Premier contact [Hoshino]
Vagabond
avatar
Messages : 33
Or : 365
Date d'inscription : 03/11/2018

Feuille de personnage
Puissance Divine: 90
Alignement du personnage: Neutre bon
Topics terminés: 2
MessageSujet: Premier contact [Hoshino]   2018-11-23, 15:17

Câlin. Je connais peu de choses au monde plus agréable qu'un câlin. C'est une preuve de confiance car il faut entrer dans le zone d'intimité de la personne que l'on câline, une zone dangereuse, une zone sensible car la personne qui s'y introduit peut alors facilement me faire du mal. La politesse interdit de la franchir sans autorisation car le faire fait naitre le malaise. Je ne laissais que peu d'être vivant m'approcher assez prêt pour me faire un câlin. Il y avait les dragonnes que j'aime tant séduire, ma famille, mon copain Seth et mon Annah. C'est justement avec cette dernière que je me trouvai.

Allongé dans ma grange sur mon lit de paille je paressais. Le soleil était déjà haut dans le ciel mais je n'avais pas envie de démarrer cette journée. La chasse m'avait occupé toute l'après midi de la veille, c'est après le couché du soleil que je suis rentré. J'ai mangé un cerf dans une prairie à une trentaine de kilomètres au nord du village, un mâle superbe, pas trop gras et bien musclé, sa viande fut délicieuse. Il s'est bien battu, j'ai mis plusieurs minutes à l'abattre sans me blesser les pattes avec ses cornes. Il était resté avec l'espoir que je le prendrai pour cible, que je le choisirai lui et que son combat permettrait d'épargner ses femelles et ses petits. La traque avant duré trois longues heures, cent quatre-vingt minutes de poursuite par la voie des airs. Les ongulés, mené par le magnifique mâle, étaient soigneusement restés sous couvert de la forêt m'obligeant à utiliser des techniques sophistiqués de chiens de berger. J'avais choisi ce troupeau à cause du nombre exceptionnel de femelles présents.  Je pensais que l'une d'entre elle me servira de repas et son petit de dessert mais mes plans furent modifiés par ce mâle héroïque. Ce fut un honneur de le dévorer.

Annah était venue me trouver en milieu de matinée une fois ses corvées terminés. J'étais depuis longtemps trop grand pour qu'elle me sert contre elle alors elle s'était allongée contre mon museau. Nous ne dormions pas, nous somnolions l'un contre l'autre nous noyant de la douceur de l'instant. Je ne voulais pas que nous passions à autre chose, aucun de nous ne le voulait. Ces instants ce faisait trop rare depuis que j'avais atteins l'âge adulte. Tout fut gâché par l'apparition du mari d'Annah qui entra dans ma grange. Je l'accueilli d'un grondement sourd qui, bien que peu sonore chargea la pièce en énergie négative comme un orage recouvrant le ciel. Le mâle humain se figea en me regardant d'un air qui n'avait rien d'amical. Je ne l'aimais pas, il me le rendait mais nous nous tolérions possédant lui et moi une place dans le cœur de notre précieuse Annah.

« Bonjour mon amour. Approche, qui a t'il ? »

L'homme fit un autre pas en avant ce qui provoqua un second grondement de ma part.

« Pastel ! C'est mon mari, soit gentil. »

Le grondement cessa mais je fixai toujours cette homme d'un air mauvais. Celui ci choisi la sagesse : il ne s'avança pas plus et se contenta de lâcher avant de sortir :

« Le gobelin veut voir le dragon. »

« Le gobelin et le dragon possèdent chacun un nom. » Répliquai-je.

« Je ne t'ai jamais entendu prononcer le mien dragon. » Répliqua l'homme en sortant.

« Pourquoi es-tu si sévère avec lui mon p'tit loup ? »

« Pour qu'il n'oublie jamais que sa vie se terminera s'il te fait du mal. »

Riyak m'attendait à l'extérieur de la grange. Il me salua amicalement et me tendit un ordre de mission proposé par le comptoir de la compagnie. J'acceptai la mission et deux heures plus tard j'étais en route pour Liberty. Je connais le voyage jusqu'à la capitale par cœur, la mission n'était qu'une promenade de santé. J'étais équipé de mon harnais de voyage, j'en profiterai pour rendre mes 3 livres à l'Université Magic et en emprunter d'autres.

J'arrivais à la capitale deux heures après l'aube. Je devais me rendre à un magasin neuf situé 1 Rue du Sanctuaire. Heureusement pour moi je savais ou se trouve cette rue. Comme d'habitude mon survol de la ville provoqua une certaine agitation. J’atterris à l'entrée de la rue du Sanctuaire, par chance juste devant le numéro trois. Il me suffit de quelques pas pour trouver le numéro 1. Mon arrivé perturba toutes les personnes présentent dans la rue. Je parlais fort et clair :

« Je suis Pastel, j'ai un message pour mademoiselle Hochino à la tête de l'entreprise Hoshino Inc de la part de la compagnie marchande Gobelin Az-naruin. »

Je restai là, observant les alentours et attendant que mademoiselle Hoshino se montre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dangshuan
avatar
Messages : 347
Or : 1775
Date d'inscription : 02/09/2018 Age : 22
Localisation : Liberty / Dangshuan

Feuille de personnage
Puissance Divine: 715
Alignement du personnage: Neutre bon
Topics terminés: 21
MessageSujet: Re: Premier contact [Hoshino]   2018-11-23, 15:59



Premier contact
feat. Pastel



Rencontre écailleuse

Un bâillement vint terrasser le visage de la demoiselle. Mais pas de la lycéenne cette fois-ci ! En effet, c’était son apprentie de tous les jours qui avait subit la disgrâce que pouvait offrir la fatigue ! Le matin était pourtant un peu engagé, le soleil s’étant levé il y a environs deux bonnes heures, et elles s’étaient toutes les deux attaquées bien vite aux principales restaurations du bâtiment qui avait été obtenu et qui était flambant neuf ! Même si ce n’était aucunement la vocation des deux, elles devaient s’y mettre ! Donc vous pouvez imaginer que des kilos de poussières se retrouvaient maintenant sans domicile fixe, portés aux quatre vents par un bon coup de balai !

‘’Déjà fatiguée ?’’
Demanda Hoshino, alors qu’elle était avec une pince pour retirer quelques clous qui avaient été utilisées pour fixer une fenêtre, qui était à remplacer. C’était les principales restaurations à faire. Quelques fenêtres, un peu de toiture et elles arriveraient à quelque chose de bien propre ! Il y avait aussi le hangar, qui subissait un peu l’expropriation de rongeurs implantés là… Heureusement, il n’y avait pas vraiment de nourritures stockées ici, autrement cela aurait été une attaque sanitaire considérable, attaque que seules les flammes auraient put nettoyer… Mais avant de faire bruler la moitié du quartier pour éliminer quelques rats, il y avait d’autres cas à traiter.

‘’Un peu. La nuit a été courte aujourd’hui…’’
Fit-elle en se frottant un œil pendant que, de son côté, elle passait un petit coup d’eau sur les murs extérieurs, histoire de nettoyer des quelques saletés que des enfants avaient put inscrire à la craie. Il fallait que l’endroit soit présentable, et dans l’attente de l’enseigne, il fallait faire ce qui était possible. Diverses livraisons avaient été faites, mais elle pouvait se permettre de passer ça en frais de société. De toute façon, l’URSAF n’avait aucun pouvoir ici !

‘’Pourquoi ça ?’’

‘’Bah… Dans le dortoir où je suis, y’a quelques familles, et là… Y’a un bambin qui a les dents qui poussent… Donc il pleure au beau milieu de la nuit, réveillant tout le monde au passage mais… Personne n’y peut rien. C’est la nature qui fait ça.’’

‘’J’imagine que ça explique tes cernes du jour…’’


‘’Touché.’’

‘’Bah écoute, une fois qu’on aura finit de nettoyer l’intérieur, que dirais-tu de vivre à l’étage, dans la salle de pause ?’’


‘’Quoi ? Vous m’invitez à dormir chez vous ?!’’

‘’C’est trop grand pour moi seule. Et puis au moins ça t’arrangera ! T’auras pas la moitié de la ville à traverser matin et soir !’’


‘’C’est trop, je…’’

‘’Tututu, c’est pas trop, c’est moi qui te proposes. Ça t’arranges, toi qui choisis. J’imagine que dormir sous le même toit que sa patronne, ça doit pas être simple à gérer.’’


‘’Je vais y réfléchir…’’
Avoua-t-elle après quelques secondes de silences, avouant donc que la proposition méritait réflexion. Evidemment, il y avait les avantages de proximité, de sommeil et surement de confort, mais c’était vrai que cela la mettrait encore un peu plus dans la dépendance d’Hoshino… Et là, il y avait déjà beaucoup sur cette si déséquilibrée balance…

Toutefois, tout vint à se déséquilibrer, grandement, lorsque quelque chose de massif vint à se poser à quelques pas de là ! Juste en face de l’armurier en fait ! Jetant un coup d’œil un peu confuse, ayant plutôt l’habitude à ce que les gens laissent leurs montures aux étables… Mais là, c’était au moins un griffon pour faire autant de vacarme, ou quelque chose d’encore plus conséquent, genre…

Un dragon…

Noir comme la nuit, noir comme l’ébène, il était grand… Bien plus grand que ceux que la lycéenne avait put rencontre jusqu’à maintenant ! Ce n’était pas le petite dragonnet d’Alexander ou celui qui avait été adopté par la fondation Dangshuan, non… C’était au moins un adolescent là ! C’était vrai que les dragons… Bah ils pouvaient faire la taille du quartier, donc oui, il restait pour le moment « modéré »… Mais voir un truc aussi énorme juste à quelques mètres d’elle laissait toujours une impression juste… Ouaaaah…

Mais en plus, il parlait ! Et en plus que ça… C’était elle qu’il venait voir ? Il y avait bien des personnes qui entendaient ça, certains étaient terrifiés et d’autres… Juste paralysés par la peur de la bête qui se trouvait là…

‘’Un dragon…’’
Commençait Irme, avant de se recevoir un léger coup de coude de la lycéenne, ce qui lui remit au moins partiellement les idées en place. ‘’Eh bah, vous en avez du succès.’’

Souriant à ceci, Hoshino secoua un peu sa tête, avant de s’avancer, plus sérieusement, face à la bête qui la dominait de part son immense taille et toute la force qu’elle devait avoir. En un coup de patte, cela serait la fin de la lycéenne, mais bon… S’il venait la voir, ce n’était pas pour ça !

‘’Bonjour à vous, Pa… Pastel, c’est ça ? C’est moi que vous cherchez, Hoshino. Vous avez un message pour moi donc ?’’
Faisait-elle, pas forcément très fière, mais essayant au moins d’être polie et droite. Elle ignorait tout pour le moment de son interlocuteur et de ses intentions, mais elle rangea rapidement sa pince dans l’une de ses poches.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Vagabond
avatar
Messages : 33
Or : 365
Date d'inscription : 03/11/2018

Feuille de personnage
Puissance Divine: 90
Alignement du personnage: Neutre bon
Topics terminés: 2
MessageSujet: Re: Premier contact [Hoshino]   2018-11-23, 16:58

Peur. C'est une émotion forte essentielle à la survie ! Elle permet d'être attentif au danger, elle déclenche l'hyper vigilance et l'instinct de fuite qui complique tant la vie aux prédateurs mais qui rend également la chasse si excitante. Pour les proies la simple apparition d'un prédateur fait naître la peur aussitôt accompagné de signes de détresse. Accélération cardiaque, tremblement, vision d'horreur et fuite. Cette dernière excitait l'instinct du prédateur, déclenchait la poursuite. Elle était à la fois une erreur et essentiel à la survie.

Il est très rare d'apercevoir un dragon : la très grande majorité de mes congénères vivent sur Draconia ou à l'écart de la civilisation dans des endroits reculés, inaccessible. Or aucun étranger n'est accepté sur Draconia ni dans l'antre d'un dragon sans invitation venant directement de celui ci. Ainsi se retrouver si prêt d'un dragon est, pour les humains, synonyme de dernière vision d'une vie. Certains de mes congénères n'ont aucune culpabilité à raser des villages. Un dragon adulte causerai de grands dommages, ferait couler beaucoup de sang et détruirait de nombreuses vie avant d'être arrêté. Je considérai comme normal la réaction de crainte, de terreur pour certains, des humains de la rue du Sanctuaire.

Je n'attendis que quelques secondes. Une très jeune humaine, pas encore totalement adulte, se présenta devant moi. Gornac m'avait prévenu qu'elle serait très jeune mais je ne m'attendais pas à ce qu'elle le soit autant. Sa tenue vestimentaire était étrange et me donnait une impression de jeune fille sportive, vive et travailleuse. Elle me salua et se présenta comme étant la Hoshino que je cherchais. Elle n'était pas fière, je l'impressionnais certainement mais elle resta droite et polie. La première impression était positive.

Mon regard était posé sur elle. Sauvage, prédateur mais amical. J'attrapais un cylindre qui se trouvait dans l'une des sacoches de mon harnais que je tendis à Hoshino tout en parlant d'une vois plus adaptée à la situation :

« Bonjour Mademoiselle. J'ai ici un document pour vous. Je vous demanderai de me rendre le cylindre lors de mon départ avec le reçu signé ou une réponse s'il vous plait. »

C'était un cylindre magnifique en argent. Solide et richement décoré il avait indubitablement plusieurs voyages à son actif mais concevait une majesté officielle digne de ce nom. A l'intérieur deux parchemins roulés. L'un était un simple reçu destiné à confirmer la livraison du message. Le second était un parchemin de la meilleure qualité soigneusement roulé et fermé par un délicat sceau de cire aux armoiries de la compagnie. Il renfermait un message pour elle, écrit à la plus et l'encre bleue en calligraphie d'une écriture belle et majestueuse. La mise en page était très officielle et une magnifique signature en bas à droite du document.

« Aucune réponse n'est exigée. Je dois me rendre à l'Université Magic mais je reviendrai pour passer la nuit au sein de votre hangars. Je repartirai au petit matin avec le reçu ou votre réponse. »

J'étais amical, ma voix était calme et tranquille mais je ne lui demandais pas son avis. Bien qu'elle ne soit pas officiellement cliente l'article 3,41 m'autorisais à une pareille exigence, je me considérais donc dans mes droits. Il me semblait de plus normal de m'offrir le logis après le long voyage que j'avais effectué pour lui apporter un simple bout de papier. J'attendis poliment qu'elle me confirme réception du document.

Chère demoiselle Hoshino,

Nous avons récemment appris la naissance de votre entreprise et l'achat de votre magasin au sein de la formidable ville de Liberty.  Nous tenons par la présente à vous présenter nos plus chaleureuses félicitations pour cet heureux événement !

Notre compagnie porte une attention toute particulière à la croissance des entreprises comme la votre. Soyez assurée que nous serons attentif à votre évolution. Nous espérons que vous ferez les bons choix, ceux qui nous permettront peut être un jour de travailler ensemble.

Nous espérons que vous prendrez l'utilisation de notre dragon comme preuve de l'importance de l'espoir que nous nourrissons pour vous.

Avec nos respectueuses et cordiales salutations,

Gornac,
Comptoir Gobelin de Dolan en Dangshuan
Compagnie marchande Az-Naruin
Pays de l'Or
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dangshuan
avatar
Messages : 347
Or : 1775
Date d'inscription : 02/09/2018 Age : 22
Localisation : Liberty / Dangshuan

Feuille de personnage
Puissance Divine: 715
Alignement du personnage: Neutre bon
Topics terminés: 21
MessageSujet: Re: Premier contact [Hoshino]   2018-11-23, 19:21



Premier contact
feat. Pastel



Un bien particulier émissaire.

Alors que toutes les personnes ici étaient en train de dévisager le dragon qui s’était posé il y a si peu de temps, c’était elle que l’ailé était en train de scruter du regard. Normal après tout, c’était elle qui s’était avancée lorsqu’il avait nommé quelqu’un. C’était elle qu’il voulait voir, pour une chose ou pour une autre. Il y avait aussi des gobelins qui entraient dans l’équation, mais jusqu’à maintenant… La lycéenne ne s’en occupait pas. Comprenez qu’entre une bête imposante et presque mythique, et une plus petite à la peau verte… Bon, c’était réducteur, mais véritablement la lycéenne était bien intimidée dans l’immédiat.

La créature vint donc chercher dans les sacoches qu’elle portait un document… Enfin, une sorte de cylindre qui les contenait… Surement ce qui correspondait à l’enveloppe en somme, pour éviter que le parchemin ne s’abime dans les airs. Il suffisait que le dragon traverse un nuage et toute l’humidité qu’il y avait dedans pour que le message s’en retrouve complètement détruit… Du coup, c’était logique, et c’était un détail dans lequel elle s’était un peu trop attardée, récupérant donc après plusieurs secondes l’ensemble, pour l’ouvrir, récupérant d’abord le premier, qui était l’accusé de réception, et l’autre, encore scellé, qui devait sans aucun doute possible le message correspond. Sortant un crayon de sa poche, elle s’occupa de signer le reçu, pour ensuite prendre la lettre qui était un peu trop officielle à son goût… Qu’est-ce qu’elle avait put faire pour obtenir tant d’attention ?

Elle écoutait en même temps d’une oreille ce que disait le dragon, sourcillant un peu lorsque la bête mentionna le fait viendrait squatter sans aucun problème le hangar qu’avait la lycéenne, mais elle reviendrait là-dessus plus tard, puisque pour le moment elle avait ce document à lire… Donc cela disait que… Des gobelins du pays de l’or avaient eux vents de son implantation en tant qu’entreprise… Ils ne l’avaient pas fait lorsqu’elle s’était lancée à son compte, donc probablement le faisaient-ils pour des structures qu’ils considéraient un tantinet sérieuse… Ils plaçaient en tout cas de bon espoirs en elle, espérant semble-t-il devenir de futur partenaires commerciaux… Intéressant donc…

‘’Qu’est-ce que ça dit ?’’
Demanda Irme en s’approchant, mais toujours derrière Hoshino, ne préférant pas faire un tête à tête avec le dragon.

‘’Ça nous souhaite la bienvenue dans le monde du commerce, alors même qu’on a pas encore officiellement ouvert.’’
Fit-elle en enroulant le papier, reprenant avec un sourire en coin : ‘’Ça veut dire qu’on fait déjà pas mal de bruit dans le coin ! L’idée de demander à la coalition un petit coup de pouce était loin d’être mauvaise !’’

Irme sourit alors. C’était elle après tout qui avait insistée pour qu’Hoshino tente sa chance avec les officiels, et pour le moment, c’était une liste de succès. Toutefois, il fallait refaire la conversation avec le dragon.

‘’Les nouvelles vont vite on dirait. Si en quelques jours ils ont put savoir ça, pour en plus m’écrire ceci… Eh bah, ça me flatte tout ça !’’
Elle fit un sourire, pour reprendre plus posément : ‘’Je vais rédiger une réponse dans la journée du coup. J’imagine que vous êtes bien informés pour savoir en plus pour le hangar mais… Il est vide. Après, je sais pas si c’est l’endroit le plus confortable du monde, mais c’est le toit endroit où l’on pourra vous loger, le reste… Risquant vraiment d’être trop petit !’’

Elle posa sa main sur son menton. Certes, le dragon s’imposait, mais en même temps, il fallait bien qu’elle traite le messager… Comme le disait la lettre, ils avaient envoyés un dragon ! C’était une marque de sérieux colossale tout de même ! Heureusement qu’ils n’avaient pas un format plus grand et gros, autrement lui fournir un toit aurait été plus difficile. Et probable qu’elle doive aussi fournir un repas en fait... Vu la taille du dragon, elle pouvait oublier le fait de lui donner de la soupe. Elle irait faire le marché dans la journée, autrement elle risquerait d’être un peu limitée au niveau de ce qu’elle aurait à fournir.

‘’Du coup, on vous revoit ce soir j’imagine ! J’aurais fait la lettre d’ici là !’’
Fit-elle d’un nouveau sourire, alors qu’elle allait du coup commencer à réfléchir à comment répondre…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Vagabond
avatar
Messages : 33
Or : 365
Date d'inscription : 03/11/2018

Feuille de personnage
Puissance Divine: 90
Alignement du personnage: Neutre bon
Topics terminés: 2
MessageSujet: Re: Premier contact [Hoshino]   2018-11-24, 12:51

La jeune fille se saisit des cylindres. Elle signa le reçu avec un crayon qu'elle trouva dans sa poche et me le rendit. Durant toute l'opération je me concentrai particulièrement sur mes gestes, il fallait que je fasse très attention, que je calcul précisément. Une erreur de trente centimètres c'est beaucoup pour un humain mais ce n'est rien pour un dragon, or c'était suffisant pour lui faire du mal avec mes griffes, ma force bien plus élevée que la sienne. Je pouvais la blesser gravement d'un simple geste, lui faire très mal en agissant normalement. Il m'avait fallu de nombreuses années pour être conscient de ma force, de la fragilité de l'humain. Combien de fois avais-je fais mal à ma précieuse Annah par erreur ? Je me sentais toujours coupable et me confondais en excuses mais le mal était fait... Ainsi mes gestes étaient soigneusement calculés lorsque je récupérais mon reçu. Ma mission était accomplie, j'étais libre désormais. Je n'étais pas obligé de rentrer immédiatement : ce n'était qu'un reçu, c'était moins important que le message en lui même.

Hoshino prit le temps de lire le message. Patiemment j'attendis. Une autre jeune fille s'approcha mais qui resta derrière la patronne. Je lui lançais un coup d'oeil mais n'insistais pas, comprenant le message. Elle était curieuse, se demandait ce qu'il se passait mais ne voulait pas entrer en contact avec moi. Était-elle employée ou associés ? Soeur ou simple amie ? Elle était impliquée c'est une certitude. Alors je ne dis rien et reposais mon regard sur Hoshino. J'ignorais tout du contenu du cylindre comme chaque mission et je n'avais pas l'intention de chercher à savoir. J'appris que ce n'était qu'une salutation de la part de la compagnie. Je me fichais de savoir pour quel genre de message j'étais envoyé, tout ce qui m'important c'était les risques de la mission et mon paiement.  

Elle fut polie et agréable. Je l'impressionnais mais elle me parlait d'une façon bien plus naturelle que la majorité des commerçants que j'avais rencontré pour la compagnie, je l'aimais bien. Je lui répondis tranquillement, calmement :

« La compagnie m'a informé que vous possédiez un hangars qui pourrait me loger. Il s'agit simplement de m'offrir un repos pour le retour. Pas d’inquiétude pour le confort, je cherche simplement le calme et la sécurité. »

Je me décalais légèrement et ouvris grand les ailes. Je ne cherchais à impressionner personne plus que ma simple présence ne le faisait déjà pourtant ce geste me rendait encore plus impressionnant.

« Je reviendrai en fin de journée lorsque j'aurai terminé à l'Université. Puisse le vent vous être favorable jusque là. »

Puis je bondis et battis puissamment des ailes provoquant un fort déplacement d'air. Ce simple geste me propulsa plusieurs mètres dans les cieux. Je grimpais jusqu'à une altitude d'une cinquantaine de mètres et me dirigeai sans escale jusqu'à l'Université Magic ou je me posai dans la cours principale comme d'habitude, provoquant une grande émotion... comme d'habitude. Il ne fallut que trois minutes pour qu'un responsable se précipite jusqu'à moi. Comme toujours je m'installai dans un coin de la cours, en plein soleil. Deux étudiants me furent attitrés. Je leur remis les livres empruntés lors de ma dernière visite et leur donna des consignes. Toute la journée ils me proposèrent différents livres correspondant possiblement à mes recherches et goûts de lecture du moment. Mon choix se porta sur quatre livres que j'emballais soigneusement et rangeais dans mon harnais. J'eus le grand plaisir de recevoir la visite de plusieurs amis qu'ils soient étudiants ou enseignants. Mon rire ricocha plusieurs fois sur les murs de la magnifique université.

C'est deux heures avant le couché du soleil que je provoqua une nouvelle vague d'émotion en me posant devant la propriété de mademoiselle Hoshino. Je me couchai en sphinx pour être moins impressionnant, essayer d'apaiser. Une position qui me permettait le repos tout en offrant la possibilité de réagir immédiatement en cas de besoin. Avec patience je restais là, attendant que Hoshino s'occupe de moi. Je m'étais imposé certes mais je n'entrerai pas de force dans sa propriété.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dangshuan
avatar
Messages : 347
Or : 1775
Date d'inscription : 02/09/2018 Age : 22
Localisation : Liberty / Dangshuan

Feuille de personnage
Puissance Divine: 715
Alignement du personnage: Neutre bon
Topics terminés: 21
MessageSujet: Re: Premier contact [Hoshino]   2018-11-24, 18:12



Premier contact
feat. Pastel



Une journée de plus !

L’intimidant mais néanmoins sociable dragon, qui donc communiquait sans le moindre petit problème, expliquait qu’il avait obtenu tout ces renseignements vis-à-vis de la compagnie pour laquelle il livrait le courrier… Peut-être que ce n’était pas sa fonction première, ou peut-être que cela l’était… En fait, la lycéenne n’en avait pas la moindre idée, de ce que pouvait faire un dragon dans une compagnie de gobelin basé dans un territoire où l’argent était le seul langage et la seule valeur… Peut-être que ses écailles étaient d’intéressants objets alchimiques ? Peut-être qu’il pouvait faire une fortune en… Vendant son corps ? C’était vrai que dit ainsi, cela manquait de subtilité, et elle eue envie de se baffer… Et pas que l’envie, puisqu’elle le fit, sitôt que le dragon redécolla, non sans une certain panache.

Toutefois, il eu mentionné des choses intéressantes. Déjà, le fait que la compagnie sache qu’elle ait en plus un hangar signifiait que les gobelins devaient avoir un réseau d’information extrêmement développé ou une administration du tonnerre. Dans les deux cas, s’il fallait avoir un renseignement très précis sur le monde, et qu’elle pouvait se permettre d’aller les voir au pays de l’or, cela vaudrait le coup. Après, il était certains qu’ils tentent de monnayer l’information contre des pièces, donc dans l’immédiat, mieux valait oublier, un coup à en ressortir complètement ruinée…

Et puis bon, un dragon qui allait à l’université, c’était pas banal. Elle se demandait à quoi devaient ressembler les salles là-bas, si l’on y trouvait tout un tas de créatures aussi ésotériques que sages… Elle devait admettre être curieuse, mais elle verrait ça un autre moment… Peut-être ce soir si les choses s’arrangeaient, lorsqu’il reviendrait pour passer la nuit dans le calme et la sécurité que pouvait offrir le hangar… Niveau sécurité, être un dragon devait déjà être une protection suffisante.

‘’Nan vraiment, z’avez fait quoi pour qu’on vienne vous amener des lettres à coup de dragon ?’’


‘’Je me le demande, Irme, je me le demande…’’
Fit-elle en observant le dragon partir en direction des beaux quartiers et donc de l’université, réservée à l’élite. Malgré les objectifs de la coalition, financer une école pouvant accueillir beaucoup de gens restait une utopie, surtout avec tous les problèmes que l’on trouvait, notamment les tensions internationales qui s’installaient de plus en plus. ‘’Bon, c’est pas tout ça, mais j’ai une lettre à écrire et quelques achats à faire pour notre invité du soir ! Je te laisser continuer la peinture !’’

‘’Je dirais bien que c’est moi qu’ait le plus dur à faire, mais écrire une lettre… Bon courage.’’


C’est ainsi que la journée se passa. La lycéenne ne pouvait toutefois pas utiliser la même qualité de parchemin que ce qui lui avait été fourni, et prit donc le mieux qu’elle trouva dans ses réserves. Au mieux, c’était quelque chose qui passerait pour une qualité normale. Elle se mit ensuite de sa plus belle écriture à rédiger le document, qu’elle signa en bas de page. Le contenu ? Oh, il sera indiqué plus tard, lorsqu’elle le présenterait ou le donnerait au dragon. Pour le moment, elle avait d’autres petites choses à faire ! Et si peu de temps en fait, car entre les achats, le fait de terminer les travaux entamés et la préparation du repas… Eh bah voilà que le dragon se posait juste à côté. Qu’il le veuille ou non, la discrétion ne restait pas son fort !

‘’Me voici !’’
Fit-elle en sortant rapidement, ouvrant la porte du hangar. C’était un peu coincé, et elle dû forcer, jusqu’à mettre à coup d’épaule, pour réussir à ouvrir les portes. ‘’La porte est peut-être un peu basse, mais… ça devait le faire normalement ! Attention à la passerelle par contre !’’ Prévenait-elle en désignant le petit pont aérien connectant les bâtiments. Une fois à l’intérieur, elle laissa un peu de temps à son invité pour qu’il fasse l’état des lieux, pendant qu’elle s’installait sur un tonneau, un peu intrigué par lui, elle devait bien l’avouer…

‘’Alors comme ça… Vous êtes passés à l’université ? Je me demande ce qu’ils enseignent là-bas. En fait, je me pose un tas de question en comparaison de mon lycée, là d’où je viens ! J’ai surement des choses à apprendre d’eux et… J’imagine qu’ils doivent en apprendre de moi. Mais un peu tard, maintenant que je me suis lancée dans la vie active. Oh, peut-être que je prendrais des cours du soir, une fois un peu mieux installée mais… Evitons la magie. Je n’ai genre… Aucun don là-dedans !’’


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Vagabond
avatar
Messages : 33
Or : 365
Date d'inscription : 03/11/2018

Feuille de personnage
Puissance Divine: 90
Alignement du personnage: Neutre bon
Topics terminés: 2
MessageSujet: Re: Premier contact [Hoshino]   2018-11-25, 08:38

Hoshino ne fut pas longue. Quelques secondes à peine après mon arrivée elle se présenta devant moi. Elle se battit avec la porte de son hangars pour l'ouvrir. De toute évidence son magasin était si jeune qu'il était encore en travaux, il y avait certainement beaucoup de travail. Elle devait forcer, utilisa même son épaule pour avoir plus de force. A cet instant une part de moi voulut l'aider. Il me serait certainement facile d'ouvrir en grand ces portes qui résistaient à cette très jeune humaine. Deux petites pensées m'en empêchèrent. Premièrement je ne voulais pas la vexer : je ne la connaissais pas et elle me paraissait très garçon manquée comme dirait mon Annah. De part ma maigre expérience, ce genre d'humaine aime se débrouiller seule. Ensuite ma force physique était naturellement supérieure. Elle forçait certes mais j'avais peur de briser ses portes ou de les abîmer en voulant l'aider. Alors je ne fis rien, me contentant de la regarder et de l'écouter.

Elle me mis en garde que la porte était basse et qu'il y avait une passerelle entre les bâtiments. J'avais noté le premier obstacle mais pas le second. J'y jetais un œil et me demandait rapidement comment j'allais le franchir, est-ce que je passais dessous en me baissant ? Oui je devrais. Je fis très attention en entrant dans le hangars. C'était un bâtiment vaste mais moins que ma grange. J'y serai bien le temps d'une nuit. Je fis attention à ne rien briser avec ma queue et me laissais tomber dans un coin. Je détachais les sacoches de mon harnais d'une patte et les déposaient précieusement sur le sol prêt de moi.

Hoshino s'était installée sur un tonneau. Elle me raconta qu'elle s'interrogeait sur mon passage à l'université. Je n'avais aucune obligation de lui répondre et pouvais très facilement esquiver la question, je n'avais d'ailleurs pas prévu d'aborder le sujet. Rare était les clients qui passaient du temps avec moi, on me laissais rapidement en paix. Elle s'interrogeait également sur les matières enseignées là bas. Elle me parla également d'un lycée, je cru comprendre ainsi un indice qu'elle venait d'un autre monde.

« Je suis allé rendre des livres à la bibliothèque de l'Université et en emprunter d'autres. Je ne peu pas pénétrer dans les bâtiments, je me fais aider par des étudiants. Il me faut souvent plusieurs heures pour qu'ils me trouvent les bons livres. »

J'indiquai mes lourdes sacoches d'un regard. Le poids de mes sacoches n'est pas grand chose pour moi, elles ne me posent aucun problème, elles sont légères. Pourtant elles renferment indubitablement d'énormes livres.

« Je suis moi même élève de l'Université. J'en ai profité pour poser quelques questions à mes professeurs et discuter avec quelques amis. »

Je m'installai plus confortablement, couché sur ma cuisse et pattes antérieures croisées. C'était une position de détente, je resterai certainement dans cette position toute la nuit.

« Et bien il est très confortable votre hangars ! Bon certes je manque un peu de place mais il est calme et abrité, c'est parfait. C'est bien mieux que la grotte qui m'a logé hier soir et la compagnie bien plus agréable. Vous me semblez être une jeune fille assez particulière. Dois-je comprendre que vous venez d'un autre monde ? »

Je me permis de l'observer d'un autre œil que le matin. En attendant sa réponse. Un œil amical, tranquille et curieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dangshuan
avatar
Messages : 347
Or : 1775
Date d'inscription : 02/09/2018 Age : 22
Localisation : Liberty / Dangshuan

Feuille de personnage
Puissance Divine: 715
Alignement du personnage: Neutre bon
Topics terminés: 21
MessageSujet: Re: Premier contact [Hoshino]   2018-11-25, 12:09



Premier contact
feat. Pastel



Dans le hangar !

Une fois installé dans le hangar, le dragon expliqua donc qu’il était parti à la bibliothèque de l’université de Dangshuan, mais que forcément, à cause de sa taille assez importante, il se retrouvait dans l’embarras… Lorsque l’on ne pouvait pas rentrer dans les différentes salles, c’était assez problématique… Mais il avait en quelque sorte une méthode qui lui permettait déjà de s’instruire, mais d’en plus pouvoir conjuguer son travail avec les gobelins avec les quelques études qu’il menait : Emprunter des livres. C’était tout bête, mais pourtant cela fonctionnait ! Enfin, il fallait qu’on lui apporte les bon, et ça, c’était assez compliqué, mais… Eh bien, vu le fait que les hommes s’étaient libérés de l’emprise des dieux il y a un demi-siècle et que la coalition avait été pleinement fondée par Dangshuan à ce moment là… Bah il devait pas forcément y avoir une collection immense. Mais bon, les mages et autres têtes pensantes pouvaient être productives, prouvant ainsi une chose et son contraire, et même parfois les deux en même temps !

‘’Si vous réussissez à trouver votre cap avec cette méthode, alors aucune raison de changer ! Tant qu’ils ne vous utilisent pas contre votre gré pour des expériences !’’
Fit-elle, un peu amusée. Forcément, face à une créature aussi noble et mythique qu’un dragon, beaucoup se diraient que ce serait une parfaite solution pour tenter de faire avancer la science, d’une manière ou d’une autre et au détriment de l’ailé.

Dans tous les cas, ce dernier semblait être satisfait de l’endroit, il s’installait. Bon, il disait qu’il manquait un peu de place, mais tout de même ! C’était cents mètres carrés ! Bon, avec des tonneaux et des caisses non rangés qui diminuaient la surface, mais c’était tout de même un sacré parterre que la demoiselle avait ici ! Juste qu’il faudrait qu’elle passe par la fatidique étape du rangement, d’autant que cet endroit allait devenir normalement son petit espace personnel ! Bientôt, différentes créations seraient entreposées comme s’il s’agissait d’un musée… Mais c’était vrai que compère aux grands espaces qu’il avait put connaitre, un bâtiment resterait toujours un peu plus petit.

‘’Héhé !’’
Fit-elle face aux remarques du dragon, avant de reprendre d’un sourire accompagné d’un pouce en l’air : ‘’Bingo ! Ça fait quelques mois que je suis arrivée ici ! Hum… Cinq mois au total ? Je crois. C’est un peu difficile de se repérer à cause des différences de calendrier. J’ai l’impression que tout se déroule plus rapidement ici mais… Faut dire que mes journées sont pas mal remplies !’’ Fit-elle en se posant ses deux bras en arrière, se remémorant quelques passages avec nostalgie, avant de reprendre, amusée : ‘’Et puis, comment ça spécial ?!’’

Dans tous les cas, une silhouette vint rentrer dans le hangar peu après. Il s’agissait de l’apprentie que Pastel avait put voir derrière Hoshino précédemment. La demoiselle n’avait pas la même assurance que la lycéenne avait face au dragon, étant bien plus nerveuse que celle qui avait reçue la lettre tantôt !

‘’Ah, Irme ! Viens du coup ! Du coup, pour les présentations, voici Irme, mon apprentie ! Et Irme… Voici Pastel !’’


‘’Enchantée !’’
Fit-elle un peu nerveuse, avant de se tourner vers Hoshino : ‘’J’ai retournée le repas, il devrait être prêt d’ici une dizaine de minutes.’’

‘’Parfait !’’
Répondit la lycéenne en faisant un signe de main, avant de poser une nouvelle question : ‘’Et du coup, vous venez du pays de l’or ? C’est sympa comme endroit ?’’

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Vagabond
avatar
Messages : 33
Or : 365
Date d'inscription : 03/11/2018

Feuille de personnage
Puissance Divine: 90
Alignement du personnage: Neutre bon
Topics terminés: 2
MessageSujet: Re: Premier contact [Hoshino]   2018-11-25, 15:23

Un peu partout dans le hangars se trouvaient des caisses et des tonneaux non rangés. Bien qu'il fasse cent mètres carrés c'est bien peu pour une créature de ma taille. Cent mètres carré c'est une pièce de dix mètres sur dix mètres. Or, du museau jusqu'à la pointe de la queue j'en mesure huit. Un seul pas et je percute le mur d'en face. Pour un humain c'est une grande pièce capable de stocker beaucoup de chose, c'est même une belle petite maison d'habitation capable d'accueillir une famille humaine complète. Pour ma part c'est très étroit, tout juste capable de m'accueillir.

Hoshino émis alors l'hypothèse que les mages de l'université puissent faire des expériences sur moi contre mon gré. Je n'avais jamais imaginé que les mages puissent me faire un coup pareil. Quelles genre d'expériences pouvaient ils faire ? Me capturer ? Non ils ne feraient pas une chose pareil. Déjà parce que j'étais protégé par mon contrat avec les gobelins. M'agresser briserait les relations amicales entre l'université et une grande compagnie marchande du Pays de l'or. Ensuite parce que les années m'avaient permis de créer des relations amicales avec plusieurs professeurs et érudits importants de l'école. Mettre en œuvre des décisions néfastes envers ma personne pourrait être à l'origine d'une rébellion interne. Enfin parce que ces mêmes amis connaissent une partie de mon histoire et ont appris l'existence de ma famille sur Draconia. Un dragon adulte seul n'aurait aucune chance face aux mages, il causerait beaucoup de dégâts et de morts certes mais n'en sortira pas vivant. En revanche l'école finirait certainement à l'état de ruine si ma famille et mes amis dragons menaient un assaut.

Une autre jeune fille entra dans la pièce, Hoshino me la présenta comme Irme son apprentie. Qu'une aussi jeune fille puisse avoir une apprentie possédant quasiment son âge me paraissait des plus étrange. Je la reconnue comme l'humaine restant à l'écart le matin. Je commençais par la saluer mais mes mots suivant furent adressé à Hoshino sur le ton de la conversation :

« Bonjour Irme. Je suis connu depuis longtemps à l'université, ils connaissent mes soutiens. Ils n'ont aucune envie que ma famille organise un voyage depuis Draconia pour effectuer un assaut contre eux. » Je marquai une petite pause afin de faire mon petit effet. Il n'y avait aucune menace dans ma voix mais elle flottait dans l'air malgré tout. « Chacun sait et trouve son intérêt en conservant l'amitié de l'autre et en lui rendant quelques services. »

Bien que je ne sois pas capable de sourire comme les humains ne possédant pas les muscles qu'il fallait, j’espérais que ma voix amicale et ma position détendue suffise à conserver l'ambiance positive de la conversation.

« Je loge chez des fermier au cœur de la Coallition à l'écart d'un charmant village possédant un comptoir Gobelin mais mes parents vivent sur Draconia, l'île des dragons. Parlez moi de vous Hoshino. D'ou venez vous ? Parlez moi de votre monde.»

Je ne souhaitais pas en dire plus à propos de Dolan, mon village. Peut être que je mettrai Hoshino en contact avec des artisans du village mais je n'avais pas assez confiance en elle pour ça. J'étais réellement curieux qu'elle me parle d'elle, d'entendre parler des autres mondes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dangshuan
avatar
Messages : 347
Or : 1775
Date d'inscription : 02/09/2018 Age : 22
Localisation : Liberty / Dangshuan

Feuille de personnage
Puissance Divine: 715
Alignement du personnage: Neutre bon
Topics terminés: 21
MessageSujet: Re: Premier contact [Hoshino]   2018-11-25, 21:22



Premier contact
feat. Pastel



Son monde

Hoshino repliait tranquillement ses jambes sur le tonneau, assise presque en tailleur, alors que la discussion continuait et ce malgré l’arrivée d’Irme. Ainsi, ce n’était pas dans l’optique des mages de l’université de Dangshuan que de l’étudier… Tant mieux du coup, en faisant ça, il se serait fait des problèmes, déjà à cause de la famille du dragon, mais aussi et surement avec les gobelins qui… N’apprécieraient surement pas qu’on vienne expérimenter sur le messager de luxe qu’ils possédaient. Et se mettre à dos une puissance économique et des créatures extrêmement puissante n’était pas le meilleur cocktail pour prolonger son espérance de vie. Elle hocha en tout cas la tête, satisfaite de la morale que tout le monde trouvait à cette histoire, que l’amitié valait mieux que quelques notes de plus sur un carnet qui ne seraient que peu exploitables vu la rareté des spécimens…

Mais elle se demandait, avec ce qui avait été énoncé, ce que cela pouvait donner qu’une famille de dragon… Est-ce qu’ils étaient comme les oiseaux, à pousser les jeunes hors du nid pour qu’ils apprennent à voler sur le tas, ou bien plus proches des hommes, à les garder jusqu’au moment où l’on serait sûr qu’ils seraient autonome ? Dans les faits… En fait, son cas était un peu entre les deux, vu qu’elle vivait d’une certaine manière en autonomie, mais dans un lieu spécialement conçu pour. Après, si les oiseaux allaient à l’école, on ne s’en sortirait pas, mais c’était bien le cas du dragon, alors bon…

Il disait toutefois ne pas vivre au pays de l’or, mais bel et bien au cœur de la coalition. Proche d’un comptoir semble-t-il, ce qui était son moyen de relais pour obtenir ses ordres et autres missions, mais il était bel et bien originaire de Draconia, l’ile des dragons… La lycéenne était bien intriguée par ce que pouvait être cet endroit, mais de l’autre… Eh bien elle tenait trop à la vie pour se jeter dans pareille galère, même si elle s’était retrouvée sur trolliste et dans une sorte de temple maudit… Elle ne pouvait donc pas dire de quoi serait fait son futur. Ne jamais dire jamais en somme… Mais il voulait en savoir plus sur le monde d’où était originaire la demoiselle…

‘’Mon monde ?’’


‘’Oh, c’est vrai que je connais pas ça !’’
Fit Irme en s’asseyant par terre, adossée contre une lourde caisse de bois, qui grinça un peu lors du contact qui eu lieu.

‘’Bon bah… Déjà, c’est bien différent d’ici. Pas de Dangshuan, d’Azshary ou de Reike, mais plutôt des pays comme la Russie, la France ou le Japon. C’est de ce dernier que je suis originaire, un grand archipel avec certes quatre îles majeures qui sont très grandes, mais des milliers de plus petites. Dans tout ce monde là, la magie n’existe pas, et des tas de choses non plus… Les elfes, les fées, les nains… Même les dragons ! Tout ça… Ce ne sont que des histoires, des légendes. Donc forcément, lorsque je suis arrivée en ce monde, ça a été le dépaysement total ! Mais je dois avouer que j’en prend plein les yeux !’’

Elle sourit un peu, sur la fin de sa phrase, avant de reprendre en penchant un peu sa tête en arrière.

‘’Après, j’imagine que s’il y a autre grande différence, c’’est au niveau de la technologie, de la science. Là-bas, l’humanité a été en mesure de créer des gigantesques bateaux, qui font plusieurs kilomètres de longs et logent plus de cents milles personnes ! Il y a des machines, qui vont plus vite que le son en fendant les cieux, tandis que d’autres quittent même le sol pour aller plus haut encore que tous les nuages, allant plus haut, dans l’espace, pour aller toucher du doigt les autres astres…’’

Cela lui donnait un peu de nostalgie. Elle ne pourrait pas assister à tous les progrès qu’il y aurait là-bas, du moins s’il n’existait pas de chemin de retour.

‘’Après, je vivais sur un de ces très grands bateaux. C’était là-bas que j’étudiais. En fait, tout le navire était en fait une gigantesque ville universitaire ! C’était même ma dernière année sur les flots, après quoi j’aurais été dans une autre, pour poursuivre mes études à un plus haut degré…’’

Elle se redressait un peu plus, après avoir parlée de ceci. Elle n’avait fait qu’effleurer le sujet tant il y avait tant de choses dont elle pourrait parler, mais il ne fallait pas qu’elle perde son auditoire…

‘’Là-bas, j’ai beaucoup apprit des choses comme la mécanique et l’ingénierie, donc une fois ici… Bah j’ai essayée d’exploiter au mieux ces compétences. Je me suis mise dès mon arrivée à Dangshuan à la forge, et le coup de main est venu tout seul !’’

Elle souffla un peu. Il y avait juste un creux dans son histoire, entre son arrivée à Dangshuan et son apparition en ce monde, si l’on connaissait les dates, mais elle n’avait pas forcément envie d’en parler. Elle reprit donc :

‘’Et du coup… Draconia c’est ça ? Vous pouvez m’en parler un peu ?’’


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Vagabond
avatar
Messages : 33
Or : 365
Date d'inscription : 03/11/2018

Feuille de personnage
Puissance Divine: 90
Alignement du personnage: Neutre bon
Topics terminés: 2
MessageSujet: Re: Premier contact [Hoshino]   2018-11-26, 17:14

Quel monde étrange. Un monde sans magie ? Je suppose que ça ne doit pas être très différent de ce qu'il se passe à Dolan. En dehors du petit laboratoire de Trevan il n'y a pas de magie au village et encore moins à la ferme d'Annah. Ma grange, aussi colossale soit elle a été construite avec de l'huile de coude et de la transpiration. Les champs sont cultivés de la même façon, la vie se fait au rythme des saisons. Ma famille humaine adoptive a appris à ne pas avoir peur de la magie grâce à Trevan et moi. L'étudiant et la pratiquant à mon niveau, Annah me surveille de loin lorsque je la pratique, prête à venir soigner mes petits bobos à chaque entraînement. Et pas qu'uniquement ceux de magie d'ailleurs.

J'eus bien du mal cependant à imaginer un monde sans dragon et sans gobelin. Ces derniers font partis de ma vie depuis mon plus jeune âge, influençant mon quotidien depuis ma première rencontre avec Riyak. Je serai bien malheureux dans un monde sans dragon. Plus de dragonet pour jouer comme des débiles dans l'herbe ou la neige, plus de belle dragonne à embêter et courtiser. Le fait que les dragons soient des légendes dans son monde m'amusait : ainsi elle parlait à une légende en moment même. Annah me donnerait une pichenette sur le museau si elle savait que je m'amusais en m'imaginant légende vivante.

Elle nous parla ensuite quelque peu de la technologie de son monde apparemment bien différente de chez nous. Des bateaux de plusieurs kilomètres de long ? Mais comment est-ce possible ? Quand j'étais petit je me questionnais sur de pareil miracle : comment un morceau de bois fait-il pour flotter ? Pourquoi telle ou telle matière flotte et pas d'autre ? Comment un bateau flotte t-il ? Pourquoi ce bateau ci mieux que celui là ? Je connaissais plus ou moins bien les réponses à toutes ces questions désormais. En revanche je fus bien plus surpris par cette histoire d'aller plus haut que les nuages, dans ce fameux espaces pour aller toucher du doigt les astres. Oh je suis moi même monté bien au dessus des nuages mais je n'ai jamais dépassé les hauteurs d'un cumulonimbus, un nuage d'orage pouvant atteindre douze ou treize kilomètres d'altitude. Comment peut-on survivre au delà ? Qui avait-il là haut ?

Cette petite me plaisait aussi quand elle me demanda de lui parler de Draconia ce fut une réponse positive qu'elle reçut.

« Aaaah Draconia, terre de dragons. Il n'y a que nous là bas, aucun étranger ni est admis. Cette île vous semblerait hostile peut être même serait-ce l'enfer pour vous. Vous y vivriez à l'état de proie au quotidien. Notre proie, celle des dragons et de nos petits mais aussi des autres habitants de l'île. Nos forêts sont riches en gibier, nos lacs profonds et poissonneux, nos arbres généreux en fruits. Nos collines sont hautes mais douces et belles. Nos montagnes sont parmi les plus belles mais il faut des ailes ou des griffes comme les notre pour pouvoir évoluer en leur sein. Nos grottes sont larges et profondes. J'aime me prélasser à l'ombre d'un chêne en regardant nos petits jouer dans la prairie, courtiser les dragonnes, les poursuivre entre les montagnes, traquer puis pourchasser le gibier en me frayant un chemin dans l'épaisse forêt, me battre avec les poissons géants des profondeurs abyssales de nos lacs pour impressionner les dragonets et les femelles. »

Draconia ma manquait. Mes parents, ma sœur attendaient ma visite là bas. Ils vivaient ensembles parfois avec un mâle avec lequel ma sœur partageait quelques temps de sa vie. Le dernier avait été chassé lors de ma dernière visite : il avait fait une crise de jalousie parce que ma sœur me câlinait un peu trop à son goût. Nous nous sommes toléré le premier jour mais lorsqu'il me gronda dessus le soir et tenta de me chasser de la caverne de ma sœur tout changea. Je refusais, c'est elle qui m'avait invité mais lui ne pensait qu'à s'accoupler avec elle. Elle nous laissa régler ce petit conflit entre mâles jusqu'à ce qu'il montre les crocs et tente de me mordre. Alors elle le chassa avec fureur. Ma famille me manquait.

« N'aviez vous pas un repas sur le feu Irme ? »

C'était un peu brutal certes et ce n'était en aucun cas une façon de quémander. La dizaine de minutes était écoulé depuis longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dangshuan
avatar
Messages : 347
Or : 1775
Date d'inscription : 02/09/2018 Age : 22
Localisation : Liberty / Dangshuan

Feuille de personnage
Puissance Divine: 715
Alignement du personnage: Neutre bon
Topics terminés: 21
MessageSujet: Re: Premier contact [Hoshino]   2018-11-27, 13:25



Premier contact
feat. Pastel



Du Pou-Pou-Poulet !

Le dragon, qui avait paisiblement écouté les diverses explications qu’Hoshino donna sur son monde, ne posa pas plus de questions. Peut-être en avait-il, mais dans tous les cas, il ne demanda pas. Après tout, la lycéenne avait déjà expliquée à une valkyrie-Araignée comment fonctionnait le principe d’archimède et donc pourquoi les bateaux ne coulaient pas comme des pierres. C’était un principe qu’il fallait maitriser, surtout en plus lorsque l’on vivait au dessus de l’eau. Savoir comment l’homme réussissait à vivre était une chose assez importante, mais bon, il y avait tant de choses que des fois, l’on pouvait s’y perdre. L’on ne pouvait simplement plus tout savoir.

Il expliqua ensuite brièvement ce qu’était sa terre natale, Draconia… La terre des dragons donc. Déjà, aucun étranger n’y était admis et pour ceux qui décidaient d’y aller tout de même, c’était un véritable enfer… Car l’on y trouvait donc des dragons qui étaient le sommet de la chaîne alimentaire, mais aussi tout un paquet de prédateurs qui ne feraient qu’une bouchée d’elle… Bon, elle nota ça dans un coin de sa tête : Y aller était une très, mais alors très très très mauvaise idée, sauf si elle voulait mettre fin à ses jours… Bon, pour un être comme Pastel, les choses étaient différentes, et cette terre semblaient emprunte pour lui d’une once de nostalgie, là où il avait fait ses premiers pas, ses premières dents et ses premières griffes…

Mais maintenant, il se retrouvait à s’être intégré dans le système… A faire en sorte de payer des factures et des impôts, à travailler péniblement alors qu’il avait une vie qui semblait lui plaire auparavant… Pourquoi avait-il choisi de rejoindre ce système ? Pour l’amour d’une dragonne ou d’une femme ? Pour sa quête du savoir ? Pour le moment, la lycéenne n’en avait pas la moindre idée, mais le dragon s’occupa de calmement rappeler à l’ordre vis-à-vis du repas !

‘’Oh si !’’


‘’Je m’en occupe.’’
Répondit Hoshino en sautant de son tonneau, pour aller du coup dans la cuisine. Elle passa l’escalier du hangar, puis donc par la passerelle, afin de rejoindre ses appartements, d’où elle put tranquillement récupérer la viande ! Oh ça, il y en avait ! Elle se montra néanmoins un peu prudente, préférant éviter de se bruler avec le four. Ce serait bête de finir aux urgences pour une telle petite histoire, d’autant qu’avec des mains dans un piteux état, elle ne pourrait plus travailler et ce serait dans ce cas très problématique… Mais bon, elle maitrisait sans problème, et elle revint donc avec les plats, repassant par là où elle était partie précédemment !

‘’Et voilà le repas !’’
Fit-elle en posant les deux au milieu de la pièce. Déjà, on pouvait être sûr que l’un des deux tout entier allait finir dans l’estomac du dragon ! Pour l’autre, elle commença à le découper, récupérant le blanc et les cuisses pour les deux demoiselles qui… Eh bien, profiteraient déjà d’un bon festin rien qu’avec ces parties !

‘’Voilà ! Je sais pas si ça vous comblera, mais j’ai supposé que ça devrait faire l’affaire !’’
Expliqua-t-elle. Après tout, il avait pour lui entre un poulet et demi et presque deux poulets, juste pour son appétit ! On lui avait demandée de traiter avec soin le dragon, et c’était ce qu’elle faisait, ou tout du moins espérait faire ! Restait juste à savoir s’il voulait de la compagnie ou autre, ou simplement se reposer. Après tout, la lycéenne n’avait aucune idée de l’énergie que voler avec des ailes demandait, surtout lorsque l’on était aussi… Massif.

‘’Je me demande ce que ça fait d’être un dragon…’’
Fit-elle alors qu’elle mangeait du coup, imaginant ce qu’aurait été sa vie si elle aurait été devenue du coup une telle créature… Mais elle poursuivit : ‘’Y’a juste un truc du coup… Vous viviez sur Draconia, mais maintenant vous travaillez et tout ça… Qu’est-ce qui vous a poussé à vous inclure dans ce système ? Y’a des gens qui rêveraient de le quitter !’’

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Vagabond
avatar
Messages : 33
Or : 365
Date d'inscription : 03/11/2018

Feuille de personnage
Puissance Divine: 90
Alignement du personnage: Neutre bon
Topics terminés: 2
MessageSujet: Re: Premier contact [Hoshino]   2018-11-28, 09:51

Amusant. J'ai toujours trouvé très amusant de détourner l'attention de mon Annah en l'emmenant sur différent sujet de conversation pour soudain, avec de longues minutes de retard, lui rappeler ce qu'elle devait faire. Elle réagit alors exactement comme les deux humaines face à moi : Oh ciel ! Et se précipite après une espèce de sursaut pour effectuer sa tâche qu'elle a oubliée par ma faute. C'est une réaction typiquement humaine que je trouve attachante. Malheureusement, Annah est habituée depuis longtemps et possède cette fascinante capacité de faire plusieurs choses à la fois. D'après le vieux Querry c'est un pouvoir de femme, opinion que je trouve incroyablement sexiste. Seth, le fils d'Annah, est capable lui aussi de faire plusieurs choses à la fois. Il me bluff souvent ce petit. Est-ce alors génétique ?

C'est Irme qui s'écria la première quand je fis mon petit rappel à l'ordre. Je menai alors une courte mais véritable intérieur pour ne rien laisser paraître de mon amusement et surtout pour contrôler cette traîtresse de queue qui réagissait à chacune de mes émotions. Seule une lueur d'amusement passa dans mes yeux. C'est Hoshino qui sauta de son tonneau pour aller chercher le repas me laissant seul avec Irme. Le silence s'empara du hangars. Elle n'osait plus me regarder, n'osait plus ouvrir la bouche. Durant les premières secondes je la regardais tranquillement, conservant entre nous un contact poli. Mais constatant que sa gène prenait le dessus et qu'elle avait besoin de l'influence d'Hoshino pour la vaincre je fini par détacher mon regard d'elle et poser la tête sur mes pattes avec paresse.

La jeune chef d'entreprise revint avec deux poulets qu'elle déposa joyeusement devant nous. Elle espérait que cela me comblerait. Je n'eus pas le courage de lui faire remarquer ma taille et mes besoins en énergie. Un poulet ne comblerait pas mon appétit. Mais, poli, je n'en fis rien. Je la laissais découper ce qu'elle désirait dans l'un des poulets puis, lorsque je sentis que le signal fut donner, je me penchais vers le miens. Cela dura trois secondes... Le temps de baisser la tête, de tendre la langue et d'avaler. Je n'en fis qu'une seule et unique bouchée. Je ne touchais pas au second, poli j'attendais qu'elles prennent la décision de se resservir ou non. Hoshino se demanda alors pourquoi j'avais quitté Draconia pour m'intégrer dans le système.

« Mon œuf n'a pas été pondu sur Draconia. Il fut perdu. J'ai grandi au sein d'une ferme, éduqué par une humaine et tout un village. C'est pour eux que j'ai choisi de travailler. L'or que je rapporte leur permet de s'offrir de meilleures conditions de vie. Je suis rassuré de savoir que des mercenaires les protègent lorsque je suis absent. Pourquoi voudriez-vous savoir ce que cela fait d'être dragon ? N'êtes vous pas heureuse en tant qu'humaine ? »

Après avoir posé cette question, je posais de nouveau ma tête sur mes pattes. Mon regard était toujours tourné vers Hoshino mais je cherchais désormais le repos. Cette jeune humaine fut adorable : elle m'a offert le toit sans broncher alors que je m'imposais, m'a apporter à manger alors que je n'ai rien demander et ce même si ce n'est pas suffisant pour mon colossal appétit et elle m'offre une chaleureuse et agréable compagnie. Rare sont les clients qui peuvent se vanter d'arriver à sa cheville, je déposerai une petite note au comptoir lors de mon rapport pour complimenter son accueil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dangshuan
avatar
Messages : 347
Or : 1775
Date d'inscription : 02/09/2018 Age : 22
Localisation : Liberty / Dangshuan

Feuille de personnage
Puissance Divine: 715
Alignement du personnage: Neutre bon
Topics terminés: 21
MessageSujet: Re: Premier contact [Hoshino]   2018-11-28, 14:01



Premier contact
feat. Pastel



Au repos

Ainsi, l’œuf qui avait donné vie au dragon qui se trouvait dans le hangar actuellement n’était donc pas originaire de Draconia, mais bel et bien du continent, où il avait été perdu… Et donc il avait été élevé par tout un village ? Cela expliquait sans problème du coup pourquoi il parlait et qu’il travaillait dans un monde qui ne lui ressemblait pas, leur étant donc redevable et faisant de son maximum pour les défrayer de son enfance… Cela restait néanmoins curieux que le village ait décidé de garder le dragon plutôt que de le vendre à un mage ou à un noble… Surement que des familles prestigieuses paieraient une fortune pour ça… Ou simplement, ils auraient put en faire une omelette s’ils ne e doutaient pas de la nature extraordinaire de l’œuf…

Toutefois, il renvoya la balle sur les interrogations qu’Hoshino s’était posée, notamment sur le fait qu’elle avait énoncée sa curiosité sur le fait d’être un dragon… Mais si elle disait juste ça par rapport au rêve que cela pouvait être, lui cherchait plus loin, essayant de voir les raisons, savoir si elle n’était pas heureuse, ce qui la surprit tout de même !

‘’Non non ! Je disais juste que j’étais curieuse, voilà tout. Je n’ai pas d’aile, pas de griffe et je ne peux pas cracher de flamme, tout comme je ne fais pas des mètres de longs ! Je me demandais juste ce que cela faisait.’’
Expliquait-elle. Forcément, ce qu’elle ne connaissait pas l’intriguait, et elle se demandait du coup énormément de choses concernant la magie, se demandant quels étaient les limites que ce genre de pouvoir pouvait avoir… Avec la technologie et les armes de destructions massives qui avaient germées, le monde était parvenu à un fragile équilibre… Mais elles appartenaient à des nations. La magie était gérée par un individu, qui pouvait parvenir à ses fins, que cela soit dans le meilleur des cas, comme dans les pires… Dangshuan était après tout un mage, et la vision que la demoiselle eue quelques semaines auparavant continuait de l’intriguer à ce sujet…

Mais bref, une fois que le dragon eu mangé, il montra bien implicitement qu’il souhaitait se reposer, et ce en posant sa tête sur ses pattes. Il ne lui manquait plus qu’à fermer les yeux et il s’endormirait ! Autant dire que là, Hoshino et Irme n’avaient plsu grand-chose à faire ici, et d’un simple regard et hochement de tête, elles se firent signe qu’il était temps pour elles de partir, laissant leur invité à une bonne nuit de repos !

‘’Bon, eh bien, je pense que nous allons vous laisser. Oh, tant que j’y pense, voici ma réponse à vos employeurs !’’
Fit-elle en donnant un parchemin roulé qu’elle avait noué d’un petit ruban. Ce n’était pas scellé ou tout aussi officiel, mais c’était ce qu’elle pouvait faire actuellement. ‘’Du coup, nous vous souhaitons un bon repos !’’ Termina-t-elle avant de partir, prenant avec elle les couverts pour les ramener dans sa partie de l’habitat. Rien d’exceptionnel en somme, si ce n’était tout cette journée… Bon sang, la rencontre avec un dragon, qui serait parti aux premières heures… Il y avait de quoi laisser… Un effet « ouaaaaah » pour bien des jours ! Elle avait tapée la discussion avec un dragon… Tout le monde ne pouvait pas se vanter de ça…

‘’Bon, faut qu’on aille nous aussi au lit si l’on veut être en forme demain !’’


‘’En effet !’’


‘’N’oublies pas ma proposition, elle tient toujours !’’


‘’Bah écoutez… Pourquoi ne pas tester ce soir ?’’


‘’Vendu !’’


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Vagabond
avatar
Messages : 33
Or : 365
Date d'inscription : 03/11/2018

Feuille de personnage
Puissance Divine: 90
Alignement du personnage: Neutre bon
Topics terminés: 2
MessageSujet: Re: Premier contact [Hoshino]   2018-11-29, 10:04

Il existe de nombreuses façons de transmettre un message. Beaucoup d'humains pensent, à tord, qu'il faut obligatoirement utiliser les mots pour cela. C'est faux. Comment feraient les animaux pour communiquer ? Seraient-ils dépourvus de toute forme de langage ou de communication ? N'importe quel fermier, n'importe quel cavalier ou possédant un chien pour compagnon affirmera le contraire. Les gestes et le comportement sont les principaux moyens de communication. Hoshino le comprit, le simple fait de poser la tête sur mes pattes transmettait un message clair : je ne fermais pas la conversation mais je démontrais mon souhait de repos.

Hoshino me donna sa réponse aux gobelins. Il s'agissait d'un simple parchemin roulé et noué avec un petit ruban. Il n'y avait pas de cire ni de scellé, rien d'officiel il était très simple. Je me relevais légèrement et le glissa devant elle dans le cylindre que je lui avais remis le matin même que le rangeais soigneusement dans ma sacoche. Puis elles me quittèrent. Je restai seul dans ce hangars.

J’appréciai cette jeune femme. Simple, respectueuse, bien vivante, chaleureuse, polie, généreuse et intelligente. Sachant très bien que mon avis n'aurait certainement aucun impact sur l'avenir, je me confirmai d'adresser mes félicitations quand je retournerai au comptoir de Dolan. Bien que son hangars soit petit, elle n'avait pas hésité à le mettre à ma disposition en s'excusant même du manque de confort de son propre chef. Je ne lui avais rien demandé de plus mais elle m'avait offert le repas et la compagnie.

Fermant les yeux, le sommeil m'emporta rapidement. Il fut paisible et reposant bien que quelques bruits de la ville dont je n'avais pas l'habitude m'en sorte à plusieurs reprises au cours de la nuit. Je croquais d'ailleurs un certains nombre de rats et souris. Peut être même un chat mais je ne peu l'affirmer. Le premier rayon de soleil n'avait pas encore pointé le bout de sa truffe à l'horizon que je me levais. Avec autant de délicatesse que je le puis j'ouvris la porte du hangars qui malheureusement grinça fort lors de la manœuvre. Je la refermai de la même manière. Un chien m'aboya alors dessus, réduisant à néant mes efforts d'être discret pour respecter le sommeil des humains. Je claquai bruyamment des mâchoires dans sa direction, meilleure façon de l'intimider tout en restant le plus silencieux possible mais le canidé prit la fuite, queue entre les pattes, en poussant de grands couinements de détresse. J'en soupirais d'exaspération puis pris mon envol. Direction Nord-Est, admirant le levé du soleil pour débuter ce voyage que je connaissais si bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Premier contact [Hoshino]   

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» premier contact
» Premier contact avec le forum / Visite des cloisons de Fenetre le 25/06/10
» Haptonomie et premier contact avec bébé
» premier contact avec la sage femme!
» Premier contact et réponse !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sekai no Tenchi :: Notre monde :: Coalition de Dangshuan :: [Capitale] Liberty-
Sauter vers: