Arrivée en grande pompe ! (avec Ioann Volk)
El'waën Maedhredor
Messages : 51
Or : 610
Date d'inscription : 26/11/2018 Localisation : Shoumei (Benedictus – 25/8/0 au 1/9/0 ; Gyohir – 13/9/0)

Feuille de personnage
Puissance Divine: 129
Alignement du personnage: Neutre bon
Topics terminés: 2
Arrivée en grande pompe ! (avec Ioann Volk) Empty
MessageSujet: Arrivée en grande pompe ! (avec Ioann Volk)   Arrivée en grande pompe ! (avec Ioann Volk) Empty2018-11-28, 19:20


Arrivée en grande pompe !

Arrivée en grande pompe ! (avec Ioann Volk) 1543431715-icone
Quelques secondes plus tôt.
Son univers, en moins d’une nuit, avait basculé. Ça ressemblait à un vieux cauchemar de soldat, les souvenirs de la guerre fraîchement en mémoire. Son rein en feu et la sensation de faiblesse lui rappelèrent que ce n’était pas une invention de son esprit ni même à un rêve. Dans son dernier espoir, happé par une foule d’émotions, il s’était jeté par la fenêtre. Allait-il survivre ? Il comptait sur son arrogante régénération pour le laisser en vie.

La pièce dans laquelle il se trouvait précédemment était malheureusement la plus haute du château. Il allait s’écraser, s’éclater le crâne contre le sol et ne plus jamais se relever. « Mourir par sa propre femme… Ça aurait pu être pire, non ? » C’est ce qu’il pensa avant de sombrer dans l’inconscience.

Maintenant.
Dans la plus grande des surprises, son corps déboula sur le sol. Un parquet de bois ? Au vu du bruit, cela y ressemblait. Un bois résistant d’après l’apparition soudaine et brutale de Drennt. Une table et des chaises vides s’éclipsèrent rapidement de la scène, repoussées par la masse roulante qui s’arrêta un plus loin, près du comptoir. Est-ce qu’il y avait des gens dans les alentours ? Car le silence avait envahi l’endroit en un instant. Plus aucun son. Seule une étrange force spirituelle surplombait l’atmosphère, pesante et inquisitrice. La « chose » qui avait amené Drennt dans ce monde se referma instantanément. Après ça, il n’eut plus rien.
 
Il était à moitié conscient. Les yeux clos. Rien n’aurait pu les faire rouvrir. C’était douloureux en y pensant. Ce n’est pas qu’il souffrait physiquement — bien que son corps, surtout son rein, le rappelait à l’ordre dans sa présente douleur —, mais c’était à cause d’elle. Trahi. Une vie entière qui s’écroule. Avait-il été naïf ? Naïf envers sa femme ? Il ne savait plus. Pourtant conscient d’une chose ! Il l’aimait assez pour avoir la stupide pensée de la pardonner. Pour le moment, plus en proie au doute, il voulait entendre des explications. Quitte à se relever, à moitié crevé pour les entendre. Il ne bougea pas. Son corps resta étendu tout le long du comptoir de bois massif. Son unique mouvement fut de mettre son bras contre son visage et d’y laisser germer un soupir rieur.
 
« Ouais, ça fait vachement mal, pensait-il. J’ai le corps qui brûle, la tête dans les choux, sûrement une ou deux côtes fêlées et un rein crevé… Et j’ai encore envie de me relever ? Pas question… Je vais simplement rester ici… Étendu comme un soûlard, un soûlard trahi par… peut-être que je devrais me relever ? »
 
C’est à ce moment-là que Drennt avait ouvert les yeux. Il retira son bras qu’il fit glisser sur le sol pour s’aider à se soulever. Merde alors ! Qu’est-ce qu’il était devenu léger ! Et même si son corps semblait lourd à l’intérieur, ses mouvements… il y avait quelque chose de changé. Il n’y fit pas attention. Les oreilles bourdonnaient et il avait un mal de crâne qui commençait à naître.

« Arrrg… »
 
Son regard scruta un instant le parquet clair. Plutôt propre pour un… du parquet ? Qu’est-ce que c’était que ce bordel ? Où est-ce qu’il se trouvait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sekai-rpg.forumactif.com/t740-el-waen-maedhredor-termine
Shoumei
Ioann Volk
Messages : 64
Or : 320
Date d'inscription : 06/10/2018

Feuille de personnage
Puissance Divine: 217
Alignement du personnage: Loyal neutre
Topics terminés: 4
Arrivée en grande pompe ! (avec Ioann Volk) Empty
MessageSujet: Re: Arrivée en grande pompe ! (avec Ioann Volk)   Arrivée en grande pompe ! (avec Ioann Volk) Empty2018-12-03, 00:26


Arrivée en grande pompe !

Après plusieurs aventures à l'extérieur des murs de Benedictus, Ioann avait décidé de revenir au Styx, le bar de Shinso, dans lequel ce dernier lui avait prêté une pièce pour s'abriter le temps de trouver sa voie et d'acquérir une certaine forme d'indépendance. Ce ne serait probablement pas pour maintenant toutefois, l'Ombre ayant été peu convaincu de ses péripéties hors de la capitale. Il ne parvenait pas encore à comprendre l'engouement des gens pour le voyage et la découverte, il n'y trouvait aucun plaisir ni réconfort, pas même des réponses aux nombreuses questions qu'il se posait. Il n'avait pas baissé les bras pour autant, nul doute qu'il retenterait sa chance prochainement, mais pour le moment il voulait juste se reposer et rester tranquillement dans un endroit qu'il connaissait et qui était relativement sûr.
Puisqu'il n'avait pas besoin de dormir - un atout racial - le jeune homme s'occupait en réfléchissant aux derniers évènements. A vrai dire, il pouvait même faire la conversation avec Ivann, une étrange entité qui s'était récemment manifestée à lui et qu'il semblait être le seul à pouvoir entendre. En fait, il n'avait pas encore réellement eu l'occasion de savoir qui il était. Le moment était donc enfin venu de lui poser quelques questions allant en ce sens.

"Ivann ?"

*Oui ?*

"Qu'es-tu exactement ?"

*Eh bien je te l'ai déjà dit, je suis comme ton jumeau spirituel.*

"Comme mon jumeau... Ce n'est donc qu'une métaphore, je veux savoir ce que tu es réellement."

*Une métaphore ? Whoua, tu as appris de nouveaux mots avant de revenir me parler dis-moi ! Très bien, disons plutôt que je suis un esprit alors. Un esprit jumeau, né en même temps que toi, enfermé dans ton corps. D'où le prénom aussi proche du tien. Je l'ai bien choisi, n'est-ce pas ?*

"Alors tu es une Ombre toi aussi ?"

*Hm... Pas tout à fait, c'est plus compli...*

Leur conversation fut brusquement interrompue par un vacarme assourdissant venant de l'étage. Ioann résidait dans la cave de l'établissement, la proximité du bruit tendait à lui faire croire que quelque chose se passait au rez-de-chaussée, là où les clients venaient boire en temps normal. Sauf que, à cette heure avancée de la nuit, les lieux étaient censés être déserts. Par devoir envers l'homme qui l'hébergeait, le jeune homme devait monter pour aller voir ce qu'il se passait. Il le fit le plus discrètement possible, ce afin d'éviter d'attirer l'attention sur lui s'il s'agissait de voleurs ou autres criminels du genre. Il valait mieux ne pas attirer l'attention et garder l'avantage de la surprise. Sur place, l'Ombre constata que plusieurs tables et chaises avaient été renversées, mais il ne remarqua pas la moindre présence pour autant. Cela ne signifiait pas pour autant que le ou les intrus n'étaient plus là. Avançant avec précaution, Ioann porta la main au pommeau de sa canne-épée, prêt à la dégainer au moindre signe de danger. Finalement, un léger râle, ressemblant à celui que l'on ferait si l'on souffrait, se fit entendre. Par réflexe, le jeune homme avait déjà sorti de quelques centimètres la lame de son fourreau, avant de contourner le comptoir pour voir qui s'y cachait devant. Il était presque sûr de lui : le son qu'il avait entendu provenait de là, il y avait probablement quelqu'un qui se dissimulait devant l'épais meuble.

*Mais qui voila ? Une jeune petit gredin !*

En effet, face à lui se tenait un enfant, visiblement désorienté et non menaçant à première vue. Aussitôt, Ioann se retourna vers l'entrée et toutes les ouvertures possibles : aucune n'était ouverte ou cassée. D'où venait ce garnement et comment s'était-il introduit dans ce lieu ? Puisqu'il n'avait pas pu entendre Ivann, l'Ombre décida de trahir sa présence en prenant la parole, de son éternelle voix neutre dénuée de tout sentiment.

"Bonsoir petit. Puis-je savoir ce que vous faites ici ? Le bar est fermé à cette heure."

Ioann vouvoyait tout le monde, enfants comme adultes. En jetant un bref coup d'oeil aux tables et chaises renversées, il rajouta une dernière remarque.

"Et il est aussi de coutume de remettre en place le désordre que l'on a occasionné."

L'individu ne constituant probablement pas un danger, l'Ombre avait rangé le peu de l'épée qu'il avait sortie, ne s'appuyant plus que sur sa canne qu'il tenait face à lui.


Arrivée en grande pompe ! (avec Ioann Volk) Ioann_10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sekai-rpg.forumactif.com/t985-carnet-des-pouvoirs-de-ioann-volk#7829 http://sekai-rpg.forumactif.com/t568-ioann-volk-une-ombre-fraich
El'waën Maedhredor
Messages : 51
Or : 610
Date d'inscription : 26/11/2018 Localisation : Shoumei (Benedictus – 25/8/0 au 1/9/0 ; Gyohir – 13/9/0)

Feuille de personnage
Puissance Divine: 129
Alignement du personnage: Neutre bon
Topics terminés: 2
Arrivée en grande pompe ! (avec Ioann Volk) Empty
MessageSujet: Re: Arrivée en grande pompe ! (avec Ioann Volk)   Arrivée en grande pompe ! (avec Ioann Volk) Empty2018-12-03, 02:06


Arrivée en grande pompe.

Arrivée en grande pompe ! (avec Ioann Volk) 1543431715-icone
Il était complètement perdu. Il ne comprenait pas ce qui venait de se passer. Il était, il y a quelques secondes, en train de tomber depuis la fenêtre du château de Yalyeh et... le voilà qu’il avait déboulé dans une taverne – ce qui, au premier abord, y ressemblait (dans l’état qu’il était, il n’avait pas encore pris la peine d’observer les environs). Est-ce qu’il avait rêvé tout ça ? Le meurtre, la trahison, la dague ? Avait-il pris un verre de trop et il s’était écroulé à cause de l’alcool ? Il ne se souvenait même pas d’avoir bu. Mais non… C’était bien réel. La douleur était là, elle le rappelait à l’ordre, se répandant dans son corps comme un poison. Il réalisa assez vite que sa femme lui avait fait quelque chose.

« Qu’est-ce que… gémissait-il en voyant sa main enduite de sang. Qu’est-ce qui se passe bordel... »

À quatre pattes sur le sol, la main sur sa blessure encore ouverte, suintante de cette teinte rouge, il se rendait compte qu’il aurait déjà dû guérir. La mélasse rouge laissa des gouttelettes se choir sur le sol, il continuait de saigner. Et même si la blessure ne lui sembla pas profonde (pour ce qu’il en avait vécu), c’était son pouvoir qui l’inquiétait. Est-ce qu’elle lui avait restreint sa régénération ? L’avait-elle bloquée ? Les questions apparaissaient dans sa tête les unes après les autres sans trouver une forme de réponse.

Il était temps, malgré la fatigue naissante, de partir à la recherche de ses réponses. Il le fallait. Sinon, il allait devenir fou ! Ses jambes se soulevèrent dans un dernier effort, le corps peu stable qui tanguait légèrement de droite à gauche. Il avait gardé sa main contre sa blessure, alors qu’il explorait les lieux. Pourquoi ? Pourquoi est-ce qu’il voyait la pièce immense ? Les chaises et les tables lui paraissaient même stupidement trop grandes à ses yeux. Un endroit pour les géants ? S’il savait ! Il n’était pas au bout de ses surprises.

En tout cas, il était certain maintenant. Les alentours, immenses ou non, appartenaient bien à une taverne. En un coup d’œil, on pouvait comptait une dizaine de tables et de chaises en bois, certaines d’entre elles étaient renversées, en désordre – et il se demanda bien ce qui était arrivé pour que l’endroit soit dans un état pareil, derrière lui se dessinait un grand bar en bois massif foncé, des étagères propres à une taverne où se trouvait de bouteilles familières. Mais il avait beau y voir un semblant de similitude, il y avait quelque chose (dont il n’arriva pas à mettre le mot dessus) qui le laissa étranger. C’était une sensation troublante qu’il préféra laisser de côté.

Quand soudain, apparut une silhouette sombre. Instinctivement, il avait reculé et il s’était mis en garde, la main sur son épée… invisible. Merde, jura-t-il ! Il n’était pas armé. Il avait laissé son arme dans la chambre. Et ô combien il était troublé par ces derniers évènements, il se retrouva déposséder de ses moyens. Il resta tout de même (comme un parfait abrutis) comme ça. L’expression méfiante, remplie d’incertitude, et sûrement de peur aussi. Il n’avait pas peur pour sa vie, mais c’était le résultat de cette finalité. Il ne savait plus rien. Alors, ce type bizarre. Était-il un allié ou un ennemi ?

El’waën le dévisagea longuement, avec un silence propre à un cadavre. Ce type-là, il dégageait une aura qu’il n’avait jamais ressenti. Comme l’endroit, cela lui paraissait inconnu, étranger. Toujours ce bizarre sentiment de perdition dans le cœur. Il en oublia même un instant la douleur. Même s’il se sentait mal, ce n’était pas le moment pour geindre. Il fallait qu’il découvre ce qui se passait !

Attends… Petit ? Ce mot lui provoqua un rictus mélangé entre la moquerie et la confusion. Il n’était pas petit. Il était tout sauf petit… Mais… Il ne pouvait s’empêcher de penser que la personne qui se trouvait devant lui devait faire une tête de plus, voire une tête et demie. Il faisait deux mètres ou quoi !? Ses pensées oublièrent un instant la différence énorme de taille et se reportèrent sur l'étrange canne qu’il avait en main. Il allait l’attaquer avec ? Apparemment, non.

Même perdu, il finit par se ressaisir. S’il n’avait pas une épée sous le coude, il y avait une centaine de choses avec laquelle il pouvait tuer cette étrange personne. Enfin, tant qu’il ne lui voulait aucun mal, il ne tenterait rien.

« Je ne suis pas petit, affirma-t-il enfin, sa voix perdit toute sa clarté en fin de phrase. »

Il aurait voulu continuer s’il n’avait pas remarqué… Il avait une voix de jeune ? Qu’est-ce qui se passait bordel ? Son monde avait soudainement grandi, les tables et les chaises ressemblaient à celles de géants, le bar même lui arrivait aux épaules. Mais s’il pensait que c’était les alentours qui lui paraissaient, c’est parce que… Il se précipita soudainement vers le comptoir et après quelques secondes de recherche fructueuse, il en retira un plateau en fer.

« Bordel de… qu’est-ce qui se passe !? s’exclama-t-il en observant son reflet dans le brillant du plateau. »

Il ressemblait à lui, mais à lui vingt ans en arrière. Il avait rajeuni. Comment s’était possible ? Le sort ! Le sort que sa femme lui avait lancé ! Tout concordait. Mais… est-ce qu’elle l’avait sauvé en le téléportant ? Non… Pourquoi aurait-elle voulu le garder en vie ? Avec ce qu’elle lui avait fait, ce n’était pas possible.

« Je… suis jeune… je suis jeune… je… Je suis où ? se tourna-t-il soudainement vers le jeune ami, en plein questionnement. Tu m’as téléporté où ? À Yalyeh ? Non…Ça ressemble pas à une taverne de Yalyeh. Rakaza, peut-être ? Trop loin pour un sort de téléportation… On est où par l’Ombre ? »

El’waën avait fait abstraction de tout. Il n’avait même pas répondu aux questions de ce dernier (sûrement bien trop déboussolé pour l’entendre). Et avec l’agitation présente, il en oubliait qu’il était blessé. Sa tête lui tournait et quand il essaya de se rattraper sur le mobilier le plus proche, il s’écroula. Que se passait-il bon sang ?


Dernière édition par El'waën Maedhredor le 2018-12-06, 03:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sekai-rpg.forumactif.com/t740-el-waen-maedhredor-termine
Shoumei
Ioann Volk
Messages : 64
Or : 320
Date d'inscription : 06/10/2018

Feuille de personnage
Puissance Divine: 217
Alignement du personnage: Loyal neutre
Topics terminés: 4
Arrivée en grande pompe ! (avec Ioann Volk) Empty
MessageSujet: Re: Arrivée en grande pompe ! (avec Ioann Volk)   Arrivée en grande pompe ! (avec Ioann Volk) Empty2018-12-06, 02:00


Arrivée en grande pompe !

L'enfant se figea aussitôt après s'être retourné dès lors qu'il eut remarqué la présence de Ioann. Son visage trahissait une certaine forme d'appréhension, tel un voleur pris la main dans le sac. Il avait d'ailleurs plaqué cette dernière contre son corps, certainement pour dissimuler aux yeux de l'Ombre ce qu'il avait subtilisé. Puisqu'il ne lui répondait pas, Ioann ne bougea pas d'un iota, prêt à se défendre si nécessaire. En attendant, il le détailla sans discrétion, tentant d'en apprendre le plus possible sur lui en silence, juste par déductions. A première vue, le garçon semblait avoir volé une sorte de liquide, peut-être de la confiture de fraise. Ce n'était pas très malin, il s'en était mis partout et il laissait même échapper le contenu au sol. Cela augmentait les corvées dont allait hériter le concerné afin de tout remettre en ordre.

*Tu es sûr que c'est ça ? J'ai comme un doute. On dirait plutôt...*

Ivann n'eut pas le temps de terminer son hypothèse, l'enfant daignant enfin répondre à Ioann.

*Oh comme c'est mignon, il veut faire son grand !*

Effectivement, malgré l'évidence qui se présentait à l'Ombre, son interlocuteur prétendait ne pas être petit tandis qu'il devait lever la tête pour lui signifier cette remarque. C'était pour le moins un mensonge absurde, la vérité sautant aux yeux. Ioann avait bien du mal à comprendre cette notion consistant à dissimuler la réalité, et cette tentative ne faisait que lui confirmer l'inintérêt de la chose. Il allait demander plus d'explications pour essayer de mieux cerner l'individu et combler éventuellement son incompréhension, mais le garçon chercha soudainement vainement à fuir les lieux. Ainsi, il se rua vers le comptoir, bien que la sortie fut à l'opposé. Là, il parut fouiller, comme pour trouver une arme. Ce n'était vraiment pas très malin... Ioann était déjà prêt à lui bondir dessus. Tout à coup, les choses devinrent très étranges. Après s'être admiré dans le reflet d'un plateau, l'enfant se mit à tenir des propos incohérents et à se mouvoir de façon tout aussi étrange. Il avoua enfin être jeune, bien que cela semblait le déconcerter, avant de demander où il était. Il énuméra des noms inconnus à Ioann, mais ce dernier était loin de connaître l'intégralité des lieux de ce monde. Ses connaissances en la matière ne couvraient même pas entièrement Benedictus, alors au-delà... Il s'interrogeait aussi sur le destinataire des questions du concerné. S'adressait-il à lui ? C'était difficile à dire tant cela n'avait aucun sens. Pourtant, il acheva bien sa mystérieuse réplique en s'adressant directement à lui, bien que la formulation "par l'Ombre" dépassait quelque peu le jeune homme. Finalement, sans trop de raison apparente, le garçon finit par se laisser tomber au sol.

*Il est totalement ivre. Je savais bien que ce n'était pas de la confiture...*

"Il y a quelque chose qui ne va pas. C'est sûrement autre chose."

Afin d'en avoir le coeur net, Ioann s'approcha du corps inerte afin de l'inspecter de plus près. Manifestement, il s'était trompé : ce qu'il avait pris pour de la confiture était en réalité du sang. Il n'avait rien dissimulé, il faisait simplement pression sur sa blessure. Il s'était sûrement fait cette vilaine entaille en pénétrant dans les lieux, probablement en brisant une vitre. Cela ne ferait qu'allonger la liste des méfaits qu'il avait commis ici...

*Il est mort ? Mince, ça va faire tâche...*

"Je ne sais pas. Je crois que non."

Ioann s'exprimait avec un inquiétant détachement. Il était du genre à être particulièrement distant, même dans un tel cas de figure. Il n'accordait pas beaucoup d'importance aux autres, que leur vie soit en danger ou non, à moins éventuellement d'en être en partie fautif.

"Il va mettre du sang partout, ça ne va pas plaire à Shinso. Je ferais mieux de l'emmener ailleurs et d'essayer de le réparer."

*On dit soigner pour un être-vivant.*

Après un bref haussement d'épaules suite à cette remarque peu importante dans l'immédiat, Ioann se saisit du corps de l'enfant afin de l'emmener à la cave, où le sol serait plus facile à laver suite à de telles salissures. Heureusement, puisqu'il était bel et bien petit, le garçon fut relativement léger et facile à transporter jusqu'au lieu visé. A défaut d'avoir un lit puisqu'il ne dormait pas, et aussi parce qu'il serait plus difficile de nettoyer ce dernier, l'Ombre posa l'enfant directement par terre mais avec un minimum de ménagement.

"Tu sais comment arrêter ça ?"

*En le jetant dans la poubelle dehors ?*

"Ce n'est pas interdit ?"

*Je plaisantais...*

Ioann avait de réelles difficultés à s'intégrer à ce monde et à comprendre les différentes règles qui le régissaient, surtout celles concernant autrui. Le fait d'être un nouveau-né aidait à se justifier, mais il devrait rapidement évoluer ou trouver d'autres excuses d'ici que cette raison ne fonctionne plus.
L'Ombre tenta de se remémorer le traitement de blessures légères qu'il avait pu constater ces derniers jours. Généralement, les gens mettaient de l'alcool sur la plaie avant de faire pression sur celle-ci. Il ne savait pas pourquoi, mais puisque cela avait fonctionné, il pouvait se permettre d'essayer également. Le liquide désiré n'était pas quelque chose qui manquait ici, il l'ajouterait à la dette du garçon une fois son état amélioré. Pour compresser son corps, il opta pour quelques draperies que Shinso lui avait laissées afin qu'il soit à l'aise. Ca aussi, il le mettrait sur sa note.

*Et maintenant ?*

"Je ne sais pas, d'habitude les gens semblaient aller mieux après."

*D'habitude, les gens étaient encore conscients avant, leurs blessures étaient moindres.*

Après un nouvel haussement d'épaules, Ioann hésita à quitter la pièce et à remonter au rez-de-chaussée. Si l'enfant ne devait pas survivre, il fallait bien que quelqu'un d'autre range tout le désordre qu'il avait causé. Cependant, il pouvait aussi se réveiller. Le cas échéant, il n'avait pas l'intention de le laisser libre de ses mouvements sans surveillance. Son choix fut donc fait : il allait devoir s'occuper ici en attendant de voir l'évolution de son état. Il n'était pas plus inquiet que cela, l'indifférence était un trait de caractère essentiel chez lui et, de toute manière, il avait fait son possible pour lui venir en aide. C'était déjà bien, il s'était même tâché pour y parvenir. Il était en accord avec ses principes et il n'avait donc rien à se reprocher. Finalement, il allait pouvoir reprendre ce qu'il faisait avant tout ceci.

"Où en étions-nous ?"

*Au fait que je sois une Ombre ou non. Je disais donc...*


Arrivée en grande pompe ! (avec Ioann Volk) Ioann_10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sekai-rpg.forumactif.com/t985-carnet-des-pouvoirs-de-ioann-volk#7829 http://sekai-rpg.forumactif.com/t568-ioann-volk-une-ombre-fraich
Shoumei
Ioann Volk
Messages : 64
Or : 320
Date d'inscription : 06/10/2018

Feuille de personnage
Puissance Divine: 217
Alignement du personnage: Loyal neutre
Topics terminés: 4
Arrivée en grande pompe ! (avec Ioann Volk) Empty
MessageSujet: Re: Arrivée en grande pompe ! (avec Ioann Volk)   Arrivée en grande pompe ! (avec Ioann Volk) Empty2019-04-23, 00:35


Arrivée en grande pompe !

"Ca commence à faire longtemps maintenant. Tu devrais peut-être envisager de faire plus qu'attendre, non ?"

Ivann n'avait pas tort, l'enfant ne se réveillait toujours pas et il commençait à s'ennuyer à rester à son chevet sans trop rien avoir à faire.

"Et puis, il ne vaudrait mieux pas qu'il décède comme ça, tu pourrais avoir des ennuis."

"Pourquoi ça ? Je n'ai rien fait, je n'y suis pour rien."

"C'est vrai, mais en ne t'en occupant pas plus que ça, tu es coupable de ne pas l'assister."

"Sauf que j'en suis incapable, je n'ai pas les compétences pour l'aider. M'y essayer reviendrait à être encore plus dangereux pour lui, ce ne serait pas vraiment mieux. Cette règle est absurde, il vaut mieux ne rien faire que de mal faire."

"C'est vrai également, voila pourquoi des institutions spécialisées existent, pour y conduire ce genre de patients."

"Comment ça ? De quoi parles-tu ?"

"Eh bien de l'hôpital de la ville par exemple. C'est leur métier après tout."

"Je ne savais pas, je n'en avais jamais entendu parler jusqu'à présent... Pourquoi ne pas me l'avoir dit tout de suite ? Nous aurions gagné du temps."

"Je pensais que tu le savais, puisque moi-même j'en avais connaissance. Etrange, je croyais ne pas être capable d'en savoir plus que toi. Peut-être le savais-tu inconsciemment ?"

"C'est sans importance. Allons le déposer dans cet hôpital tout de suite et débarrassons-nous en."

Sans perdre une seconde de plus, Ioann reprit le corps inerte du garçon dans les bras et entreprit de sortir du bar afin de se diriger vers un endroit plus approprié pour soigner l'individu, en suivant méticuleusement les directives d'Ivann pour le guider. Ne désirant pas devoir s'expliquer, il se contenta de déposer le gamin non loin de l'entrée avant de faire suffisamment de bruit pour attirer l'attention. Il disparut ensuite comme une ombre dans la nuit une fois sûr que le garçon serait pris en charge et retourna au bar. Malheureusement pour lui, il n'en avait pas terminé avec cette histoire : il devait encore ranger tout le bazar que l'inconnu avait occasionné !


Arrivée en grande pompe ! (avec Ioann Volk) Ioann_10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sekai-rpg.forumactif.com/t985-carnet-des-pouvoirs-de-ioann-volk#7829 http://sekai-rpg.forumactif.com/t568-ioann-volk-une-ombre-fraich
Contenu sponsorisé
Arrivée en grande pompe ! (avec Ioann Volk) Empty
MessageSujet: Re: Arrivée en grande pompe ! (avec Ioann Volk)   Arrivée en grande pompe ! (avec Ioann Volk) Empty

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Grande Marée Qui Surbmergera Le Monde! (Résultat Des Sondages #1) [Avec de jolies images pour Tar... Car sinon il comprend rien...]
» Bonjour, je voudrais un kit avec un coca et une grande frite.
» Pompe à injection F6L 812
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Arrivée du homme du harad à Osgiliath

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sekai no Tenchi :: Notre monde :: Fédération de Shoumei :: [Capitale] Benedictus-
Sauter vers: