Un sujet délicat [Shinso]
avatar
Messages : 52
Or : 455
Date d'inscription : 01/09/2018

Feuille de personnage
Puissance Divine: 133
Alignement du personnage: Chaotique bon
Topics terminés: 1
MessageSujet: Un sujet délicat [Shinso]   2018-09-10, 01:39


Un sujet délicat

Zol'Kyel et son équipage avaient traversé les terres de Reike par le biais de petits cours d'eau. Le Saphyr, leur navire, était suffisamment petit pour se le permettre. Une fois de plus, le voyage s''était déroulé sans encombre. Il fut un peu moins rapide en revanche, l'aspect étroit du chemin emprunté forçant à naviguer doucement. Cela n'avait rien de comparable ni d'enviable avec un bon océan, où l'eau dominait les lieux à perte de vue. Glisser dessus avec un navire s'avérait plus commode et appréciable que nul part ailleurs. Ils parvinrent tout de même à destination sans avoir eu à subir de désagréments, jetant l'ancre au plus proche de Benedictus. Il restait encore une petite distance à parcourir depuis son embarcation pour atteindre la capitale de Shoumei, mais cela n'effrayait pas l'Elémentaire.

"Vous êtes sûr cap'tain ? La dernière fois, vous avez eu quelques imprévus. C'est qu'on voudrait être payés quand même."

"Il me semble que c'est vous qui vous limitez à votre contrat pour rester continuellement sur mon navire, non ? Si vous êtes tant effrayés à l’idée de ne pas toucher votre solde, alors accompagnez-moi de votre propre chef."

Une fois de plus, son équipage lui prouvait qu'il devait trouver des hommes plus fiables. Les mercenaires ne l'étaient que tant qu'ils étaient rémunérés. Leur façon de parler comme leurs propos, sans oublier leurs comportements extrêmement régis par le cliquetis des pièces, prouvaient qu'il ne pourrait jamais réellement compter sur leur loyauté. De même, aborder la notion de respect n'était pas plus envisageable, certainement moins encore à vrai dire. La réponse de l'homme quant à sa question étant évidente, Zol'Kyel ne l'attendit pas et décida de mettre pied à terre sans tarder. De nouveau, il opta pour suivre le chemin balisé, ne croyant pas que sa malchance puisse deux fois d'affilée lui jouer un mauvais tour malgré la relative sécurité de la route choisie. Il eut raison de penser ainsi, puisqu'il arriva finalement en vue de la capitale sans problème après de longues minutes. Comme à son habitude, il était parti de bon matin pour limiter les dangers de la nuit et pour s'offrir une journée la plus longue possible, afin d'avoir le temps de faire tout ce qu'il souhaitait. Evidemment, le but premier de cette nouvelle escale était de se ravitailler et de marchander à Benedictus. Les profits étaient essentiels s'il voulait se maintenir à flots, il était vital que Zol'Kyel démarche un maximum d'individus. D'autant plus qu'avec son équipage actuel qui restait constamment à quai, il était difficile d'attirer les clients jusqu'au Saphyr. Pour ceux qui ne voyaient pas là un piège pour les détrousser, la plupart n'avaient pas envie d'aller si loin pour chercher leurs marchandises, là où elles pouvaient venir à eux en restant en ville. Le seul petit rempart que l'Elémentaire avait à disposition pour tenter de palier à cette grosse lacune actuelle, c'était de proposer des biens difficilement trouvables ailleurs. Et qui disait rareté disait aussi meilleurs profits. Les quelques ventes réussies permettaient ainsi de subvenir à ses besoins, en lui offrant parfois un petit bénéfice supplémentaire qui l'autoriserait tôt ou tard à investir dans quelque chose de plus rentable s’il économisait suffisamment. Dès lors que la machine serait lancée, tout devrait très vite s'accélérer, et l'argent ne serait alors plus un problème. En théorie du moins.

En entrant dans la capitale de Shoumei, Zol'Kyel ne put s'empêcher de faire une grimace de dégoût. L'homme voulait donner sa chance à tout le monde et n'exclure personne dans sa clientèle, aussi avait-il consenti à venir sur ces terres malgré ce qu'il en savait. Pourtant, il devait bien admettre qu'en voyant des statues d'Anges et de Divinités, un profond mépris s'installa brièvement en lui. Il ne parvenait pas à comprendre que l'on puisse adorer des créatures qui avaient mis le monde à feu et à sang et qui auraient pu mettre fin à leur existence à tous. Il se considérait comme ouvert d'esprit et peu rancunier, mais le sujet des Dieux et de leurs serviteurs était encore très délicat. Son oeil en moins lui rappelait constamment ce qu'il avait perdu, sans omettre toute sa famille, qui n'était peut-être plus de ce monde. Tout ceci à cause de ces êtres abjects. A vrai dire, il ne devait pas se mentir à lui-même : s'il était ici aujourd'hui, ce n'était pas forcément pour donner leur chance à ces étrangers dont il ne comprenait pas l'idéologie, bien qu'il supposait que certains nés après ces évènements n'y connaissaient rien. En réalité, il espérait surtout trouver une trace des Zumeldil disparus. En théorie, ils avaient fui au nord depuis Kaizoku, et Shoumei semblait être la terre la plus propice à les accueillir quand on connaissait les siens. En conséquence, la capitale était idéale pour débuter ses investigations. Après tout, cela faisait maintenant près de cinquante longues années que sa famille était peut-être passée dans le coin. Il ne pouvait pas se permettre d'enquêter dans de petits hameaux, il lui fallait un lieu bondé et principal carrefour de la région pour espérer trouver un semblant de piste. Maintenant qu'il était sur place, il se demandait tout de même par où commencer. Une taverne peut-être ? Il ne lui semblait pas en voir une seule pourtant.

"Non seulement ça idolâtre des meurtriers tyranniques, mais en plus il n'y a nul endroit où étancher sa soif ? Quelle étrange nation..."

C'était la première fois que Zol'Kyel mettait les pieds à Shoumei. Même s'il avait entendu bien des choses à son sujet, il ne s'était pas imaginé une telle première approche. Il espérait encore être agréablement surpris en continuant son exploration... S'il y parvenait du moins, quelques regards en biais attestant que l'on s'était offusqué de ses propos. L'Elémentaire n'était pas réputé pour prendre des gants avec autrui. Il disait ce qu'il pensait, qu'importe que ça plaise ou non. A son sens, les Divinités étaient bel et bien des assassins. C'était une triste réalité que personne ne pouvait nier, pas même ceux qui les adulaient étrangement. En revanche, il était vrai qu'habituellement, l'homme se serait montré plus discret et moins provocateur. Les Dieux étaient décidément vraiment un sujet sensible pour lui.



La légende est à l'histoire ce que l'huile est à l'eau. Aussitôt qu'on les mélange, c'est l'huile de la légende qui remonte à la surface et voile pour un temps les eaux parfois troubles de l'histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shoumei
avatar
Messages : 46
Or : 1150
Date d'inscription : 11/08/2018 Localisation : Shoumei

Feuille de personnage
Puissance Divine: 192
Alignement du personnage: Neutre bon
Topics terminés: 2
MessageSujet: Re: Un sujet délicat [Shinso]   2018-10-03, 19:34

Shinso & Zol'kyelUn sujet délicat
L’avantage d’avoir son propre commerce, c’est qu’on en établis aussi les règles. Shinso était plutôt satisfait de ce qu’il faisait du salon qu’il avait récupéré. Les choses devenaient de plus en plus intéressantes et c’était tout à fait ce qu’il souhaitait. Il restait quand même quelques trucs à peaufiner, plus de monde que prévu passait et ça se ressentait sur le matériel. La cuisine était trop précaire et puis… shinso était un piètre cuisiner. Il lui fallait agrandir ça, rien que pour d’éventuels salariés . Car servir, préparer et faire payer se montrait très vite compliqué seul. Dans tout les cas,  ça commençait par du matériel de cuisine, et puis aussi de pâtisserie pourquoi pas... Shinso était bien intéressé par apprendre ce domaine en premier. Et puis… il en profitera pour aller voir son revendeur histoire de remplir sa petite cave de joyeux breuvages. Même si il comptais lui même devenir revendeur un jour, pour l’instant il n’était que client. En s’approchant de la porte, paniers en main et manteau sur le dos, il s’arrêta juste devant. Le bruit de la foule résonnait à l’intérieur, shinso était seul dans le bâtiment. Il se crispa quelques instants, même si cela faisait plus de 10ans qu’il était ici, ses souvenirs sur terre étaient parfaitement intacts. Et d’aussi loin qu’il se rappelle… la foule ne l’aimait pas, elle le haïssait même. Si quelqu’un l’apercevais, c’était hurlements, insultes et appel aux forces de l’ordre. Et depuis qu’il était à shoumei, ce sentiment finissait toujours par revenir si il restait seul un quelques temps.

Mais bon ! Rien d’insurmontable. Il prit une grande bouffée d’air et poussa la porte. Voilà qu’il était dans la foule, dans cette mer de monde vacant à leurs occupations. Logiquement personne ne le remarquait, ici personne n’avait peur ou ne lui en voulait, il faisait simplement partie intégrante du peuple. Quel sentiment agréable de saluer amicalement des passants, et de se faire saluer en retour. Cela avait avait pour effet de le mettre de bonne humeur. C’est pour ça qu’il appréciait shoumei, ce calme, tout était paisible. Il arriva chez le marchand et pris commande sans difficulté, autant de objets légaux qu’illégaux qu’il cacha bien au fond des petites caisses. Il avait empilé les trois, les tenant a bout de bras, devant même pencher la tête sur le côté pour voir devant lui. Sur le retour, parmi le bruit ambiant, une phrase se détacha du lot :

-"Non seulement ça idolâtre des meurtriers tyranniques, mais en plus il n'y a nul endroit où étancher sa soif ? Quelle étrange nation..."

Évidemment, cette remarque dérangea la foule tout autour. Les habitants, dérangés, continuèrent malgré l’insulte profanée envers leur nation de marcher silencieusement. Pourquoi ? Quel intérêt de sortir ça devant tout le monde ? C’était totalement inutile en plus d’être gratuit. Shinso qui avait continué a marché en silence ralentissait de plus en plus tout en réfléchissant. Et plus il réfléchissait, plus la remarque l’énervait. Au bout de quelques secondes, il posa bruyamment la pile de caisses au sol tout en soupirant très fort. Avec l’effort et la colère, le soupire ressemblait plus à un grognement qu’autre chose. Tout en se frottant les mains, il avança vers l’inconnu. Le peu de personnes devant lui se poussaient poliment en voyant son visage durci d’agacement. Il était un peu plus grand que l’homme, qui de part ses vêtements et son cache œil ressemblait à un capitaine pirate. Mais peu importe, shinso se tenait droit devant lui, pongs fermés et dit.

-Écoute mon pote, je sais pas ce que t’es venu chercher ici, mais je vais pas te laisser déblatérer des conneries en public comme ça. Tu fais qu’insulter tout le monde la, donc soit tu te calmes, sois tu dégages.

Shinso était bien présomptueux de se comporter ainsi face à un homme dont il ne connaissait rien dans un monde ou il ne connaissait rien. Mais que voulez vous ? Être in tuable pendant plus d’une centaine d’années ça forge le caractère. Donc même si sur sekai il avait partiellement perdu ce don, son assurance elle était restée.

©? 2981 12289 0


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 52
Or : 455
Date d'inscription : 01/09/2018

Feuille de personnage
Puissance Divine: 133
Alignement du personnage: Chaotique bon
Topics terminés: 1
MessageSujet: Re: Un sujet délicat [Shinso]   2018-10-04, 01:32


Un sujet délicat

Fait prévisible mais dont il se serait dispensé, Zol'Kyel remarqua un homme avancer vers lui en affichant une mine clairement peu amicale. Il avait l'air passablement agacé, ce que l'Elémentaire pouvait comprendre au vu de sa provocation peut-être non totalement méritée juste avant. Tandis qu'il s'approchait, Zol en profita pour le détailler succinctement. Hormis la couleur de leurs cheveux, ils ne semblaient pas avoir grand chose en commun, à commencer par leur opinion sur Shoumei. Comme il pouvait s'y attendre, l'inconnu s'indigna et s'adressa à lui avec virulence. Il prétexta que le Zumeldil insultait tout le monde, avant de lui suggérer de faire demi-tour ou de se calmer. Le terme n'était probablement pas des plus appropriés, Zol'Kyel ayant gardé un sang froid exemplaire là où son interlocuteur s'emportait sans même faire preuve du moindre signe de courtoisie minimale. A vrai dire, son discours comportait de nombreuses incohérences, malgré sa petitesse. Pour commencer, en aucun cas ils n'étaient amis. Ensuite, l'Elémentaire n'avait rien dit de faux ; en soi il n'avait donc "déblatéré aucune bêtise", pour reprendre partiellement ses dires. Pour finir, dans la même idée, il n'avait en conséquence insulté personne. Ce dont il allait très vite se défendre, sans hausser le ton de la voix contrairement à l'inconnu.

"Vraiment ? A quel moment ai-je insulté qui que ce soit ? J'ai seulement précisé que vous adoriez des meurtriers, ce qui en soi n'a rien de faux ni de subjectif. A moins que vous n'ayez pas connu la Guerre Divine, contrairement à moi, vous ne pouvez pas prétendre le contraire. En revanche, à aucun moment je n'ai supposé que vous étiez tous des imbéciles à idolâtrer ce genre d'êtres, ce qu'importe ce que j'en pense réellement dans le fond. Je n'ai donc insulté personne et j'ai même préservé une certaine forme de respect malgré le mépris que j'éprouve envers les Dieux. Seule votre interprétation biaisée de mes propos pourrait vous en faire croire autrement."

Zol'Kyel n'était probablement pas en train d'améliorer les choses, il en prenait conscience au fur et à mesure qu'il avançait ses arguments. Les visages toujours aussi offusqués autour d'eux le prouvaient. Ce que les gens pouvaient être susceptibles sur des sujets pourtant tellement objectifs... Il n'en restait pas moins qu'il n'était pas là pour chercher des ennuis, et qu'il était actuellement en infériorité numérique de surcroît. Il n'avait aucun intérêt à envenimer les choses davantage. Il pouvait certainement faire amende honorable et arranger légèrement la situation.

"En revanche, je vous concède que j'aurais peut-être pu me passer de qualifier cette nation d'étrange. Il en faut pour tous les goûts à ce que l'on dit, ce que je ne comprends pas ne rend pas la chose forcément mauvaise pour autant, certes. A ce titre, je suis désolé si j'ai pu vous offusquer par mes propos. Je ne faisais que réfléchir à voix haute en donnant mon avis sur un concept qui m'échappe, ce qui n'est pas interdit il me semble."

Décidément, même en voulant bien faire, son franc parler pouvait être trop abrupt pour passer auprès de tout le monde. Plusieurs passants abandonnèrent l'idée de suivre la suite de la discussion et se détournèrent de la scène, non sans un regard de dégoût ou de mépris envers Zol'Kyel, si ce n'étaient les deux. Ce qui arrangeait les affaires de l'Elémentaire finalement : si ça devait mal tourner, cela lui faisait déjà autant d'adversaires en moins.

"Bref, je ne suis pas venu chercher querelles ici. Je ne changerai pas d'avis sur les Dieux, mais je dois pouvoir faire abstraction de leur mise en avant ici. Je reste un invité et vous les hôtes, je tâcherais de me conformer au mieux à vos croyances. Si le sujet est clos, j'en reviens donc à la seconde partie de mon intervention : il n'y a nul bar aux environs, je me trompe ? Habituellement, on les trouve plus facilement et rapidement. Je m'interrogeais seulement sur cette absence non commune."

Zol'Kyel se demanda maintenant si sa précédente phrase sur ce sujet avait elle aussi été mal perçue. Puisqu'il avait tenu très peu de propos avant d'être remarqué, c'était une possibilité qui restait envisageable. Si tel était le cas, ça ne ferait qu'un concept de plus qui lui échapperait sur ces terres... Mettre sur un piédestal ceux qui avaient mis le monde à feu et à sang tout en occultant l'un des seuls endroits faits pour accueillir tout le monde autour d'un verre, c'était tout de même très étrange. Et, surtout, on pouvait raisonnablement se demander quels étaient les objectifs d'une telle nation dans pareilles circonstances. A première vue, on pourrait grossièrement résumer cette apparente situation à "favoriser la guerre au détriment du rapprochement des peuples". Zol'Kyel allait réellement devoir chercher à en apprendre davantage sur Shoumei avant de la juger, sa réputation serait sinon déjà toute trouvée.



La légende est à l'histoire ce que l'huile est à l'eau. Aussitôt qu'on les mélange, c'est l'huile de la légende qui remonte à la surface et voile pour un temps les eaux parfois troubles de l'histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shoumei
avatar
Messages : 46
Or : 1150
Date d'inscription : 11/08/2018 Localisation : Shoumei

Feuille de personnage
Puissance Divine: 192
Alignement du personnage: Neutre bon
Topics terminés: 2
MessageSujet: Re: Un sujet délicat [Shinso]   2018-10-09, 20:29

Shinso & Zol'kyelUn sujet délicat
Déjà que shinso ne portait pas l’inconnu dans son cœur, mais l’entendre reprendre ses dires en jouant sur les mots d’un air bourgeois n’améliora pas les choses. Pendant que le pirate parlait, Shinso serrait les poings, se retenant de faire quoi que ce soit de peu civilisé. Il fallait faire attention à son image ici, pour l’instant il s’en sortait plutôt bien donc pas question de s’emporter tout de suite.
Heureusement pour tout le monde, l’inconnu décida de ne pas continuer dans cette lancée et fit preuve d’un admirable respect en essayant de rattraper ses dires. Il changea « étrange » pour « il en faut pour tout les goûts » et s’excusa même auprès des passants. La foule, dans la philosophie de Shoumei lui pardonna bien volontiers en reprenant son mouvement habituel.

Shinso qui était intervenu principalement pour défendre Shoumei plus que par conviction personnelle était assez surpris de la réaction du monsieur, il faut dire que de tels propos étaient souvent déblatérés par des personnes assez étroites d’esprit.

"Bref, je ne suis pas venu chercher querelles ici. Je ne changerai pas d'avis sur les Dieux, mais je dois pouvoir faire abstraction de leur mise en avant ici. Je reste un invité et vous les hôtes, je tâcherais de me conformer au mieux à vos croyances. Si le sujet est clos, j'en reviens donc à la seconde partie de mon intervention : il n'y a nul bar aux environs, je me trompe ? Habituellement, on les trouve plus facilement et rapidement. Je m'interrogeais seulement sur cette absence non commune."


Shinso changea définitivement de point de vue en entendant cela, et ça se ressentit tout autant physiquement. Ses poings s’étaient desserrés, ainsi que l’air froid de son visage qui avait laissé place à plus d’amabilité. Il poussa un soupire de soulagement en esquissant un sourire avant de se retourner vers ses trois caisses. Il en tendit une à l’inconnu :

« tiens, aide moi à les ramener au salon, je ne suis plus qu’a quelques minutes de marche mais tout seul c’est plutôt difficile… Je t’offrirai un truc et on pourra discuter un peu »

Shinso était plutôt content d’entendre que les interdictions au niveau de l’alcool ne s’appliquaient pas a tout ce monde. De plus, l’étranger avait l’air d’un pirate, donc d’un voyageur, et qui dit voyageur dit beaucoup de choses a raconter. L’humain se mit donc en marche, sûrement précédé par  le pirate en direction de son bar.
Il poussa la porte et alla poser les deux caisses qu’il avait sous les bras dans la cuisine, laissant l’inconnu seul quelques minutes le temps de ranger les nouveaux ustensiles. Il revient avec deux verres et plongea sa main dans la dernière caisse pour en sortir une bouteille de sake. Le bar à en devenir était vide à cette heure, et Shinso ne risquait pas grand-chose à montrer de l’alcool à cet homme qui n’avait pas l’air de savoir que c’était interdit en ville. Il remplit avec adresse les deux verres et en posa un sur la table avant de s’asseoir avec le deuxième en main en invitant l’homme à se poser à son tour.

« Voilà pour toi, à qui ais-je à faire au fait? Un pirate j'imagine! »

Shinso se surprenait parfois, à être aussi ouvert, mais il le fallait bien pour connaître se monde… Et puis il faut dire que les personnes ayant l’air dangereux l’intéressaient bien plus que de preux chevaliers blancs.


©? 2981 12289 0


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 52
Or : 455
Date d'inscription : 01/09/2018

Feuille de personnage
Puissance Divine: 133
Alignement du personnage: Chaotique bon
Topics terminés: 1
MessageSujet: Re: Un sujet délicat [Shinso]   2018-10-15, 00:19


Un sujet délicat

Visiblement, Zol'Kyel s'en était plutôt bien sorti. Les passants avaient repris leurs activités ou étaient passés à autre choses, plus personne ne faisant véritablement attention à eux en tous cas ; et son interlocuteur principal semblait clairement s'être détendu. C'était ce qu'annonçait son visage en tous cas, qui se voulait plus souriant et amical qu'auparavant. Cela laissait augurer un changement positif dans la suite de cette discussion, bien que ça restait tout de même à confirmer. L'Elémentaire n'était pas du genre à crier victoire trop vite, il demeurait facilement sur le qui-vive en toutes circonstances. Cependant, très vite, l'homme lui confirma que lui non plus ne lui en tenait pas rigueur. A l'instar de son faciès, son dialecte aussi se voulut plus accueillant, plus sympathique. De même, il était plutôt direct. Ainsi, il alla droit au but en le conviant à l'aider pour porter des caisses jusqu'à son salon.

"Un salon ?"

Zol'Kyel avait un doute sur la signification du lieu susvisé. Il se demandait ce que pouvait bien être cet endroit, quoique que l'idée que cela puisse remplacer les bars qui semblaient inexistants ici lui traversa l'esprit. Il s'interrogea également sur cette soudaine proposition de l'inconnu, qui n'avait même pas pris la peine de se présenter avant de prétendre à un tel soutien de sa part. Il était alors envisageable qu'il y voyait là une façon pour l'Elémentaire de faire amende honorable, de se racheter pour sa petite provocation d'un peu plus tôt. Ce qui aurait été bien mal connaître le concerné... Certes, il était revenu sur ses propos en admettant qu'ils aient pu être un peu trop abrupts. Mais il restait sur son avis quant aux Dieux, et il ne comptait certainement pas s'excuser pour ça ! Toutefois, ce ne devait pas être la raison de cette demande finalement : l'homme lui proposa de lui offrir une récompense en échange, ainsi qu'une discussion en chemin. Vu ainsi, Zol'Kyel avait déjà moins de raisons de refuser. Tout travail méritait salaire, or il était loin d'avoir récupérer sa richesse d'autant. De plus, il était là avant tout pour obtenir des informations sur les Zumeldil. Cet homme pourrait peut-être en être une précieuse source. En tous cas, ce n'était pas en restant là, à s'isoler d'autrui, qu'il parviendrait à ses fins. Saisir une opportunité du genre était donc une bonne idée, surtout maintenant que le contact était déjà établi.

"Soit. Je vous suis."

Heureusement, l'Elémentaire était habitué à porter des charges de ce type sur son navire. Il n'était pas du genre physique en combat, mais au quotidien il savait supporter des corvées qui nécessitaient un peu de force et d'endurance. Même si ses hommes faisaient le plus gros de ce travail en général, soulever une malheureuse caisse restait à sa portée. Il fut toutefois secrètement rassuré que l'étranger ne lui en laisse qu'une seule.
Le duo marcha ainsi quelques instants avant d'entrer dans un bâtiment, qu'il était facile de deviner comme étant la propriété de son interlocuteur. Quoiqu'il aurait pu en être simplement salarié aussi. Puisque ledit potentiel employé posa les caisses dans la cuisine, Zol'Kyel entreprit de l'imiter pour se débarrasser à son tour de son fardeau. Toutefois, il ne se permit pas de suivre l'homme en dehors de la zone commune. Aussi déposa-t-il simplement sa caisse sur la première table venue. D'ailleurs, il trouva étrange qu'on le laisse ainsi, seul, au beau milieu de la salle. Il y avait probablement des choses à voler dans le coin, il aurait été facile de se servir rapidement avant de s'enfuir sans demander son reste. Heureusement pour l'inconnu, le Zumeldil n'était pas de ce genre, ou du moins pas sans savoir à qui il s'en prenait. Si, par la suite, il s'avérait que cet étranger méritait d'une façon ou d'une autre qu'on le vole, il ne valait mieux pas qu'il laisse une seconde fois Zol'Kyel sans surveillance. En attendant, l'Elémentaire ne bougea pas d'un pouce une fois la caisse déposée. Il se contenta d'observer de son unique oeil l'intégralité de la place, jusqu'au retour de l'homme. Celui-ci revint avec deux verres, avant d'ouvrir la caisse que Zol avait portée et d'en extraire une bouteille de saké. Finalement, il était possible de trouver un bar à Shoumei alors ! Cependant, plusieurs détails ne lui échappèrent pas et le firent s'interroger sur tout ça. Il nota d'aborder le sujet le moment venu.
Pour l’instant, il accepta l'invitation de l'inconnu et s'installa à la table tout en prenant le verre qu'on lui tendait. Son hôte lui posa alors une question qui avait de quoi surprendre. Son indéchiffrable regard ne permit pas d'y lire l'étonnement qu'il ressentit sur le coup, très vite remplacé par une forme d'amusement, en attestait son petit sourire en coin.

"Vous êtes direct et allez droit au but... J'aime ça."

Il aurait été déplacé de prétendre le contraire, lui-même était du genre à faire pareil.

"Je m'appelle Zol'Kyel, de la lignée des Zumeldil. Ce nom avait une signification à l'époque, mais je pense qu'aujourd'hui il reste relativement méconnu. Je ne suis pas tout à fait un pirate. On nous qualifiait ainsi dans le temps, mais cela n'avait pas la valeur qu'on lui attribue à ce jour. Nous nous voyions plus comme des esprits libres parcourant les flots, nous défendant si nécessaire. Mais nous ne nous en prenions jamais aux innocents, contrairement aux pirates."

Certes, il leur arrivait aussi de voler les cargaisons de leurs ennemis ou d'individus peu scrupuleux, qui n'avaient alors rien d'innocents, mais il n'était pas nécessaire d'en dire autant pour l'instant.

"Nous étions davantage des marchands, mais d'une autre trempe que les ballots que l'on peut croiser à l'échoppe du coin. Tout ceci est cependant assez loin derrière moi aujourd'hui, même si je tente d'y revenir et de retrouver des membres des Zumeldil. Pour le moment, j'ai seulement reconstitué un navire et un équipage, qui m'ont amené jusqu'ici."

Evidemment, Zol'Kyel n'avait pas manqué amener le sujet qui l'intéressait particulièrement sur le devant, à savoir retrouver les siens. En citant deux fois le nom de sa famille, cet homme devrait pouvoir lui en apprendre davantage s'il savait quoi que ce soit là-dessus. Avant de reprendre la parole, l'Elémentaire trempa ses lèvres dans son verre et savoura quelques instants cet alcool bienvenu.

"Excellent ! Je commençais à douter de trouver de l'alcool dans cette ville... Y aurait-il quelque chose de particulier à ce sujet dont je ne serais pas au courant ? D'abord ces mystérieuses caisses qui renfermaient ces bouteilles, ensuite ce salon au lieu d'un bar. Vous êtes le premier établissement que je trouve à enfin me proposer un verre digne de ce nom... Cela m'amène à vous retourner les politesses : à qui ai-je l'honneur ?"



La légende est à l'histoire ce que l'huile est à l'eau. Aussitôt qu'on les mélange, c'est l'huile de la légende qui remonte à la surface et voile pour un temps les eaux parfois troubles de l'histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shoumei
avatar
Messages : 46
Or : 1150
Date d'inscription : 11/08/2018 Localisation : Shoumei

Feuille de personnage
Puissance Divine: 192
Alignement du personnage: Neutre bon
Topics terminés: 2
MessageSujet: Re: Un sujet délicat [Shinso]   2018-10-21, 16:14

Shinso & Zol'kyelUn sujet délicat
Shinso fut assez surpris de la longue réponse de son invité. Du peu qu’il avait pu analyser, ce Zol’kyel paraissait peu bavard. Pourtant il était tout sauf exhaustif pour se présenter.

Je m'appelle Zol'Kyel, de la lignée des Zumeldil. Ce nom avait une signification à l'époque, mais je pense qu'aujourd'hui il reste relativement méconnu. Je ne suis pas tout à fait un pirate. On nous qualifiait ainsi dans le temps, mais cela n'avait pas la valeur qu'on lui attribue à ce jour. Nous nous voyions plus comme des esprits libres parcourant les flots, nous défendant si nécessaire. Mais nous ne nous en prenions jamais aux innocents, contrairement aux pirates.Nous étions davantage des marchands, mais d'une autre trempe que les ballots que l'on peut croiser à l'échoppe du coin. Tout ceci est cependant assez loin derrière moi aujourd'hui, même si je tente d'y revenir et de retrouver des membres des Zumeldil. Pour le moment, j'ai seulement reconstitué un navire et un équipage, qui m'ont amené jusqu'ici. "

Il n’était donc pas vraiment un pirate mais plutôt un marchand… Intéressant. Shinso était adossé à sa chaise, les bras croisés, écoutant attentivement son interlocuteur. Il semblait savoir beaucoup de choses et être plutôt ancien vu comment il parlait de sa lignée. Lignée qui d’ailleurs ne disait rien a Shinso, nouveau sur ce monde, les Zumeldil… Il avait du entendre ce nom une fois, dans la foule mais impossible de se rappeler de quoi que ce soit de plus. En revanche ce qui intéressait beaucoup plus Shinso c’était d’avoir en face de lui un voyageur qui semblait en savoir beaucoup sur ce monde et les dieux. Il ne n’oubliait son but en vivant ici : savoir d’où venait ce pouvoir, au nom de tout ses frères sur terre.

Excellent ! Je commençais à douter de trouver de l'alcool dans cette ville... Y aurait-il quelque chose de particulier à ce sujet dont je ne serais pas au courant ? D'abord ces mystérieuses caisses qui renfermaient ces bouteilles, ensuite ce salon au lieu d'un bar. Vous êtes le premier établissement que je trouve à enfin me proposer un verre digne de ce nom... Cela m'amène à vous retourner les politesses : à qui ai-je l'honneur ?"

Au moins, cet étranger avait de bons goûts et savait apprécier un bon alcool. Mais il avait beau parcourir ce monde, il ne savait pas pour Shoumei non plus… Ce n’était pas la première fois que des étrangers ne savaient quasiment rien sur cette patrie. Pourtant il avait entendu qu’elle prenait une place non négligeable sur le territoire, mais c’est vrai qu’après réflexion il croisais peu de monde originaire d’ailleurs. Au vu de ce Zol’kyel disait sur les dieux, son avis devait être majoritaire sur le reste du continent. Shinso ne s’était jamais réellement posé la question et défendait les idées de shoumei par respect mais… Pourquoi étaient ils tant hais ? Pour lui qui souhaitais comprendre ce monde, vivre dans une nation renfermée sur elle même était un énorme frein.

- Vous ne savez pas ? A Shoumei l’alcool est interdit, par ordre de Satochi… Je me suis juste arrangé avec quelques hauts placés partageant un intérêt pour cette boisson pour pouvoir m’en procurer sans soucis.

Shinso prit son verre en main pour en boire quelques gorgées puis reprit.

-Moi ? Vous pouvez m’appeler Shinso, a vrai dire je suis nouveau sur Sekai et j’essaye de comprendre un peu ma raison d’être ici comme tout ceux arrivés par les portails vous me direz... Et donc vous dites être marchand, c’est assez intéressant ça.


Leur rencontre avait beau s’être mal passée, le but de Shinso ici n’était pas la pour se faire des ennemis. Il ne comptais pas refaire les mêmes erreurs que sur terre.  

-J’ai vu qu’il y avait de la magie ici, et que c’était en rapport avec les dieux et surtout ce qu’ils avaient fait de mal il me semble. Vous pourriez m’en apprendre un peu plus ? A shoumei les gens sont peu bavards sur ce qu’on fait de mal les dieux, mais ça m’intéresse surtout si il y avait un dieu de la mort...

Il finissait sa phrase en baissant le volume, chuchotant presque. Et il avait bien fait, car à ce moment un homme entra dans le salon. Il s’accouda au comptoir et commanda un thé. Shinso fronça les sourcils en faisant signe à Zol’kyel de ne pas bouger. Le temps d’arriver derrière le comptoir pour préparer la commande du client, Shinso avait eu le temps de le détailler : Assez louche, paré d’une longue veste cachant quasiment tout son corps et surtout jetant des regards fréquemment sur le marchand. Il se racla la gorge et répondit poliment

-bien sur monsieur, veuillez prendre place votre commande arrive dans 3 min !

Sur ces dires, Shinso se retourna pour préparer l’infusion. Pendant ce temps, l’homme suspect s’installa plutôt prêt de zol’kyel bien que le salon était vide.




©? 2981 12289 0


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 52
Or : 455
Date d'inscription : 01/09/2018

Feuille de personnage
Puissance Divine: 133
Alignement du personnage: Chaotique bon
Topics terminés: 1
MessageSujet: Re: Un sujet délicat [Shinso]   2018-10-22, 22:39


Un sujet délicat

Manifestement, les surprises concernant cette nation n'allaient pas s'arrêter de sitôt. L'homme lui apprit, ou plutôt lui confirma puisque Zol avait déjà de légers soupçons à ce sujet, que l'alcool était interdit à Shoumei. Ca restait pour le moins intriguant, l'Elémentaire se demandait ce qui pouvait bien justifier une telle mesure. Visiblement, ce tavernier aussi était dans l'incompréhension, puisqu'il s'autorisait à contrevenir à cette loi pour vendre des boissons alcoolisées. Quoique dans l'immédiat, il semblait davantage offrir des bouteilles que les monnayer. Tandis que le concerné buvait de ce fameux liquide, Zol'Kyel en profita pour donner son avis sur la chose.

"Quelle étrange loi, je suppose qu'il y a une bonne raison à cela... Toutefois, avouer au premier inconnu croisé que l'on est hors-la-loi, de surcroît en y apportant la preuve dans un verre, n'est pas forcément une très bonne idée. Vous pourriez tomber sur moins scrupuleux."

Le Zumeldil disait toujours ce qu'il pensait sans y aller par quatre chemins, bien qu'il sache s'abstenir pour éviter certains ennuis parfois. Dans le cas présent, il n'y avait de toute façon aucun risque normalement : il s'excluait des gens qui seraient tentés de le dénoncer par sa façon de le dire.
L'homme se faisait appeler Shinso. Il était sans conteste un étranger, ce qui expliquait tout de suite beaucoup de choses, comme le fait qu'il puisse s'offusquer autant d'une remarque totalement justifiée sur les divinités. Ceux qui étaient nés après ou qui ne venaient pas d'ici, et qui n'avaient donc pas connu la Guerre Divine, ne pourraient probablement jamais totalement comprendre. Au mieux, ils pouvaient peut-être imaginer dans une relative justesse. Quant à ceux qui l'avaient vécu et soutenaient pourtant cette façon de penser... Eh bien Zol'Kyel ne parvenait pas à les comprendre, mais peut-être qu'un débat argumenté sur le sujet l'amènerait à mieux les cerner. Ce ne serait pas avec Shinso toutefois. En revanche, ce dernier souhaitait en savoir davantage sur cette partie de l'histoire. C'était une discussion qui risquait d'être délicate. L'Elémentaire avait beau dire très directement ce qu'il pensait, il n'en cherchait pas pour autant à convaincre qui que ce soit ni à rallier à sa cause autrui. D'autant plus quand son interlocuteur ne connaissait rien au sujet et que l'avis personnel de Zol n'était pas nécessairement le plus objectif, ce qui était souvent le cas avec les dieux. S'il devait être soutenu par des gens derrière lui, il préférait que ce soit par des individus ayant toutes les cartes en main et décidant de rester à ses côtés par réel choix, et non par méconnaissance.

"Hm... C'est un sujet délicat, je crains de ne pas être suffisamment objectif pour être le mieux placé pour en parler. Certes, parler du dieu de le mo..."

Heureusement, une entrée dans le bar de Shinso sauva Zol'Kyel de cette discussion. Bien conscient qu'il valait mieux éviter d'en parler en public, le Zumeldil coupa court à sa réponse. Dans la même idée de rester discret, il finit son verre d'une traite pour que son contenu ne soit plus visible. Il ne connaissait pas la discrétion de Shinso là-dessus. S'il devait se faire prendre par les autorités, Zol tenait à ce que ce ne soit pas de sa faute. Le nouveau venu commanda d'ailleurs un thé, ce qui pouvait signifier qu'il n'était pas au courant des pratiques de l'établissement. De toute manière, l'Elémentaire avait maintenant autre chose en tête. Effectivement, l'étranger avait un comportement qui lui déplaisait. S'il jugeait rarement sur le physique, en revanche il en était tout autrement pour les actes. Or, l'homme le dévisageait bien trop à son goût pour qu'il s'agisse d'une simple curiosité. Lorsqu'il s'installa finalement, il le fit excessivement près du concerné, alors que le bar était vide et les places libres nombreuses. Il était évident qu'il lui voulait quelque chose, il restait juste à savoir quoi. Evidemment, comme à son habitude, Zol'Kyel n'y alla pas par quatre chemins.

"Je suis peut-être borgne, mais vous vous tenez du côté de mon oeil valide. Vous désirez quelque chose ? Si vous voulez m'offrir un verre, ce serait avec plaisir. Je vous préviens toutefois, il serait inutile d'espérer la moindre arrière pensée, je ne suis pas de ce bord-là."

L'Elémentaire s'autorisa un petit sourire en coin sur cette plaisanterie adaptée à un capitaine tel que lui, bien qu'il ne fut pas certain que l'intégralité de l'assistance soit en mesure de comprendre la subtilité. Bien sûr, il ne comptait pas en rester là, se doutant bien que l'homme n'était probablement pas armé que de bonnes intentions, et que sa propre provocation risquait d'empirer les choses. Il s'écarta aussitôt de quelques pas sur le côté pour laisser deux sièges entre eux, avant de pivoter légèrement pour faire face à l'homme. Par ce geste, ce dernier devrait comprendre qu'il était prêt à se défendre si nécessaire. Il put également le détailler plus attentivement. Son visage ne lui disait rien, aussi n'était-il pas certain qu'il puisse s'agir d'un des habitants offusqués précédemment. Il restait la possibilité qu'il soit un voleur, mais il manquerait alors cruellement de discrétion et de subtilité.

"Peut-être pourrions-nous aller droit au but ? Que me voulez-vous exactement ? Il est évident que vous en avez après moi, alors autant nous dispenser des formalités d'usage et nous rendre à l'essentiel, nous aurons tous à y gagner."



La légende est à l'histoire ce que l'huile est à l'eau. Aussitôt qu'on les mélange, c'est l'huile de la légende qui remonte à la surface et voile pour un temps les eaux parfois troubles de l'histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shoumei
avatar
Messages : 46
Or : 1150
Date d'inscription : 11/08/2018 Localisation : Shoumei

Feuille de personnage
Puissance Divine: 192
Alignement du personnage: Neutre bon
Topics terminés: 2
MessageSujet: Re: Un sujet délicat [Shinso]   2018-10-25, 17:05

Shinso & Zol'kyelUn sujet délicat
La remarque Zol’kyel n’était pas forcément fausse, Shinso n’avait pas à parler de son bar illégal de la sorte. Enfin… le dire à ce marchant ne posait aucun soucis vu comment lui même était hors la loi en demandant de l’alcool et en insultant les dieux en public.  Dans tout les cas, ils ne pouvaient pas plus en parler de ces sujets vu comment l’inconnu s’était rapproché de zol’kyel. Il était suspect, avec une telle attitude ses intentions ne relevaient clairement pas de l’acte de charité. C’est en apportant le thé que Shinso en profita pour détailler l’homme de plus près. Plutot jeune, il n’avais pas l’air ni très sur de lui ni très malin, en s’asseyant sa cape s’était légèrement ouverte en tombant des deux côtés de la chaise. En dessous ses habits étaient… particuliers, probablement religieux… cela devait être une sorte de disciple. C’est en se penchant pour poser la tasse sur la table qu’il arriva à voir ce que tenait fermement le jeune homme entre ses deux mains : une dague. Il tremblotait et marmonnait les mêmes mots, trop bas pour que Shinso puisse entendre. Gardant son calme, il déposa la tasse et se releva.

-En espérant qu’il soit à votre goût.

Zol’kyel s’était permis de se placer face à lui après avoir tenté d’ouvrir le dialogue. Manifestement cela n’avait pas marché, ou cela avait juste servi à énerver le jeunne homme. Shinso se retourna en faisant signe au marchant de le regarder. Il mima discrètement  une épée qu’il dégainait en pointa l’inconnu derrière lui. En espérant avoir été assez clair il fit aussi signe à Zol’kyel de rester assis. Shinso voulait trouver un moyen de neutraliser le disciple sans le tuer, il fallait donc soit l’assommer soit lui subtiliser son arme.  Il alla donc dans la cuisine pour se saisir de deux poêles plutôt lourdes. Du grabuge se fit retentir dans la salle principale et notre homme se rua à la porte pour observer la scène. Le jeune homme s’était brusquement mit debout en renversant la table et le thé posé dessus. Il avait fait tomber sa cape, laissait apparaître son arme entre ses deux mains.

-Blasphème ! Vous êtes un hérétique ! Comment osez vous insulter nos dieux en public de la sorte ! Vous méritez la mort !

Zol’kyel était de dos, impossible pour shinso de lui communiquer quoi que ce soit. Lui même était trop loin pour intervenir, à la limite il pouvait lancer ses ustensiles mais pas dit que cela atteigne sa cible. Cependant le jeune partisan de secte n’avançais pas.. ; Peut être attendait il une réponse ? Ou était il juste en train de se préparer à attaquer, impossible de le deviner tant son visage était embrouillé. Cela se sentait qu’il était embrigadé et peu maître de ses faits et gestes.  


©? 2981 12289 0


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 52
Or : 455
Date d'inscription : 01/09/2018

Feuille de personnage
Puissance Divine: 133
Alignement du personnage: Chaotique bon
Topics terminés: 1
MessageSujet: Re: Un sujet délicat [Shinso]   2018-10-27, 04:30


Un sujet délicat

Shinso n'était qu'une excuse, le jeune homme n'en avait manifestement rien à faire de son thé. Ce n'était qu'un prétexte pour être entré dans ce bar. Il espérait probablement ne pas trop attirer l'attention en commandant une boisson dans un établissement prévu à cet effet. Evidemment, c'était sans compter sur le reste de son comportement. Il était bien trop tendu, à jeter des petits regards anxieux tout autour de lui, tout en marmonnant de façon inintelligible et en dissimulant plus que mal un objet sous ses habits. Il était évident qu'il avait quelque chose à se reprocher, qu'importe le thé qu'il paraissait souhaiter en toute détente. Son allié du jour n'était donc pas d'une grande aide à Zol'Kyel actuellement, qui pensait deviner qu'il tentait d'apaiser la situation en faisant son travail normalement, d'un air décontracté comme s'il n'avait rien remarqué d'anormal. L'Elémentaire nota un moment où le concerné lui fit un signe discret afin d'attirer son attention. Si, souvent, son regard pouvait poser problème par son manque évident de discrétion, il arrivait toutefois qu'il puisse en tirer un avantage. Dans le cas présent, par exemple, il lui permit de pouvoir regarder Shinso en levant juste son oeil sans trahir ce qu'il observait. Effectivement, il était impossible de distinguer l'iris de ses yeux, rendant par la même occasion son regard indéchiffrable. Cela valait également pour l'orientation de celui-ci, autrement dit ce qu'il regardait. L'homme derrière le bar lui faisait d'étranges gestes, semblant imiter une arme que l'on sortait de son fourreau tout en pointant l'étranger. Le Zumeldil se demandait s'il voulait là lui signifier que l'inconnu était armé, ou bien s'il comptait le pourfendre dans le dos avec une quelconque arme qu'il devait aller chercher. Tandis qu'il lui intimait de rester à sa place d'un geste, Shinso partit pour disparaître dans une pièce voisine, hors de vue des protagonistes restant dans la salle principale. Manifestement, il s’était peut-être absenté pour aller récupérer une lame. Zol'Kyel n'avait que peu de scrupules à ôter une vie qu'il ne considérait pas comme innocente, mais dans le cas présent cela pouvait s'avérer quelque peu exagéré. Il n'était d'ailleurs pas encore certain de comment qualifier cet homme. Certes, son comportement semblait hostile à première vue, mais il était encore un peu tôt pour le juger comme coupable, alors le tuer... Il s'étonnait que le propriétaire des lieux soit de ce genre d'homme cependant, aussi s'autorisa-t-il le bénéfice du doute quant à l’interprétation de son imitation. Il était toutefois possible qu'il obtienne très rapidement sa réponse, le concerné daignant enfin lui répondre suite à sa provocation passée, sûrement pour profiter de cet instant où ils se retrouvaient seuls.

"Encore à manquer de respect ! Vous n'avez rien à vous faire absoudre ?"

Au moins l'homme lui répondait-il calmement, bien que l'on sentait la tension jusque dans sa voix. Il y avait même un léger petit tiraillement dedans, signe qu'il n'était pas très loin de perdre son sang froid.

"Oh, je vois... Vous étiez donc présent dans la foule lorsque j'ai parlé "d'eux",  c'est cela ? Malheureusement, non, je crains de ne rien avoir de plus à me faire pardonner, tout a déjà été réglé sur place il me semble."

Que pouvait-il bien attendre de plus de lui ? Zol'Kyel s'était déjà excusé de ses malencontreux propos, il n'y avait pas à tergiverser ni à réitérer son pardon, la page avait été tournée et il était temps de passer à autre chose. Cependant, ce ne fut pas au goût du jeune fanatique, qui n'apprécia clairement pas cette réponse. Tout avait été très vite : à peine l'Elémentaire avait-il prononcé cette phrase, très calmement et avec respect tout de même pourtant, que l'inconnu cria au blasphème et à l'hérésie, prétextant qu'il méritait la mort. Il accompagna ses propos de gestes, renversant la table sur lequel était posé le malheureux thé, qui jamais ne trouverait goûteur. La cape de l'homme chuta au sol elle aussi, dévoilant l'arme qu'il tenait depuis le début. Ainsi donc, Shinso aurait plutôt voulu faire comprendre que l'homme était armé. Cela parut bien plus logique au Zumeldil, qui espérait simplement que le concerné était parti se mettre à l'abri. Puisqu'il était le fautif vis-à-vis de cette situation, il devait la résoudre lui-même, sans mettre en péril un inconnu qui n'avait rien demandé à personne. Il en allait de même pour son établissement, qu'il espérait pouvoir épargner au mieux dans l'inévitable conflit à venir.

"Est-il bien nécessaire d'en venir là ? Il me semble être revenu sur mes propos, dès lors pourquoi insister de la sorte ? Cela ne profitera à personne, autant nous en retourner chacun à nos occupations et oublier cette histoire."

Remarquant les tremblements du jeune homme, qui trahissaient autant son inexpérience que sa colère qui ne saurait probablement pas s'apaiser par de simples mots, Zol'Kyel décida de rajouter quelques menaces à ses propos, dans le seul but de dissuader l'inconscient de passer à l'acte.

"Puis, au cas où vous ne l'auriez pas remarqué, je suis un mage. Si j'avais voulu vous neutraliser, cela aurait été fait au moment même où vous avez renversé cette table. Toutefois, si vous m'y contraignez, je devrai me défendre. Et, croyez-moi, ma magie vous atteindra bien avant votre lame."

Il s'agissait en grande partie d'un coup de bluff, l'Elémentaire n'étant plus aussi puissant qu'auparavant. En soi, il ne mentait pas totalement, il avait gardé une apparence trahissant son ancien statut de mage. Toutefois, à ce jour, il avait grandement perdu en puissance et il n'était pas certain de pouvoir faire grand mal avec ses pouvoirs actuels. En revanche, il restait capable d'impressionner un jeune homme peu sûr de lui et effrayé par cette situation qui lui échappait avec un peu de poudre aux yeux. Un rapide coup d'oeil aux alentours permit à Zol'Kyel d'échafauder un plan d'urgence, au cas où ses paroles ne suffiraient pas à ramener à la raison le fanatique. Ne désirant pas prendre de risque, le pas hésitant que fit le concerné dans sa direction lui suffit à réagir et mettre son idée à exécution. Il restait de l'eau chaude ayant servie à infuser le thé à portée de Zol. Usant de son contrôle sur cet élément, il en envoya une bonne giclée sur son agresseur, qui poussa un cri tandis que le liquide lui brûlait légèrement la peau. Touché à la main, il en lâcha l'arme qu'il tenait tout en faisant un pas en arrière, le regard encore plus perdu. Le danger n'était pas écarté pour autant, il restait possible qu'il reprenne ses esprits et saisisse la supercherie, ou encore qu'une folle témérité s'empare de lui et le pousse à charger. Maîtriser définitivement l'individu restait préférable, mais Zol'Kyel n'était absolument pas quelqu'un de physique. Or, il n'avait pas nécessairement d'autres idées pour y parvenir avec sa magie réduite...



La légende est à l'histoire ce que l'huile est à l'eau. Aussitôt qu'on les mélange, c'est l'huile de la légende qui remonte à la surface et voile pour un temps les eaux parfois troubles de l'histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shoumei
avatar
Messages : 46
Or : 1150
Date d'inscription : 11/08/2018 Localisation : Shoumei

Feuille de personnage
Puissance Divine: 192
Alignement du personnage: Neutre bon
Topics terminés: 2
MessageSujet: Re: Un sujet délicat [Shinso]   2018-11-17, 01:42

Shinso & Zol'kyelUn sujet délicat
Les tensions ne se calmaient pas du tout. Pourtant, Zol’kyel gardait une sérénité impressionnante en dialoguant. Lui qui au premiers abords avait été plutôt froid et hautain faisait ici un sacré effort pour calmer les choses. Shinso lui en était déjà reconnaissant, certes ça n’améliorait pas la situation mais au moins rien n’empirait. Les deux discutaient toujours… Apparemment il avait été présent lors de l’injure publique du marin. C’est vrai qu’en y repensant, son ami Shoumeien lui avait déjà parlé de sectes à Shoumei. C’était plutôt logique, vu comment c’était une nation religieuse il devait forcément y avoir des extrêmes. Dans tout les cas les « excuses » publiques de Zol’kyel ne l’avait clairement pas convaincu… Et dire qu’il comptais lui demander de développer sa pensée dessus. Shinso fut tiré de ses pensés suite à la menace du marin, qui avait subitement changé de stratégie. Étonnant… mais il avait de quoi, avec sa carrure plutôt imposante et son long manteau, il lui suffisait de noircir un peu le regard pour être plutôt intimidant. Impossible de déceler si cela eu l’effet escompté… Le fanatique baissa les yeux quelques instants, Shinso essaya pendant ce petit laps de temps d’accrocher le regard de Zol’ mais rien à faire celui ci restait concentré sur son adversaire. L’ajin N’avais alors que peu de temps pour réagir, ses deux casseroles en main. Si ce marin était bien un mage, il ne fallait pas qu’il soit contraint à utiliser sa magie et tuer le jeune homme ! Comment justifier tout ceci auprès des autorités ensuite… sans parler de la réputation de l’établissement. Il était décidé à agir, surtout qu’au même instant je fanatique se mit à brandir son arme en criant.

-ASSEZ !


Décidément, le coup de pression avait un peu trop bien marché et il était totalement impossible à raisonner. Shinso en profita pour jeter une de ses casseroles sur lui. Ce n’était pas assez pour l’assommer, mais juste assez pour lancer la deuxième avec plus de force et de précision en corrigeant l’erreur de trajectoire de la première. Celle ci fit mouche et l’ennemi lâcha son arme. Trop loin pour aller le contrôler lui même, il fit signe à Zol d’aller sur lui.

-Pas de magie ! Immobilise le juste !

©? 2981 12289 0


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 52
Or : 455
Date d'inscription : 01/09/2018

Feuille de personnage
Puissance Divine: 133
Alignement du personnage: Chaotique bon
Topics terminés: 1
MessageSujet: Re: Un sujet délicat [Shinso]   2018-11-24, 02:05


Un sujet délicat

Malheureusement, la tentative de manipulation de Zol'Kyel échoua. Pire : l'homme semblait encore plus désespéré et prêt à tout. Il n'avait pas eu l'impression d'y être allé suffisamment fort pour le pousser dans de tels retranchements, pourtant l'individu donnait clairement le sentiment qu'il allait faire quelque chose qu'il regretterait très prochainement. Tandis que l'élémentaire s'apprêtait à se défendre face à un assaut devenu visiblement inévitable, une casserole volante traversa la pièce pour aller frapper l'agresseur. Très vite, l'une de ses consoeurs la suivit et vint s'abattre avec plus de précision sur le malheureux. Celui-ci, qui avait ramassé son arme pour reprendre son offensive, la relâcha dès qu'il eut subi cette seconde attaque. Il n'était sûrement pas très habiles de ses mains, ni particulièrement versé dans l'art du combat, pour se laisser désarmer si aisément à deux reprises. Il était peut-être tel un animal apeuré et acculé, mais il n'en restait probablement pas si dangereux pour autant. A peine son épée toucha-t-elle le sol que Shinso intima au Zumeldil d'aller immobiliser le forcené, sans utiliser de magie de surcroît. Zol était un magicien et rien d'autre, que pouvait-il faire dans puiser dans ses pouvoirs ? Bien qu'il en ait la carrure en apparence, le concerné n'était pas aussi fort qu'il y paraissait, ni endurant surtout. Il pouvait rapidement fatiguer et lâcher prise afin de reprendre ses forces. Cependant, maîtriser cet homme freluquet restait certainement dans ses capacités, certes, même pendant de longues minutes. De toute façon, vu sa maîtrise actuelle de la magie, cela valait sans doute mieux.

"Soit."

Sans perdre une seconde, Zol'Kyel se précipita vers l'homme tant qu'il était sonné afin de profiter de son état de faiblesse pour le neutraliser. Malheureusement, comme annoncé, le Zumeldil n'était pas du genre physique et son ennemi avait déjà repris quelque peu contenance, à moins qu'il ne s'agisse que d'un réflexe pur et simple. En attendant, le résultat fut le même : alors qu'il levait son bras pour se défendre, Zol se prit son poing en plein visage avant de lui tomber dessus, quelque peu désarçonné par cette attaque surprise. Tout ceci ne serait jamais arrivé en gardant ses distances grâce à quelques bons sorts bien placés... L'élémentaire ne comprendrait décidément jamais l'attrait d'autrui pour la seule force brute et tous les inconvénients et risques supplémentaires que cela engendrait. Sans oublier le facteur chance, qui heureusement lui sourit dans le cas présent. Effectivement, dans leurs chutes respectives, l'homme qui souhait en découdre avec lui s'était manifestement assommé contre le plancher, sans doute aidé par le poids de Zol'Kyel s'abattant sur lui, y compris tête contre tête. D'ailleurs, alors que ce dernier se relevait en s'époussetant, un léger vertige s'empara de lui, probablement dû au choc. Il chancela quelques instants en se retenant à des prises invisibles, avant de réussir à s'appuyer contre une table et de s'affaler sur une chaise à proximité. A défaut de faire passer cette désagréable sensation de tête qui tournait, cela avait le mérite de l'empêcher d'avoir l'impression de tomber davantage dans le vide. Il resta ainsi quelques instants, sans trop prêter attention à ce qui l'entourait ni aux éventuelles paroles de Shinso. Si celui-ci était en train de lui parler, il n'en entendait qu'un vague bruit sourd. Il ne le voyait pas plus, son regard perdu dans le vide, bien que cela ne puisse pas se remarquer en raison de la particularité de son iris, qui semblait submergé par une eau translucide.
Finalement, après quelques longues secondes, Zol'Kyel secoua légèrement la tête en sentant ses esprits lui revenir peu à peu et porta la main à son crâne afin de se masser les parties endolories. Ce ne fut qu'à cet instant qu'il remarqua que son cache-oeil n'était plus en place, dévoilant depuis le début la balafre peu gracieuse et son orbite vide qu'il dissimulait en temps normal. Tandis qu'il remettait en place cet accessoire servant davantage à préserver autrui d'une forme de gêne à cette vue, Zol se chargea de rassurer le propriétaire des lieux au cas où il se serait inquiété.

"Tout va bien, ce n'était qu'un mauvais coup. J'ose espérer que rien n'a été détérioré durant cette courte jouxte ? Et comment se porte notre homme ? Moins bien que moi je suppose, puisqu'il a servi à amortir ma chute. Croyez-moi, rien ne vaut la magie. Bien utilisée, elle aurait occasionné moins de dégâts encore que présentement."



La légende est à l'histoire ce que l'huile est à l'eau. Aussitôt qu'on les mélange, c'est l'huile de la légende qui remonte à la surface et voile pour un temps les eaux parfois troubles de l'histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shoumei
avatar
Messages : 46
Or : 1150
Date d'inscription : 11/08/2018 Localisation : Shoumei

Feuille de personnage
Puissance Divine: 192
Alignement du personnage: Neutre bon
Topics terminés: 2
MessageSujet: Re: Un sujet délicat [Shinso]   2018-12-17, 23:58

Shinso & Zol'kyelUn sujet délicat
Zol’kyel n’adhérait pas trop à cette idée, pourtant son physique laissait largement présager un certain avantage sur son adversaire. Il acquiesça d’un simple « soit » avant de se jeter sur le jeune homme. Et la, à la grande surprise de Shinso ce Zol’kyel se prit un coup, probablement donné par erreur et chuta de tout son poids sur l’intru. Comment un gaillard à la carrure aussi impresionnate que lui avait pu se faire abbatre ainsi ? Il était pourtant aussi large voir plus que shinso lui même. Un peu sonné, il se releva en peina à s’asseoir sur une chaise pour reprendre ses esprits. Shin fixait son compagnon avec attention, pour l’aider si des séquelles plus violentes venaient à apparaître. Quelque peu rassuré, notre homme n’oubliait quand même pas le responsable de toutes ces dégats et s’approcha du fauteur de trouble, a moitié assommé par la chute. Contrairement à Zol’kyel, Shinso bien que moins impressionnant, était bien plus performant physiquement à défaut d’avoir une quelconque magie. Il souleva donc sans soucis le jeune fanatique par le col, jusqu’a qu’il ne touche à peine le sol avec la pointe de ses pieds. Une ou eux claque déstressantes plus tard il le jeta sur une chaise, encore plus sonné qu’au début. Que faire de lui ? Son instinct lui criait de le tuer sur place et que sa vie ne valait rien. Mais les enseignements de Teiko qu’il s’était juré de respecter essayaient de prendre le dessus: il ne fallait plus tuer sans réfléchir, et que la réputation au sein d’un peuple comptait. Or ici, personne ne savait qui il avait été, quel genre d’abominations il avait commises. Le choix était la, laisser s’exprimer sa haine viscérale contre tout ce qui ressemblait a ces humains, toujours a haïr ce qui ne leur ressemblait pas, ou alors profiter de cette chance qui lui avait été accordée pour goûter à une vie plus penché sur le « bon » côté de la balance. Le choix était dur, à chaque instant leurs actions lui rappelait à quel point leur existence n’apportait que des souffrances au siens, aux Ajins. Qu’ils soient fanatiques religieux, ou scientifiques c’était pareil, ils ne pensent qu’à eux et ce comportement est tout ce qui avait causé ces décennies de souffrances dans les laboratoires… toutes ces expériences… Il devait se venger… non, il voulait se venger, ou du moins leur montrer à quoi ressemblait la souffrance qu’ils étaient capables d’infliger pour la « science » ou la religion, peu importe leur motivation c’était méprisable.
Sans s’en rendre compte, Shinso s’était totalement perdu dans ses pensées. Depuis son arrivée sur Sekai, il n’avais pas fait face à un tel comportement, de telles volontés de tuer. Il avait beau avoir guérit physiquement, ses blessures psychologiques étaient encore si récentes et si profondes que même le plus bête des détails non maîtrisé pouvait le replonger dans cette spirale de souvenirs et d’émotions tous plus négatifs et douloureux les uns que les autres. Lentement, en ruminant sa haine, il s’emparait d’un couteau posé sur le comptoir, et avançait sans aucune hésitation vers le jeune homme. Avant de commettre l’irréparable, zol’kyel s’exprima :

-"Tout va bien, ce n'était qu'un mauvais coup. J'ose espérer que rien n'a été détérioré durant cette courte jouxte ? Et comment se porte notre homme ? Moins bien que moi je suppose, puisqu'il a servi à amortir ma chute. Croyez-moi, rien ne vaut la magie. Bien utilisée, elle aurait occasionné moins de dégâts encore que présentement."

Sur le coup, il l’avait oublié. Il semblait s’en être remis sans trop de soucis. D’ailleurs, Zol’kyel aussi était apparu comme un humain désagréable en y repensant. Détestable même… Pourtant la il s’excusait des dégâts qu’il avait pu causer, alors qu’il n’était en rien responsable. Effectivement, en discutant un peu avec lui il s’avérait être quelqu’un de plutôt vertueux et aucunement stupide ni égoïste. Loin d’être humain aussi d’ailleurs, puisqu’il parlait de magie et de dieux. Puis Shinso se rappela de quelque chose dévident, qu’il devait arrêter de prendre les habitants de Sekai pour ceux de la terre. Et même en général d’en vouloir à tous pour ce qu’une minorité lui avait fait subir. Ils étaient la les enseignements de Teiko qu’il avait oublié : se venger perpétuellement contre tout le monde ne fait que changer chaque individu en antagoniste parfait… Alors qu’en prenant le temps de se familiariser avec, les nuances apparaissent et le monde devient tout de suite moins hostile. C’est pourtant si simple… Et il l’avait oublié, c’est précisément pour ça qu’il avait arrêté ses actions terroristes sur terre, pour ne plus avoir le monde à dos.
Suite à ça, il cacha le couteau sans sa poche en espérant que Zol’kyel n’ai rien remarqué et arbora un sourire apaisé.

-tant mieux camarade ! Pour les dégâts, tant qu’ils ne sont pas humains c’est réparable. Pour cet énergumène c’est a toi qu’il a voulu causer du tort, t’es donc libre de décider de son sort.



©? 2981 12289 0


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 52
Or : 455
Date d'inscription : 01/09/2018

Feuille de personnage
Puissance Divine: 133
Alignement du personnage: Chaotique bon
Topics terminés: 1
MessageSujet: Re: Un sujet délicat [Shinso]   2019-01-04, 00:50


Un sujet délicat

Les évènements étaient encore un peu flous pour Zol'Kyel. Tandis qu'il émergeait doucement de son léger vertige, il tenta de rassembler ses esprits afin de se remémorer au mieux les quelques secondes de sa vie qui venaient de défiler et dont il n'avait que peu de souvenirs. Il lui avait semblé vaguement apercevoir des silhouettes se mouvoir près de lui, probablement Shinso et l'agresseur. Les mouvements avaient été trop brefs pour qu'il s'agisse d'une nouvelle bagarre, aussi supposa-t-il que ce n'était que le propriétaire des lieux qui devait s'occuper de maîtriser définitivement le fauteur de troubles. Son ouïe aussi, bien que bourdonnante, tendait à confirmer que la situation était sous contrôle : il y avait eu bien trop peu de brouhaha, assourdissant pour quelqu'un ayant mal au crâne, pour attester d'une forme de lutte. Cette hypothèse rassurait l'élémentaire, qui craignait moins pour sa vie en sachant que celui qui voulait y attenter n'était certainement plus en mesure de s'exécuter. Il put ainsi reprendre ses esprits paisiblement tout en répondant à Shinso, laissant ses sens lui revenir peu à peu jusqu'à y voir et entendre plus clairement.
Alors que le flou de sa vision disparaissait et que ses oreilles ne sifflaient plus, Zol opta pour essayer de se relever, les sensations de vertige étant normalement passées elles aussi. Il n'avait fait qu'une petite chute après tout, il s'agissait sûrement d'un contrecoup très éphémère. Se redressant doucement, il constata finalement qu'il n'avait pas la moindre gêne, pas même un léger tremblement. Son estimation fut bonne, quoiqu'assez prévisible : il avait certes reçu un choc à la tête, mais ça n'en restait pas moins un léger coup. Remis de ces légères émotions, Zol'Kyel put de nouveau pleinement prêter attention aux alentours, à commencer par l'homme inconscient. Il ne savait pas s'il était l'auteur de cet étourdissement ou si Shinso y avait également contribué, mais le résultat était le même. Il était vivant, apte à recevoir le châtiment qu'il méritait. Ce que le barman proposa aussitôt, laissant le choix à l'élémentaire du sort à décider. Aussitôt, le concerné se demanda jusqu'où il le laisserait libre de choisir. Cet homme accepterait-il qu'il tue en toute impunité dans son établissement ? Rien n'était moins sûr... De toute façon, telles n'étaient pas ses intentions.

"Il ne s'agit que d'un enfant qui a commis une bêtise, il doit apprendre de ses erreurs, mais nul besoin d'une punition trop sévère. Lui apprendre la miséricorde pourrait porter ses fruits, cela lui ouvrira un chemin que ses dieux ne lui auront probablement jamais montré."

Le jeune homme n'avait pas l'air des plus enfantins non plus, mais comparé à l'âge de Zol, il restait un enfant dont le comportement avait été guidé par sa jeune fougue pleine d'inconscience. Réalisant, une fois de plus, que ses propos pourraient être mal interprétés, le Zumeldil apporta rapidement quelques précisions.

"Sans vouloir vous offenser, bien entendu. Je ne sais pas quels sont les enseignements dispensés dans cette contrée, je ne m'avancerais donc pas davantage là-dessus. En revanche, les siens étaient sans conteste extrémistes, et je l'espère relativement isolés et marginaux. Toutefois, je pense qu'il peut encore changer. Il est jeune, l'esprit encore embrumé, il n'est pas trop tard pour qu'il trouve une autre voie. Tout ne dépendra que de lui."

Autrement dit, Shinso pouvait le mettre à la porte sans plus attendre, avec ou sans ménagement selon son bon vouloir. Au vu de sa précédente tentative de tour de force, Zol'Kyel préférait se dispenser de porter qui que ce soit dans l'immédiat. Se réinstallant au bar, aussi bien pour finir son verre que pour signifier à son interlocuteur qu'il ne pourrait pas se charger lui-même de sortir leur invité, l'élémentaire trouva bon d'anticiper son départ.

"Je ne vais pas m'attarder plus longtemps, peut-être d'autres l'attendent non loin. Je ne voudrais pas attirer davantage d'ennuis à votre établissement. A moins que vous ne souhaitiez voir mon navire qui est amarré sur la côte, je pense prendre congé sans plus tarder."

Là-dessus, Zol se leva et paya son dû avant de se diriger vers la sortie, qu'il fut accompagné ou non par Shinso, qu’il saluerait à défaut.



La légende est à l'histoire ce que l'huile est à l'eau. Aussitôt qu'on les mélange, c'est l'huile de la légende qui remonte à la surface et voile pour un temps les eaux parfois troubles de l'histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un sujet délicat [Shinso]   

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sujet délicat..... La spiritualité et les Anges... le Livre des ésprit.. Signe de nos Anges avais vous des avis ou témoignage personnel???
» sondage au sujet de l'euthanasie
» Sujet de composition
» sujet assistant des bibliothèques
» sujet agnet anapec

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sekai no Tenchi :: Notre monde :: Fédération de Shoumei :: [Capitale] Benedictus-
Sauter vers: