Piège Mortel - Première Leçon ! [PV Le Chien]
Vagabond
Ariana
Messages : 654
Or : 3500
Date d'inscription : 03/08/2018 Age : 29

Feuille de personnage
Puissance Divine: 278
Alignement du personnage: Neutre
Topics terminés: 6
MessageSujet: Piège Mortel - Première Leçon ! [PV Le Chien]   2018-08-31, 01:12







Piège Mortel - Première Leçon !

Le Chien & Ariana






La forêt des milles délices ! Ariana en avait un lointain souvenir, sa mère avait migré ici deux fois, par un lointain passé, toutes les araignées sont emmenées à faire le trajet durant leur vie. Et elle y arrivait enfin, son périple par les forets et steppes enneigées d'Azshary, l'avait ensuite menée au beau milieu de l'aride et immense désert de Reike ; par delà les rocheuses de cette même nation. Et voilà qu'elle y parvenait, après une nouvelle traversée semi-désertique : la grande et majestueuse forêt des pins argenté, qu'Ariana nommait plus élégamment, la maison des délices, la forêt des milles délices, et bien d'autres noms encore avec le mot 'délice', car elle se souvenait de repas particulièrement goûteux et qualitatif ! Des moustiques de bon gabarit à des biches à trois cornes et autres excentricités que resservait cette épaisse forêt. Dont les dangers étaient aussi nombreux que les proies potentielles ! Une ambiance particulière se dégageait de celle-ci, oppressante, merveilleuse, scintillante et parcourue du bruit des animaux et comme, par un chant mystérieux si l'on tendait vraiment l'oreille. Probablement une impression. Même si certaines rumeurs disaient qu'il s'agissait du scintillement restant du chant des dieux trépassés.

Pas seule, la Valkyrie y pénétrait avec l'une de ses jeunes sœurs, retrouvée quelques mois plus tôt, elles allaient se séparer là, à l'orée de la forêt. Les Géantes Socialis ne sont que rarement en groupe. La première émis un son proche d'un grouillement, auquel répondit Ariana. Et elle partirent chacune dans une direction, l'araignée grimpant de-suite aux arbres, rapidement suivis d'Ariana. Sans aller jusqu'en haut, ceux-ci sont immenses et être trop haut impliquerait être très loin de la majorité des proies, même si cela aidait aussi à être loin des prédateurs concurrents. Elle y était, le soleil passait un peu au travers des épais feuillages et pourtant il y faisait assez clair pour y voir. Peut-être retrouverait-elle sa mère ici, si biensur, celle-ci n'était pas morte quand les elfes l'avait enlevée à elle ! Regardant longuement au plus loin qu'elle pouvait, on ne pouvait nier que ca lui faisait quelque chose d'être ici. L'espoir, la fierté, l’émerveillement aussi. Finalement, elle rattrapait sa sœur. Oui, autant se faire aider, elle avait besoin d'une toile, et d'un peu de soie d'avance ! Sinon, elle n'aurait que peu de chance dans un environnement si méconnu, sans 'armes'. Elle lui emprunta aussi un peu de venin pour pré digérer les éventuelles proies.

À la tombée de la nuit, elles n'étaient plus ensemble. Ariana avait une belle toile sur laquelle elle se mouvait sans problèmes quasiment. Ses membres se tordant sans problèmes et ses doigts, de mains comme de pieds, allant sur les fils avec une habileté terrifiante. Pour une humanoïde... La toile, quasi invisible, montait entre deux arbres, et allait jusqu'au sol. Ce serait l'endroit le plus productif car deux rochers formaient un entonnoir naturel par lequel passeraient les animaux sauvages. L'endroit qui serait le plus à entretenir et nettoyer, comme toute bonne araignée ! Cette toile, si fine était quasi invisible dans la nuit, à moins d'être perlée de rosée. Dans le noir, peu d’espèces pourraient voir le piège mortel. Le voisinage d'Ariana était assez calme, un rafflesia gigantesque, attrapant aussi de belles proies avec ses odeurs délicates. Et de nombreux oiseaux et petits insectes. Quelques rongeurs étaient aussi susceptibles de passer dans les environs. Cela au milieu d'une verdure épaisse et grasse d'une bonne quantité et d'un ensoleillement suffisant le jour. La demoiselle n'avait pas dormit depuis une trentaine d'heure, mais elle restait tapie dans un coin de la toile rectangulaire, cachée par une épaisse branche de l'arbre, prête à fondre vers une proie prise dans celle-ci dès que ce serait le cas. En guis e de dard, un beau couteau de chasse ferait l'affaire.



©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia


Dernière édition par Ariana le 2018-09-06, 18:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://image.noelshack.com/fichiers/2018/43/2/1540319174-ariana.jpg
Vagabond
Le chien
Messages : 86
Or : 1310
Date d'inscription : 17/08/2018

Feuille de personnage
Puissance Divine: 310
Alignement du personnage: Loyal neutre
Topics terminés: 8
MessageSujet: Re: Piège Mortel - Première Leçon ! [PV Le Chien]   2018-09-04, 16:05

Le chien était ... un peu perdu, non pas qu'il avait une quelconque destination, mais il ignorait ou il se trouvait actuellement.
Il avait contourné des montagnes, mais lesquelles il ne savait pas, puis il avait traversé une grande étendue de sable très chaud, sans doute ce qu'on appellait un "désert". Il en concluait donc qu'il avait quitté le Dangshuan et c'était retrouvé dans Reike, ou alors le Danshuang avait un desert qu'il ne connaissait pas ... Sauf que maintenant il était dans une forêt ... Et le Reike n'avait pas de forêt ... ou alors il en avait une mais le chien l'ignorait.

Bref, par ses connaissances géographiques un peu hasardeuses et son incapacité à transporter ou lire une carte, le chien ignorait dans quelle forêt il se trouvait. Mais c'était une grande forêt, très grande, si grande que le chien avait presque peur de finir par trourner en rond et retourner sur ses pas. Si seulement il pouvait trouver une personne à suivre hors de la forêt ... mais il ne semblait y avoir que des bêtes sauvages autour de lui. Mais contrairement au désert, l'endroit regorgeait de gibier et il y avait quelques sources d'eau donc le risque de mourrir de faim et de soif étaient maintenant écarté.

Le chien avait même réussit à attraper quelque chose avant qu'il ne fasse totalement noir, donc la journée ne se terminait pas trop mal pour lui. Enfin il ne savait pas le nom de la créature qu'il avait tué, cela ressemblait à un lapin, mais en plus gros avec le bout des oreilles noirs et une odeur assez différente. Pour le moment, sa priorité était de trouver un coin un peu sécurisé pour manger ce "gros lapin" et dormir en paix. Il ne cherchait rien de luxueux, un terrier abandonné ou une cavité sous un arbre seraient amplement suffisants pour lui.

Il transportait donc son butin dans sa gueule, non sans mal au vu de la taille de la bête, en essayant de se dépécher, car se balader avec une carcasse sentant le sang pouvait attirer d'autres animaux, mais pas trop vite non plus car le soleil était couché et il n'y voyait rien. Bref, le chien avançait assez difficilement, devant lever la tête pour empécher son repas de trainer au sol et devant parfois s'arréter pour mieux le remettre dans sa gueule, être petit n'avait pas toujours ses avantages. Et en plus avec la pénombre il était obligé d'avancer à taton, longeant chaque arbre et chaque pierre pour se trouver un abris.

Heureusement pour lui qu'il avançait doucement, et heureusement qu'il avait une grosse proie dans la gueule, car en tentant de passer entre deux rochers, il sentit qu'il heurta quelque chose, enfin de son "gros lapin" s'enfonça dans quelque chose. Bien entendu son premier reflexe fut de reculer, mais son repas refusa de reculer avec lui, le chien fut obligé de lacher en constatant que son gibier était maintenant suspendu dans les airs. Voila quelque chose de nouveau, de la nourriture qui volait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vagabond
Ariana
Messages : 654
Or : 3500
Date d'inscription : 03/08/2018 Age : 29

Feuille de personnage
Puissance Divine: 278
Alignement du personnage: Neutre
Topics terminés: 6
MessageSujet: Re: Piège Mortel - Première Leçon ! [PV Le Chien]   2018-09-06, 17:59







Piège Mortel - Première Leçon !

Le Chien & Ariana






La toile rebondit alors ou, plutôt.. Elle frémit. Avant que le mouvement ne prenne de l'ampleur, il faisait déjà très sombre et il était difficile d'y voir clair, Ariana, haut perchée, 'lavait vus arriver, le lapin qui ne sautait pas, qui avançait tel un fantôme, les longs pieds frottant le sol. Elle avait eu un peu de mal à y croire mais, au final, il était bel et bien tangible puisqu'il était fait comme un rat ! Ou comme un lièvre mort dans une toile du coup. Et avec lui, était venu une explication à cette façon de marcher bien étrange : Un canidé, un chien, un chiot même.. Qui tenait haut sa proie, probablement pour lui éviter de traîner et de se coincer partout, en plus de se salir et prendre un goût de terre. Ça ne devait pas être pratique, de n'avoir qu'une gueule à ras de terre pour soulever et porter des choses ! Un instant Ariana se laissa s’imaginer sans bras, oh non ! Elle serait plus araignée, plus chienne aussi, mais ce serait vraiment chiant, trop d'habitude étaient prises maintenant ! Elle secouait doucement la tête avant de lancer un regard vers le chien.

Il n'avait pas l'air très fin, à regarder son gibier se balader, gibier si bien accroché qu'il aurait peu de chance de le récupérer sans un énorme effort, effort qui risquait de le faire finir lui aussi dans la toile et... Franchement, la Valkygnée se demandait si elle ne ferait pas mieux d'attendre, pour voir si son repas s'agrandissait de lui-même ou pas. D'autant qu'elle avait le venin de pré-digestion en stock, un petit peu dans chacune des deux proies et elle pourrait manger sans effort pendant quatre ou, cinq jours ! Avec tout ça ! Mais le chien n'avait que brièvement essayé de la récupérer en premier réflexe. Il semblait maintenant, attendre. D'un regard incertain. Ariana aussi était incertaine : Risquer de perdre le repas gratuit pour le doubler, ou aller directement mettre en sécurité ce qu'on venait de lui servir sur un plateau ? Un choix bien cornélien et encore une fois, cela pourrait revisiter une certaine fable, avec l’araignée perchée, ayant obtenue le fromage, et le maître chien, cherchant à reprendre son bien, mais en vain ! Cachée dans un recoin d'une branche haute, elle devait prendre une décision rapidement !

Quel dommage que ce ne soit pas un humanoïde, pour essayer de l’énerver oralement sans sortir de sa cachette, et peut-être lui fondre dessus quand il serait mieux placé, de sorte à le prendre dans la toile de force.. Non, ce n'était pas possible, alors, elle partit à se promener à quatre pattes sur sa toile, funambule valkyrie qui semblait tout de même bien moins habile sur la soie, qu'une véritable arachnide. Elle rejoignit le haut de la proie, un lièvre. Sans faire un compte avec celui qui venait d'apporter le 'succulent', elle entamait de le rouler dans un peu de soie qu'elle avait autour de la taille, de sorte à conserver et sécuriser d'autant mieux le dit repas, qu'elle rapporterait plus tard vers le centre de la toile. Inutile de lui dire merci, il ne comprendrait pas et ne s'en énerverait pas. Elle empaquetait donc tout simplement le lièvre, pensant que le chien passerait son chemin, vus qu'il venait de perdre son repas, autant ne pas perdre la vie au passage ! « Miam miam miam' ce dit-elle à voix basse, mais en arachnéen, ne terminant que par une certaine ironie par un 'miam' en humain. Un bon lièvre bien frais, elle était refaite ! Grâce à un chien miniature !



©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://image.noelshack.com/fichiers/2018/43/2/1540319174-ariana.jpg
Vagabond
Le chien
Messages : 86
Or : 1310
Date d'inscription : 17/08/2018

Feuille de personnage
Puissance Divine: 310
Alignement du personnage: Loyal neutre
Topics terminés: 8
MessageSujet: Re: Piège Mortel - Première Leçon ! [PV Le Chien]   2018-09-10, 18:56

Le chien était resté perplexe face à l'étrange phénomène qui se déroulait sous son museau, voir un animal mort flotter dans les airs pourrait en effrayer plus d'un, mais lui était un peu curieux. Il tenta d'abord de renifler prudament la carcasse, puis il de la toucher avec une de ses pattes avant, de manière un peu maladroite puisque ses pattes étaient beaucoup moins agiles que des bras. Quand il toucha le gros lapin, celui-ci fit une sorte de rebond, et le chien recula dans un sursaut, avant de se lécher nerveusement le museau. Mais il n'allait pas abandonner son repas la tout de même, la carcasse n'était pas revenue d'entre les morts puisqu'elle ne respirait pas, elle semblait juste ... coincée, dans quoi le chien l'ignorait, peut-être qu'à la lumière du jour il aurait eut plus d'indice.

Mais alors qu'il réfléchissait, quelque chose apparut sans un bruit dans son champs de vision, une forme étrange, accroché à ... quelque chose, le chien ne voyait toujours rien dans le noir mais au vu de ses mouvements, la silhouette se déplaçait à la verticale sur quelque chose. Dans cette situation, n'importe quel autre chien aurait aboyé sur la silhouette, mais lui, bien qu'ayant reculé de nouveau sous la surprise était resté parfaitement silencieux. Il avait même trouvé assez de courage pour se rapprocher de nouveau, tournant la tête dans plusieurs sens pour essayé d'avoir un meilleur angle de vu.

Malgré le noir, il fut capable de distinguer que la silhouette était humaine, ou alors une race similaire car l'odeur semblait un peu différente. Le fait de faire face à une créature sans doute doté conscience le rassura un peu, non pas qu'il allait se jetter dans les bras de la personne mais au moins il avait une idée de comment agir. D'abord il se rapprocha, doucement en guettant un quelconque signe d'agressivité, il était déjà arrivé que des gens se fachent juste parce que le chien c'était approché d'eux. Mais non, l'étranger, ou plutôt l'étrangère semblait complétement ignorer le chien, plus concentré sur la proie qu'il avait apporté avec lui. Au vu de son habilité à décoincer le lapin le chien en concluait que c'était elle la responsable de cet étrange phénomène, sans doute un piège pour attraper à manger.

Puis elle fit de drôles de gestes avec le lapin, que le chien était incapable de bien voir, étant trop bas et dans les noir. Essayant d'avoir une meilleur vue, il se redressa sur ses pattes arrières, ne tenant que quelques secondes avant de retomber et de retenter, donnant l'impression de sautiller maladroitement sur place. Il ne comprit pas l'action de la femme, mais en revanche fut capable d'entendre ces paroles, "Miam" le chien connaissait ce mot-là, c'était ce que disait parfois les humains quand ils étaient sur le point de manger. L'humaine allait-elle vraiment manger son lapin ?

Le chien sentit un sentiment ... de frustration, il aurait bien aboyé pour demander qu'elle lui rendre son repas, mais par expérience il savait que cela pouvait facilement mettre en colère certains humains. Donc à la place il s'exprima de manière tout aussi vocale, mais moins agressif pour attirer la pitié. Il était maintenant assit, fixant la personne avec des petits yeux tristes en poussant des petits cris plaintifs, et puis il grattait le sol de ses pattes avants, pour s'assurer que le bruit soit assez fort poir attirer l'attention de la personne, mais pas celle d'un potentiel danger. Sans quitter des yeux la silhouette, il continuait d'alterner gémissiments de tristesses et grattages, s'arrétant parfois pour passer la langue sur ses babines afin de montrer sa faim.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vagabond
Ariana
Messages : 654
Or : 3500
Date d'inscription : 03/08/2018 Age : 29

Feuille de personnage
Puissance Divine: 278
Alignement du personnage: Neutre
Topics terminés: 6
MessageSujet: Re: Piège Mortel - Première Leçon ! [PV Le Chien]   2018-09-13, 01:21







Piège Mortel - Première Leçon !

Le Chien & Ariana






Les chiens étaient des animaux du genre, à avoir évolué pour vivre en coopération avec une autre espèce, profiter de ses capacités et offrir les siennes en retour. Il y en avait quelques-une dans la nature. Certaines avaient atteint un tel,point de symbiose que les séparer engendrait la mort des deux espèces, notamment certaines plantes et fourmis. En fait, ça se voyait surtout sur les insectes et les plantes, même si des coopération, il y en avait partout ! Même dans l'océan entre requins et plus petits poissons. C'est dire. Ariana n'en savait trop rien, tout ce qu'elle savait, c'est qu'elle avait déjà vus des chiens de très loin, et qu'ils vivaient auprès des bipèdes. Des humains, valkyries, elfes. Et semblaient souvent d'un statut social assez élevé Aussi fut-elle étonnée que ce soit un de ses représentant qui lui apporte le repas, ou plus exactement, qui l'accroche dans la toile plutôt que d'y tomber lui-même. Une hypothèse qui semblait déjà bien plus cohérente ! Ou tous les cas, ça devait être une espèce assez intelligente, pour vivre à un statut quo' -de ce qu'elle supposait- avec les bipèdes et donc, d'un statut supérieur aux autres animaux tel que les chevaux pour ne citer qu'eux. Sécurisant le lapin bien rapidement, la valkyrie un peu spéciale constatait du coin de l’œil que l'ombre de chien se rapprochait. Il faisait si sombre qu'elle n'y voyait pas bien clair, mais les yeux du chien commençaient à luire et un rayon lunaire passait au travers des arbres tandis que le soleil dans le lointain n’éclairait guère plus grand-chose. Deux choses étaient possibles, soit il approchait trop et se prenait dans la toile, soit il gérait et aller la mordre ou hurler pour rameuter d'autres chiens ! Mais vus sa petite ombre, elle devrait pouvoir éviter ce canidé présomptueux.

Elle s'attendait donc au 'pire' quand le chien bondit, elle se retournait et tendis son arme sur le chien qui ??? Il n'avait fait que décoller ses deux pattes avant du sol avant de retomber... Totalement déconcertée, la Valkyrie le regardait répéter l’opération comme pour essayer de marcher comme un bipède sans en avoir les attributs adéquat et c'était, assez drôle, presque mignon... Et elle compatissait sur ce besoin, elle qui désirait tant se rapprocher plus de ses sœurs araignées ! Ça l'avait totalement stoppée dans son action après son 'miam'... Déjà, donc, elle pouvait conclure qu'il c'était ennuyer de comprendre qu'elle allait manger ce qu'il avait chasser. Mais n'était ni assez effrayer pour fuir, ni trop peu pour s'approcher plus amont. Mais ne montrant aucun signe précurseur d'agressivité mais plutôt... D'incohérence totale en sautillant sur ses pattes arrière comme pour se rapprocher de ce qui se passait plus haut.

À ce moment clé, ou le chien se redressait une énième fois, elle plantait son couteau dans la viande et donc le cocon, un peu de sang en coula mais ne sortant pas le couteau, ce fut en bonne partie contenu. Elle regardait rapidement vers le canidé de petite taille qui c'était assis, elle en profitait pour lécher la lame sans la sortir de la viande. Évitant ainsi que le peu de sang ne tombe au sol. Autant dire que les petits bruits aigus et tous différents qui sortirent ensuite de l'animal furent totalement nouveau pour elle. Entendre un chien aboyer, c’était arrivé, mais pas plus. Là, ce n'était pas agressif, ni très fort, comme s'il cherchait à cacher sa jérémiade nocturne. Ça n'avait rien de glorifiant ou de plaisant à faire mourir de faim un jeune animal expérimentant la vie sauvage, d'autant qu'elle en aurait pour un très gros repas avec cette prise. La mort n'est jamais donnée sans que ce soit pour se nourrir. Même si le cadavre du chien pourrait nourrir d'autres animaux. Toutefois, ce n'était pas pour autant qu'elle comptait lui rendre son dus ! Et par moment, il arrêtait de chouiner pour gratter le sol, ou le faisait en même temps, et s'assurer toujours de regarder vers l'humanoïde dans sa toile.

Un comportement intéressant, le chien la prenait peut-être pour une humaine compatissante comme il en avait connus, elle pourrait peut-être en profiter pour le capturer et le manger, ou pour l'avoir à ses côtés lors de partie de chasse... Les possibilités pouvaient être nombreuse et se doutant qu'un chien comprenait le langage courant, sans y répondre en langage courant : comme les araignées géantes ayant pus l'entendre assez souvent, elle se racla la gorge d'un son gutural comme pour l’éclaircir les cordes vocales puis dit : Chien-miam, vouloir manger ? Chienmiam devoir plus attention à avenir. » Elle coupait un bout de viande sanguinolent dont cette fois ci du sang coulait au sol et tendis le bras « Tu vouloir ? Tu approcher. » son plan ? Le faire avancer jusqu'à la toile, toujours reculer plus le bras et passer la main par une maille pour que le chien s’engouffre dans le piège !



©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://image.noelshack.com/fichiers/2018/43/2/1540319174-ariana.jpg
Vagabond
Le chien
Messages : 86
Or : 1310
Date d'inscription : 17/08/2018

Feuille de personnage
Puissance Divine: 310
Alignement du personnage: Loyal neutre
Topics terminés: 8
MessageSujet: Re: Piège Mortel - Première Leçon ! [PV Le Chien]   2018-10-05, 19:48

Malgré sa courte période de vie, le chien avait déjà vu beaucoup de gens agirent différement à son égard. Certains était amicales, parfoit un peu trop, d'autre indifférents, il lui était également arrivé de croiser des gens devenant presque agressifs quand il s'approchait trop. Mais il n'avait jamais rencontré de personne ayant tenté de réellement l'attaquer juste en le voyant, cela ne voulait pas dire que ces gens n'existaient pas, juste qu'ils étaient sans doute plus rares. Actuellement le chien n'avait aucun moyen de savoir à quelle catégorie la femme dans les airs appartenait, aussi il agissait avec prudence, essayant d'abord de tester si elle réagirait à sa tentative d'appitoyement.

Mais elle semblait tout aussi sceptique et confuse que le chien, elle semblait l'observer comme si elle n'avait jamais vu de chien de près avant. Autant dire que sa tentative d'appitoyement ne semblait pas vraiment fonctionner, du moins pas de la manière dont il espérait. Parce que l'étrangère changea de comportement, mais elle ne rendit pas au chien son dû, elle se contenta de le transpercer. L'odeur du sang lui remplie le museau, il se lécha les babines en pensant au bon repas tout frais qui était sur le point de lui échapper. Il poussa un petit cris de tritesse, les oreilles plaquées sur le crane, un geste qui aurait amadoué la plupart des gens.

Mais il avait comprit en voyant la femme lécher la lame, que son comportement était différent des invidus qu'il avait déjà croisé . Car il savait que les humains n'aimaient ni le sang, ni la viande crue, et qu'ils ne pouvaient pas non plus faire d'aussi étranges pièges. Il était donc tombé sur une étrange personne dont il ne saisissait pas la logique, du moins pas encore. Car voila maintenant qu'elle faisait mine de rendre au chien un bout de son lapin, tout en le laissant juste hors de portée du chien.

Ses paroles non plus n'avaient rien de rassurantes, puisqu'elles confirmaient qu'elle voulait que le chien se rapproche. C'était d'ailleurs une drole d'habitude des humains : dire aux animaux des choses qu'ils n'oseraient dire à leurs semblables. Mais au moins cette habitude était toujours bénifique pour le chien. Il savait maintenant qu'elle voulait le piéger, le faire avancer et subir le même sort que son lapin : finir coincé dans les airs, incapable de bouger. Il se demandait pourquoi elle souhaitait le capturer, une partie de lui fut presque tenté de jouer le jeu, mais la majeure partie de sa conscience lui disait qu'il risquait fortement de finir comme plat de résistance. Il n'avait jamais vu personne manger du chien mais encore une fois il ne faisait pas face à n'importe qui.

Il s'approcha tout de même un peu, tendant la langue et ouvrant la machoire dans l'espoir qu'elle jauge mal la distance et qu'il soit capable de lui voler le bout de viande. Mais non, il se retrouva rapidement le museau trop proche de la zone de danger, ou du moins il pensant, vu qu'il avait du mal à determiner ou était exactement le piège. Si seulement il pouvait mieux voir, quand le lapin était encore accroché il avait une aide visuelle mais là ... sauf si il accrochait quelque chose d'autre pour se guider à la place.

Il fit quelque pas en arrière, puis tourna le dos au piège, tournant la tête et regardant avec insistance la femme en espérant qu'elle ne s'enfuit pas. Faisant quelque pas, il renifla le sol, cherchant une branche, une grande pas une brindille. Il finit par en trouver une assez grande, avec des rameaux, il en prit l'extremité dans sa gueule, puis traina le reste, l'obligeant à tourner la tête dans un angle un peu inconfortable. Puis en se rapprochant de la femme, il accéléra le mouvement, commençant à courir, tournant la tête pour que le bout de la branche fasse face au piège comme une lance improvisée. Le chien coura donc jusqu'au piège, serrant les crocs et se préparant à l'impact entre la branche et le piège.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vagabond
Ariana
Messages : 654
Or : 3500
Date d'inscription : 03/08/2018 Age : 29

Feuille de personnage
Puissance Divine: 278
Alignement du personnage: Neutre
Topics terminés: 6
MessageSujet: Re: Piège Mortel - Première Leçon ! [PV Le Chien]   2018-10-07, 01:42







Piège Mortel - Première Leçon !

Le Chien & Ariana






Bien bien... Il s'approchait.. Elle reculait donc le bout de viande au fur et à mesure et agrémentait l'acte de mots aguicheurs en humain, langue que l'animal devait plus ou moins comprendre « bien » « ca bon chien et bon viande » « tu bien manger ! », ce genre de choses pas forcément dans un parlé parfait... Mais bon, elle essayait, voilà qui était déjà pas si mal. Et puis, comme le plan semblait fonctionner, pourquoi se prendre la tête à faire ses phrases comme il faut et correctement ? De toute manière, le clébard ici présent ne devait rien capter à ce qu'elle disait,sinon qu'il sentait probablement la bonne odeur de sang et de viande et se laissait conduire par son estomac affamé. D'ailleurs, il ne semblait pas bien gros ce chien, comment est-ce qu'il avait pus avoir une pareille proie ? Les canidés, du moins la plupart, chassent en meute pour pallier certains défauts, certains incapacités... Alors, s'il avait eu une proie presque aussi grosse que lui, seul, c'était impressionant. Il devait être malin. Ariana n'en gardait qu'une meilleur distance quand il fut presque assez proche, pour l'empêcher de chiper le bout de viande sur une fulgurance

Mais juste avant le moment fatidique, l'animal se stoppait. La gueule légèrement et la langue qui pendait, à croire qu'il y avait vraiment cru. Jusqu’à ce qu'il ne face une halte. Ariana insista quelques secondes mais, ça ne servit à rien, buté, le chien décidait de se retourner et de partir, sérieusement ?! Bon, au moins elle mangerait tranquille ! Mais, quelque-part, ça la décevait un peu. Elle aurait vraiment aimer goûter 'ça', du chien.

Il ne semblait pas inquiet d'une attaque par surprise cependant, le quadrupède s'arrêta à un moment et fixa de nouveau vers elle. À quoi pensait-il ? Qu'elles drôles d'idées pouvaient bien lui passer par la tête ? Peut-être un regret sur le repas qu'il abandonnait à un prédateur supérieur ? Mais Ariana ne fis pas un compte avec, elle retournait au centre de la toile. D'une démarche presque assurée. Et ne vus pas l'animal renifler et chercher quelque-chose.

Cependant, quand il y eut comme un bruit de craquement d’écorce, de feuillages tombant au sol, comme-ci une branche tombait d'un arbuste en fait, à quelque-chose prêt. La demoiselle regarda de nouveau vers l'animal. Il... Elle plissait les yeux pour mieux y voir : Il soulevait une branche ? Elle n'était pas bien sur mais, maintenant il chargeait, non ? Avec sa trogne trop mignonne dans le sens drôlement tordu, presque aux capacités d'une araignée !

Mais... Il charge sa toile là ? Attend ? Il est foutrement malin pour un simple animal celui-là ! Ariana doit réagir, elle allait manger le bout de viande mais au lieu de ça, elle le balance vers le chien en pleine course et redescend pour attraper la branche de sa gueule s'il s'approche trop plutôt que de prendre la viande qu'il viens de re gagner. En clair, s'il ne s’arrête pas pour 'si peu' elle vas choper le branchage, qu'il lâche la branche ou pas et essayer de lui retirer tout en reprenant la parole : OK, tu chien trop malin ! Tu pas normal ! Alors, moitié moitié. Tu ok ? » Elle n’espérait pas qu'il réponde avec des mots mais, peut-être qu'il comprendrait mieux que la moyenne. Et qu'une sorte de communication pouvait en découler.



©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://image.noelshack.com/fichiers/2018/43/2/1540319174-ariana.jpg
Vagabond
Le chien
Messages : 86
Or : 1310
Date d'inscription : 17/08/2018

Feuille de personnage
Puissance Divine: 310
Alignement du personnage: Loyal neutre
Topics terminés: 8
MessageSujet: Re: Piège Mortel - Première Leçon ! [PV Le Chien]   2018-10-11, 23:38

Il avait conscience que son comportement n'était pas celui d'un chien normal. Après tout, en temps normal, il ne faisait qu'imiter ses congénères, même si certaines fois il faisait quelques actions un peu anormales pour se rendre plus mignon et attirer plus de sympathie chez les humains, la plupart du temps il avait une attitude indifférenciable d'un autre chien. Mais là, prétendre n'allait pas l'aider à déméler la situation : un animal normal aurait soit fuit devant l'étrangère, soit serait tombé dans son piège, ou aurait tenté d'attaquer, et aucune de ses solutions ne plaisait au chien.

Et puis la femme ne semblait pas être "normale", son attitude et sa façon de faire étaient très différentes des humains qu'il avait croisé auparavant. Donc ils pouvaient être deux à jouer le jeu de l'étrangeté, ce n'était pas non plus comme si le chien avait grillé sa couverture : en le voyant saisir la branche et courir vers elle, l'étrangère avait compris qu'il était plus intelligent que la moyenne, mais elle ne savait pas à quel point non plus. Le chien aurait toujours un petit avantage tant qu'elle continuait de le sous-estimer.

Et son changement de stratégie portait ses fruits : sous la surprise, et sans doute la panique face au chien qui se révélait plus malin qu'il ne le paraissait, elle avait finit par céder et rendre au chien une partie de son butin. Enfin plutôt par jeter un morceau de viande avec une promesse de partage, une bonne demande qui fit stopper la charge du chien. Il freina, pilant du mieux qu'il pu pour se stopper, laissant l'étrangère saisir la branche et finir de couper son élan avant d'heurter le piège. Pendant un instant, ses rélfexes prirent un peu le dessus et il ressera la prise sur la branche, ne laissant pas la femme la lui retirer.

Réalisant que ce n'était pas le moment de jouer, il finit par lacher prise. Il lança un regard un peu suspicieux à la femme, pendant un moment il craigna un autre piège, ou alors qu'elle lui balance la branche à la figure, après tout cela pourrait faire une bonne arme contre le chien. Il fit quelques pas en arrières, puis ne sentant aucune hostilité de sa part, décida de lui tourner le dos pour se rapprocher du morceau de viande. Il le renifla un peu puis le donna un coup de langue, s'assurant qu"elle n'avait pas gaché la nourriture en y mettant quelque chose de bizarre.

Il attrapa le bout de viande puis se rapprocha du piège avant de se coucher au sol. Il gardait une petite distance de sécurité, tout juste hors de portée de la femme pour pouvoir s'enfuir en cas de geste brusque et allongé de travers pour l'avoir dans son champ de vision, mais en étant plus confortable que si il lui faisait face. Le chien commença donc à manger, tenant le morceau de viande entre ses pattes et le déchirant en lambeaux, peu concerné du fait que la viande était crue ou qu'il se mettait du sang sur le museau.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vagabond
Ariana
Messages : 654
Or : 3500
Date d'inscription : 03/08/2018 Age : 29

Feuille de personnage
Puissance Divine: 278
Alignement du personnage: Neutre
Topics terminés: 6
MessageSujet: Re: Piège Mortel - Première Leçon ! [PV Le Chien]   2018-10-13, 01:13







Piège Mortel - Première Leçon !

Le Chien & Ariana






Ouf ! Il s'arrêtait en voyant le morceau de bouffe et peut-être aussi en comprenant tout ou partie des paroles de l'araignée ? Qui se saisit d'ailleurs de la branche avec grande facilitée, puisqu'il avait lui-même décider et accepter de ne pas défoncer la toile ! C'était moins une ! Sinon, elle aurait dû déménager et trouver une vieille toile d'occasion dans un endroit probablement moins prolifique que celui-ci semblait pouvoir l'être ! Non vraiment, ça aurait été bien la merde juste pour bouffer le chien et sa proie ! Partager juste la proie semblait plus cohérent. Puis, il avait chasser celle-ci. La nature est souvent injuste mais cet animal aux allures un peu maladroite avait bien mériter d'en récupérer la moitié. Bien sur, Ariana aurait pus grimer dans l'arbre et tout garder, abandonner juste sa toile toute neuve...

Mais, attend ? Il garde la branche en gueule là ? Elle la secoue, mais le canidé aussi et tire vers lui ! Le drôle de manège ne dure pas longtemps quand il l'ache d'un coup la branche. Faisant comme un effet trampoline pour la valkyrie sur sa toile d'araignée. Avant arrière quelques instants. Le chien peux donc s'en retirer vers le morceau de viande. Était-ce une stratégie pour la déstabiliser le temps d'aller chercher son entrée ? Elle ne pense pas, c'était, trop étrange pour ça. Comme, le genre de duel, et jeu a la fois, que pratiquaient les valkyries lors de certains exercices, avec une corde... Pas bien certaine, et préoccupée par d’autre faits, la Valkygnée regarde le chien revenir avec son repas en gueule. Le morceau est bien plus adapté a sa taille cette fois-ci. Et il se couche au sol pour déguster son dû. Il est assez en confiance pour agir ainsi, mais pas assez pour être stupide.

Bien... Balançant la branche un peu plus loin, pour que celle-ci ne retombe pas sur sa jolie toile, mais aussi pour bloquer un passage au sol a coté de sa toile et forcer des proies de taille moyenne a choisir de foncer dans son piège. Tout doit être réfléchi dans la nature. D'ailleurs, la proie sanguinole un peu trop, ça va attirer des prédateurs et s'il y a encore de la barbaque à voler, les deux se feront dépouiller leurs dus. Alors, et comme il faut partager et donc manger de suite, Ariana s'installe un peu mieux, étirant quelques maillons pour pouvoir s'asseoir. Se maintenant de ses jambes enroulées dans certains. Aller au sol, avec le chiot qui pourrait la gnaquer ? Certainement pas ! Une blessure est trop vite synonyme de mort ! Et de son couteau, elle ouvre le lièvre pour en détacher équitablement des morceaux.

« Chien plus intelligents que ce que je croire. Comprendre pourquoi humains et autres, apprécier chiens. » Elle ne savait pas bien s'il comprenait tout, mais il avait l'air de saisir au moins les intonations et quelques mots clefs. S'il pouvait devenir un allier pour la chasse de demain, si la toile ne rapportait rien... ou juste s'il vivait aussi dans cette foret, a l'occasion, ca ferait un partenaire de chasse. Pas qu'elle voulait l'amadouer, sa démarche était honnête, autant que lorsqu'elle voulait le manger. Balançant la part du chien au sol, plus proche de la toile cependant, pas en piège juste pour mieux le voir. Elle commençait aussi à manger sa part, crue, forcément. Quelle valkyrie mange plus souvent la viande cuite que crue ? Aucune très certainement ! Les jambes prises pour rester en place et les mains aussi pour manger, le chien ne risquait pas grand-chose à venir chercher un ou deux des morceaux débités et laisser au sol.



©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://image.noelshack.com/fichiers/2018/43/2/1540319174-ariana.jpg
Vagabond
Le chien
Messages : 86
Or : 1310
Date d'inscription : 17/08/2018

Feuille de personnage
Puissance Divine: 310
Alignement du personnage: Loyal neutre
Topics terminés: 8
MessageSujet: Re: Piège Mortel - Première Leçon ! [PV Le Chien]   2018-10-22, 17:04

Honnétement le chien aimerait dire qu'il avait un parfait contrôle de ses instincts, mais la situation présente avait prouvée le contraire. D'abord en refusant presque de lacher la branche, puis en étant à deux doigts de courir après lorsque la femme l'envoya au loin. Il ne se jetta pas dessus, mais son corps s'était définitivement tendue et il avait peut être un peu agité la queue. Sur ce point-là, il blamait plutôt certains humains qui semblaient très friands de jouer à "va chercher" avec le chien dès qu'ils réalisaient qu'il était amical. Cependant il devait admettre que ce jeu, pourtant très simple pouvait s'avérer très divertissant pour lui, quand il décidait de ne pas trop réfléchir.

Mais là, le temps n'était pas du tout aux jeux, surtout pas avec une étrangère qui avait pensé à le manger quelques minutes auparavant, et que pensait peut-être encore à le manger si l'occasion se présentait. Il ne devait pas baisser sa garde, même si ses actions et son attitude de confiance invitait l'autre à se détendre également, il restait prudent. De toute façon la femme ne semblait pas descendre de son perchoir de sitôt au contraire, elle semblait même se mettre à l'aise. Gigotant un peu, elle avait maintenant une position presque comme si elle était dans un fauteuil.

Il aimerait vraiment savoir comment elle faisait sa, était-ce de la magie ? Si seulement le soleil était levé, il verrait peut-être mieux le piège et son interlocutrice. Car oui elle parlait au chien, mais ne s'attendait sans doute pas à une réponse oral ou articulé, de toute façon il ne lui en donnerait pas, il se contenta de la fixer pendant qu'elle parlait, réalisant que sa grammaire et son orthographe étaient un peu ... comme celles du chien lorsqu'il apprenait à parler. Peut-être que cette personne n'avait que rarement rencontré d'autres humains ? Cela expliquerait pourquoi elle se comportait aussi étrangement ... Et qu'elle mangeait de la viande crue. Personne ne lui avait donc apprit que les humains ne mangeaient pas de viande crue ?

En parlant de viande crue, elle fut assez honnéte pour lui en donner plus, lançant peu à peu les morceaux en bas de son piège, l'invitant à se rapprocher. Un fois le premier morceau avalé, il se leva donc pour atteindre le reste, vérifiant qu'il gardait une certaine distance de sécurité, il se rallongea pour continuer son repas. Sentant le regards de la femme sur lui, il profita également de la proximité pour jetter des coups d'oeil vers elle et essayer de mieux voir son visage. Non pas qu'il se souciait tant que cela des apparences, mais il se demandait si elle ne cachait pas quelque chose, après tout, elle avait bien réussit à se promener avec aisance sur son piège alors que la proie du chien y était resté simplement accrochée.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vagabond
Ariana
Messages : 654
Or : 3500
Date d'inscription : 03/08/2018 Age : 29

Feuille de personnage
Puissance Divine: 278
Alignement du personnage: Neutre
Topics terminés: 6
MessageSujet: Re: Piège Mortel - Première Leçon ! [PV Le Chien]   2018-12-07, 01:03







Piège Mortel - Première Leçon !

Le Chien & Ariana






Le chien la regardait, circonspect, ses yeux semblaient vitreux et blanc dans la pénombre. Sa petite truffe humide pourtant noir était assez visible, probablement son contour était-elle d'autant plus visible de part le pelage d'une couleur vive entourant cette bouille franchement mignonne, même aux yeux d'une valkyrie, ou d'une araignée. Si ça avait en plein jour du moins. Elle lui jetait donc un premier bout de barback bien mérité. Elle se permit aussi de lui lâcher un compliment, sincère et pas là pour l'amadouer, ou pas que, après tout, le dialogue et les interactions sociales sont affaire d'amadouement d'un certain point de vus. Pas forcément pour de mauvaises intentions. Ariana mangeait, et distribuait la viande petit à petit, faisant s'approcher l’animal pour mieux le distinguer, son pelage semblait sous la très faible lueur des rares rayons lunaire passant au travers des arbres, orangé... Comme.. Un Clémentine ! Ou, non, c’était plus jaunâtre. Elle ne savait pas bien et ses yeux étaient pourtant grand, grand ouverts, plus que ceux de n'importe quel humain. Elle cligna un coup pour ré humidifier ceux-ci qui commençaient a rougir. Biensur, ce dernier restait prudent et la Valkygnée choisit d'envoyer les derniers morceaux au même endroit, pur lui faire comprendre aussi qu'elle ne lui tendait pas un piège. Juste, que c'était mieux d'être plus proche pour mieux se jauger, s’il fallait se faire confiance.

Un doux air chaud passa, porté par une légère brise, arrachant un frisson de plaisir a la demoiselle qui aurait aimer avoir un beau terrier pour dormir confortablement cette nuit, après un si long périple à travers le monde. Elle bondit finalement de sa toile, et s'accroupit, un partenaire de chasse pour quelques jours ne serait pas de trop ! Idem pour faire et surveiller le terrier durant le sommeil, alors, fallait passer aux présentations, comme entre araignées, la passe de la posture semi-agressive était passée, elle devait bien se mettre plus à l'aise, plus proche mais pas en posture trop dominante, mais restait au moins aussi haute que le chien pour ne pas être soumise non plus. Bref, accroupie au pied de sa toile, les pieds sur la terre ferme : Tu écouter moi si tu comprendre. Moi viens arriver et toi, tout petit dans grande foret, unit nos efforts quelque temps ! Ca d'accord ? Ca accepter ? Partager nourriture moitié, moitié ! » En gros comme ils venaient de faire. Un humain, ou même une valkyrie, l'aurait probablement prise pour une folle de parler ainsi ouvertement et normalement a un vulgaire chien mais, elle ne connaît pas bien les chiens et a déjà vus des gens parler a des chiens, et comme il semble comprendre au moins basiquement ses mots déjà basiques... Pourquoi pas . ? En plus, c’est pratique, le moment est parfait, il semble qu'une légère lueur matinale éclaire enfin la frimousse poilue du canidé !



©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://image.noelshack.com/fichiers/2018/43/2/1540319174-ariana.jpg
Vagabond
Le chien
Messages : 86
Or : 1310
Date d'inscription : 17/08/2018

Feuille de personnage
Puissance Divine: 310
Alignement du personnage: Loyal neutre
Topics terminés: 8
MessageSujet: Re: Piège Mortel - Première Leçon ! [PV Le Chien]   2018-12-19, 00:17

Le reste de leur petit repas se passa sans incidents, il n'appellerait pas cela "frugal" mais il serait étonné si cette humaine était repu avec juste un viande. Le lapin n'était pas petit, il était au contraire plutôt gros, mais les humains n'étaient-ils pas censés manger autre chose que la viande ? Par exemple des trucs verts ? Il avait déjà vu plusieurs fois des humains forcer des enfants à manger des "légumes" en disant que c'était nécessaire pour eux. Est ce que cette femme devrait manger une poignée d'herbe pour ne pas tomber malade ? Il était curieux mais elle savait sans doute mieux que lui ce qu'elle devait manger ou non pour rester en bonne santé. Et puis il l'avait vu manger de la viande crue, hors les humains n'étaient pas censé manger de la viande crue, donc peut-être qu'elle n'aurait pas besoin de manger non plus d'herbe à coté.

Dans tous les cas il fut content que l'humaine semblait maintenant le fixer du regard non pas parce qu'elle voulait le manger, mais parce qu'elle semblait curieuse à son sujet. Oui il avait déjà grillé pas mal sa couverture, plus qu'il ne l'aurait aimé mais c'était bien la première situation ou il n'aurait pas pu s'en sortir avec les capacités d'un chien normal, ou du moins n'en n'avait pas apprécié les résultats possibles. Et puis, à quoi cela lui servait-il d'être intelligent si il ne se servait pas de sa tête pour se sortir des situations dangereuses ? Il avait décidé de se faire passer pour un chien pour éviter les ennuis et les problèmes, mais si se faire passer pour un chien était au contraire une source d'ennuis, alors à quoi bon s'efforcer à trop jouer la comédie ?

Et puis au final la situation semblait plutôt bien tourner, le fait qu'il paraissait plus intelligent que la moyenne l'avait rendu plus intéressant pour l'humaine, qui semblait maintenant voir les avantages à le laisser en vie. Elle finassa enfin par redescendre de son piège, regagnant la terre ferme et se retrouvant donc très proche du chien. Mais ne sentant aucun signe d'hostilité, il s'était contenté de se lever et de l'observer, lui même ne montrant aucun signe d'agressivité. Elle s'était mise au même niveau que lui, sans doute pour paraître moins intimidante, et semblait maintenant marchander avec lui, du moins espérait marchander avec lui.

Une alliance temporaire pour survivre dans cette grande forêt dont il ignorait ou se trouvait la sortie ? Cela semblait complètement bénéfique au chien, et puis il ne cracherait pas sur un peu de compagnie,du moins temporaire. Le désavantage quand il décidait d'accompagner un peu quelqu'un d'autre, c'était que certaines personnes avaient tendance à s'imaginer qu'il resterait pour toujours avec eux. Mais la femme semblait comprendre qu'il n'était pas un chien normal, et donc ne cherchait pas de "maitre" mais juste un peu de compagnie de temps à autre.

Ne pouvant pas dire oui, il devait se montrer ingénieux pour montrer qu'il était d'accord avec le marché.
Tendant la tête et le cou le plus possible pour essayer de mieux la renifler et de l'observer de plus prêt. Grace à la faible lueur du soleil qui semblait doucement se lever, les deux individus pouvaient enfin commencer à avoir un meilleur aperçu l'un de l'autre. Il avait déjà vu des humains se serrer la main pour conclure des marcher, peut-être que si il faisait de même elle comprendrait la gesture ? De toute façon il avait montrer qu'il savait se servir d'un outil, donc imiter un geste humain ne semblait pas trop haut perché.
Regardant l'humaine dans les yeux, il tendit donc une patte avant en espérant qu'elle comprenne ou du moins était familière avec le geste.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vagabond
Ariana
Messages : 654
Or : 3500
Date d'inscription : 03/08/2018 Age : 29

Feuille de personnage
Puissance Divine: 278
Alignement du personnage: Neutre
Topics terminés: 6
MessageSujet: Re: Piège Mortel - Première Leçon ! [PV Le Chien]   2019-02-12, 19:50







Piège Mortel - Première Leçon !

Le Chien & Ariana






Elle était donc accroupie en face du chien, sa frimousse avait quelque-chose d’intéressant, ainsi que son pelage, les premières lueurs de ce qu'elle pensait être le jour, lui donnaient des allures de bébé tigre, avec le même genre de 'nez', mais en beaucoup plus attendrissant, un petit quelque-chose dans le regard, ou dans le museau, ou peut-être autre-chose, elle ne savait pas bien définir ce genre de sentiments alors, établir de quoi il provenait. Peut-être était-ce un attribut normal des ses bestioles pour survivre face à certains prédateurs naturels, comme les humains ? En tous cas, de plus prêt, son ombre qui semblait appétissante l’était moins, trop de pelage, elle n’aurait fait qu'une ou deux culottes avec sa peau, limite un coussin. Et tout juste un repas. Hochant la tête à la fin de sa phrase, ce fut a peu prêt en même temps que le chien, ce qui fit presque comme s'ils étaient face a un miroir déformant. A croire que les deux individus avaient quelques points communs de gestuelle, ou des schémas de pensée assez proche ce qui, là, ne serait pas très étonnant. Dans la nature, on as plus de point commun avec les autres espèces que ce qu'on aurait pus croire avant d'y être.

L'instant d'après il tendit la patte, avec la gueule un peu ouverte, l'animal semblait presque souriant ou essayer de dire un truc ? N'ayant pas l'habitude des poignées de main, geste plutôt humain et assez peu valkyrie ou Elfique, elle le connaissait néanmoins mais, avec une main... Tendue et orientée dans un sens précis, avec une pattoune de chien, c'est un peu différent et plus compliqué à comprendre. Quelques secondes, une poignée à peine, même pas dix. Mais tout de même un moment, pour qu'il y ait le déclique ! Retournant la tête dans la bonne orientation, elle saisit la patte tendue du Canidé, qui à cet instant aurait pus finir en proie facile. Néanmoins il n'y eut aucune hésitation de la part d'Ariana qui n'avait même pas envisager l'option de la traîtrise. A quoi bon. La coopération est tellement plus profitable sur le long et moyen terme ! « Tu intelligents comme araignée. » dit-elle finalement. « Ca langage de chien, les chien ? Araignée ca langage, plus belle que langues bipède. »

Se redressant après cette poignée de main « Je t'apprendre un truc sur foret, si soleil se lever trop tôt et que lumière ondule, ca feu, et seule chance, trouver eau et fuir direction inverse. Alors, ca courir maintenant parce que vrai soleil pas levé. » quand est-ce qu'elle avait réaliser que les lueurs du soleil n'étaient pas le soleil ? Bien déjà quand ca avait commencé a être assez proche pour proposer différentes lueurs, et faire danser la lumière très légèrement. Puis, quand elle réalisa que le soleil se levait du mauvais côté... En somme, après le repas venait l'heure du footing ! Elle tendit donc le bras et l'index pour indiquer au chien « Courir dans cette direction' pas qu'il fonce vers le feu ou aille sur un coté et que ca ne l'aide pas a fuir l'incendie de foret. Maintenant, c'était leur seule chance de survie, qu'elle guigne de tomber sur un incendie juste après avoir scellé un pacte avec sa première connaissance chien !



©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://image.noelshack.com/fichiers/2018/43/2/1540319174-ariana.jpg
Vagabond
Le chien
Messages : 86
Or : 1310
Date d'inscription : 17/08/2018

Feuille de personnage
Puissance Divine: 310
Alignement du personnage: Loyal neutre
Topics terminés: 8
MessageSujet: Re: Piège Mortel - Première Leçon ! [PV Le Chien]   2019-02-15, 16:50

Pendant un instant le chien se demanda si la femme savait réellement ce qu'était une poignée de mains, ou du moins si elle était familière avec le geste puisqu'elle eut un temps de réaction assez long avant de lui serrer la patte. Au plus il passait de temps avec elle au plus il si disait qu'elle me devait pas être humaine, mais sans doute une race humanoïde aux coutumes différentes. Cela expliquerait qu'elle mangeait de la viande crue et avait une odeur un peu différente.

Elle parla d'araignée, comparant le chien à une araignée, ce qui semblait être un compliment venant d'elle. Mais la manière dont elle semblait tenir les arachnoïdes en estime était telle qu'il se demandait si elle ne se considerait pas comme une. Pourtant elle était loin de ressembler à une araignée, à moins qu'elle ne soit une bête magique mais elle n'en n'avait pas l'odeur. Qu'importe, si la femme voulait se considerer comme une araignée alors le chien lui donnerait l'etiquette de "femme-araignée".

La femme araignée se redressa donc, semblant vouloir partager son savoir avec le chien, ce qu'il ne serait pas de refus. Restant assit sagement à bien ecouter, le moment ou le déclic se fit dans son esprit et qu'il comprit ou elle voulu en venir fut visible dans son regard mais aussi dans ses oreilles qui se couchèrent sur son crane. Oh .... il se disait bien qu'il sentait une odeur lointaine de brulé depuis un moment, mais il était tellement concentré sur cette "femme araignée" qu'il n'avait pas réalisé à quel point l'odeur s'était rapprochée.

Tu parlait d'un chien, même pas capable de sentir un tel danger arriver alors que tous les autres animaux de la forêt s'étaient sans doute déjà sauvés depuis belle lurette. Remarque, la femme araignée aussi avait été trop distraite pour remarquer le feu avant donc ils étaient tous les deux à blamer. Mais sa ils le feraient plus tard, comme disait la femme, il était temps de courir, elle fut même assez aimable pour lui montrer quelle direction ou aller, non pas qu'il aurait foncé droit vers les flammes tel un animal prit par la panique mais c'était gentil de sa part.

Quel pouasse quand même, après tous ces efforts pour ne pas finir en quatre-heure, voila qu'il risquait de finir en barbecue si il ne courait pas assez vite.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Piège Mortel - Première Leçon ! [PV Le Chien]   

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Erreur mortel, la fin d'un première équipage .
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» Première Pub de la campagne d'obama ou Le rêve américain
» autres gifs de chien de race
» Isidore un chien squelette - SAUVE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sekai no Tenchi :: Notre monde :: Fédération de Shoumei :: Pins argentés-
Sauter vers: