Shigeru Yamamoto [En cours]
♥ Nouveau membre ♥
avatar
Messages : 1
Or : 3
Date d'inscription : 02/06/2018 Age : 27

Feuille de personnage
Puissance Divine:
Alignement du personnage:
Topics terminés:
MessageSujet: Shigeru Yamamoto [En cours]   2018-07-03, 15:18

Shigeru Yamamoto
« courte citation badass »
-informations-
Nom : Yamamoto
Prénom : Shigeru
Sexe : Homme
Univers d'origine : Sekai no Tenchi
Race : Humain
Âge : 30 ans
Alignement : Loyal bon (Croisé)
Groupe désiré :
- Univers d'origine -
Expliquez et décrivez-nous brièvement votre univers d'origine.
Natif de Sekai no Tenchi
- Groupe et faction -
Que pensez-vous de votre nation/groupe ?
[Obligatoire seulement pour les natifs et l'ancienne vague d'étrangers. Dites-nous l'avis de votre personnage concernant son appartenance à sa nation ou à son groupe (s'il est vagabond). Que pense-t-il de son leader, la population, de son mode de vie et de ses principes, etc.]
- Enfance-

An -20. Au cœur du royaume des samouraïs, niché au creux d'une vallée verdoyante entre deux chaînes de montagnes, se trouvait le village de Yuki. Il était traversé par un cours d’eau qui s’écoulait depuis le glacier. La vallée avait été nommée vallée des géants, car elle était parsemée d’imposants sapins typiques de la région. La beauté des lieux ne se laissait aucun voyageur indifférent. Il y avait quelque chose de magique et de poétique qui s’en dégageait. Le village comptait cinq cents âmes. En dépit de ce cadre idyllique, la vie n’y était pas toujours des plus aisées, surtout en hiver. Et pour cause, il n’était pas rare que de violentes tempêtes de neige s’abattent sur le village, le coupant ainsi encore davantage du monde. Pour survivre, le village n’eut pas d’autres choix que de conclure un marché avec l’Empire d’Azshary, qui avait besoin de matières premières pour reconstruire bons nombres d’édifices détruits pendant la guerre opposant les hommes aux Dieux. Ainsi une carrière fût creusée pour récolter la pierre nécessaire à ces reconstructions. En échange, Azshary payaient les mineurs et apportaient régulièrement des vivres, ce qui permettait au village de subsister. Mais en hiver, c’était une tout autre histoire. Le village était obligé de rationner la nourriture pour éviter la famine. Les gens qui en souffraient le plus était ceux qui vivaient à la rue et qui pour la plupart mourrait de froid s’il ne trouvait pas très vite un abri. C’était le paradoxe de ce village. Bien que son économie se portait à merveille, il y avait tout de même beaucoup d’inégalités et c’était loin d’être un cas isolé dans le royaume.

Dans le village de Yuki vivait un orphelin âgé de dix ans du nom de Shigeru. Il était plutôt maigre, avait des cheveux courts d’un noir ténébreux et des yeux couleur noisette et ses vêtements étaient en haillons. Étant un enfant de la rue, il s’était toujours débrouillé pour survivre au froid glacial de l’hiver. Personne n’avait voulu s’occuper de l’enfant et on l’avait laissé livré à lui-même, seul et rejeté de tous. La cruauté humaine n’avait pas de limite dans ce bas monde. Pour ne pas mourir de faim, il était forcé et contraint à voler de la nourriture sur les étals du marché, non sans parfois se faire prendre. Mais à force d’effectuer ce type de larcins, il était devenu aussi furtif et rapide qu’un ninja. Lorsque venait l’hiver, il volait une peau d’ours pour en faire un manteau et la nuit venue, il s’infiltrait en douce dans la mine pour y passer la nuit. Il s’assurait de partir à l’aube pour éviter d’être surpris par un mineur et être obligé de trouver un autre endroit pour dormir. En journée il errait telle une âme en peine emprisonnée par la solitude. Mais personne ne lui prêtait aucune attention, comme s’il était aussi transparent qu’un fantôme. Son seul compagnon était un chat noir aux yeux jaunes perçants avec qui il partageait parfois son repas. Ce félin était bien la seule chose qui égayait ses journées. Il était son seul ami. Voilà a quoi ressemblait la vie de Shigeru, une lutte continuelle pour la survie. Au printemps de l’an -20, il atteignit l’âge de dix ans. Mais sa situation n’avait toujours pas changé. Un jour,  alors qu’il tentait de voler un peu de nourriture pour son déjeuner, il fut surpris par un marchand qui le chassa de son étal. Shigeru, qui avait réussi à lui subtiliser une miche de pain, se mit à courir le plus vite possible pour ne pas se faire rattraper. C’est alors qu’il heurta quelque chose ou plutôt quelqu’un. Il perdit l’équilibre et tomba. Lorsqu’il se redressa, il vit un homme encapuchonné, dont on distinguait à peine le visage, qui se tenait devant lui. Il était vêtu d’une tunique noire avec une ceinture blanche, d’une capuche grise usée par le temps et de sandales en bois. Il y avait un fourreau de katana à sa ceinture ainsi qu’une dague. L’homme étudia un instant le jeune garçon. Le marchand arriva sur les lieux comme une furie.

- « Viens par ici sale petit voleur. Je vais t’apprendre les bonnes manières ! », s’écria-t-il. Le marchand s’approcha davantage de Shigeru, mais l’homme se tint près à sortir son épée.

- « Je ne m’approcherais pas plus si j’étais vous » lui dit-il. Le marchand compris tout de suite qu’il avait affaire à un samouraï. Il n’insista pas, recula de quelques pas, puis s’en alla comme si de rien était.

- « Merci Monsieur », lui dit le jeune garçon. L’homme à la capuche resta un moment impassible.

- « Fais attention à toi petit », lui répondit-il avant de s’en aller. Shigeru se mit à le suivre et à le questionner.

- « Alors comme ça, vous êtes un samouraï ? Vous avez participé à beaucoup de batailles ? Je ne vous ai jamais vu, d’où venez-vous ? »

- « Je ne t’ai pas dit de me suivre. Retournes chez toi », dit l’homme.

- « Je n’ai pas de chez moi, lui rétorqua le garçon. Laissez-moi venir avec vous ».

- « Hors de question, je voyage toujours seul petit », répondit le samouraï avec fermeté.

- « Je vous en prie. Je n’ai nulle part ou aller », implora le garçon, les larmes aux yeux.

- « Il suffit ! Un homme ne doit pas pleurer ! », s’exclama-t-il. Et il s’en alla.

Shigeru n’avait pas dit son dernier mot et décida de le suivre discrètement. Le samouraï poursuivit son voyage sans se rendre compte de rien. Le garçon regardait son environnement familier disparaître peu à peu de son champ de vision. Il ne s’était jamais aventuré aussi loin du village de peur de se perdre et de devoir faire face aux animaux sauvages qui peuplaient les contrées environnantes à la vallée des géants. Après avoir traversé la route qui serpentait entre les deux extrémités des deux chaînes de montagne, une forêt fit son apparition. Shigeru n’avait jamais vu un tel attroupement d’arbres en un seul lieu et fût émerveillé par l’atmosphère mystérieuse qui s’en dégageait une fois qu’on y pénétrait. Cet aura mystique lui donna le nom de forêt des esprits. En effet, selon les légendes locales, ont pouvait parfois entendre les esprits de la forêt murmurer. Le jeune garçon leva les yeux pour contempler la cime de ces immenses arbres au feuillage rouge typique de cette forêt. C'est à cet instant qu’il marcha sur une petite branche d’arbre morte. Le craquement sourd se fit entendre très nettement. Le samouraï entendit le bruit, se retourna et sortit sa dague.

- « Qui va là ? Montrez-vous !, s’écria-t-il. Shigeru s’était caché derrière un arbre, mais c’était trop tard. Il était repéré de toute façon. Il sortit donc de sa cachette. « C’était donc toi petit. Je me doutais bien que quelqu’un me suivait, dit-il tout en rangeant sa dague. Il me semble t’avoir déjà dit que je voyages toujours seul ».

- « Laissez-moi venir avec vous. Je vous jure que je ne vous causerai pas d’ennuis », lui dit le garçon. L’homme soupira.

- « Puisque tu insistes autant alors, c’est d’accord. Mais je te préviens,  je t’entraînerai à devenir un homme. Ça ne sera pas  de tout repos, déclara-t-il. Tu devras m’écouter avec attention et ne pas me désobéir. Et tu près à accepter cette règle ? », demanda-il.

- « Je l’accepte. Je ne vous décevrai pas Monsieur », dit solennellement Shigeru.

- « Ne m’appelle plus ainsi. Désormais tu devras m’appeler maître Takeshi », répondit-il.

C’est ainsi que le maître samouraï du nom de Takeshi Yoshida pris le jeune garçon sous son aile et en fit son disciple.

EN COURS...

- Histoire -
Maintenant, racontez-nous le reste de votre histoire.
[Le nombre de lignes est libre. Laissez aller votre imagination !]
- Pouvoirs -
Expliquez et décrivez-nous brièvement vos pouvoirs.
[Tout est dans le titre. Merci d'aller consulter les règlements avant d'établir vos pouvoirs.]
- Psychologie et physique -
Comment caractérisez-vous votre physique et votre psychologie ?
[Mettre ici la description physique et psychologique de votre personnage.]
- But ultime -
Maintenant, la question qui tue ! Quel est votre but ultime ?
[Essayez de nous expliquer le mieux possible le but ultime de votre personnage (comment compte-t-il s'y prendre, pourquoi souhaite-t-il cela, etc.). Bien sûr, cet objectif peut évoluer, voire changer totalement durant vos aventures rp.]
- Alignement -
Expliquez votre alignement.
[Expliquez pourquoi votre personnage se situe dans cet alignement et non pas un autre.]
- Forces et faiblesses -
Avez-vous des points forts et des points faibles ? Si oui, lesquels ?
[Autant physiquement que moralement. Il peut aussi y avoir un lien avec vos capacités au combat.]
- Profession -
Expliquez le métier de votre personnage ici.
[Votre personnage possède-t-il un métier ou une profession au sein de Sekai no Tenchi ? Que fait-il de sa vie ? Comment fait-il pour survivre ? Est-il pauvre, riche, classe moyenne ?]
- Autres ? -
Autres et faits divers.
[Si vous avez des choses intéressantes à ajouter à propos de votre personnage, c'est ici !]
derrière l'écran
Pseudo :
Comment avez-vous connu le forum ?
Votre avis sur le forum :
Un petit mot pour la fin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !
» cours de dysenterie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sekai no Tenchi :: Votre personnage :: Apparition soudaine :: En cours-
Sauter vers: