qu’un seul défaut existant. Qu’il n’y avait que l’avarice et…

‘’Et si je désire donner de l’argent à quelqu’un, est-ce de l’avarice parce que je désire quelque chose, ou bien ce n’en est pas parce que je me sépare de quelque chose que j’ai ?’’


Elle finit par hausser de toute façon les épaules. Tout ça, c’était bien trop prise de tête. Elle voulait des choses simples aujourd’hui, déjà qu’elle devait bosser à tour de bras dans son entreprise pour satisfaire la grande commande qu’elle avait reçue. Mais il insistait pour rentrer à l’intérieur de la boutique mais Hoshino était sûre d’elle sur le coup : c’était son affaire, sa commande. Elle ne fit que lui lancer un regard pour lui répondre simplement :

‘’Je ne serais pas longue.’’


Et en effet, elle ne le fut pas. En quelques minutes, elle eue le temps d’aller voir le tenancier du magasin, de lui expliquer la situation et de faire la commande pour demain aux premières lueurs ! Elle avait besoin de matière, et lui était prêt à en proposer. De toute façon, s’il avait tenté de trop négocier, Hoshino aurait facilement fait appel à un avantage considérable : Celui de la concurrence. A partir du moment où il existait différents commerces qui proposaient une qualité similaire, forcément qu’ils devaient redoubler d’intérêt pour chopper leurs clients, que ce soit par une meilleure position, de bons retours clients ou simplement des prix plus bas.

‘’Avec ça, on devrait être tranquille. On devrait même avoir des excédents sans problème.’’
Fit-elle, en rangeant un parchemin qu’elle eue rapidement griffonée dans sa poche, pour garder les comptes de sa structure et bien se rappeller, à la fin de cette rude journée, pour qu’elle heure elle devait être prête demain. ‘’L’avantage qu’on a, c’est que nos matières premières se gardent indéfiniment ou presque. Bon, retournons là-bas, pour que vous puissiez vous familiariser avec le poste.’’

Elle fit craquer ses doigts, avant de se remettre en route, invitant donc l’avarice à le suivre… Enfin, l’inviter, plus une façon de parler.

‘’Et donc vous êtes un… Homoncu… Quelque chose. Ça consiste en quoi en fait ? Je n’ai pas bien compris ça.’’


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Vagabond
avatar
Messages : 15
Or : 260
Date d'inscription : 23/11/2018 Age : 23

Feuille de personnage
Puissance Divine: 40
Alignement du personnage: Neutre
Topics terminés: 0
MessageSujet: Re: Le Pôle Emplois    Hier à 12:35

Voilà que la patronne se lançait elle aussi dans la philosophie. Elle pouvait comprendre l’avarice quand il s’agissait d’or ou de femmes, quelque chose de matériel, mais elle n’arrivait pas a appliquer le concept aux actes. Une personne souhaitant manger, gourmandise ou avarice ? Une personne souhaitant se venger, colère ou avarice ? Elle disait même que le simple fait de désirer quelque chose n’en faisait pas de l’avarice. C’était se voiler la face. Qu’est ce que l’Avarice ?

« L’Avarice n’est pas simplement une question d’argent, de femme ou de pouvoirs. Il y a bien plus a désirer dans ce vaste monde, et c’est le propre de l’avarice de désirer. Chaque acte, même du plus grand des saints, est fait pour lui apporter quelque chose. Peut-être de l’or, peut-être des femmes, ou bien de la satisfaction, du plaisir, même une bonne conscience. Tout est fait pour combler un vide, un manque.

Les autres péchés ne sont pas vraiment ma spécialité, mais pour ce qui est de la gourmandise, Glutonny est tout le temps affamé. Il peut passer des journées entières a manger des humains et des buildings qu’il ne sera jamais rassasier. Là où moi je cherche a combler un vide plus spirituel, lui veut combler un vide physique. C’est peut-être pour ça que c’est celui que j’apprécie le plus dans la fratrie, haha ! Dommage que ce soit un simplet complètement obnubilé par son appétit.»


Hoshino ne voulait visiblement pas que je rentre dans le magasin avec elle, mais garantit qu’elle ne serait pas longue. Après quelques minutes de négociations, elle sortit de la boutique, un parchemin a la main. Elle semblait avoir fait une bonne affaire et disait qu’il y aurait même quelque excédents, ce qui devait forcément être une bonne chose. La demoiselle voulait que nous retournions a la boutique pour me familiariser avec ce qu’elle attendrait de moi, mais sans oublier de poser d’autres question sur ce que j’étais.

« Un Homonculus. Un être humain artificiel. Pour faire simple mon corps est parfaitement humain dans sa composition, a ceci prêt que je suis immortel, j’ai plus de deux cents ans, que je n’ai pas vos besoins primaires, comme vous appelez ça. Je me régénère si je suis tué et j’ai la chance d’avoir le bouclier ultime que P’pa m’a donné : Ma peau peut devenir plus solide que de l’acier sans problème. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Dangshuan
avatar
Messages : 347
Or : 1775
Date d'inscription : 02/09/2018 Age : 22
Localisation : Liberty / Dangshuan

Feuille de personnage
Puissance Divine: 715
Alignement du personnage: Neutre bon
Topics terminés: 21
MessageSujet: Re: Le Pôle Emplois    Aujourd'hui à 19:59



Le Pôle Emplois
feat. Solo



Voir plus loin !

Bon, elle commençait à comprendre que la définition qu’il donnait à l’avarice c’était de vouloir, de désirer, de combler un vide qu’importe la manière que cela pouvait être. Même si c’était aussi bien plus compliqué que ça… Puisque combler un vide comme un creux dans l’estomac, bien que cela entrait dans la définition qu’il venait de dire, lui apportait quelque chose, et en l’occurrence, il s’agissait de la satiété… Nan clairement, elle ne comprenait pas. Soit tout était en fait le même péché, soit juste qu’il y avait un problème quelque part…

Et en parlant de problème… Est-ce que c’était normal que son frère mange des humains et des buildings ?! Hoshino afficha une mine complètement surprise à entendre cette partie du dialogue de l’homonculus, avant de cligner des yeux plusieurs fois. Nan, vraiment. Manger des murs ! Qu’est-ce que pouvait dire au sens figuré, car là… Elle ne voyait pas autre chose que le sens littéral qui était complètement impossible et… Et puis elle réalisa une chose, le saint TGCM, qui signifiait que ce qu’elle considérait comme impossible ne l’était que part sa culture et son univers. Les hommes avaient bien fait voler des plus lourds que l’air, alors pourquoi pas… Manger des murs ? Nan, elle n’arrivait juste pas à prendre ça au sérieux.

‘’Si c’est ça le régime alimentaire familial, je suis soulagée de savoir que vous n’en avez pas besoin.’’
Rajouta-t-elle, un peu prudemment en fait. Même s’il n’en avait pas besoin… Est-ce que cela voulait dire qu’il pouvait tout de même le faire ? Elle gardait de manière inquiète cette idée en tête, avant de se concentrer sur autre chose, notamment… Eh bien, sur la commande qu’elle allait passer au magasin. Et ceci étant fait et qu’elle eue posée des questions un peu plus simples sur l’identité de Greed, ce dernier lui répondit donc…

Deux cents ans. Immortel. Aucun besoin primaire. Régénération. Bouclier ultime lui permettant de devenir aussi solide que l’acier… Eh bah, il avait pas mal de compétences ! Surtout pour un simple vendeur ! Très probablement qu’avec de tels pouvoirs, il ne tarderait pas à se trouver une meilleure solution, qui lui serait prolifique financièrement parlant ! Elle voyait déjà le genre de chose que cela pouvait donner…

‘’Eh bah, avec de telles choses, je suis sûre que vous n’allez pas vous contenter longtemps d’un job de vendeur. Et comme vous ne dormez pas… Avec une bonne dose d’effort et d’acharnement dans quelque chose dans quoi vous êtes doué pendant quelques temps, et vous vous retrouverez à la tête d’une petite troupe ! Le temps de retrouver vos forces, d’être bien informé sur l’endroit et boum, l’oiseau quittera le nid !’’
Expliqua-t-elle. Elle était un peu près sûre de ça, que l’avarice ferait tout pour amasser encore plus rapidement et plus efficacement de l’argent, sans forcément que ce soit ses propres mains qui doivent faire les besognes… Mais bon, l’avoir comme patron ? Vu son caractère, il n’irait pas forcément toujours de la manière la plus légale pour arriver à ses fins, c’était en tout cas l’impression qu’avait Hoshino…

‘’J’ai tout de même bien l’impression que les étrangers qui arrivent en ce monde sont presque tout le temps dôtés de pouvoirs ou de particularités qui font d’eux des personnes exceptionnelles… Reste à savoir si j’en suis à la hauteur…’’
Souffla-t-elle, serrant un peu le poing pour regarder vers les cieux. Serait-elle à la hauteur face aux nombreux défis de ce monde ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le Pôle Emplois    

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» procedure emplois reserves
» Emplois réservés
» Éoliennes en mer : des emplois promis à Caen
» Débouchés
» offres emplois / recherche de stagiaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sekai no Tenchi :: Notre monde :: Coalition de Dangshuan :: [Capitale] Liberty-
Sauter vers: