Intégrer le flux
Vagabond
avatar
Messages : 21
Or : 260
Date d'inscription : 18/11/2018 Age : 23
Localisation : Saint Maur des Fossés (94)

Feuille de personnage
Puissance Divine: 85
Alignement du personnage: Neutre Bon
Topics terminés: 2
MessageSujet: Intégrer le flux   2018-11-30, 01:34

Intégrer le flux

15ème jour du 8ème mois de l’an 0 – Matin - ~06 Heures

Les premiers rayons du soleil tapaient à peine sur les carreaux de la chambre d’Arimav, il était de ceux qui se lèvent tôt pour profiter au maximum de leurs journées. C’est que le remortel ne pouvait pas se permettre de chômer, il devait toujours récupérer de son voyage dans cet univers mystérieux. Fort heureusement, et à son grand soulagement, son corps semblait évoluer bien plus rapidement sur ce monde que dans l’ancien, peut être un effet secondaire de la présence de cette énergie inconnue ou du fait qu’il s’agissait uniquement de récupérer un potentiel qu’il avait par le passé déjà atteint.
Quoi qu’il en fût, Arimav se débarbouilla rapidement le visage avant de se diriger aux abords de la ville pour y mener un nouvel entraînement.

Il ne fallut pas longtemps à l’ancien soldat pour trouver un endroit calme, non loin de la cité, suffisamment paisible pour y entrer en méditation. Il s’assit donc en tailleur sur une large souche de bois recouverte d’une épaisse couche moussue, commençant sa méditation afin d’entrer dans un état de paix intérieure. Aujourd’hui, il comptait se concentrer à travailler sa maîtrise de la source magique locale.
Comme à son habitude, il s’imagina donc son corps et l’ensemble des vaisseaux qui le compose, afin de visualiser l’intégralité du trafic de son flux d’énergie interne.
Cette fois-ci, son énergie vitale semblait s’écouler plus facilement que la fois précédente, bien qu’il subsiste encore de nombreuses perturbations dans le flux et que certaines terminaisons étaient encore bouchées. Il s’agissait là d’une preuve de l’efficacité de l’entraînement mental auquel le remortel se livrait quotidiennement depuis son dernier retour à la vie.
Après plusieurs longues minutes à observer les fluctuations de sa force vitale, il décida finalement de passer à une étape un peu plus active de sa transe, afin de prendre le contrôle de celle-ci et remettre de l’ordre dans son équilibre interne.

Pour ce faire, il utilisa une méthode que lui avait enseigné un de ses anciens compagnons de l’Ordre. Celle-ci consistait grossièrement à mettre une image sur la perturbation à laquelle ont était en proie, afin de créer une interface compréhensible entre notre perception de la réalité et la réalité elle-même.
Il s’agissait d’une méthode lacunaire, mais qui avait le mérite d’être à la portée d’Arimav, n’étant pas à même dans son état d’existence actuel d’appréhender ce mécanisme sans analogie.
Il imagina donc une grande étendue d’eau, d’abord calme et plate. Puis en se concentrant sur sa perception de son flux énergétique, il assimila ce concept et celui de l’eau. Naturellement, ces deux principes vinrent à n’en former plus qu’un, se manifestant sous la forme d’une mer houleuse et agitée.
Le travail mental d’Arimav pouvait alors débuter, ses sens étaient en alerte, chamboulés par cette scène, submergés de signaux compréhensibles pour certains, et inconnus pour d’autres. Il devait contrôler ces remous, ces vagues. Il bandait son esprit, déconstruisant mentalement les vagues au fur et à mesure qu’elles se formaient, se représentant alternativement à différents plans de cette scène chaotique. L’effort était intense, hors de cette illusion, dans le monde physique, Arimav transpirait à grosses gouttes, son rythme cardiaque était en quant à lui en berne, sa température corporelle diminuant progressivement alors qu’il s’enfonçait dans son imaginaire. C’était là les effets secondaires classiques de ce type d’entraînement, son coût.

Finalement, quelques minutes seulement après avoir débuté, la transe d’Arimav se brisa, son corps était à bout, il était épuisé. Le remortel était parvenu à légèrement calmer la tempête de sa vision, sans pour autant réussir à la maîtriser complètement. Il lui fallait encore produire de nombreux efforts avant d’y parvenir, mais ce n’était pas chose impossible, il le savait maintenant. S’il voulait pouvoir utiliser ses pouvoirs à nouveau, il devait d’abord restaurer son énergie interne.

Suite à cet effort mental intense, Arimav se reposa plusieurs minutes, le temps de reprendre son souffle et ses esprits. Sa psyché était certes bien affaiblie, mais il devrait avoir récupéré le lendemain, en attendant, et pour se réchauffer tout en entraînant son endurance il décida de se mettre à un autre exercice. Après s’être convenablement étiré, il noua une bûche de petite taille à quelques lianes qui traînaient là, reliant cette corde de fortune à sa taille.
Il se dirigea en direction d’une petite colline à la pente légère, et entama plusieurs montées de celle-ci, traînant son rondin derrière lui, marchant rapidement lors des montées puis lentement pour souffler lors des descentes. L’exercice se révéla cependant rapidement épuisant, le remortel devant y mettre un terme au bout de moins d’une vingtaine de minutes.

C’était là tout ce qu’il était capable d’encaisser en une journée, les limites que lui imposaient son corps étaient un véritable frein à son rétablissement. Il retourna donc à l’auberge sur les coups de 10 heures afin de s’y laver et de se reposer. Le reste de la journée, il n’entreprit aucune autre action demandant le moindre effort, le repos étant important et faisant partie de l’entraînement.

16ème jour du 8ème mois de l’an 0 – Matin - ~06 Heures

Un jour de plus en ce monde étrange se levait, tout comme Arimav, réglé comme une horloge.
Arimav se rendit à nouveau au même lieu où il s’était rendu la veille à l’aube. Sur la même souche il entra en transe méditative, afin d’observer le résultat du travail de la veille. Le changement était flagrant, l’énergie circulait bien plus librement entre ses différents canaux, dont les extrémités restaient cependant hermétiques.
Le remortel se replongea dans son illusion marine, le résultat fut cependant bien moins spectaculaire que la fois précédente, les vagues étaient plus calmes et moins nombreuses. Il lui fallut donc déployer une énergie bien moins importante pour parvenir à la stabiliser. Il parvint finalement à complètement calmer la tempête ou bout d’une dizaine de minutes, rétablissant un flux d’énergie libre dans son corps.
Il avait, en validant cette étape, parcouru la moitié du parcours pour pouvoir envisager d’intégrer l’énergie extérieure. Arriver à cet état lorsqu’il apprit à se servir de ses capacités dans sa vie passée lui avait pris plusieurs mois, mais c’était surtout d’intégrer cette technique qui lui avait pris le plus de temps.

La prochaine étape afin de débloquer les canaux énergétiques du remortel vers l’extérieur était cependant plus complexe, ou du moins plus fastidieuse, il devait trouver un équilibre entre son énergie interne et celle de ce monde. Ses pores, qui étaient habituellement ouverts pour échanger l’énergie avec le cosmos, s’étaient refermés lors du changement d’univers afin de le préserver de la prodigieuse puissance présente naturellement tout autour de lui. Ouvrir ces méridiens pouvait s’avérer mortel pour toute personne non suffisamment préparée et qui ne se serait pas au préalable accordée préventivement.
Arimav, lui, comptait utiliser la même méthode que précédemment, afin de parvenir à trouver la configuration parfaite afin d’accueillir cette puissance en lui. Il avait réfléchi toute la nuit à la parfaite analogie pour cette situation, et en avait  retenu une qui lui semblait particulièrement prometteuse.

Une courte demi-heure après avoir terminé le premier exercice, il travailla à se replacer à nouveau en transe. Il imagina cette fois-ci un immense tas, formé d’une infinité de clés, toutes d’apparence identique, ainsi qu’un cadenas, flottant dans les airs, relié à plusieurs chaînes, scellant une porte. Derrière cette porte, il plaça le concept de l’énergie extérieure à son corps. Il lia ensuite le concept de pore au cadenas, et celui de configurations de son énergie interne au tas de clés.
Ce travail mental était particulièrement complexe, et il fallut toute la matinée à celui-ci pour parfaitement parvenir à les lier ces concepts entre eux d’une manière satisfaisante pour obtenir une simulation mentale suffisamment stable. Conscient de son épuisement psychique, il décida de s’arrêter là afin de ne pas risque de puiser dans sa santé mentale et éviter de risquer de contracter des effets secondaires permanents.

Le reste de son entraînement consista ensuite en quelques exercices d’étirements basiques suivit de course lente et d’exercices de respiration après quoi il regagna tranquillement l’auberge où il passa le reste de la journée à se reposer, profitant d’un repas chaud et d’un véritable lit dans lequel se reposer pour la nuit.

17ème jour du 8ème mois de l’an 0 – Matin - ~06 Heures

Comme toujours, le cycle éternel du soleil se poursuivait, l’astre lumineux commençant à pointer le bout de son nez, baignant la chambre d’Arimav d’une douce et légère lumière matinale. Il n’en fallut pas plus à celui-ci pour se réveiller, non sans peine tant l’appel du lit se faisait fort ce matin-là Il repoussa son réveil de plusieurs minutes, plusieurs fois, chose suffisamment rare pour le faire remarquer.
Après un bon petit déjeuner à base de viande séchée, le remortel se dirigea vers son lieu de méditation, afin de poursuivre l’exercice qu’il avait entamé la veille. Il était maintenant habitué à entrer en état de transe, l’ayant pratiquée deux jours durant, et ne mit pas longtemps à le regagner. Plongé dans sa construction mentale, Arimav débutait donc ce qui s’annonçait être un travail de longue haleine afin de trouver la configuration parfaite pour intégrer l’énergie extérieure à son corps.

Il attrapa une première clé, et la présenta à la serrure et tourna la clé afin de tenter d’ouvrir la porte, mais le mécanisme semblait bloqué, un premier échec. Il jeta la clé au loin, celle-ci disparaissant dans le vide sidéral, puis en essaya une nouvelle. Le résultat fut identique pour un certain nombre de clés, facilement une dizaine, puis une clé tourna finalement dans l’encoche du verrou, entrouvrant la porte. Une lueur brillante et intense se dégagea de derrière cette dernière, éblouissant Arimav et illuminant l’ensemble de sa vision jusqu’à pratiquement l’en éjecter. Aveuglé, il se hâta de retourner la clé dans l’autre sens, provoquant la fermeture de la porte, reprenant le contrôle et jetant à nouveau cette configuration erronée.
Les tentatives s’enchaînaient durant des heures, entre les réglages incapables de déployer assez de puissance pour l’ouverture de la porte et donc de ses pores, et ceux les ouvrant trop provoquant une surcharge d’énergie insoutenable.

L'exercice était cette fois-ci également épuisant physiquement, car lorsqu’Arimav tentait une combinaison dans son esprit, son corps lui aussi devait s’adapter en conséquence. Une telle activité était inhabituelle, même pour une personne ayant déjà maîtrisé ce type de pouvoirs. Cette méthode était brutale, mais rapide, c’était pourquoi il ne l’avait pas employée lors de sa formation initiale.
Il passa le reste de la matinée, et une partie du début de l’après-midi à tenter de nouvelles combinaisons, avant de se résigner à prendre une pause et remettre au lendemain la suite.
Il ne s’entraîna pas physiquement ensuite, bien trop endoloris.


18ème jour du 8ème mois de l’an 0 – Matin - ~10 Heures

Il était bien plus tard qu’à l’accoutumée lorsqu’Arimav ouvra les yeux ce matin-là. Son corps réclamait son du, et s’assurait de le percevoir. Il reprit des forces avec un bon repas riche, et repris son entraînement, le même que la veille, clé après clé, échec après échec, ne se résignant pas à son sort. L’une d’entre-elles était forcément la bonne, il n’avait qu’à la trouver. Il ne pouvait pas échouer, avec suffisamment de patience et de maîtrise la réussite était inévitable.

Les jours s’enchaînèrent les uns après les autres, épuisants et interminables sans que le remortel ne trouve la configuration tant recherchée.

26ème jour du 8ème mois de l’an 0 – Après-Midi – 14 Heures


Combien de clé avait-il utilisé ? Des milliers, des dizaines de milliers certainement même. Le tas dans lequel il piochait ne diminuait pas de taille, de nouvelles clés apparaissant lorsqu’il en jetait une nouvelle dans le vide. Malgré son tempérament persévérant, le doute commençait à pénétrer son esprit, allait-il vraiment y arriver ? L’énergie extérieure était vraiment très puissante et complexe à maîtriser.
Alors qu’il n’y croyait plus, il inséra une clé dans la serrure, la porte s’entrouvrit à nouveau, une énième fois, mais quelque chose était différent, la lumière était vive, mais condensée, limitée à l’embouchure de la porte, ne dépassant pas son seuil. Arimav en approcha alors, laissant la clé dans son réceptacle, venant lui-même pousser la porte et pénétrer dans la lumière.
Il put alors sentir son énergie rayonnante parcourir son être. Ça y était, il avait réussi, il avait trouvé la configuration exacte, celle lui permettant d’utiliser l’énergie externe. Il récupéra la clé, et l’accorcha symboliquement à un trousseau à sa ceinture, mettant fin à sa transe, soulagé, enfin prêt à prendre un repos bien mérité.

Il n’avait toujours pas récupéré le contrôle de ses pouvoirs, ce n’était que le premier pas, mais il était désormais capable d’utiliser la puissance divine comme source de ceux-ci, et non l’énergie qui était autrefois présente dans son ancien univers. Une petite victoire, au goût revigorant et plein d’espoir pour le jeune remortel qui commençait à douter de sa capacité à un jour retrouver de sa puissance d’antan.
Il sentait même que l’énergie présente dans ce monde avait la capacité de l’emmener bien au-delà de ce qu’il avait déjà atteint, ou que ses frères eux même avaient pu atteindre.
Arimav Grantz

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un ou plusieurs octodons / Intégrer un nouvel octodon
» Charia en Grande-Bretagne
» générateur de banniere en ligne
» De l'état vers la FPT
» www.moongraffiti.com : Site cosmétiques américains/anglais/français

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sekai no Tenchi :: Notre monde :: Coalition de Dangshuan :: [Capitale] Liberty-
Sauter vers: