Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
La rencontre des incultes ft Ioann
Vagabond
avatar
Messages : 42
Or : 1070
Date d'inscription : 04/10/2018

Feuille de personnage
Puissance Divine: 104
Alignement du personnage: Neutre
Topics terminés: 2
MessageSujet: La rencontre des incultes ft Ioann   2018-10-08, 23:20

Dans les Océans, une étrange créature dont le visage à été oubliée depuis longtemps avance, les livres et les contes la recensant montre une image déformée d’elle et de son apparence à tel point qu’elle n’arriverait même pas à se reconnaître dans de tels livres.

La créature à l’apparence reptilienne, longue d’environ 3 mètres 50 cherche alors des rochers pour pouvoir se camoufler dans l’eau et attendre. Attendre des proies et plus particulièrement des poissons.

Atlanta savait ne plus pouvoir chasser les espèces qui avaient par le passé ses repas favoris, elle n’était qu’un bébé léviathan, et même si cela lui faisait mal elle devait l’accepter. Elle se contentait donc d’attendre qu’un poisson passe à coté pour le gober sec profitant du camouflage marin que lui procuraient ses écailles pour se fondre dans les récifs de l’océan.

Finalement, elle finit par être rassasiée après deux bonnes heures de pêches intensives avant de reprendre son chemin vers les côtes. Elle savait grâce à ses brides de souvenirs que les côtes étaient plus sure et beaucoup moins dangereuse que le reste de l’océan. Si elle longeait donc les côtes, elle pourrait s’occuper plus efficacement de sa croissance.

Après quelques jours de navigation, de chasse et de camouflage pour esquiver les prédateurs potentiels comme les Seedhra, son ancien repas favori, elle finit par trouver les côtes.

C’était étrange, tous ces cailloux qui dépassaient de l’eau et les étranges grandes algues solides à la fois vertes et marron que l’on voyait au loin. Atlanta était curieuse et avait donc décidé de s’approcher.

Proche de la plage, sa grande tête de Léviathan sorti soudainement de l’eau avant de petit à petit se métamorphoser en un visage plus humain, comme le reste de son corps. Prenant totalement une forme humaine, ses cheveux bleus flottaient dans le vent et la seule chose qui montrait qu’elle n’était pas normale hormis le fait qu’elle était toute nue était le poisson ensanglanté qu’elle tenait dans sa bouche.

Gracieuse, elle fit trois pas sur la plage avant de littéralement s’étaler sur le sol sans lâcher son poisson. C’était si difficile de marcher… c’était vrai que même durant sa longue vie, elle ne marchait presque jamais se contentant de nager sous forme bestiale comme sous-forme humaine.

Se remettant debout difficilement sans lâcher encore une fois son poisson, ses jambes tremblaient et elle tentait de garder une position d’équilibrer pour ne pas retomber sur le sol. Finalement d’un pas chancelant et instable avec les bras disposés comme ceux d’un funambule elle parvint à s’accrocher un arbre se rattrapant de justesse face à la perspective du nouvelle chute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shoumei
avatar
Messages : 32
Or : 620
Date d'inscription : 06/10/2018

Feuille de personnage
Puissance Divine: 140
Alignement du personnage: Loyal neutre
Topics terminés: 1
MessageSujet: Re: La rencontre des incultes ft Ioann   2018-10-09, 02:11


La rencontre des incultes

Il était temps pour Ioann de sortir de Benedictus. Depuis qu'il était né, voila quelques jours de cela, l'Ombre n'avait pas quitté une seule fois la sécurité de la ville. Il avait eu fort à faire au bar du dénommé Shinso, qui l'avait grandement aidé lors de sa naissance. Il se sentait redevable envers l'homme, justifiant qu'il passe autant de temps à contribuer à la bonne tenue de ses affaires. Cependant, il ne lui appartenait pas pour autant, pas plus que sa vie. Maintenant que les jours avaient défilé, et qu'il avait eu le temps d'apprendre les bases essentielles à la vie en société, le Volk pouvait se permettre d'expérimenter davantage la découverte de ce monde. Evidemment, pour commencer, il n'était pas question de partir à l'autre bout de Sekai no Tenchi. Explorer les environs suffirait amplement pour un début. Durant son séjour au bar, l'Ombre avait entendu parler de l'océan et des étendues d'eau à perte de vue. La capitale de Shoumei n'était pas bien loin des côtes, l'idée de s'y rendre pour observer ce phénomène de lui-même lui paraissait bonne. Le danger serait raisonnablement limité par la faible distance le séparant de son objectif, de même que le risque de se perdre. Enfin, même en prenant son temps, s'il partait de bon matin, il devrait avoir le temps de faire l'aller-retour dans la journée, et être rentré pour le soir dans sa relative sécurité du bar. En soi, passer la nuit dehors, dans l'inconnu, ne l'effrayait pas vraiment. Cependant, par principe, il préférait assurer sa quiétude en logeant dans la propriété de Shinso durant cette période de la journée où il faisait si sombre. De ce qu'il avait appris sur les êtres vivants peuplant ce monde, la nuit était un moment de repos où l'on fermait les yeux pour dormir, et ainsi recharger son énergie pour mieux appréhender le lendemain. C'était toutefois un concept qui lui était totalement étranger et qu'il ne parvenait pas à comprendre. Il avait essayé de se prêter à l'exercice, mais cela l'avait seulement profondément ennuyé. Il était resté là, allongé sur le dos, les paupières closes, à attendre sans rien faire tandis que les pensées se bousculaient dans sa tête. Il était d'un naturel patient, de même qu'il appréciait prendre son temps pour réfléchir, à ne rien faire d'autre en même temps si nécessaire. Mais se mettre en conditions de la sorte, en s'y forçant chaque soir, lui semblait des plus inutiles. S'il en avait besoin, il le faisait sur le moment venu. A l'inverse, si cela ne s'avérait pas utile, alors il s'en passait et préférait s'adonner à d'autres activités. S'allonger à attendre que le jour se lève était une terrible perte de temps. Manifestement, les Ombres n'avaient pas besoin de dormir.

Ce qui arrangeait grandement Ioann. Le Volk aimait beaucoup la pénombre, et donc la nuit. Malheureusement, le danger aussi semblait apprécier ce moment d'obscurité. Voila pourquoi il opta pour sortir la journée malgré ses préférences. Bien sûr, ce n'était que temporaire, le temps qu'il se perfectionne pour pouvoir se permettre des sorties plus périlleuses en pleine nuit. En attendant ce jour, explorer les environs en pleine lumière était clairement le choix le plus judicieux. Ainsi, il atteignit les côtes sud de Shoumei sans encombre, jusqu'à arriver en vue de l'océan. C'était donc ça, cette fameuse étendue d'eau qui se perdait à l'horizon... Le jeune homme ne savait pas quoi en penser. Il ignorait si cela était dû à sa récente naissance ou si un problème plus personnel l'habitait, mais il se sentait incapable d'apprécier certaines choses comme il devrait le faire normalement. Par exemple, beaucoup s'émerveillaient devant un beau paysage. Dans son cas, cela ne lui faisait ni chaud ni froid. Seule la curiosité d'en apprendre plus sur le fonctionnement de toute chose paraissait l'intéresser un minimum. Ce fut d'ailleurs le cas lorsqu'il remarqua un mouvement dans l'eau. Une étrange créature, qui ne lui avait pas encore été donnée de voir jusqu'à présent, en sortit. L'apparition fut toutefois brève, la chose revêtant rapidement une forme plus humaine. Elle était également totalement nue, mais cela non plus ne provoqua pas la moindre réaction chez Ioann. Un corps n'était qu'une enveloppe charnelle, il ne voyait pas ce que les vivants lui trouvaient de plus. Les plaisirs de la chaire lui était totalement inconnus et hors de portée. Ce fut avec un regarde vide d'émotions qu'il examina la scène du début à la fin. Même lorsque la femme tomba lourdement, il ne cilla pas, se contentant d'observer. Cependant, la façon de marcher de la concernée lui rappela fortement ses propres premiers pas quelques jours plus tôt. Cette chute, ce pas chancelant, cette difficulté à tenir debout ; lui aussi avait vécu cela. L'idée qu'il puisse s'agir d'un autre représentant de sa race, qui viendrait de naître à son tour, lui traversa l'esprit, et la curiosité prit le dessus sur son asociabilité et sa passivité.

Ioann avait largement perfectionné sa démarche depuis le temps. Ce fut d'un pas assuré qu'il se dirigea vers la femme dévêtue, le regard toujours aussi vide malgré le corps nu qu'il contemplait. Il se déplaçait sans prêter attention à la réaction que sa venue pourrait engendrer chez l'inconnue. Il n'avait pas eu beaucoup d'occasion de croiser des étrangers jusqu'à présent, il n'était pas habitué à y aller délicatement pour ne pas froisser ou effrayer le concerné. De même, il n'avait pas encore toutes les notions de respect, de savoir-vivre ou encore de bon sens que l'on pourrait attendre de tout-un-chacun. Marcher d'un pas ferme et décidé, avec un regard neutre à faire peur, vers une femme nue qui semblait être en difficulté ne lui paraissait absolument pas anormal ni inquiétant, ou ne serait-ce que peu commun. Pour lui, ça lui semblait tout à fait naturel et normal. Arrivé à quelques pas de l'inconnue, il s'arrêta finalement en se rappelant d'un conseil qu'on lui avait donné. "N'hésite pas à te montrer avenant pour mettre le client en confiance". Une suggestion appropriée au bar de Shinso, mais qui devait pouvoir s'appliquer à n'importe qui, pour peu qu'on l'ajustait un tant soit peu à la situation. Songeur et interrogatif, Ioann fut absorbé par ses pensées pendant quelques secondes, le regard absent, avant de reprendre contenance. Une idée lui était venue : dans son cas, l'un de ses accessoires, présents dès sa naissance, lui avait été d'une grande utilité pour se déplacer et tenir debout plus aisément. En revanche, il y tenait et l'idée de le prêter ne lui plaisait guère. Toutefois, en pesant le pour et le contre, il réalisa que le risque était minime. La femme ne pourrait pas fuir bien vite ni très loin si elle tentait de le lui voler vu ses facultés de déplacement, il devrait pouvoir la rattraper facilement pour récupérer son bien. Ainsi, son choix arrêté, il tendit la canne qui ne quittait que rarement sa main à l'inconnue, d'un geste peut-être un peu brusque.

"Tenez, cela pourrait vous aider. C'est un bon appui pour se maintenir debout et avancer. Je peux vous la confier le temps que vous vous habituiez à vos jambes."

Il s'agissait également d'une arme, une lame étant dissimulée à l'intérieur de la canne, mais il n'était pas utile de le préciser dans le cas présent. Les probabilités qu’elle actionne malencontreusement le mécanisme permettant de la dévoiler étaient minces.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vagabond
avatar
Messages : 42
Or : 1070
Date d'inscription : 04/10/2018

Feuille de personnage
Puissance Divine: 104
Alignement du personnage: Neutre
Topics terminés: 2
MessageSujet: Re: La rencontre des incultes ft Ioann   2018-10-09, 17:24

Atlanta été parvenue à survivre à l’épreuve de la plage sans tomber une seconde fois avant de se rattraper à un arbre au moment où elle allait tomber. S’affalant alors adossé au tronc, elle commença à déguster son poisson tranquillement tout en regardant au loin son habitat naturel, l’Océan, océan qu’elle n’avait pas quitter depuis des décennies, c’était même la première fois depuis les premiers combats de la guerre divine qu’elle se trouvait sur le sol de la terre, un monde étrange qu’elle n’avait jamais pu explorer.

C’était un monde mystérieux dont elle ne se souvenait plus, elle ne se souvenait plus des combats qu’elle y avait mené, des gens qu’elles avaient massacrés. Elfe, humain, gnome, Valkyrie, Démon beaucoup des membres des races actuelles avaient périt sous ses attaques il y a un demi-siècle.

Ne se souciant plus de tout cela, elle se contentait de manger son poisson calmement quand dans son dos, une présence apparut soudainement.

L’homme qui la regardait d’un regard froid et mystérieux s’approcha d’elle en lui montrant une sorte de branche d’arbre assez fine et en prononçant des sons étranges et incompréhensibles qui avaient l’air d’avoir une signification.

Le Léviathan n’avait pas bien compris ce que le jeune homme en face d’elle pouvait bien dire, c’est pourquoi le fait que cet homme avait un air effrayant couplé aux faits qu’elle avait été surprise et ne comprenait pas l’ombre avait effrayé le monstre marin qui était déjà très craintif.

En effet, l’époque où le simple nom du Léviathan pouvait effrayer les peuples était très loin, désormais, c’était le Léviathan qui avait plutôt peur de tout ce qui se trouvait avoir au minimum une taille similaire à la sienne. Ne pouvant se relever et fuir, elle avait donc reculé à grande vitesse et glissant sur les fesses pour se retrouver à quatre ou cinq mètres du jeune homme et de sa branche d’arme.

Atlanta avait adopté la position de l’animal apeuré, ses traits et sa chevelure était hérissés comme pour menacer l’ombre si elle approchait. Ses dentitions avait même repris en partie sa forme bestiale pour redevenir des crocs de petites tailles.

Toutefois, si l’importun était observateur, il pourrait savoir à travers les yeux du monstre marin que c’était la peur qui prédominait chez elle, et que c’était donc la réaction normale d’un animal surprit et coincé.

Finalement, elle tenta de parler. Elle eu un peu de mal et elle avait du mal à utiliser de manière complexe sa voix.

Vous qui être ? Vous veux ?

Elle avait encore quelques notions de langage à cause des brides de sa mémoire, mais c’était insuffisant pour pouvoir vraiment parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shoumei
avatar
Messages : 32
Or : 620
Date d'inscription : 06/10/2018

Feuille de personnage
Puissance Divine: 140
Alignement du personnage: Loyal neutre
Topics terminés: 1
MessageSujet: Re: La rencontre des incultes ft Ioann   2018-10-14, 00:00


La rencontre des incultes

La réaction de l'inconnue n'était pas celle attendue par Ioann. Il pensait qu'elle se montrerait reconnaissante et qu'elle accepterait la canne. C'était ce qu'on lui avait fait comprendre auparavant, que c'était là la raison pour laquelle il fallait proposer son aide et ne pas toujours rester en retrait. Pourtant, comme très souvent avec l'Ombre, la femme eut un mouvement de recul et prit de la distance. Pire encore, son comportement était bien plus effrayé que d'habitude. En temps normal, lorsque le Volk ne faisait pas correctement ce que l'on attendait de lui en société, les gens le regardaient de travers, ne lui répondaient pas ou mal, ou éventuellement tournaient les talons avec mépris. Mais cette réaction-là, c'était la première fois qu'il la constatait. En effet, l'étrangère recula sans aucune grâce avec une étrange lueur dans les yeux. Ioann ne connaissait pas bien tous les codes de langage corporel à ce jour, mais ce regard couplé à son attitude ne laissaient pas trop de place au doute : il lui faisait probablement peur. Il s'était pourtant montré avenant envers elle, mais voila que les conséquences étaient plus négatives encore qu'à l’accoutumée. Le jeune homme se demandait raisonnablement s'il était bien utile de continuer à faire tant d'efforts. Déjà que cela lui coûtait, mais en plus les résultats n'étaient pas là. En attendant, dans l'immédiat, il ne savait pas quelle attitude adopter. Soit il continuait à chercher à se montrer sympathique, soit il laissait le naturel reprendre le dessus. Evidemment, la deuxième solution était la plus attirante. Mais à bien y réfléchir, puisqu'il l'effrayait déjà en s'affichant sous son meilleur jour, il risquait fortement d'empirer la situation s'il redevenait aussi froid et distant que d'habitude. Tandis qu'il réfléchissait, la femme fut plus rapide et le devança en prenant la parole, si l'on pouvait qualifier cela ainsi. Effectivement, ses propos se résumaient à une brève suite de mots qui manquaient cruellement de liaisons entre eux. "Vous qui être" se comprenait assez aisément malgré l'absence de verbe. "Vous veux" était déjà plus complexe à traduire. Il pouvait même franchement induire en erreur et changer totalement le sens de sa phrase. Dans le fond, Ioann espérait sincèrement qu'elle ne voulait pas de lui, mais qu'elle lui demandait seulement ce que lui voulait. Quoique lorsque l'on voulait quelqu'un, il lui semblait qu'on se jetait davantage sur lui qu'on ne le fuyait. Il avait donc de bonnes raisons de croire et d'espérer qu'elle souhaitait simplement connaître ses intentions. Il allait lui répondre, bien qu'il craignait déjà que la suite de la discussion ne fut compliquée si elle ne savait pas s'exprimer plus facilement. C'était plutôt étrange, lui-même avait su parler dès sa naissance sans bafouiller ainsi. Finalement, la femme n'était peut-être pas une Ombre, contrairement à ce qu'il avait cru. Cela restait à confirmer, il était encore possible que toutes n'aient pas les mêmes capacités au début.

"Je suis Ioann."

C'était simple et concis, comme souvent avec le Volk. Il avait hésité à parler de la même manière que la femme, mais il s'était finalement ravisé. Certes, elle ne l'avait pas compris en s'exprimant normalement un peu plus tôt. Aussi, il avait réduit le rythme de son débit, en espérant que dialoguer plus lentement permettrait à l'inconnue de le comprendre. Il nota également qu'il l'appelait encore "étrangère" alors qu'il s'était lui-même présenté. Cela faisait partie des quelques petites règles de courtoisie qu'on lui avait apprises : retourner les politesses et les présentations.

"Et vous, qui êtes-vous ?"

Les présentations étaient maintenant presque achevées. S'il en était capable, Ioann aurait été fier de lui pour avoir pensé à retourner la question à la demoiselle. Il ne lui restait plus qu'à répondre à sa seconde question maintenant.

"Je veux... Je ne sais pas. Rien."

La réponse n'était probablement pas très intéressante, ni même vraiment convaincante d'ailleurs. Qui irait croire qu'un parfait inconnu venant soi-disant généreusement à la rescousse d'une femme dévêtue en difficulté n'avait pas la moindre arrière-pensée ? Même si c'était véridique, il fallait bien admettre que du point de vue d'autrui, ça ne devait pas être très crédible. Le jeune homme allait certainement devoir étoffer sa réponse s'il ne voulait pas définitivement effrayer l'étrangère. Mais, en même temps, il ne savait réellement pas ce qu'il voulait. Continuer cette étrange discussion ou faire demi-tour ? Maintenant qu'il était lancé, autant aller jusqu'au bout... Ioann recula d'un pas en ramenant sa canne contre lui, avant de rester parfaitement statique à une distance raisonnable de la femme.

"Hm... Vous aider ? Pour mieux marcher. Ou mieux parler."

Définitivement, l'Ombre manquait cruellement de tact. Il fallait espérer que la femme continue de ne pas tout comprendre afin de ne pas s'offusquer de ses propos. Même si cela partait d'une bonne intention, la proposition était très maladroite. Car Ioann restait sincère dans son envie de vouloir l'aider. On lui avait tendu la main à sa naissance, il était normal qu'il en fasse de même avec quelqu'un qui semblait être dans la même situation que lui à l'époque. Même si cette personne n'était peut-être pas une Ombre finalement.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vagabond
avatar
Messages : 42
Or : 1070
Date d'inscription : 04/10/2018

Feuille de personnage
Puissance Divine: 104
Alignement du personnage: Neutre
Topics terminés: 2
MessageSujet: Re: La rencontre des incultes ft Ioann   2018-10-16, 15:37

Totalement pris de cours par l’arrivée très brusque de cet inconnu à l’air louche e dangereux, le monstre des mers avaient rapidement prit du recul afin de pouvoir créer une distance de sécurité. Cet homme pouvait être dangereux, son apparence noire, sombre et morne allait dans son sens. Cette personne donnait à Atlanta une impression étrange, il ne ressemblait pas à ce que l’on pouvait rencontrer comme race terrestre et humanoïde généralement. Alors qui était-il ?

Le Léviathan avait décidé de lui poser la question afin d’en avoir le cœur net tout en gardant une position défensive et en observant de temps à autre l’océan un peu plus loin. Les cheveux hérissés et les crocs déployés pour être un minimum menaçant, elle lui avait donc posé quelques questions.

"Je suis Ioann."

C’était une réponse très brève et claire mais cela n’étais pas ce qu’Atlanta voulait entendre, ce qu’elle voulait savoir c’était l’espèce de l’inconnu. Dans l’océan, peu se souciait des noms qu’ils possédaient, la réputation de la race faisait déjà le travail pour eux. Tout se jouait sur l’apparence, sauf que dans ce sa précis, elle ne reconnaissait pas l’apparence de l’homme, ignorant l’existence d’une espèce appelée ombre. C’était cette ignorance qui l’a déstabilisait.

Io…ann….

Tout de moins, elle connaissait maintenant son nom, c’était déjà une information fussent elles assez faible.

"Et vous, qui êtes-vous ?"

Le monstre des mers fut assez surpris de cette réponse. Pas parce qu’il ne s’attendait pas à cela mais surtout parce qu’il n’y avait jamais pensé. Qui était-il au fait ? Qu’elle était sa race ? Son nom ? Atlanta se rendait compte qu’elle avait peut être oublié quelques informations essentielles durant sa brève vie.

"Je veux... Je ne sais pas. Rien."

Le léviathan ne comprenait pas la réponse de l’homme et le regardait avec interrogation. Qu’est ce que cela voulait il bien pouvoir dire…

Finalement l’homme recula de quelque pas avant de reprendre sa canne et de dire de manière étrange.

"Hm... Vous aider ? Pour mieux marcher. Ou mieux parler."

Il voulait aider Atlanta, en effet cela serait peut être utile, elle n’arrivait pas à marcher, elle avait besoin d’aide. Après quelques secondes de réflexion, elle répondit

Pas savoir qui être… Aider moi ? Peut être…


Elle détourna le visage, elle n’avait peut être plus sa mémoire, mais son orgueil n’avait pas encore disparu pour autant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shoumei
avatar
Messages : 32
Or : 620
Date d'inscription : 06/10/2018

Feuille de personnage
Puissance Divine: 140
Alignement du personnage: Loyal neutre
Topics terminés: 1
MessageSujet: Re: La rencontre des incultes ft Ioann   2018-10-19, 01:18


La rencontre des incultes

L'étrange femme parvint à prononcer son prénom tant bien que mal. C'était un début, le dialogue allait peut-être devenir possible finalement. Elle continua sa réponse avec quelques autres mots. Manifestement, elle ne savait pas qui elle était, ou ce qu'elle était peut-être. De même, elle n'était pas certaine de vouloir de l'aide, semblant hésiter. Elle ne lui donna pas un oui franc, et elle détourna le visage. Ioann ne savait pas trop comment interpréter cette réaction. Il lui fallait réfléchir aux quelques rares occasions où il lui avait été donné de constater ce genre de comportements. Au début, il était parfois arrivé que les gens détournent le regard en sa présence, qu'ils n'osent pas le regarder. C'était le cas lorsqu'il était particulièrement dénudé en public, en train d'analyser les étranges tatouages de loups qui ornaient sa peau. On lui avait dit que porter trop peu de vêtements en présence d'autrui constituait une certaine gêne pour les personnes aux alentours, et qu'il était de coutume de rester habillé d'un minimum d'atours afin de dissimuler les parties de son corps les plus intimes. Avant de comprendre cette simple règle, l'Ombre avait provoqué plus d'un malaise autour d'elle dans les jours qui avaient suivi sa naissance. En toute logique, cela paraissait pouvoir s'appliquer à cette femme. De ce qu'il en avait compris, bien que ce n'était pas son cas, la personne qui se retrouvait à être nue ou très peu vêtue pouvait elle aussi être gênée par cette situation. En fait, d'après les rumeurs, elle l'était même souvent bien plus que les individus l'entourant et la voyant. Il était donc possible que ce fut là ce que ressentit cette inconnue. Elle détournait son regard pour ne pas voir qu'il l'observait alors qu'elle était nue... C'était une hypothèse qui tenait la route.

"Vous devriez peut-être vous habiller."

Mais pour mettre quoi ? Elle ne semblait pas porter le moindre bagage susceptible de contenir ses affaires. Même lui, à sa naissance, était arrivé au monde directement habillé. Ioann se demandait vraiment d'où elle pouvait bien venir... Devait-il lui prêter son manteau pour qu'elle se couvre ? Se retrouver torse nu à son tour n'était probablement pas la meilleure idée, le résultat risquait d'être le même.

"Je vais voir si je peux vous trouver quelque chose. Tenez, je laisse ça ici, si vous en avez besoin pour marcher."

Ne désirant pas réitérer l'expérience de lui tendre sa canne, Ioann posa cette dernière sur le sol à ses pieds, laissant libre la femme d'aller la ramasser si elle voulait s'en servir d'appui. Puis, il s'éloigna de quelques enjambées pour essayer de dénicher une quelconque parure improvisée qui permettrait de couvrir un minimum le corps de la concernée. L'exercice s'avéra compliqué. Les vêtements étaient faits sur mesure pour être portés par des humanoïdes, il n'en existait pas vraiment à l'état naturel de ce qu'il en savait. Trouver une tenue digne de ce nom dans les environs n'allait pas être facile. Il y avait bien des algues par terre ou encore des feuillages à proximité, mais ça ne paraissait pas être adapté à la situation. Cette idée n'était peut-être pas si bonne finalement... Tandis qu'il cherchait, le Volk repensa à un autre conseil qu’on lui avait donné : "Ne laisse jamais un silence s'installer avec un client, même si tu es occupé à quelque chose".

"Je suis une Ombre, ça vous dit quelque chose ? Peut-être en êtes-vous une aussi ?"

Il avait parlé plus fort afin d'être entendu malgré la distance qui les séparait maintenant, peu habitué à hausser le ton. Puisqu'elle ne savait pas ce qu'elle était, parler de ce qu'il était lui-même lui parut être une bonne idée. D'autant plus qu'il soupçonnait faiblement la femme de faire partie de la même race que lui, même si quelques gros doutes subsistaient sur certains points. Entre temps, ses recherches n'avancèrent guère. Il devenait évident qu'elles demeureraient très probablement infructueuses. Il ne lui restait donc plus trop de choix...

"Voulez-vous que je vous prête mon manteau ? Je n'ai que mon pantalon en dessous, mais c'est mieux que rien."

Ca non plus, ce n'était probablement pas très adroit. Avec le détachement dont il faisait preuve, cela pouvait presque paraître pour une proposition douteuse. Pourtant, il essayait simplement de ne pas se montrer gênant, en mettant en avant une vérité évidente à ses yeux : s'il était torse nu et elle jambes nues, ils seraient chacun suffisamment vêtus pour que la situation qui semblait déplaire à la femme soit plus acceptable. En tous cas, ça serait forcément plus appréciable pour la concernée qui était actuellement totalement dénudée.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vagabond
avatar
Messages : 42
Or : 1070
Date d'inscription : 04/10/2018

Feuille de personnage
Puissance Divine: 104
Alignement du personnage: Neutre
Topics terminés: 2
MessageSujet: Re: La rencontre des incultes ft Ioann   2018-10-22, 15:09

Après avoir plus ou moins évité de répondre clairement à l’inconnu, ce dernier continua ignorant quelque peu sa réponse en lui conseillant de s’habiller. Atlanta ne connaissait pas la signification de ce mot. Les créatures marines n’avaient jamais porté de vêtement même pour les plus intelligentes.

Les Tritons comme les sirènes vivantes également nues bien que ces derniers cachaient leurs parties intimes sous des écailles et des coquillages. Le Léviathan n’avait jamais vu cela comme une tentative de s’habiller mais plus comme une sorte de décoration que certaines créatures aimaient.

Elle regarda alors l’homme devant elle avec des yeux interrogateurs.

Qu’est ce qu’est habiller ? Pas savoir…


L’homme ombre lui dit alors qu’il allait voir s’il pouvait trouver quelque chose pour elle posant alors sa canne à terre pour qu’elle puisse la prendre pendant que ce dernier cherchait quelque chose dans la forêt.

Les habits étaient donc des plantes ? Tout ceci était assez mystérieux… S’avançant difficilement, elle finit toutefois par prendre la canne. Elle finit par prendre appui sur lui pour se relever même si sa position et ses jambes restaient bancales et tremblantes.

Tout en cherchant les fameux vêtements dans la forêt, l’homme semblait vouloir continuer à discuter. Il disait être une ombre, le monstre des mers ne connaissait pas cette race, même dans son ancienne vie, il n’en avait jamais rencontré tout simplement parce que les premières ombres sont nées après la Grande Guerre Divine, le Léviathan était donc déjà mort et enterré depuis longtemps lorsque la première des ombres est née dans ce monde.

Ce dernier demandait aussi à l’ancien roi des mers, si elle était également une ombre, à sa connaissance non. Une ombre ne devrait pas être une créature maritime. Il s’agissait d’une créature terrestre qui de plus ne lui ressemblait pas du tout que ce soit au niveau de l’aura ou de l’apparence puisque le Léviathan n’était pas une créature humanoïde.

Pas une ombre. Je être créature de océan


Finalement l’ombre proposa à la jeune femme de prendre son manteau, cette dernière n’en comprenait pas la raison.

Pourquoi donner votre double peau à moi ?


Il y avait bien des espèces qui avaient des traditions étranges avec leurs mues qu’ils utilisaient durant la parade nuptiale, c’est pour cette raison que le monstre des mers était de nouveau devenu vigilant…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shoumei
avatar
Messages : 32
Or : 620
Date d'inscription : 06/10/2018

Feuille de personnage
Puissance Divine: 140
Alignement du personnage: Loyal neutre
Topics terminés: 1
MessageSujet: Re: La rencontre des incultes ft Ioann   2018-10-28, 22:03


La rencontre des incultes

L'Ombre se demandait quelle créature ne savait pas ce que signifiait "s'habiller". Il n'était même pas sûr de l'avoir ignoré lui-même un seul instant depuis sa naissance. Si elle était de la même race que le Volk, elle était sans conteste moins évoluée que lui à son arrivée. Ioann ne savait pas si toutes naissaient avec les mêmes facultés intellectuelles et physiques, ou si des inégalités existaient déjà dès le départ. Chez les autres êtres-vivants, qui venaient au monde grandement diminués, tous semblaient partir du même niveau. C'était une chose nommée éducation qui permettait par la suite de créer des différences, quoique le milieu dans lequel on naissait et grandissait jouait grandement aussi. A ce titre, le Volk s'était déjà demandé si ces compétences innées aux Ombres les plaçaient comme supérieures aux autres races, mais il était soi-disant présomptueux de tenir ce genre de propos. Il y avait d'ailleurs une autre caractéristique qui serait propre aux siens. Toujours suite aux petits moments de gêne concernant la nudité, Ioann avait cru comprendre qu'il y avait certaines propriétés communes à toutes les ethnies sauf aux Ombres, dont il était lui-même dépourvu. Il n'avait pas eu l'occasion de vérifier cela jusqu'à maintenant, mais peut-être que c'était le moment de le faire. S'il voyait quelque chose d'étrange chez cette personne peu vêtue, il verrait enfin de quoi il s'agissait, et en même temps cela lui permettrait de s'assurer si elle était une Ombre ou non. Du peu qu'il en avait vu jusqu'à présent, ça semblait assez plat en bas, comme lui. Le haut proposait déjà plus de formes par contre, ce qui n'était pas son cas. Elle possédait ce que l'on appelait une poitrine, mais il lui semblait que certaines Ombres pouvaient en avoir, bien que ce ne fut pas son cas. Cela ne l'avançait donc pas grandement, et il n'était pas persuadé qu'aller vérifier de plus près soit une bonne idée. Si déjà se retrouver nu était dérangeant pour les gens, il en était probablement pire si autrui venait observer cela à quelques centimètres et dans les moindres détails.
De toute façon, Ioann avait fini par poser la question directement. C'était sûrement le plus simple finalement. La réponse était claire : elle n'en était pas une. Elle disait être une créature de l'océan et non de ténèbres, ce qui était assez logique aussi. Cela pouvait expliquer la proximité avec l'eau et la peau nue. Le Volk s'était déjà retrouvé habillé et trempé à la fois, et il devait avouer que ce n'était pas très confortable et pratique pour les mouvements. Les races aquatiques se promenaient certainement toutes nues dans leur élément... Au moins, elles devaient y être habituées et donc ne pas être gênées en présence d'autrui dans leur plus simple apparat ! L'Ombre n'aurait peut-être pas à lui donner son manteau finalement. En revanche, la réponse de la femme à ce sujet était pour le moins déconcertante.

"Ma double peau ? Comment ça ?"

Elle voulait forcément parler de son habit, mais il était étrange qu'elle en parle de la sorte. Elle ne pouvait tout de même pas réellement penser qu'il s'agissait de sa peau...

"C'est un vêtement, un accessoire. Quelque chose que l'on rajoute par-dessus la peau pour cacher notre intimité, et aussi pour nous tenir chaud parfois. Vous n'avez rien de tel sous l'eau ?"

La question était surtout posée par principe, à vue d'oeil il paraissait évident qu'elle n'avait que peu de bagages avec elle. Ioann nota qu'elle utilisait sa canne en revanche. Cela lui faisait bizarre de la voir dans les mains d'une autre personne, il avait une irrépressible envie de la lui reprendre.

"C'est comme ma canne, c'est un accessoire aussi. Elle ne fait pas partie de moi, même si je n'aime pas m'en séparer trop longtemps."

D'ailleurs, pour cet objet tout comme pour sa montre, il se demandait s'il était juste de dire qu'ils ne faisaient pas partie de lui. Il était venu au monde avec, et il semblait avoir un lien très fort avec eux, si bien que le doute était permis.

"Vous devriez me la rendre d'ailleurs, et essayer de vous déplacer sans. Il n'est pas bon de prendre une mauvaise habitude, vous devriez être capable de marcher sans maintenant que vous vous habituez à avoir de l'équilibre. Essayez pour voir."

Il espérait surtout récupérer son précieux bien maintenant, qu'il avait vraiment des difficultés à voir aux mains d'une inconnue. A défaut, il préférait encore lui donner son manteau, qu'il pourrait remplacer plus facilement.

"Vous désirez mon manteau alors ? Si vous avez froid, il pourrait vous réchauffer."

Pour cacher son intimité, ce n'était manifestement pas nécessaire : elle ne semblait pas s'incommoder le moins du monde de sa nudité.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vagabond
avatar
Messages : 42
Or : 1070
Date d'inscription : 04/10/2018

Feuille de personnage
Puissance Divine: 104
Alignement du personnage: Neutre
Topics terminés: 2
MessageSujet: Re: La rencontre des incultes ft Ioann   2018-11-06, 18:04

Pendant un temps, le Léviathan observait avec attention et concentration la veste de l’ombre. Elle trouvait cela étrange que l’ombre souhaitait lui prêté ceci. Selon toute évidence, il s’agissait de la peau de l’ombre mais puisqu’il pouvait la retirer, cela voulait il dire qu’il pouvait muer ?

Cette race devait sûrement avoir des spécificités que l’ancien roi des mers ne pouvait pas comprendre. Jamais elle n’aurait pensé que des êtres donneraient d’eux même leurs mues.

Elle finit alors par poser la question à l’ombre. Pourquoi donnait-il sa double peau ? Il semblait surpris d’une telle question et réfléchit un instant.

Il déclara ensuite que ceci était un vêtement et commença à décrire ceux à quoi cela correspondait. C’étaient justement les fonctions de la peau non ?

Pas même chose ? Fonction de la peau pourtant… Donc peau au dessus de peau être juste double peau…

Elle réfléchit ensuite à la petite question de l’ombre sur ce sujet.

Jamais vu animaux de la mer avoir double peau.

Alors que le Léviathan se servait de la canne pour pourvoir rester durablement debout, ce qu’il tentait de faire avec grand mal, l’ombre continua. Visiblement, il semblait qu’il souhaitât placer la canne dans la même catégorie que les vêtements. Ce n’était absolument pas logique, c’était juste un bout de bois taillé, cela ne remplissait pas les conditions pour être un vêtement. Certes, il avait l’air d’aimer beaucoup sa canne vu qu’il la fixait souvent, mais cela ne faisait pas d’elle un vêtement.

Pas logique. Canne pas vêtement et double peau. Juste morceau de bois


Il voulait ensuite que le monstre des mers rende le bout de bois. Atlanta n’y voyait pas d’inconvénient. C’était juste une question provisoire la marche, elle préférait bien plus nager, c’était plus reposant. Visiblement selon l’ombre, elle devrait avoir plus d’équilibre maintenant. En plus de cela, il lui proposait toujours sa double peau. Quelle étrange personne..

Voulant tester, elle lâcha la canne qui tomba par terre, puis après avoir fait trois pas, elle chuta la tête la première pour rejoindre la canne.

Mmm. Pas froid. Si froid pas grave, ça pas être vrai forme de moi…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shoumei
avatar
Messages : 32
Or : 620
Date d'inscription : 06/10/2018

Feuille de personnage
Puissance Divine: 140
Alignement du personnage: Loyal neutre
Topics terminés: 1
MessageSujet: Re: La rencontre des incultes ft Ioann   2018-11-15, 21:32


La rencontre des incultes

La communication promettait d'être compliquée avec la femme. Il ne lui semblait pas qu'il ait lui-même eut tant de mal à comprendre les propos d'autrui à sa naissance. Par exemple, malgré son explication qui lui paraissait claire, la créature marine persistait à affirmer qu'il s'agissait d'une double peau. La peau restait une chose organique, ses vêtements n'étaient rien de tels, qu'importe qu'ils aient la même fonction ou non ! Ioann abandonna l'idée de lui expliquer plus en détail et d'essayer de lui faire entendre raison. Dans le fond, ce n'était pas son problème, elle pouvait bien penser ce qu'elle voulait. Il avait dit une fois ce qu'il en était, autrui était ensuite libre de le croire ou non. En tous cas, elle lui confirma bien que les autres animaux aquatiques ne se vêtaient pas non plus, justifiant grandement qu'elle ne saisissait pas tous ses propos.
Alors qu'il désespérait déjà de lui faire comprendre cette notion de vêtements, la femme relança le débat avec sa canne. L'Ombre avait définitivement baissé les bras cette fois. Du moment qu'il récupérait son précieux accessoire, le reste n'avait plus vraiment d'importance. Au lieu de la lui rendre, la concernée la laissa tomba comme un vulgaire objet dont on se débarrasserait. Elle aurait tout de même pu la lui rendre normalement plutôt que de la lâcher sans autre forme de procès... Telle une punition bien méritée, la destinée décida de faire regretter ce geste à l'inconnue en la faisant chuter à son tour. Si Ioann n'était pas aussi insensible et indifférent, il aurait presque pu penser un "bien fait". En revanche, pour la même raison, il ne s'inquiéta pas un seul instant pour la femme, se préoccupant davantage de sa canne que d'elle. Ainsi, le Volk s'enquit d'aller ramasser son précieux accessoire avant toute autre chose, l'examinant rapidement afin de s'assurer qu'il ne s'était pas abîmé. Evidemment, puisqu'il s'agissait d'une arme, il en fallait en réalité beaucoup plus pour la détériorer. C'était plus un réflexe ou un principe de sa part qu'une véritable inquiétude. En attendant, ce ne fut qu'une fois son inspection terminée qu'il reporta son attention sur la femme au sol, ainsi que sur les propos qu'elle avait tenus après sa chute.

"Comme vous voulez. Moi aussi me promener peu vêtu ne me dérangeait pas. En revanche, si vous souhaitez aller en ville, vous risquez de choquer plus d'une personne. J'ai appris que rester à moitié nu en public met les gens mal à l'aise, alors totalement... Je pense que ça sera pire encore. A défaut de le faire pour vous, vous devriez le faire pour les autres si vous comptez rencontrer des inconnus."

Selon Ioann, c'était là un très bon conseil qu'il lui donnait, qui lui avait grandement servi à lui-même. Sans pour autant dire que les relations sociales étaient devenues faciles depuis, cela lui avait tout de même bien simplifié cette tâche qu'étaient les interactions avec autrui. En revanche, quelque chose lui échappait dans la logique de cette femme, son intérêt sur cette interrogation lui imposant de la lui poser.

"Enfin si vous comptez aller en ville... Etes-vous sorti de l'eau pour une bonne raison ? Vous semblez avoir quelques difficultés à vivre sur terre, alors pourquoi vous y aventurer ?"

L'Ombre avait une logique bien à lui, et il avait actuellement beaucoup de difficultés à comprendre celle des autres lorsqu'elle différait de la sienne. Celle-ci lui semblait tellement évidente qu'il lui paraissait absurde d'en adopter une autre.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vagabond
avatar
Messages : 42
Or : 1070
Date d'inscription : 04/10/2018

Feuille de personnage
Puissance Divine: 104
Alignement du personnage: Neutre
Topics terminés: 2
MessageSujet: Re: La rencontre des incultes ft Ioann   2018-12-04, 16:14

Finalement le Léviathan avait fini une nouvelle fois sur le sol en train de manger la terre et le sable. Elle avait pourtant écouté les conseils de l’homme étrange en face d’elle mais visiblement, il ne devait pas vraiment savoir de quoi il parlait. Donc Atlanta ne pouvait pas vraiment lui faire confiance. Il était trop incompétent. En plus l’ancien roi des mers avait un peu mal à cause de lui.

En se relevant, elle refusa les vêtements de l’homme n’y voyant pas franchement l’intérêt. Pourquoi porter une deuxième peau ? En plus elle gênait les mouvements. Les humains sont étranges…

"Comme vous voulez. Moi aussi me promener peu vêtu ne me dérangeait pas. En revanche, si vous souhaitez aller en ville, vous risquez de choquer plus d'une personne. J'ai appris que rester à moitié nu en public met les gens mal à l'aise, alors totalement... Je pense que ça sera pire encore. A défaut de le faire pour vous, vous devriez le faire pour les autres si vous comptez rencontrer des inconnus."


"Enfin si vous comptez aller en ville... Etes-vous sorti de l'eau pour une bonne raison ? Vous semblez avoir quelques difficultés à vivre sur terre, alors pourquoi vous y aventurer ?"


Les gens étaient choqués de voir les autres naturellement avec leurs simples peaux ? Le monde était sûrement fou et illogique. Pourquoi donc cacher son corps ? Cela n’avait aucun sens !

De toute façon, Atlanta n’avait aucune envie d’aller dans une ville contrôlée par des humains. Cette race dangereuse et fourbe. Le Léviathan ne savait pas pourquoi il ressentait cela mais son instant lui criait de se méfier des villes humaines.

Pourquoi faire pour les autres. Moi pas vouloir voir eux. Ici chez moi donc eux rien dire ou eux partir. Pas envie aller humain. Moi vouloir juste reposer ici loin prédateur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La rencontre des incultes ft Ioann   

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sekai no Tenchi :: Notre monde :: Fédération de Shoumei :: Pins argentés-
Sauter vers: